S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Sélections du mois


Félicitations à AliceJeanne et TeddyLunard, qui remportent la Sélection Action/Aventure !

Vous voulez revenir dans le Futur ? Lors du mois de novembre c’est possible avec la Sélection Next-Gen ! Vous avez jusqu'au 30 novembre pour lire les 10 textes proposés par les lecteurs et les lectrices et voter ici.

Et pour le mois de décembre, le thème et les textes vous attendent déjà avec la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez découvrir ces 12 histoires jusqu’à la fin de l’année et vous pourrez voter à partir de décembre. Pour en savoir plus, rendez-vous ICI !


De L'équipe des Podiums le 01/11/2022 19:00


15ème Échange de Noël


Le traditionnel Échange de fics de Noël est de retour pour sa 15ème édition !



Et cette année, vous pouvez écrire et recevoir : des fanfictions Harry Potter, des histoires originales... mais aussi des fanfictions sur d'autres fandoms ! Envie de nous rejoindre ?


Ça se passe d'ici le 31 octobre sur ce topic du forum HPF !


De L'équipe de modération le 23/10/2022 17:22


126ème Nuit d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 126 édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 21 octobre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De L'équipe des Nuits le 16/10/2022 11:07


Et les Soldats dansent par Akasora

[11 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Disclaimer : Les personnages appartiennent à J.K. Rowling, je ne fais que les mettre en scène.

Note de chapitre:

Voilà un texte que j'ai écrit hier, en écoutant Someone Like You d'Adele, c'est le premier Yuri que j'écris, même s'il n'est pas clairement dit que c'est est un. C'est juste qu'à force d'en voir publiés, j'ai envie d'en écrire, moi aussi ... Voilà, il n'est pas génial, il est court, mais bon ...
Les soldats dansent. Une valse meurtrière, éclairée par le rouge, le vert, le violet. Et puis le noir. C’est beau, si beau, pourtant si triste. Une chute, puis deux. Un ami, mon cœur. Les lumières m’aveuglent, les larmes m’éblouissent, ou peut-être est-ce l’inverse, je ne sais plus. Je ne vois plus rien, n’entend plus rien que ce morceau de piano que tu as écrit pour moi, lors d’une froide soirée d’hiver. Il passe dans ma tête, comme si tu le jouais à côté de moi, et que je me m’accoudais au rebord de la fenêtre tandis que tu frappais les touches avec ardeur, comme si cette musique, c’était celle de ton cœur meurtri par toutes ces morts. La musique s’adoucit, je te vois caresser ces morceaux d’ivoire, peut-être te rappelles-tu la tendresse de nos étreintes. Mon cœur bat la chamade, le rythme s’accélère à nouveau et quelqu’un tombe. Mais je ne vois plus que ces soldats qui dansent, ami ou ennemi, je ne sais plus.

Tu sais, quand j’étais petite, je me voyais Maginurse à Sainte Mangouste, j’imaginais les patients grimacer de douleur quand j’entrais dans leur chambre, et sourire avec reconnaissance lorsque j’en sortais. J’aurais eu une vie tranquille, avec des collègues gentils, sauf mon supérieur qui aurait été très désagréable. Ah, j’en rêve, de cette vie, de ces aventures. Pourtant, les aventures, ce n’est pas ce qui me manque, en ce moment. Au contraire, je ne fais que me battre, partir en mission, me battre à nouveau. Et te voir, parfois. Souvent. Le soir, c’est un soulagement de savoir que tes bras sont ouverts. Le jour, c’est une torture de t’imaginer en danger au dehors. Puis le soir vient à nouveau, ces sentiments sont devenus routine, mais notre passion n’en est pas moins forte.

Je me prends parfois à rêver de cette vie qu’on aurait pu avoir, ensemble. Nos après-midi dans ces fauteuils qui auraient pris la forme de nos corps, à force de nous y accueillir. Et puis ces tasses de thé fumantes qui nous réchaufferait en hiver, lorsque le feu serait trop loin pour que sa chaleur nous atteigne. Moi, je lirais mes livres, encore et toujours mes livres, je sais. Et toi, tu écrirais cette musique qui me berce la nuit, qui me motive lorsque le soleil se lève sur une nouvelle journée de combat. Tu m’apprendrais le violon, le premier instrument qui a su trouver ton cœur, et puis le mien. Lorsque tu en joues, il émane de toi cette grâce, cette passion, si fortes, si vives, qu’elles me rendent presque jalouse. Presque. Car c’est toi qui joue, et je t’aime plus que tout, alors je veux bien mettre de côté ta perfection lorsque tu m’envoutes avec ta mélodie.

Le piano s’est arrêté, car je me souviens de l’air de violon que tu as interprété lors d’une des réunions de l’Ordre. Les autres te regardaient, certains te dévoraient des yeux, mais tu étais déjà à moi. Voilà, maintenant tu connais l’origine de ce sourire qui étirait mes lèvres durant toute cette soirée. Fierté, orgueil de t’avoir pour moi seule et de ne pas avoir à te partager.

Ah, cette musique, elle me transporte. J’aimerais tellement fermer les yeux pour en profiter pleinement, te regarder glisser ton archet sur les cordes, aucune fausse note, juste cette mélodie qui emprisonne mon cœur. Et puis tes yeux clos, tes joues un peu rouges, tes sourcils froncés quand le morceau atteint son point culminant, quand le rythme et la force augmentent et que des frissons parcourent mon corps comme le font normalement tes mains. Puis, tout est calme, plus que quelques portées pour terminer, et tes lèvres pincées par la concentration, tu te détends. Finalement, dans un dernier mouvement, tu tires l’archet, doucement, la dernière note dure, encore, encore, et elle reste dans nos esprits, nous serre la gorge, car cette note est mélancolique, triste, et nous savons qu’elle est la fin de ce moment de douceur que nous partageons tous ensemble, ainsi cachés dans cette maison trop petite et trop vieille. Enfin, le silence, les yeux sont encore fermés, les cœurs battent encore si fort qu’on pourrait presque les entendre, et les respirations se calment. Et nous revenons à la dure réalité de la guerre.


Ta musique me hante, tu sais. Je n’arrive pas à l’oublier, ton piano, ton violon, ils sont dans ma tête à jamais, car ils sont toi. Tu es dans ma tête à jamais. Le silence n’est plus pour moi, rien que des mélodies qui, tel le vent, tournoient dans mon cœur et me donnent un souffle nouveau lorsque tout semble perdu. Aujourd’hui, elle est en moi, me redonne courage, et j’oublie, Emmeline. J’oublie que ceux qui tombent sont des gens que j’aime, j’oublie que mon tour viendra peut-être, j’oublie que tu vas peut-être me quitter. Alors, je combats avec toute ma force, toute ma verve, pour qu’un monde meilleur s’ouvre à nous, et que nous puissions vivre ensemble pour toujours. Toi et moi, pour la vie.

Un concerto dans ma tête, tu tapes les touches, fais crier les cordes, tout recommence, plus fort encore. Et les soldats dansent, plus vite encore.
Note de fin de chapitre :

Voilà, je précise le couple maintenant, c'est Hestia Jones/Emmeline Vance :)
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.