S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Concours poésie - Musique, Choixpeau !


Vous aviez peur de vous ennuyer cet été ? Tiiki vous propose un nouveau concours de poésie en vers : choisissez une année de rentrée et écrivez la chanson du Choixpeau magique !

Pour en savoir plus, c'est par ici.

Vous avez jusqu'au 1er septembre 2022 pour publier votre texte et l'ajouter à la série dédiée… juste à temps pour la Répartition !


De le 06/07/2022 16:56


Sélections du mois


Félicitations à Sifoell et Chrisjedusor, qui remportent la Sélection Fondateurs !

Ne partez pas trop vite en vacances ! En juillet, les Animaux Fantastiques (les films !) sont à l'honneur. Vous avez jusqu'au 31 juillet pour lire les 5 textes proposés par les membres et voter par ici.

Après cela, l'équipe prendra un mois de repos bien mérité. Mais elle revient en septembre sur le thème Femslash ! Vous avez deux mois (oui, deux mois !) pour proposer vos deux fanfictions favorites (ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.

On nous souffle dans l'oreillette que si vous voulez vous occuper en août, la Sélection Fictions longues continue. Il vous reste 6 mois pour découvrir 12 magnifiques univers ! Pour en savoir plus, rendez-vous ICI.




De Equipe des Podiums le 04/07/2022 17:49


Concours hommage à Barbara - Ma plus belle histoire


De plus loin, que nous revienne
L’ombre de nos amours anciennes,
Du plus loin, de la première écoute…


Durant l'été 2022 (juin à août), nous, Juliette54 et Amnesie, vous proposons de déclarer votre amour à Barbara.
En un concours en trois manches, nous vous proposons de (re)découvrir ses chansons et son univers. Le premier chapitre (de 500 à 5000 mots) doit être écrit et mis en ligne d'ici le dimanche 10 juillet à 23h et doit s'inspirer d'une chanson de Barbara de ton choix et du thème Ma plus belle histoire...

Pour t'inscrire, nous donner le lien vers ton chapitre et pour plus d'info, nous t'invitons à consulter ce post sur le forum HPF !

Notre plus belle histoire d'amour, c'est toi, Barbara...


De le 03/07/2022 11:03


125éme édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 125e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 22 juillet à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Délaissez le temps d'une soirée la plage et les cocotiers,
votre clavier vous appelle, vous avez plein d'histoires à raconter !

Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt !
De Équipe des Nuits le 28/06/2022 07:52


Concours officiel HPFanfic


Les 25 ans de Harry Potter

 

L'équipe de modération HPFanfic vous propose un concours d'écriture afin de célébrer dignement les 25 ans de Harry Potter.

Vous avez jusqu'au 25 août 2022 pour publier votre texte ! Les votes seront lancés dans la foulée.

Laissez-vous tenter par l'aventure en suivant ce lien ! Vous y trouverez les différentes modalités de ce concours.

A bientôt !


De L'équipe de modération d'HPFanfic le 25/06/2022 17:25


Assemblée Générale Ordinaire 2022


Bonjour à toustes,

L'assemblée générale annuelle de l'association Héros de Papier Froissé est présentement ouverte sur le forum et ce jusqu'à vendredi prochain, le 24 juin 2022, à 22h.

Venez lire et discuter, et voter pour les candidats au conseil d'administration.

Bonne AG !
De Le CA le 17/06/2022 23:08


Premier cours par popobo

[18 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Cet OS est ma participation au concours "Sept ans à Poudlard" organisé par LITS, dont les conditions étaient les suivantes :
- Ecrire un moment, n’importe lequel, de la vie à Poudlard d’un des personnages de la génération de Harry.
- La fic sera soit un OS, soit quelque chose de plus long. Minimum de 700 mots.
- Une mention au moins de Harry en tant que personnage.
Note de chapitre:

L'action se déroule en janvier 1995 après les vacances de Noël. Rita Skeeter vient de sortir un article sur les origines de Rubeus Hagrid qui ne veut plus assurer ses cours.
L'histoire reprend donc plusieurs passages du chapitre 24 du tome 4 écrits par JK. Rowling.
Premier cours




Wilhemina Gobe-Planche vivait avec son mari dans un petit village à l’est de Londres. C’était une femme passionnée d’animaux et de créatures magiques. Depuis que son père lui avait offert un hibou égaré pour ses onze ans, elle n’avait cessé de s’intéresser aux créatures magiques et à comment les soigner. Si bien qu’une fois ses études terminées, c’était tout naturellement qu’elle créât, avec son mari, un refuge pour animaux abandonnés. Le couple s’était alors installé à la campagne, dans un coin assez grand, et assez éloigné du monde moldu, pour pouvoir accueillir et soigner les animaux en détresse.

Ainsi, M. et Mme Gobe-Planche avaient élevé leurs trois enfants au milieu des crapauds, niffleurs, hiboux ou fléreurs. Au fil des années, leur activité et leur dévouement s’étaient accrus et leur refuge devint rapidement une adresse reconnue.

Le métier de Wilhemina Gobe-Planche résidait le plus souvent à soigner les petites blessures d’animaux apportés par des sorciers ou sorcières soucieux de la santé de leur compagnon. Elle se faisait alors un plaisir de garder l’animal pendant quelques jours afin de lui apporter les soins nécessaires et enfin de le redonner aux familles contre quelques Gallions.

Cependant, parfois, il arrivait qu’un colis soit déposé devant sa porte par des propriétaires anonymes ne pouvant malheureusement plus s’occuper de leur créature. Ainsi le refuge Gobe-Planche accueillait des hippogriffes, des chevaux ailés et des crabes de feu qui cohabitaient sans discorde.

Parfois aussi, et Wilhemina Gobe-Planche s’en réjouissait, il advenait que des créatures sauvages arrivent chez elle, par magie, avec une blessure à une patte, des morsures ou des ailes abimées et viennent trouver de l’aide au refuge pour survivre avant de pouvoir retourner dans leur forêt ou plaine habituelles. Ainsi, un jour, elle trouva une magnifique licorne devant sa porte mais la créature ne respirait déjà presque plus. Son corps entier était tailladé et le sang argenté coulait sur sa robe éclatante. Wilhemina avait alors supposé que l’animal s’était enfui après avoir été l’objet d’une chasse par un sorcier malveillant. Elle avait alors accueilli la licorne sans hésitation puis l’avait soignée pendant trois mois entiers avant que l’animal ne puisse à nouveau manger et marcher correctement. Puis un matin, Wilhemina avait trouvé l’abri de la licorne vide. Seuls sept crins argentés avaient été généreusement laissés au sol, en guise de remerciement et de paiement.

Wilhemina adorait son métier. Soigner les créatures magiques lui apportait beaucoup de bonheur et elle n’aurait voulu quitter son refuge pour rien au monde. Cependant, elle ne se doutait pas qu’une lettre lui ferait bientôt changer d’avis.


---



Ainsi un matin, alors qu’elle changeait la litière de son plus jeune hippogriffe avant de lui servir son premier repas de la journée, une chouette lapone arriva devant l’enclos. L’animal qu’elle remarqua tout de suite en parfaite santé lui apportait du courrier.

Quand Wilhemina s’empara de l’enveloppe, un frisson lui parcourut le corps. En voyant le sceau rouge qui fermait l’enveloppe, elle crut alors remonter le temps jusqu’à l’été de ses onze ans. Et comme quelques dizaines d’années plus tôt, elle se sentit excitée et s’empressa de décacheter l’enveloppe. L’écriture n’était pas la même mais elle savait qui lui écrivait.



Madame Wilhemina Gobe-Planche,

Suite à un congé imprévu de notre professeur de Soin aux Créatures Magiques, je recherche une personne qualifiée pour assurer provisoirement son remplacement.

Votre expérience et vos connaissances m’encouragent à vous proposer ce poste pour une durée actuellement indéterminée.

Dans l’urgence de ma demande, pourriez-vous me répondre par retour de hibou si cette proposition vous intéresse. Dans l’éventualité d’une réponse positive, nous vous transmettrons par la suite les diverses formalités.

En vous adressant mes sincères salutations,
Cordialement

Albus Dumbledore,
Directeur de l’école de sorcellerie de Poudlard.





Wilhemina n’en croyait pas ses yeux. Elle n’avait osé l’imaginer en reconnaissant le blason de Poudlard mais Albus Dumbledore l’invitait effectivement à revenir à l’école de magie. Elle relut plusieurs fois la lettre du directeur réalisant effectivement qu’il lui donnait l’occasion de retourner à Poudlard. Une nouvelle fois, elle se sentit émue comme à ses onze ans, lorsqu’elle avait appris qu’elle irait enfin à Poudlard. Wilhemina avait adoré ses années d’école. Et même si elle n’avait jamais réellement rêvé retourner à Poudlard, elle se sentait actuellement privilégiée et enthousiasmée.

Elle souriait toute seule et rajeunissait presque en se remémorant sa jeunesse lorsqu’un coup de sabot la sortit de ses pensées. Son hippogriffe lui rappelait gentiment qu’elle n’avait pas terminé son travail de la matinée. Aussi, elle glissa la lettre dans sa robe et reprit ses occupations. Mais dès que Wilhemina eut plus de cinq minutes de pause, elle alla dans son bureau pour y trouver une plume et un morceau de parchemin. Elle hésita et trembla mais réussi cependant à rédiger sa courte réponse.



Monsieur le directeur,

C’est avec reconnaissance que j’accepte votre proposition et avec plaisir que j’enseignerai mes connaissances en matière de Soin aux Créatures Magiques à vos élèves.

Wilhemina Gobe-Planche.



Après avoir relu sa lettre avec émotion, Wilhemina alla à la volière de son refuge et choisit sa chouette préférée pour apporter sa réponse à l’école de magie. Même si elle n’avait jamais quitté sa maison et ses protégés, elle n’avait pas hésité à laisser son refuge pour retourner à Poudlard. En cet hiver, l’activité était plutôt calme. Les animaux qui vivaient au refuge à cette période étaient surtout des résidents qui n’avaient pas besoin de soins particulier.

Elle passa la fin de la journée en attendant désormais des renseignements complémentaires pour pouvoir préparer son nouveau travail. Le soir même, elle reçut une nouvelle missive et reconnut avec la même émotion le sceau de Poudlard au dos de l’enveloppe. Elle s’empressa de prendre connaissance du document, signé cette fois-ci par Minerva McGonagall, directrice ajointe.

Wilhemina connaissait bien Minerva McGonagall. Les deux femmes avaient été ensemble à Poudlard. Et même si elles n’appartenaient pas aux mêmes maisons, elles partageaient les mêmes salles de cours et étaient alors devenues amies. Après Poudlard, leur carrière respective les avaient éloignées mais elles se rencontraient parfois sur le chemin de Traverse et échangeaient ainsi de leurs nouvelles. Wilhemina fut donc heureuse de pouvoir également la revoir prochainement et lut la lettre de son amie en souriant.



Madame Wilhemina Gobe-Planche,

Suite au courrier de ce matin, je tiens à vous remercier, au nom du directeur, d’avoir accepté d’assurer le remplacement de Monsieur R. Hagrid.

Je vous demande donc de venir à l’école de Sorcellerie dès lundi matin afin que nous puissions organiser ensemble votre arrivée et votre emploi du temps.

Le remplacement étant de durée indéterminée, des quartiers vous seront attribués au cas où vous préféreriez loger à l’école. Dans le cas contraire, une diligence sera mise à votre disposition pour vous permettre de faire le trajet des grilles de Pré-au-Lard jusqu’au château.

Cordialement,

Minerva McGonagall
Directrice adjointe

PS : Le mot de passe pour franchir les grilles est : Rémora



Le lundi matin, Wilhemina se leva plus tôt que d’habitude. Après une nuit agitée, elle commença sa journée par faire un tour de son refuge. Elle salua et caressa quelques uns de ses pensionnaires, renouvela des sorts réchauffants pour que ses protégés supportent mieux les températures hivernales puis prépara enfin ses affaires. Elle salua son mari qui préparait les repas des animaux puis transplana à Pré-au-Lard. Elle visualisa sans soucis la porte surmontée de deux sangliers ailés et arriva rapidement devant les grilles de l’école. Alors qu’elle se revoyait adolescente en train de franchir ses grilles dans l’autre sens pour se rendre à Pré-au-Lard, elle réalisa alors que malgré son âge avancé elle gardait le trac qui l’habitait autrefois, à chaque rentrée.

Enfin elle se décida à prononcer le mot de passe. Les grilles s’ouvrirent sans problème. Wilhemina avança d’un pas décidé dans la neige épaisse. Une diligence l’attendait et alors qu’elle s’apprêtait à monter dedans, elle retint un soupir d’étonnement. Un magnifique sombral se tenait devant elle. C’était la première fois qu’elle en voyait. Cette étonnante découverte la réjouit et comprit qu’elle ne pouvait désormais pas regretter son choix. Pendant toute la durée du trajet, elle admira l’élégance et la puissance de l’animal et avait hâte de parler avec son collègue pour en savoir davantage sur cette incroyable créature.

Après quelques minutes, et malgré la rosée matinale, elle aperçut enfin le château. Rien n’avait changé. Avec nostalgie, elle aperçut le lac sur sa droite, devina les serres de botanique et reconnut enfin les grandes portes d’entrée. De lui-même, le sombral arrêta la diligence au plus près des marches de l’escalier menant à l’entrée. Arrivée à l’intérieur, elle fut accueillie par un homme aux cheveux gris et mal coiffés qui lui parla d’une voix sifflante. Le concierge la conduisit ensuite jusqu’au bureau de Minerva McGonagall, au premier étage.

Alors qu’elle croyait retrouver l’effervescence de l’école et des élèves allant et venant entre les étages, Wilhemina Gobe-Planche, fut d’abord surprise par le calme des couloirs, mais comprit ensuite que tout le monde devait être, à cette heure-ci, réuni dans la grande salle en train de déguster un chaud petit-déjeuner.

La directrice adjointe ne tarda pas à la recevoir. Les deux femmes se saluèrent amicalement puis après avoir échangé les dernières nouvelles, Minerva expliqua à son amie les spécificités de son poste, parla aussi de la présence des élèves de Beauxbâtons et de Durmstrang, évoqua le bal de Noël qui s’était déroulé quelques jours auparavant mais ne lui donna aucun renseignement sur le congé de son collègue.

- Tu commences donc dès ce matin avec les élèves de quatrième année, termina McGonagall alors que les couloirs devenaient de plus en plus bruyants. Et si tu as la moindre question, je me ferai un plaisir de te répondre, ajouta-t-elle.

- Pour l’instant tout me semble clair, répondit Wilhemina. Je suis ravie d’être ici, ne put-elle s’empêcher d’ajouter.

- On se revoit au déjeuner alors, salua Minerva McGonagall sur le palier de son bureau.

Puis les deux femmes se séparèrent. Chacune prenant la direction de leur prochain cours. Wilhemina se dirigea alors vers les grandes portes pour se rendre dans le parc enneigé de Poudlard. Elle s’installa, comme lui avait indiqué son amie, auprès de la cabane du garde chasse et commença par préparer ses affaires. Les élèves de quatrième année devaient arriver dans une heure. Elle avait donc suffisamment de temps pour installer son matériel.

Elle s’apprêtait à présenter des veracrasses à ses élèves lorsqu’un hennissement l’interpella. Elle se retourna vers la forêt interdite. Plus jeune, la forêt l’avait toujours fascinée mais elle n’avait jamais osé y pénétrer. Alors qu’elle restait émerveillée et songeuse par les diverses créatures magiques qui pouvaient habiter dans la forêt, une grande licorne apparut à la lisière. « Un sombral et maintenant une licorne ! Ce métier me réserve vraiment d’agréables surprises ! » ne put s’empêcher de penser Wilhemina Gobe-Planche.

Particulièrement à l’aise avec ces créatures légendaires, Wilhemina réussit sans problème à approcher la licorne aussi blanche et éclatante que la neige autour d’elle. Ayant facilement obtenu la confiance de l’animal, le professeur décida alors de changer les plans de son premier cours et convainquit la licorne de se laisser attacher à un arbre. Wilhemina retourna ensuite auprès de la cabane et attendit ses élèves en tentant de dissimuler son excitation et sa joie. Minerva lui avait bien précisé que les professeurs se devaient de rester fermes avec leurs élèves, aussi elle se concentra et prit un air autoritaire pour accueillir les premiers élèves.

Certains lui adressèrent de timides bonjour mais tout le monde la regardait étrangement et murmurait déjà des rumeurs sur l’absence de leur professeur habituel. Wilhemina attendit que tous les quatrième année de Serpentard et Gryffondor soient arrivés avant de se présenter mais certains retardataires ne semblaient pas pressés d’arriver.

- Dépêchez-vous, ça fait cinq minutes que la cloche a sonné, aboya-t-elle pour se faire entendre tandis que deux garçons et une fille de Gryffondor pataugeaient dans la neige.

- Qui êtes-vous ? demanda d’un air surpris le garçon aux cheveux roux. Où est Hagrid ?

- Je suis le professeur Gobe-Planche, répondit Wilhemina utilisant pour la première fois, et avec émotion, ce titre. C’est moi qui vous ferai provisoirement les cours de soin aux créatures magiques.

- Où est Hagrid ? répéta alors, d’une voix forte, l’autre garçon aux cheveux bruns qui portait des lunettes.

- Il est indisposé, répliqua le professeur d’un ton brusque, ne sachant quoi répondre d’autre.

Wilhemina Gobe-Planche n’avait pas envisagé devoir justifier sa présence. Elle fut un moment déstabilisée mais reprit rapidement les choses en main en n’oubliant pas le sujet de son premier cours qui l’attendait au pied d’un arbre. Alors que de nouveaux élèves de Serpentard venaient de rejoindre le groupe, elle invita ses élèves à la suivre.

- Par ici, s’il vous plait, dit-elle en contournant l’enclos où les immenses chevaux ailés de Beauxbâtons tremblaient de froid, serrés les uns contre les autres.

- Qu’est ce qu’il a Hagrid ? demanda à nouveau le jeune Gryffondor à lunettes.

- Ne vous occupez pas de ça, répondit-elle pour se débarrasser de la question.

- Si, justement, je m’en occupe, continua le garçon. Qu’est ce qui s’est passé ?

Wilhemina ne comprit pas pourquoi ce garçon s’inquiétait autant pour son professeur et trouva sa curiosité plutôt déplacée. Elle choisit alors d’ignorer la question et préféra se concentrer sur ce pourquoi elle était là, c'est-à-dire son cours de soin aux créatures magiques. Elle emmena donc sa classe à la lisière de la forêt où la licorne les attendait patiemment.

En découvrant la créature, les élèves ne purent retenir des cris d’étonnement et d’admiration qui ravirent le professeur.

- Les garçons, vous restez en arrière ! prévint-elle en tendant les bras pour ne pas qu’ils approchent.

Involontairement, Wilhemina heurta le garçon brun mais ne prit pas la peine de s’excuser.

- Les licornes préfèrent la délicatesse féminine. Les filles, mettez-vous au premier rang et faites attention en l’approchant. Allons-y tout en douceur…

Wilhemina Gobe-Planche s’avança alors avec les filles de la classe et commença véritablement son cours. Elle expliqua avec passion les particularités de la créature et prit autant de plaisir à répondre aux questions des jeunes élèves qu’elle en avait à soigner, seule chez elle, ses réfugiés.

Lorsque le cours prit fin, elle n’avait pas vu le temps passer et regretta presque de ne pas pouvoir en dire davantage sur les licornes. Mais ce fut avec satisfaction qu’elle libéra ses élèves et relâcha la licorne. Elle revint ensuite auprès de la cabane du garde-chasse qui était toujours close puis retourna au château. Son prochain cours avait lieu en début d’après-midi avec les troisième année, elle avait donc largement le temps de prendre une bièraubeurre pour se réchauffer.

Au déjeuner, Wilhemina rejoignit Minerva dans la grande salle. Ici aussi, tout était comme avant. Elle retrouva avec plaisir les quatre grandes tables, les décorations des quatre maisons, le bruit des conversations ou encore les plats des elfes de maison et profita avec joie de la magie des lieux.

Lorsque la fin de la journée approcha, Wilhemina Gobe-Planche était complètement ravie. Sa première journée en tant que professeur s’était parfaitement déroulée et elle avait hâte de revenir le lendemain pour continuer ses leçons. Aussi quand elle quitta le château pour rentrer chez elle, elle souriait de satisfaction.

Elle croisa alors Albus Dumbledore qui semblait revenir de la cabane du garde-chasse. Le directeur la salua poliment et lui expliqua brièvement que son remplacement s’arrêtait à la fin de la semaine puisque Rubeus Hagrid reprendrait ses cours le lundi suivant. Il la remercia enfin généreusement et lui souhaita une bonne continuation avant de retrouver la chaleur du château.

Impressionnée par sa rencontre avec l’illustre sorcier, Wilhemina Gobe-Planche ne put que remercier également le directeur avant de se diriger vers la diligence qui l’attendait. Elle ne pouvait qu’accepter cette décision mais elle ne put s’empêcher d’être déçue de ne pas rester plus longtemps à l’école de magie.

Le chemin du retour fut ainsi moins plaisant que celui du matin. Cependant, alors le sombral s’arrêtait enfin au niveau des grilles du château, elle se réjouit toutefois de rentrer chez elle, de raconter sa journée à son mari et de pouvoir ensuite rendre visite à ses protégés.

Wilhemina transplana alors sans savoir encore que l’occasion de revenir à Poudlard se renouvellerait cependant quelques mois plus tard et qu’elle pourrait à nouveau transmettre aux élèves ses connaissances en soin aux créatures magiques.
Note de fin de chapitre :

N'hésitez pas à me laisser une review pour me dire ce que vous en avez pensé ?
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.