S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Journées Reviews de Février 2024 !


Aux membres d'HPF,

Les prochaines Journées Reviews auront lieu du vendredi 23 au lundi 26 février. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page jusqu'au jeudi 22 février.

A bientôt !


De Equipe des JR le 15/02/2024 22:17


141e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 141e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Vendredi 23 février à partir de 20h. Venez fêtes avec nous la fête des amoureux. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !



De L'équipe des Nuits le 11/02/2024 10:09


Nuit érotique de février !


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 140e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Vendredi 16 Fevrier à partir de 20h. A l'occasion de la St-Valentin, il s'agira d'une nuit érotique. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De L'Equipe des Nuits le 09/02/2024 19:58


JR de Janvier


Aux membres d'HPF,

Les prochaines Journées Reviews auront lieu du vendredi 26 au lundi 29 janvier. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page jusqu'au jeudi 25 janvier.

A bientôt !


De Journées Reviews le 23/01/2024 19:51


139e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 139e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Samedi 20 Janviet à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !



De L'équipe des Nuits d'HPF le 09/01/2024 19:07


Journées reviews


Aux membres d'HPF,

Les prochaines Journées Reviews, spéciales Noël, auront lieu du vendredi 15 au lundi 18 décembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page jusqu'au mercredi 13 décembre.

A bientôt !

De L'équipe de modération d'HPFanfiction le 06/12/2023 22:15


Dans ses yeux par Akasora

[7 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Disclaimer : Les personnages appartiennent à J.K. Rowling, je ne fais que les mettre en scène.
Note de chapitre:

Voilà mon modeste cadeau pour l'anniversaire d'Emy, j'espère qu'il te plaira :D

Je vous conseille d'écouter Beautiful Mess de Jason Mraz
Dans ses yeux, il voyait l’innocence de l’enfance. Il voyait son côté espiègle, son amour pour la nature, sa confiance qu’elle plaçait facilement dans des gens qu’elle ne connaissait pas beaucoup. Il se rendait compte à quel point elle était une bonne personne, généreuse et altruiste. Il aimait cet émerveillement qu’il y lisait devant ce que certains appelleraient futilités. Le soleil, chaque matin, la lune, chaque nuit. La pluie, la neige, le vent, les nuages, les étoiles. Surtout les étoiles.
Lorsque le soleil était couché, et que la nuit et le jour se disputaient leur place, lorsque le ciel arborait cette couleur hésitant entre le bleu clair et le bleu foncé, lorsque la luminosité diminuait lentement, elle sortait et observait le ciel à la recherche de la première étoile, celle qui annonçait l’arrivée de la nuit. Alors, elle s’asseyait dans l’herbe, les genoux ramenés contre elle, la tête levée, et attendait que l’obscurité couvre la Terre de son épaisse couverture, laissant à peine aux astres le plaisir d’éclairer son monde.
Lorsque la journée était bien entamée, que le Soleil avait quitté son zénith depuis quelques heures, elle s’étendait par terre, l’herbe verte chatouillant ses oreilles auxquelles pendaient ces boucles d’oreilles si spéciales, et elle observait les nuages. La première fois qu’il l’avait vue, elle était dans cette exacte position.

« Dis, tu aimes regarder les nuages ? »

Un long silence avait précédé sa question si étrange, et pourtant, il n’avait pas été surpris par sa voix, elle était telle qu’il l’avait toujours imaginée. Douce, rassurante, un peu folle. Belle.
Il l’avait tout de suite aimée, car elle appréciait la nature autant que lui. Elle la respectait autant que lui.



Dans ses yeux, il voyait l’horreur de la guerre. Il voyait sa jeunesse gâchée, son âme torturée, sa confiance dans le monde ébranlée par ces choses qu’elle avait vues, qu’elle avait vécues. Il se rendait compte que ces longues semaines, ces longs mois passés dans une cave non éclairée l’avait longtemps rendue allergique à toute forme d’obscurité, à part celle de la nuit, qui lui semblait apaisante. Il aimait cependant cette force qui la caractérisait, celle qu’elle n’avait pas perdue malgré tout ce qu’on lui avait infligé. Il en était même impressionné. Lorsqu’elle lui avait raconté son enlèvement, elle n’avait pas pleuré, sa voix n’avait pas tremblé, elle s’était exprimée avec la même douceur, peut-être un peu troublée, mais la même douceur dont elle avait toujours fait preuve depuis qu’il la connaissait. Lorsqu’elle lui avait conté son enfermement tandis qu’elle entendait les cris de Charity Burbage, elle n’avait pas montré son émotion, n’avait pas pris en pitié cette femme, mais lui avait au contraire rendu justice. Et il l’avait écoutée, sans ciller, à attendre la fin de ce récit qui le mettait hors de lui, qui le prenait aux tripes tant il avait mal pour elle, qui le faisait enrager contre la vie qui avait soumis une personne si douce à des épreuves si dures. Qui lui donnait envie de lui prendre cette souffrance qu’elle portait et de la supporter pour elle. Cependant, même s’il le pouvait, il ne le ferait pas, car ce serait lui manquer de respect. Elle avait réussi à s’en remettre si rapidement, elle parvenait à en parler sans fondre en larmes, alors il ne ruinerait pas les efforts surhumains qu’elle avait fournis pour se relever d’une chute qui avait semblé durer une éternité.



Dans ses yeux, il voyait la femme complexe qu’elle était. Il voyait ses croyances controversées, ses larmes refoulées, ses passions enfantines. Il se rendait compte qu’elle pouvait se montrer si forte face à l’adversité, surmontant les difficultés avec courage, et pourtant si faible lorsqu’ils se retrouvaient seuls dans l’intimité de leur chambre. Il aimait cette façon qu’elle avait de ne pas se laisser démonter à chaque obstacle, de ne pas se décourager lorsque quelque chose allait mal, et puis cette habitude qu’elle avait prise de chercher son soutien lorsque le poids de ses problèmes devenait soudain trop lourd pour ses frêles épaules. Car il aimait par-dessus se sentir utile pour elle, il aimait sentir qu’il comptait pour elle, qu’elle lui faisait confiance. Il avait un jour juré d’être à ses côtés jusqu’à sa mort, mais il espérait que peut-être, ils pourraient rester ensemble même après. Parce qu’il aimait ce temps passé à ses côtés, qu’il aimait ce bonheur qu’ils construisaient à deux. Parce qu’il l’aimait. Alors il faisait son possible pour la combler, l’accompagnait dans ses excursions, et ensemble, ils visitaient le monde, découvraient des cultures, des légendes. Ensemble, ils rêvaient à tous ces mythes, tous ces passés, toutes ces histoires, toute cette Histoire. Et il ne pouvait que remercier le ciel pour lui avoir un jour soufflé de se rendre en Grèce, dans ce pré à l’herbe verdoyante, sous ce soleil de plomb, et de croiser son chemin. Il était reconnaissant à la vie de lui donner une chance d’être plus heureux qu’il ne l’avait jamais été auparavant.


Dans ses yeux, il voyait la mère qu’elle devenait. Il voyait ses mains sur son ventre rebondi, ses regards doux dirigés vers cette chambre qui allait bientôt accueillir leurs deux magnifiques enfants, ses sourires lorsqu’elle se prenait à les imaginer. Il se rendait compte à quel point elle était heureuse de donner la vie, à quel point elle ferait une mère merveilleuse et compréhensive. Il aimait cette façon qu’elle avait de dire « nos enfants », ce rire qui était sien lorsqu’il embrassait son ventre, ses mains qui prenaient les siennes lorsqu’un des bébés bougeait. Il avait tellement hâte de les voir, ces deux petits êtres qu’il aimait déjà, de les tenir dans ses bras, de reconnaître un de ses traits en eux, de revoir sa femme dans leur comportement. Et elle. Elle lui souriait, le remerciait, l’embrassait, parce qu’elle voulait lui rendre tout son amour. Alors, il était heureux. Le long voyage que constituait leur vie prenait un tournant décisif, et plus que jamais, il était amoureux d’elle. Chaque jour, le soleil éclairait ses cheveux, son visage, ses grands yeux bleus, et chaque jour, il la trouvait plus belle, plus épanouie. Qu’il était simple de vivre avec elle, qu’il était agréable de partager son quotidien ! Rien n’aurait pu l’éloigner de ce bonheur que constituait cette petite femme, pourtant si grande à l’intérieur.


Enfin, dans ses yeux, il voyait la femme qu’elle était. Il voyait ses peurs, ses joies, ses peines, ses regrets. Il voyait Luna Lovegood Scamander.
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.