S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Bonne année HPF !


Bonne année !

Image

L'Équipe de Modération d'HPFanfiction vous souhaite une belle année 2022 !
Qu'elle soit meilleure que les précédentes et qu'elle vous apporte ce que vous souhaitez : en particulier, de belles lectures et plein d'inspiration pour l'écriture.

Si vous souhaitez vous fixer de bonnes résolutions, plein de projets fourmillent sur le forum : le Janvier Review dont on vous a déjà parlé, le Jeu des Neuf Familles pour vos lectures de romans, BD et autres formats, Mon Défi Écriture et Mon Défi Lecture... Il y en a pour tous les goûts !

Bonne continuation sur HPF !


De Equipe de modération HPFanfiction le 06/01/2022 17:24


27éme édition des Nuits Insolites


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 27e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 7 janvier à partir de 20h. N'hésitez pas à venir vous inscrire !
Les modalités de participation sont disponibles sur le même topic.

A très bientôt !
De L'équipe des Nuits le 02/01/2022 21:01


Sélections du mois


L'équipe de Podiums vous souhaite une très bonne année ! ♥


Félicitations à Amnesie, Lyssa7 & Fleur d'épine, et Calixto, vos coups de cœur de l'année 2021 !

En février, c'est le moment ou jamais d'encourager Neville Londubat pour lui montrer à quel point il peut être valeureux, talentueux, et digne d'intérêt ! Vous pouvez dès à présent proposer vos deux fanfictions favorites en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

Et pour cette nouvelle année 2022, préparez votre sac à dos et partez en janvier à la découverte de toutes les petites (et grandes) Créatures magiques qui peuplent ce monde ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour lire les onze textes proposés et voter ici.



De Equipe des Podiums le 01/01/2022 18:27


Janvier Reviews


reviewter [v.] intr : état résultant de l’indigestion ou de la surproduction de reviews.

Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?
Découvrez le Janvier Reviews ! Un mois entier de reviews, à consommer sans modération. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Un marathon de lecture et de reviews avec un Optimal à la clé !
À bientôt !




De le 27/12/2021 21:01


Joyeuses fêtes !!!!


Hohoho

En cette période propice au renouveau, nous avons mis à jour la présentation de notre équipe. D'autres pages du site suivront bientôt alors restez attentif.ves. ;)

En attendant, toute l'équipe de modération d'HPFanfiction vous souhaite un très Joyeux Noël, rempli de douceur, de joie et de bonne humeur !
Et comme nous fêtons également Noël au Schtroumpfistan, nous tenons à vous informer que les délais de validation sont susceptibles d'être plus longs pendant les fêtes.

Joyeux Noël !!!


De Équipe de modération HPFanfiction le 24/12/2021 15:14


118ème édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 118e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 17 décembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt!
De L'équipe des Nuits le 08/12/2021 15:36


S'en remettre par LostInTheSun

[17 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Un petit cadeau d'anniversaire pour Asianchoose, qui aime les jumeaux Weasley. Un très joyeux anniversaire à toi, Inès, même s'il est un peu plombé par la première épreuve du bac... Merde à toi, et à tous les autres qui plancheront cette semaine ! ;)
Note de chapitre:

Bonne lecture !

George était assis sur les marches de l’escalier du hall d’entrée de Poudlard. Tout était détruit autour de lui, des gens pleuraient, d’autres étaient heureux de retrouver vivantes les personnes qu’ils aimaient. George, lui, ne savait pas quoi faire, où se positionner. Presque toute sa famille était sauve, et il en était heureux, mais… Fred…

George déglutit avec difficulté. Il n’arrivait même pas à se dire que plus jamais, il ne reverrait son frère jumeau. Fred était mort, et avec lui, un morceau du cœur de George et une partie importante de son avenir. La boutique qu’ils avaient ouverte si peu de temps auparavant, il serait désormais seul pour la diriger. Et George ne savait pas s’il en aurait encore envie. C’était bien trop dur, de retourner là-bas, de se dire que plus rien d’autre que le vide ne l’accueillerait.

Sa famille était partie se coucher, quelque part dans le château. Probablement dans la salle commune de Gryffondor, mais George n’en était pas sûr. Il n’avait pas écouté ce que lui avait dit sa mère, quand ils étaient tous partis. Il leur avait juste répondu « Allez-y, je préfère rester seul un moment. » Pour s’habituer. Oh, bien sûr, dans une famille si nombreuse, vous n’êtes jamais vraiment seul, mais sans Fred, ça ne serait plus jamais pareil. Même si le fait d’être sans arrêt considéré comme une seule partie d’un duo plus qu’un être à part entière avait toujours ennuyé les jumeaux, ils avaient appris à s’y faire et George avait fini par ne plus concevoir sa vie sans son frère.

Mais maintenant, tout cela se trouvait balayé, sacrifié sur l’autel de la violence et de l’intolérance. Et George avait envie de hurler, hurler au monde à quel point c’était injuste qu’on prenne Fred qui n’avait jamais rien fait de mal à personne, Fred qui ne méritait pas de mourir dans ce combat qui n’était pas le sien, Fred sans qui il lui serait si difficile d’avancer désormais.

— George ?

George leva les yeux. Une personne qu’il n’avait plus vue depuis plus de deux ans malgré des années passées à partager des classes, des repas, des victoires en Quidditch (et aussi des défaites, à leur grand désespoir) se tenait là, devant lui, le regard inquiet.

— Angelina.

Le nom était rauque, comme perdu quelque part entre sa douleur et sa gorge. Elle avait les larmes aux yeux quand elle dit ensuite :

— Je… j’ai appris pour ton frère… Je suis tellement désolée…

George n’avait pas la force de lui répondre qu’elle n’y était pour rien, que ce n’était pas sa faute, qu’elle n’avait pas à être désolée. Il l’avait trop répété, à trop de monde, ce soir-là, et il n’en avait plus le courage. Il n’eut même pas la force de lui dire de s’en aller quand elle s’assit à côté de lui sur les marches et qu’elle posa sa main sur son épaule, dans une vaine tentative de réconfort. Ils restèrent assis côte à côte en silence pendant presque vingt minutes avant que Angelina ne parle enfin :

— Tu crois que… Tu crois qu’on arrivera à s’en remettre ?

George fut surpris de la question.

— De s’en remettre de quoi ?

— De tout ça, répondit Angelina en montrant d’un signe de la main les entrailles déchirées du château. Toi de la mort de Fred, moi de celle de ma cousine Kelly, et plus globalement la société de toutes ces pertes que l’on a eues à endurer. J’ai l’impression que le monde entier est détruit, et que c’est irrécupérable, que nos déchirures sont trop profondes.

Elle s’arrêta, visiblement émue.

— Et ça me terrifie, George, si tu savais comme ça me terrifie.

Elle se mit à pleurer, et instinctivement, George referma ses bras autour de Angelina, oubliant un instant sa propre peine. C’était tellement étrange de la voir ainsi, elle qui avait toujours été la plus exubérante des filles de leur année, à toujours sourire, rire avec toute la force de sa jeunesse et de son enthousiasme. Et tandis qu’elle mouillait son épaule de sa peine, George ne put s’empêcher de ressentir un coup dans l’estomac en se disant qu’il tenait dans ses bras une fille qui avait été la première dont il soit tombé amoureux, toutes ces années auparavant.

Trop intimidé pour faire quoi que ce soit, il avait fini par refouler ses sentiments (sans oublier cependant de demander à Fred de l’inviter au Bal de Noël qui avait été donné à Poudlard au cours de leur sixiième année afin de s’assurer qu’elle n’y aille pas avec cet imbécile de Kenneth Marchald) et la vie de chacun avait suivi son cours. George avait rencontré et aimé d’autres filles, et de toute façon, il avait l’impression que l’époque où il avait aimé Angelina était irréelle, comme si elle n’avait jamais vraiment existé.

Lorsqu’Angelina se calma enfin, elle le remercia doucement et s’excusa pour sa crise de larmes. Et pour la première fois depuis plusieurs heures, George ne fut pas exaspéré par les mots « je suis désolée. » Au contraire, ils le firent sourire. Douloureusement, certes, mais une trace de vie était belle et bien là, sur ses lèvres.

— Ce n’est pas grave, dit-il, chassant avec son pouce une larme qui naissait au coin de l’œil d’Angelina. C’est normal. Mais on y arrivera, tu verras.

— Tu… tu crois ?

Et tandis qu’il acquiesçait, George se rendit compte qu’il ne disait pas ça uniquement pour la rassurer, mais qu’il y croyait vraiment. Oh, bien sûr, cela serait dur, il verserait sans doutes plusieurs litres de larmes, il ressentirait surement toujours en lui cet horrible sentiment d’injustice et Fred lui manquerait probablement toute sa vie, mais George savait qu’il ferait son deuil, parce que la vie était belle, malgré tout. Il le savait, il en avait eu des preuves tous les jours depuis sa naissance. Et ce soir là, le destin avait choisi de remettre Angelina sur sa route alors même que George avait perdu son frère. Il ne tenait désormais qu’à lui de se saisir de cette main tendue.

Note de fin de chapitre :

J'espère que ça vous a plu !
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.