S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


La promesse de Marlene McKinnon par Javalia

[5 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Un OS qui s'inscrit dans le ligne de La montre de Fabian Prewett

J'ai l'intention d'en faire d'autre. J'espère que vous apprécierez.
Depuis qu’elle était née, tout le monde était convaincu que Marlene ferait de grandes choses. Elle était née dans une célèbre famille de sorcier, l’une des plus puissantes d’Angleterre. Les McKinnon étaient guérisseurs, professeurs, explorateurs, soigneurs ou à la tête d’un Département du Ministère de la Magie.

Oui, tout disait que Marlene, l’aînée de Philip et Mina McKinnon était destinée à faire de grandes choses. On lui avait souvent répété d’ailleurs.

Marlene entra à Serdaigle en septembre 1965 pour le plus grand bonheur de sa famille. Elle travailla beaucoup, se fit des amis, devint Préfète et puis Préfète-en-chef. Elle était très appréciée autant par les élèves que les professeurs. Par sa famille et ses notes, elle fit partie du club de Slug comme les élèves l’appelaient.

Avec les années, Marlene grandit et murit. La justice lui tenait à cœur et elle n’aimait pas cette ségrégation que les Nés-Moldus vivaient encore. Ni ce groupe de fanatiques dont les journaux commençaient à parler. Elle médita sur une question pendant près d’un an, suite à une conversation avec un de ses camarades.

- Hé ! Marlene !

La sorcière se retourna et vit un garçon s’avancer vers elle.

- Ton livre !
- Oh, merci ! Tu l’as trouvé intéressant ? demanda Marlene en rangeant Hercule contre les Chevaliers de Walpugri dans son sac.
- Beaucoup. Je crois que c’est l’un de mes préférés !
- Moi aussi, je l’aime bien !
- J’aimerai franchement vivre des aventures comme ça, rêva le garçon. Devenir Auror, traquer le Mal…

Marlene éclata de rire.

- C’est impossible !
- Pourquoi ?
- Fabian, devenir Auror, c’est impossible !

Fabian Prewett la regarda, interloqué.

- Pourquoi tu dis ça ?
- Parce que…

Marlene essaya de trouver une réponse.

- C’est très possible, murmura-t-elle finalement.
- Evidemment ! Je vais être en retard, j’ai une retenue avec McGo ! remarqua le garçon en jetant un coup d’œil sur sa montre. On se voit plus tard !

Marlene regarda à peine le Gryffondor s’éloigner, étant trop perdue dans ses pensées.

Auror, personne ne l’avait jamais fait dans sa famille. Elle n’y avait jamais pensé avec que Fabian Prewett le suggère durant le mois de janvier de leur sixième année. Ce n’est que durant les vacances de Pâques qu’elle annonça son projet à sa famille.

- Auror ! s’exclama sa mère.
- Mais… tu ne peux pas ! renchérit Phil McKinnon.
- C’est ce que j’ai décidé.
- Marlene, non ! Tu vois tout ce qui se passe dans les journaux ? Ce groupe de Mangemorts…
- Des Aurors se font tuer !
- Oh, Marlene ! fit sa mère, bouleversée.
- J’ai décidé de devenir Auror, répéta la jeune femme. C’est ce que je veux. Vous ne voyez pas à quel point c’est noble ? J’agirai selon mes convictions…
- Mais, il y a plein d’autres métiers ! Tu ne veux pas entrer au Département de la Justice comme la fille des Bones ? Ce serait très bien !
- Papa…
- C’est hors de question !

Phil McKinnon fit un geste pour sortir.

- Je promets.

À cette phrase de sa fille, Mr McKinnon se retourna.

- Quoi ?
- Je promets. Je promets d’être prudente. Je promets de ne pas mourir avant vous !

Les trois McKinnon restèrent silencieux.

- Vous savez que je respecte toujours mes promesses, affirma Marlene.
- Oui… murmura Mrs McKinnon. C’est vrai…
- Alors, laissez-moi devenir Auror ! Je le veux vraiment !

Et ils la laissèrent faire.

***


- Chut…

Marlene hocha la tête, le cœur battant, tant de peur de savoir les Mangemorts tout près et tant de gêne de sentir l’index de Fabian Prewett sur ses lèvres.

Ils entendirent les cracs sonores propres au transplanage. Aucun des deux ne se détendit, ne sachant pas si tous leurs ennemis étaient partis. Durant de longues minutes, ils restèrent silencieux, sans bouger. Quand finalement, Fabian retira sa main, Marlene sentit une brûlure sur ses lèvres.

- Ils sont tous partis, fit Fabian en se levant.
- Oui…

Ils étaient dans une vieille forêt depuis plus d’une heure.

- On a la confirmation que Rosier est un Mangemort, remarqua Fabian. C’est toujours ça.
- Oui…
- Tu as fini tes cours ?
- Il reste encore une semaine.

Les jeunes adultes examinèrent silencieusement la scène, à la recherche d’indices ou de preuves pouvant incriminer un Mangemort ou les aider à deviner leurs futures activités.

- Il n’y a rien, annonça Fabian. On peut y aller.

Il lui tendit une main pour l’aider à se relever. Une main à la fois douce et ferme. Une main que Marlene adorait sentir sur la sienne.

***


- C’est beau, tu ne trouve pas ? demanda Fabian en regardant les mariés danser.

C’est plutôt lui que Marlene trouvait beau. Mais elle ne le dit pas, ayant peur de passer pour une idiote.

- Ça me fait sentir vieux, tout ça, rigola Fabian. Je me souviens de James et Lily à Poudlard. Je n’aurai jamais pu penser qu’ils finiraient ensemble ! Ce n’était que des mômes, à l’époque…
- De gentils mômes, le reprit Marlene.
- Peut-être, avoua Fabian. Tu veux danser ?

Marlene jeta un coup d’œil sur la piste où les couples avaient pris place.

- D’accord, fit-elle.

***


- Danse avec moi toute la soirée.
- Je te le promets.

Fabian eut un sourire éclatant.

***


Elle haussa un sourcil devant le paquet.

- Qu’est-ce que c’est ?
- Tu ne sais vraiment pas ? fit Fabian, désappointé. Cela fait un an qu’on sort ensemble !
- Ah bon, répondit Marlene, confuse.
- C’est un cadeau.

Un sourire s’épanouit sur les lèvres de Fabian. Marlene ouvrit délicatement la grande boite qui s’ouvrit toute seule. Des lettres dorées se formèrent dans les airs.

Veux-tu m’épouser ?

***


- Marlene ! Entre !

Sa mère, si heureuse de la voir. Son frère lui sourit. Son père gardait une expression contenue.

- Fabian ne pouvait pas venir ce soir, annonça-t-elle. Il était trop occupé pour se libérer.
- Et bien, nous ferons avec ! J’adore cette bague, ma chérie.
- Moi aussi. Mais même si ce serait un bout de ficelle, je l’aimerai quand même, ajouta Marlene en regardant son annulaire gauche.
- J’imagine, rit sa mère. Est-ce que tu peux aller chercher des assiettes dans le buffet ? Reviens dans la salle à manger.

Marlene s’exécuta. Elle contempla rêveusement les assiettes immaculées quand elle entendit un bruit sourd. Immédiatement, sa baguette fut brandit et tout son corps se tendit. Et un cri. Sa mère Elle se leva silencieusement, le cœur battant à tout rompre et se dirigea vers l’entrée avant que le mur à côté d’elle n’explose. L’Auror vit surgir sept Mangemorts. Marlene lança un sortilège et l’un d’eux s’effondra tandis que l’adrénaline parcourait tout son corps.

- Papa ! Maman ! Travis ! Partez !
- C’est déjà trop tard, cracha une voix.
- CE N’EST PAS VRAI !

Non, il mentait ! C’était impossible ! Elle regarda par-dessus les Mangemorts, essayant de voir l’intérieur de la salle à manger.

- Non…

La dure réalité s’imposa à elle.

- Vous les avez tués ! Vous paierez !

Non, ils ne paieraient pas. Pas sous sa main, du moins. Car elle mourrait ici, seule.

Fabian… Je suis désolée.

Papa, maman… J’ai respecté ma promesse


Elle ferma les yeux, révoltée de son sort. Elle avait tant de choses à faire encore !

Elle venait tout juste d’apprendre qu’elle était enceinte… Et Fabian ne le savait même pas !

Mais peut-être que c’était mieux ainsi…

Fabian, je t’attendrai… se promit Marlene.

Et six éclairs verts la frappèrent de plein fouet.
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.