S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Here and There par Eliah

[9 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Bonne lecture ;)

Sirius n’avait pas remis les pieds dans ce bar depuis des lustres. En poussant la porte d’entrée, des souvenirs d’un autre temps lui étaient revenus en mémoire, et alors qu’il s’asseyait au comptoir, les images des jours heureux de sa jeunesse défilaient devant ses yeux. Presque malgré lui, il lança un regard à la table que Lily, James, Remus, Peter et lui avaient eu l’habitude d’occuper lorsqu’ils venaient passer une soirée au Wolf. Sans grand effort, il pouvait presque les voir encore tous attablés, à parler fort et à se chamailler. Leurs rires lui semblaient si loin, maintenant… Un soupir amer s’échappa de la poitrine de Sirius, et il détourna la tête.

- Un Whiskey-Pur-Feu, commanda-t-il au barman.


Il était tard et il n’y avait que deux autres clients, un également accoudé au bar, et l’autre à moitié endormi sur une petite table au fond de la salle.

Le barman finit d’essuyer le verre qu’il avait dans les mains et le déposa sur le bar. Puis, il ouvrit une bouteille de Whiskey déjà bien entamée et versa le liquide dans le verre en fixant Sirius.

« Votre tête me dit quelque chose, » dit-il en rebouchant la bouteille.

Sirius ne répondit pas. Il avait envie qu’on le laisse tranquille, envie de se morfondre si profondément qu’il en oublierait le présent et se replongerait dans ses souvenirs lointains, à Poudlard, avec ses amis, à l’époque où la seule chose dont ils avaient à se soucier était de s’amuser le plus possible sans se préoccuper de ce qui les attendait après…


*******

Poudlard était certainement le premier endroit où je me sentais vraiment à ma place. Je partageais le dortoir avec trois autres garçons dont je ne savais presque rien, mais j’avais déjà discuté avec James dans le train. Pour ma première nuit, j’ai choisi le lit à baldaquin près de la fenêtre au pied duquel je traînai ma lourde malle et me penchai pour y trouver mon pyjama au moment où je reçus l’oreiller de James sur les fesses. C’est ainsi que nous avons commencé la bataille d’oreillers la plus longue de l’histoire de Poudlard, et les plumes d’Hippogriffe volaient partout.


*******

Une seconde, c’est ce qu’il avait fallu à mon frère pour faire de ma différence un gâchis aux yeux de notre famille, à peine le Choixpeau posé sur sa tête. Je me souviendrai toujours du regard réprobateur qu’il m’avait adressé lorsqu’il était allé rejoindre ses camarades de Serpentard. C’était la première fois qu’il ne me suivait pas.

Mais je m’en moquais complètement. En allant à Gryffondor, j’avais volontairement marqué ma différence, et le résultat de mes efforts résidait dans l’amitié que je partageais avec James, Remus et Peter. A eux trois, ils comptaient bien plus que tous mes ancêtres réunis.


*******

« Je tiens le pari. »

C’était parti d’une phrase complètement anodine, et évidemment, il a fallu que James en fasse une affaire personnelle… Il a lancé ce pari débile auquel nous avions tous les trois été forcés de participer sous la menace d’un ennuyeux monologue à propos de Lily Evans.

J’avais beau être un bon élève en Potions, je n’étais pas tellement sûr que Slughorn m’apprécie toujours autant une fois que je lui aurais demandé si le tatouage sur ses fesses, dont on avait aperçu une grande partie en cours lorsqu’il s’était baissé pour ramasser sa baguette, représentait un gnome ou un lutin de Cornouailles.


*******

Depuis l’année précédente, nous pouvions aller à Pré-au-Lard. Notre boutique préférée, c’était Honeydukes, évidemment…

Grâce à la cape de James et de nombreuses balades nocturnes, nous avions pu découvrir un passage secret donnant sur la réserve de la boutique. Nous n’avions même plus à attendre une sortie officielle pour aller s’approvisionner de Chocogrenouilles et d’autres douceurs au miel. James et moi n’avions aucun remord à nous servir sans payer, mais Remus exigeait de nous que l’on laisse quelques Mornilles.

J’aurais quand même bien aimé voir la tête du gérant qui découvrait l’argent dans le carton à la place des friandises…


*******

Pendant les vacances de Pâques, nous avions consulté les brochures qui traitaient des métiers que nous pouvions obtenir une fois que nous aurions passé nos ASPICS.

James avait jeté son dévolu sur un prospectus du département de la Justice Magique tandis que Remus feuilletait les tracts au hasard. J’avais bien vu qu’il lisait discrètement le même plusieurs fois : celui du département de régulation des créatures magiques. Il espérait peut-être pouvoir faire changer les mentalités des gens vis-à-vis des loups-garous…

En tous cas, Peter et moi, on s’est regardés, incapables de décider. Moi, tout ce que je voulais, c’était être libre.


*******

« Sirius, la volière est un peu plus au Sud que ça. »

Ça faisait déjà plus d’un an que nous travaillions sur cette carte. C’était un peu comme l’achèvement d’un travail collectif : quatre amis, des compétences complémentaires pour réaliser un projet, certes un peu fou, mais si génial, qu’on en était presque ivres à l’idée d’en avoir été les instigateurs.

Remus avait raison, j’avais placé la volière trop haut sur la carte. C’était aussi ça qui comptait : épauler ses amis et accepter leur soutien. Nous étions tellement soudés, que le jour où l’un de nous partirait, tous les autres en souffriraient.


*******

J’étais ravi de ne pas passer les vacances à Poudlard dans un château froid et désert. Je réalisai même que, pour une fois, je prenais le train du retour sans cette horrible boule de stress à l’estomac, annonciatrice du regard réprobateur de ma mère à cause de la couleur de mon écharpe. Ma mère, je ne la reverrai plus jamais.

Je me demandai comment se passait la nuit de Noël à Grimmauld Place sans moi, puis réalisai la chance que j’avais d’avoir été accueilli si chaleureusement par les parents de James et gardai le sourire aux lèvres toute la journée.


*******

Sirius poussa un énorme soupir. Ressasser le passé ne servait à rien en fin de compte. Il vida son verre d’un trait et empêcha le barman de le resservir. Il fouilla dans sa poche après quelques Mornilles qu’il déposa sur le bar et, sans attendre sa monnaie, il se leva et se dirigea vers la sortie, pleinement déterminé à retourner à Grimmauld Place et affronter le présent : la menace du retour de Voldemort, qu’il fallait à tout prix empêcher de s’emparer de la prophétie.

Au moment où il allait actionner la poignée, la porte s’ouvrit et il se recula pour laisser passer les nouveaux arrivants. C’était une bande d’amis. Ils avaient l’air de venir fêter quelque chose, parce qu’ils discutaient d’un ton enjoué, poussant des cris de joie et se charriant les uns les autres.

Le dernier à entrer retint la porte pour Sirius qui le remercia d’un signe de la tête. Une fois qu’il fut dehors, il ne put s’empêcher de retenir un sourire : il venait de se souvenir de la toute première fois où il avait mis les pieds dans ce bar…


*******

Un mois après son mariage, James avait finalement sorti la tête de ses études pour prendre un verre avec moi. On avait choisi au hasard un bar Moldu, où une bande d’amis fêtait la naissance de la fille de l’un d’eux. Ils buvaient un excellent champagne que le barman avait remonté de sa cave avec révérence en la dépoussiérant du revers de la main, et à chaque fois qu’ils remplissaient leurs verres, ils trinquaient : « A la petite Hermione ! »

C’était un peu bizarre comme prénom, et j’avais fait promettre à James de ne jamais choisir un truc de ce genre…


*******

Coïncidence ? Il a décidé de ne pas le croire dès le jour où il a fait la connaissance de l’amie de Harry quand ils l’ont délivré du bureau de la tour ouest de Poudlard à dos d’hippogriffe.

Le destin, c’est quelque chose qui nous échappe, et on a beau tenter de le retenir, de l’empêcher parfois, il nous file entre les doigts…

Le destin de Sirius Black, à cet instant précis, était de retourner à Grimmauld Place afin de préparer une énième réunion de l’ordre. Il espérait pouvoir se faufiler à l’intérieur sans que personne n’ait remarqué son absence, parce qu’il ne supporterait pas de nouvelles remontrances de Molly Weasley si jamais elle apprenait qu’il avait mis le nez dehors. En dépit de ce qu’elle disait à propos du fait qu’il n’était pas un parrain exemplaire, elle savait que Harry serait vraiment malheureux s’il lui arrivait quoique ce soit…

Note de fin de chapitre :

Merci d'avoir lu ! Vous avez aimé ? ^^
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.