S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Célébrations par cocosan

[2 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Comme toujours, tout appartient à JKR, sauf ce qui sort tout droit de mon imagination.

Note de chapitre:

Un petit OS sans prétentions aucunes, issu de mon cerveau gravement atteint.

En espérant tout de même que vous l'aprécierez.

Célébrations

 


2 mai 1998


                Deux sorciers se tournent autour en formant un cercle parfait, sous les yeux de centaines d'autres sorciers, agglutinés le long des murs de la Grande Salle.


Les deux combattants échangent ce qu'on pourrait prendre pour des banalités sauf que… Ce n'est absolument pas le cas. En effet, Harry Potter, l'Elu ou encore le Survivant, fait face à Lord Voldemort, le plus grand mage noir du siècle, et tous deux tentent de déstabiliser l'autre.


-          Vous n'avez rien apprit de vos erreurs, Jedusor, n'est-ce pas ?


-          Tu oses…


-          Oui, j'ose. Je sais des choses que vous ne savez pas, Tom Jedusor.


-          … S'agit-il d'amour, encore une fois ? raille Voldemort après un instant de stupéfaction. Cette fois personne ne semble t'aimer suffisamment pour recevoir mon sortilège à ta place. Alors qu'est-ce qui te protégera de la mort lorsque je frapperai ?


-          Une simple chose.


-          Tu crois posséder une magie dont je suis dépourvu, ou peut être une arme plus puissante que la mienne ?


-          Les deux, je pense.


Voldemort éclate d'un rire effrayant, qui se répercute dans toute la Grande Salle, après un instant de stupeur.


-          Dumbledore est mort ! lance Voldemort comme si ces mots pouvaient blesser Harry.


-          Oui, il est mort, mais pas de votre fait. Il a choisit sa façon de mourir des mois avant sa mort, il a tout arrangé avec celui que vous pensiez être votre serviteur : Severus Rogue. Dumbledore était déjà mourant quand Rogue l'a achevé !


-          Cela n'a aucune importance ! Je les ai écrasés comme j'ai écrasé ta mère ! Dumbledore voulait que Rogue soit le maître de la Baguette mais j'ai tué Rogue il y a quelques heures et la Baguette m'appartient ! Le dernier plan de Dumbledore a échoué !


-          C'est vrai, mais ce n'est pas moi qui en subis les conséquences… Cette baguette ne marche pas pleinement pour vous parce que vous n'avez pas assassiné la bonne personne. Rogue n'a jamais été le vrai maître de la Baguette, il n'a jamais vaincu Dumbledore.


-          Il l'a tué…


-          Vous ne m'écoutez donc pas ? La mort de Dumbledore était planifiée par eux deux ! Dumbledore voulait rester le maître de la Baguette ! Le pouvoir de la Baguette aurait dû mourir avec lui car elle n'aurait jamais été conquise ! N'avez-vous pas écouté Ollivander ? La baguette choisit son sorcier… La Baguette de Sureau s'est reconnu un nouveau maître avant la mort de Dumbledore, un maître qui l'a enlevé à Dumbledore contre son gré, sans savoir qu'il venait d'acquérir la plus dangereuse des baguettes. Le véritable maître de la Baguette était Drago Malfoy, que j'ai désarmé il y a quelques semaines. La baguette que vous tenez sait-elle que son dernier maître a été désarmé ? Si c'est le cas… Je suis le maître de la Baguette de Sureau…


-          Avada Kedavra !


-          Expelliarmus !


Le sort de Voldemort heurte celui d'Harry, la Baguette de Sureau s'envole très haut avant qu'Harry ne l'attrape de sa main libre, tandis que Voldemort bascule en arrière, mort.


 


Dans les heures qui suivent, Harry se voit obligé de parler à toutes les familles en deuil, serrer leurs mains, être témoin de leurs larmes, recevoir leur gratitude.


A mesure que la matinée s'écoule, les nouvelles se rependent annonçant l'éveil des victimes de l'Imperium, la fuite ou la capture des Mangemorts, la nomination de Kingsley comme Ministre provisoire…


2 mai 2008


-          Bienvenue à tous ! Comme vous le savez sûrement, vu que vous êtes ici, cela fait dix ans aujourd'hui qu'Harry Potter a vaincu Lord Voldemort au terme d'un combat que les témoins ont qualifié d'inhabituel… commence Lee Jordan, abonné à la présentation.


-          Pourquoi on doit jouer cette mascarade tous les ans ? questionne Harry, assis sur l'estrade, en compagnie de Ron, Hermione, Ginny et plusieurs autres résistants.


-          Parce que tu es le sauveur de notre monde, lui répond Ginny en caressant tendrement son ventre.


-          Sauf que je n'ai jamais voulu ça… grommelle le brun avec un geste vague vers les pelouses de Poudlard. En plus c'est devenu un jour férié !


Ron ne peut s'empêcher de pouffer, rapidement imité de ses frères, Lee, Neville, Hermione et Ginny, avant qu'ils n'éclatent de rire franchement.


 


Un petit groupe d'élèves s'approche de leurs héros, des étoiles dans les yeux, alors que ceux-ci tentent de reprendre leur sérieux.


-          Bonjour Professeur Londubat.


-          Oh, bonjour les enfants. Alors comment se passe votre journée ?


-          Très bien. Alors c'est vrai, vous êtes amis avec Harry Potter ?


-          Eh oui ! Je vous présente l'Armée de Dumbledore ! s'exclame le professeur avec un geste large vers ses anciens camarades, toujours hilares.


-          Salut les jeunes ! lance Ron avec un signe de main, manquant d'éborgner Hermione au passage.


-          Ron, cesse donc de faire de si grands gestes. Tu as faillis m'éborgner. Bonjour les enfants, j'espère que vous avez passé une bonne année…


-          Surtout plus tranquille que les nôtres… marmonne Harry.


-          C'est le moins qu'on puisse dire. En même temps, ce n'est pas trop difficile vu que Voldemort n'est plus là pour fiche le bazar…


-          Aujourd'hui, pour ce dixième anniversaire, notre héro national va nous faire l'honneur d'un discours. Un discours sur quoi d'ailleurs Harry ?


-          Oh ! Ça sera juste un petit résumé de ma vie et du combat, rien de bien intéressant…


-          Ta vie ? Pas intéressante ? tique Lee en dévisageant Harry. Vous en pensez quoi vous autres ? La vie d'Harry Potter vous intéresse ?


-          Oui ! hurlent littéralement les sorciers présents, tout comme les amis du Survivant, qu'il fusille du regard.


-          Bon, à toi mon vieux. Et si jamais tu deviens trop ennuyeux, compte sur nous pour te le faire savoir… murmure Lee en passant le relai à son jeune condisciple.


Harry lui envoie un regard noir, prend une grande inspiration puis d'avance de quelques pas, pour atteindre le mégaphone magique.


Au moment précis où Harry pose la main sur le mégaphone, un silence religieux s'abat sur le parc de Poudlard, silence qu'Harry se voit obligé de briser.


-          Bonjour à tous… Vous savez tous que je n'aime pas franchement ce genre d'exercices, alors si vous pouviez être sympas et ne pas m'interrompre… Voilà, comme tout le monde le sait, il y a un peu moins de trente ans, le Professeur Trelawney fit une prophétie au professeur Dumbledore venu l'engager comme professeur de Divination. Cette prophétie concernait Voldemort et un enfant à naitre ayant le pouvoir de le vaincre. Severus Rogue entendit une partie de la prophétie qu'il rapporta à Voldemort. Celui-ci, ne connaissant pas la fin de la prophétie, pensa que pour assurer sa domination il devait tuer l'un des deux garçons concernés par la prophétie. Il s'agissait bien entendu de moi, mais personne ne connait l'autre, mis à part Dumbledore, qui me l'a révélé il y a déjà longtemps…


Harry marque une pause, ménageant le suspense, sous les regards ahuris de ses amis. Effectivement, aucun d'eux n'est au courant de ça, personne mis à part Harry et Dumbledore ne connait ce fait.


-          Le second garçon, celui qui aurait pu être le Survivant à ma place n'est autre que Neville Londubat. Nous sommes tous deux nés à la fin du mois de juillet 1980, de parents ayant par trois fois bravé Voldemort. Sauf que celui-ci eu plus peur de moi, le sang mêlé, que de Neville, le sang pur. Toujours est-il qu'après avoir apprit où mes parents et moi vivions, Voldemort est venu en personne, le soir du 31 octobre 1981, pour nous tuer tous les trois. Bien entendu, il ne parvint à tuer que mes parents, me marquant comme son égal. Cette cicatrise que je porte au front depuis n'était pas dans les plans du Seigneur des Ténèbres, mais elle était "prévue" par la prophétie…


Nouvelle pause. Les choses sérieuses commencent…


-          Dumbledore me confia ensuite à ma tante moldue et sa famille où je vécu dans l'ignorance de mes origines jusqu'à ma rentrée à Poudlard. A partir de là, les choses ont commencé à se gâter. La première année, Voldemort tenta de voler la pierre philosophale qui lui aurait permis de reprendre forme humaine. L'année suivante, il fit ouvrir la Chambre des Secrets, m'obligeant à y entrer pour tuer le Basilic…


Courte pause pendant laquelle Harry jette un coup d'œil à Ginny, hésitant à l'impliquer dans cette affaire, et à Ron, qui a toujours beaucoup de mal a accepter ce qui a faillit arriver à sa sœur.


-          Enfin bref, j'ai du combattre Voldemort quasiment tous les ans depuis ma première année… Comme tout le monde le sais, je me suis retrouvé bien malgré moi embarqué dans le Tournoi des Trois Sorciers. La dernière épreuve de celui-ci m'obligea à assister à la renaissance du Seigneur des Ténèbres, avant de le combattre une nouvelle fois. Un an après, j'ai combattu, avec mes camarades ici présents, une bande de Mangemorts au Ministère et Voldemort à tenter de me posséder, sans succès heureusement. Je dois bien avouer que j'ai compris à ce moment là la différence essentielle entre nous deux : moi j'avais des amis, des gens que j'aimais et qui m'aimaient… Ensuite, Poudlard a été envahi par des Mangemorts et Dumbledore a été tué. J'ai pris la décision de finir la mission qu'il m'avait confié, Ron et Hermione m'ont suivit et nous avons passé l'année des Ténèbres à fuir, à nous cacher et à détruire les Horcruxes de Voldemort.


Encore une pause. Harry sait qu'il doit aller au bout de son discours, qu'il doit parler du combat, que tous les sorciers présents face à lui attendent son récit, mais les événements ont été tellement durs à supporter à l'époque qu'il se demande s'il parviendra à finir.


-          Il y a dix ans jour pour jour, nous sommes tous trois arrivés ici, secourus de justesse par Abelforth Dumbledore, avant de pénétrer dans Poudlard où beaucoup de nos camarades attendaient notre venue. Nous avons rapidement été rejoints par d'anciens camarades ayant quitté Poudlard les années précédentes. Les Weasley au grand complet se sont joints à mon combat, les anciens membres de l'Armée de Dumbledore ont fait de même, même certains nés-moldu sont venus. Les professeurs, les élèves, les membres de l'Ordre du Phénix et les familles des élèves ont combattu les Mangemorts efficacement. Ils ont été rejoints par les centaures et les elfes de maison. Ces derniers étaient menés par mon propre elfe de maison, Kreattur. Cette nuit là, beaucoup sont morts, beaucoup de mes amis, de mes camarades ont été tués par les Mangemorts simplement parce qu'ils refusaient que Poudlard tombe…


Grande émotion sur le parc de Poudlard. Les anciens combattants de Poudlard ont les larmes aux yeux, Ginny et Hermione sanglotent silencieusement, les frères Weasley retiennent difficilement leurs larmes au souvenir de leur frère disparu cette fameuse nuit. Tous espèrent qu'Harry prononcera son nom, lui rendra hommage, ainsi qu'à tous ceux tombés pour la liberté cette année là.


-          Poudlard était le dernier rempart contre la domination de Voldemort et ses Mangemorts, tout comme moi. J'ai tenté de me faire tuer par Voldemort, mais une partie de son âme s'était accroché à la mienne si longtemps auparavant, du coup il n'a pas pu en finir… Sa baguette m'appartenait, mon sang coulait dans ses veines… Il ne pouvait rien faire contre moi, il s'était lui-même enchaîné… Lee a dit tout à l'heure que nous avions mené un combat inhabituel, en fait ce n'était même pas un combat… Nous nous sommes contentés de parler, je savais que la seule chose pouvant nous débarrassé de lui était qu'il ait des remords, sauf que s'était bien mal le connaitre que de penser qu'il en était capable. Je savais aussi que la baguette qu'il utilisait depuis plusieurs jours m'appartenait… C'était la baguette de Dumbledore, celui-ci avait été désarmé par un apprenti Mangemort, j'ai désarmé celui-ci près d'un an après… Du coup, la baguette de Dumbledore me revenait… Malgré les avertissements d'Ollivander, Voldemort n'avait pas comprit tout ça, alors quand il a voulut me tuer, j'ai riposté avec un simple sort de désarmement, et son sort a ricoché pour l'atteindre…


Harry marque une pause pour reprendre contenance et jette un œil à ses amis derrière lui, pour s'assurer qu'il peut continuer.


Tous avaient un regard triste, des larmes roulaient encore sur les joues d’Hermione et Ginny. Ron pinçait toujours les lèvres dans une tentative de retenir ses larmes, tout comme ses frères. Le sourire de Lee s'était figé dans un rictus de douleur… Même dix ans après, la douleur était toujours bien présente…


-          Je voudrais qu'on rende hommage à tous ceux qui sont morts cette nuit là. Je m'excuse auprès des familles si j'oublie certains noms, cela fait déjà dix ans… Il y a eu Fred Weasley, Nymphadora Lupin et son mari Remus Lupin, Colin Crivey et encore beaucoup d'autres pour les résistants. Du côté des Mangemorts, Bellatrix Lestrange, Fenrir Greyback, Piu Thicknesse, pour ne citer qu'eux, ont été tué par des Weasley, parfois aidé d'amis et de professeurs. Arthur et Percy Weasley se sont occupés de Thicknesse, Molly Weasley de Bellatrix Lestrange et Greyback a été tué par Ron et Neville. Malheureusement, leurs morts sont intervenues trop tard pour sauver nos amis… Nombreux sont ceux qui ont été blessés, mais malgré cela, ils se battaient toujours comme ils le pouvaient. Assis à même le sol de la Grande Salle, allongés dans le parc, laissé pour morts par les Mangemorts…


Harry prit une nouvelle pose pour sécher ses propres larmes au souvenir des combats et des enterrements qui ont suivit.


-          J'ai demandé à ce qu'une plaque soit gravée avec le nom de chacun des résistants qui ont laissé leurs vies dans ce combat. Cette plaque sera exposée dans la salle des Trophées…


Soupirant, Harry regagne sa place, laissant ainsi les jeunes sorciers réfléchir à ses paroles.


Une petite voix entrecoupées de sanglots s'élève depuis le bord de l'estrade, faisant tourner la tête à Harry.


-          Dis Harry, qui a tué mon papa et ma maman ? demande Teddy, âgé d'à peine dix ans.


-          Viens là mon grand. Celle qui a tué ta maman est déjà morte, Molly l'a tué ce jour là. Celui qui a tué ton papa, c'est Dolohov, il est à Azkaban depuis, et Kingsley m'a assuré qu'il ne risquait pas de sortir avant très très très longtemps. Moi je t'assure que si jamais il arrive à s'enfuir, je le trouverais et je le remettrais à Azkaban. C'est la place qui lui revient pour avoir tuer autant de gens bien, comme ton papa.


-          Allons, Teddy, laisse donc Harry tranquille, intervient Andromeda. Au fait Harry, merci d'avoir parlé de Dora…


-          De rien. Elle était mon amie et je pleure sa disparition tout comme celle de Remus, Fred et Colin…


-          Tu aurais pu parler de ceux qui sont morts pendant l'année des Ténèbres… reproche Hermione, en essuyant ses larmes.


-          Je sais, mais j'ai déjà eu tant de mal à finir… Je le ferais, c'est promis, mais pas aujourd'hui…


 


2 mai 2098


Un groupe de six vieillards se retrouve dans la salle des Trophées de Poudlard, face à une immense plaque gravée de noms. Beaucoup leur sont connus, beaucoup d'autres leur tirent des larmes, tous leur rappellent de douloureux souvenirs…


-          Voilà cent ans aujourd'hui que nous vivons dans une paix bienvenue, grâce à Harry Potter. Vous savez bien entendu tous qui il est et ce qu'il a fait pour libérer notre monde du Seigneur des Ténèbres. Beaucoup d'entre vous sont liés à notre héro, soit parce qu'il a sauvé un membre de votre famille, soit parce qu'il fait partie de votre famille, soit parce qu'il était ami avec quelqu'un de votre famille… Il devient de plus en plus difficile de trouver une famille de sorcier dont personne n'est lié à Harry Potter… Sa famille d'adoption, les Weasley, forment une famille unie malgré les pertes subies, ses amis sont toujours là, près de lui, malgré les années, ses enfants et petits enfants sont ici, parmi nous, entretenant la légende de leur mieux. Je tire mon chapeau à ceux-ci qui, malgré leurs jeunes âges, répètent à qui veut l'entendre combien Harry Potter est un homme bien… Mon propre père n'a cessé de me soutenir qu'Harry était le meilleur joueur de Quidditch qu'il ait jamais vu, le jeune homme le plus loyal qu'il lui ait été donné de connaitre…


Andrew Jordan, fils de Lee Jordan, marque une pause saisit par l'émotion.


Harry et les autres sont absents cette année, trop âgés pour rester toute la journée ils ont fait un passage éclair en début de journée, mais leurs enfants sont présents, soutenant à bout de bras la légende de leurs parents.


-          Harry n'a jamais été à Poufsouffle, bien sûr vu qu'il était à Gryffondor, mais il avait toutes les qualités d'un Poufsouffle. Peu d'entre vous connaissent Cedric Diggory, et pourtant… Le Tournois des Trois Sorciers de 1994/1995 a vu se jouer une chose grave, celle qui a tout déclenché. Pour la seule et unique fois de son existence, la Coupe de Feu a désigné quatre champions. Il y avait bien sûr un champion pour Beauxbâtons, un pour Durmstrang, mais deux pour Poudlard. Il s'agissait d'Harry Potter et Cedric Diggory. Ils ont tous deux fini la dernière épreuve, mais le trophée avait été trafiqué, les emportant au loin, à la rencontre de Voldemort. Cedric fut tué et Harry assista à la renaissance du Lord noir avant de le combattre… Cependant, quand il eut l'occasion de fuir et de sauver sa vie, Harry prit le temps d'emporter avec lui le corps de son camarade…


-          Je vais prendre la suite Andrew… murmure Lily en s'approchant du jeune homme.


Celui-ci lui cède la place avec soulagement, sachant parfaitement que seul un membre de la famille pourra dire ce qui doit être dit…


-          Comme beaucoup d'entre vous le savent, je suis la fille d'Harry Potter. Si j'ai demandé à Andrew la parole c'est que mon père souhaite que je dise quelque chose… Lors du dixième anniversaire de la victoire, il a promit à ma marraine de parler de ceux qui sont morts pendant l'année des Ténèbres. Sauf qu'il n'a pas pu tenir cette promesse pour des raisons que tout le monde comprendra, en tant qu'Auror il était souvent obligé de travailler lors de ces journées. Et maintenant il se fait trop âgé pour parler devant vous. Toujours est-il que je dois citer les noms de personnes tuées lors de cette fameuse année.


Lily sort un parchemin de sa poche et le déplie, inspirant à fond avant de commencer sa lecture.


-          Alastor Maugrey, Auror de son état, a été tué alors qu'il tentait d'aider mon père à partir de chez sa tante. Ted Tonks et Dirk Cresswell ont été tués alors qu'ils fuyaient le régime de Voldemort. Peter Pettigrow est mort pour sauver la vie de mon père. Quelques années auparavant, mon père lui avait sauvé la vie… Charity Burbage tuée simplement parce qu'elle encourageait les sorciers à la tolérance vis-à-vis des sorciers spontanés… Mon père n'a malheureusement pas pu me citer d'autres noms, m'assurant cependant qu'ils ne seraient pas oubliés. Je dois aussi vous dire que de nombreuse personnes ont disparu et que personne, même maintenant, ne sait ce qu'il est advenu d'eux… Je voudrais, et mon père aussi, que tous ceux qui ont perdu un membre de la famille ou un ami pendant cette année en réfèrent au directeur de l'école qui transmettra à ma famille. Pour ceux qui n'ont pas la possibilité de faire ceci, mon père propose de faire graver une phrase en bas de la plaque se trouvant déjà dans la salle des Trophées disant quelque chose du genre "nous n'oublierons jamais les disparus quels qu'ils soient"…


La benjamine des Potter range enfin son parchemin et reprend place entre ses deux frères. Tous deux lui prennent les mains, émus au-delà des mots. Teddy Lupin, Victoire Weasley, Dominique Weasley, Louis Weasley, Rose Weasley, Hugo Weasley, Molly Weasley II, Lucy Weasley, Fred Weasley II, Roxanne Weasley, Lorcan Scamander, Lysender Scamander et Scorpius Malfoy les rejoignent, tous savent parfaitement que leurs familles ont tenu un rôle dans la bataille dont on fête aujourd'hui le centenaire.


 


31 juillet 2130


-          Joyeux anniversaire r52; scandent un nombre incalculable de voix.


Harry Potter, héro de son état dans sa jeunesse, esquisse un léger sourire, quelque peu nostalgique. En effet, il fête aujourd'hui ses 150 ans, mais un bon nombre des personnes avec qui il aurait voulut fêter cet événements ne sont plus là depuis bien longtemps… Parmi ces disparus, citons par exemple Molly et Arthur Weasley, Fred Weasley, Lily et James Potter, Sirius Black, Remus Lupin et Nymphadora Tonks… Tous font partie, à leur manière, des héros du monde magique.


Toujours est-il qu'en ce jour particulier, Harry Potter est entouré de sa femme et de leur famille, enfin, leurs descendants plus précisément… Cela fait cinq générations, avec Harry et Ginny, cinq générations de Potter aussi bruns ou roux que les doyens de l'assemblée.


-          Merci à tous… murmure le Survivant alors que la plus jeune de la famille, Alisen, âgée de seulement 15 ans, lui tend une part de gâteau.


-          Père Castor raconte-nous une histoire… lance soudain Elisabeth, sœur aînée d'Alisen, faisant sourire toute la famille.


-          Toi, tu as un peu trop baigné dans la culture moldue ! la rouspète gentiment son propre père, sorcier spontané.


-          Je tiens tout de même à vous dire que vous êtes tous beaucoup trop jeunes pour connaitre ça. J'aimerais d'ailleurs bien savoir qui vous en a parlé…


-          Je crois que c'est oncle Ron qui nous en a parlé quand on était enfant, intervient Lily. Et je ne serais pas étonnée que James ou Albus l'ait dit à ces propres enfants… Et ainsi de suite…


-          C'est pas moi r52; se récrient immédiatement les deux fils Potter. C'est lui, s'accusent-t-ils mutuellement, toujours dans un chœur parfait.


-          Bon d'accord… Je vous raconte quelle histoire ? questionne Harry, résigné, en prenant place dans son fauteuil habituel.


Plusieurs minutes de discussions plus tard, pendant lesquelles les plus jeunes ont fait du "forcing" pour entendre une nouvelle fois le récit du combat, il est finalement décidé qu'Harry relate pour, la centième fois au moins, sa fuite durant l'année des Ténèbres.


-          Bon… Comment ça a commencé déjà cette histoire ? demande Harry, faussement perdu dans ses souvenirs.


-          Le mariage de Bill et Fleur… lui souffle Ginny dans un murmure que tous entendent, bien entendu.


-          Ah oui ! Merci. Donc… Voilà, c'était le lendemain de mes 17 ans, toute la famille Weasley était réunie, sauf Percy qui s'était disputé avec ses parents, ainsi que tous les amis de Bill et la famille de Fleur, les Delacour. Normal, c'était leur mariage… Pour la sécurité de tout le monde j'avais pris du polynectar et me faisais passer pour un membre de la famille Weasley, très peu de personnes étaient au courant de ma présence et encore moins de mon apparence d'emprunt. Enfin, passons… Tout c'est très bien passé jusqu'à tard dans la soirée.


-          Euh, plutôt dans la nuit Harry. Il était largement plus de minuit…


-          Peut être oui. Enfin bref… D'un coup, un Patronus, celui de Kingsley Shacklebolt, est apparu au beau milieu de la piste de danse. Il nous annonça la chute du Ministère, la mort du Ministre et l'arrivée imminente de Mangemorts. Aussitôt, tous les invités ont commencé à s'enfuir. L'Ordre du Phénix est resté sur place pour aider les Weasley à protéger le Terrier tandis que Ron, Hermione et moi on s'enfuyait. Il faut dire, à notre décharge, qu'on était tous les trois recherchés. Nous nous sommes réfugiés dans le Londres moldu, mais j'ai eu la mauvaise idée de prononcer le nom de Voldemort, qui était frappé d'un Tabou. En fait, quiconque prononçait ce nom était capturé par des Mangemorts. Voldemort savait que seuls les Membres de l'Ordre osaient prononcer son nom, alors il a utilisé ce système dans l'espoir de tous les capturer… En tout cas, ne sachant pas cela à l'époque, j'ai prononcé son nom et des Mangemorts nous ont très vite repérés. Nous avons du les combattre, le plus discrètement possible vu qu'on était dans un café moldu, avant de pouvoir nous enfuir. Après ça, on a passé un mois dans l'ancienne maison de Sirius, avant de pénétrer au Ministère. Nous devions y récupérer un objet des plus importants pour pouvoir tuer Voldemort. Et savez-vous ce que c'était ?


-          Le médaillon de Serpentard. Dolores Ombrage l'avait prit à Mondigus qui l'avait volé dans la maison des Black.


-          Oui. A ce moment là, le ministère voulait à tout prix recenser tous les sorciers spontanés. Hermione en est une, comme vous le savez, et elle n'a pas beaucoup aimé cette idée… D'autant plus qu'elle a du participer à l'audition d'une sorcière spontanée, mais bon, elle a eu de la chance, je suis arrivé en plein milieu de l'audition, pour la sortir de là avant qu'on soit dans les problèmes jusqu'au cou. En transplanant pour nous échapper, avec Ron bien sûr, un membre du Ministère nous a suivit et on a du s'enfuir une nouvelle fois. A partir de là, on a dormi sous une tente, on changeait de campement tous les jours, ou presque, cherchant les autres Horcruxes et le moyen de les détruire. Il nous a fallut plusieurs mois pour trouver quelque chose de nouveau, mais je n'ai jamais baissé les bras… Je savais depuis longtemps déjà que je voulais aller sur la tombe des mes parents, à Godric's Hollow, en espérant toutefois y trouver un indice pour trouver les Horcruxes. Sauf que, comme bien souvent dans ces cas là, tout ne c'est pas passé comme prévu…


-          Je sais. Hermione et toi avez été attaqués, Hermione t'as sauvé la vie en vous faisant sauter par une fenêtre. Dans la chute ta baguette s'est brisée, mais tu n'as jamais voulu la jeter, tu étais persuadé de pouvoir la réparer à un moment donné.


-          En effet. Ça s'était la veille de Noël… Quelques jours plus tard, Ron et moi avons trouvé l'épée de Gryffondor, qui pouvait détruire les Horcruxes, et nous avons détruit le médaillon. Hermione était vraiment très en colère après Ron qui nous avait laissé plusieurs semaines sans nouvelles et qui venait nous rejoindre quand il m'a aidé à récupérer l'épée. Il a fallut que je lance un Protego pour l'empêcher de le tuer…


Harry, fatigué par l'âge et son récit, prend une courte pause et boit un verre de jus de citrouille bien frais. Il prend ensuite une grande inspiration et son récit.


-          Ensuite, les choses sont allées plus vite. Au printemps, nous avons été capturés par des Mangemorts et transportés au manoir des Malfoy. Voldemort y avait établi son QG et comme j'étais son meilleur ennemi… Toujours est-il que pendant que Ron et moi étions enfermés à la cave, Bellatrix Lestrange torturait Hermione au dessus de nos têtes. Nous avons eu la chance qu'un elfe de maison, Dobby, nous rejoigne avant que Ron ne perde la raison à cause des cris d'Hermione. Il est reparti avec Dean, un gobelin, Luna et Ollivander qui étaient aussi prisonniers. Ron et moi avons pu attirer un Mangemort dans la cave, Peter Pettigrow, à qui j'avais sauvé la vie quelques années plus tôt, il a voulut me tuer mais sa dette l'en a empêché ce qui nous a permis de sortir. Nous sommes rapidement montés à l'étage pour secourir Hermione avant de nous enfuir, avec l'aide de Dobby.


-          Après vous avez passé quelques semaines chez Bill et Fleur, avec le gobelin, Dean, Luna et Ollivander. Vous avez passé un marché avec Gripsec, le Gobelin, pour qu'il vous aide à entrer dans la chambre forte des Lestrange où se trouvait un Horcruxe.


-          Oui, il n'était pas trop d'accord pour nous aider, mais on a trouvé comment faire… Dans tous les cas, nous avons préparé notre visite à Gringotts avec une application toute particulière, et heureusement. Le jour venu, nous sommes partis très tôt, Hermione a avalé une rasade de Polynectar et prit l'apparence de Bellatrix Lestrange, et nous avons transplané. Nous sommes entrés sans trop de difficultés dans la banque et dans le coffre, mais au moment d'en sortir les choses se sont compliquées…


-          Vous êtes sortis sur le dos du dragon qui gardait les coffres les plus anciens ! s'exclame James.


-          Oui, tu as raison. Autant dire que les Gobelins n'ont pas beaucoup apprécié l'état dans lequel on a mis la banque… Enfin, on s'en fichait un peu à l'époque, tout ce qu'on savait, c'est qu'on avait récupéré un nouvel Horcruxe et qu'on devait filer rapidement avant que les Gobelins ne nous mettent la main dessus. Et c'est ce qu'on a fait. Après plusieurs heures de vol du dragon, on a enfin pu retrouver le plancher des vaches et c'est peu de temps après que j'ai vu que Voldemort se doutait de ce qu'on faisait. Il passait en revue ses Horcruxes et leurs cachettes, ce qui m'a permis de connaitre l'emplacement des Horcruxes qui nous manquait encore. Le dernier Horcruxe qui nous manquait était à Poudlard, et je l'avais manipulé deux ans plus tôt…


-          Dans la Salle sur Demande ?


-          Oui. Voldemort l'avait caché dans la Salle sur Demande en étant persuadé que personne ne l'y trouverait. Pas très doué, hein ? Enfin bref. Pour m'assurer de ce que je croyais, Luna et moi sommes allés faire un petit tour dans la tour de Serdaigle où deux Mangemorts et le professeur McGonagall nous ont, on va dire rejoints. Avec Luna on a sonné les deux Mangemorts puis nous avons suivit le professeur McGonagall jusque dans la Grande Salle où elle avait réuni tous les élèves et les professeurs. Elle a fait évacuer les Serpentard et les plus jeunes élèves par le chemin que j'avais pris avec Ron et Hermione a peu près une heure plus tôt… Juste avant que les Serpentard ne partent, les élèves de Gryffondor, Poufsouffle et Serdaigle ont montré leur foi en moi… Ils se sont tous levés pour faire face à l'un des Serpentard qui proposait de me livrer au Seigneur des Ténèbres dans l'espoir de sauver sa vie… Elle a été bien mal inspirée ce soir là…


-          Et après ?


-          Le combat à commencé très vite après ça. Mais comme vous vouliez que je vous parle de l'année des Ténèbres, ça sera pour une autre fois… s'amuse Harry en buvant un nouveau grand verre de jus de citrouille.


L'assemblée se disperse calmement, laissant le doyen reprendre ses esprits doucement, seulement entouré de Ginny, Albus Severus, James Sirius et Lily Luna.


-          Cette histoire est de plus en plus dure à raconter… murmure Harry avec un léger sourire.


-          Je veux bien te croire. Il faut bien dire que ça commence à dater un peu…


 


Mars 2135


Des chaises supportent un groupe de vieux sorciers, venus rendre hommage au plus grand d'entre eux tous : Harry Potter. Celui-ci, après 155 ans d'une vie célèbre, est mort, entouré de sa famille.


Aujourd'hui, celle-ci s'est réunie avec les amis du Survivant, comme on l'appelait dans sa jeunesse, et les Aurors. Tous vêtus de noir, tête baissée, yeux humides ou gros sanglots, suivant les cas, pleurent amèrement la disparition du héro national.


Le sorcier présidant la cérémonie prononce des paroles que beaucoup pourraient penser vides de sens, mais en réalité tout à fait censées… En effet, le sorcier en question n'est autre qu'un ami de la famille. Ou plutôt l'arrière petit fils d'une amie de la famille, Luna Lovegood.


Toujours est-il que le petit cimetière moldu de Godric's Hollow n'a jamais vu une si grande affluence pour un enterrement, et encore moins un si grand rassemblement de sorciers.


 


Après l'allocution du sorcier prêtre, les plus proches amis d'Harry prononcent quelques mots au dessus de son cercueil, qu'ils arrosent de leurs larmes. Hermione, Ron, Ginny, Luna et Neville se succèdent ainsi, suivis de près par d'anciens camarades, comme Dennis Crivey, dont le frère aîné a donné sa vie pour Poudlard.


-          Harry Potter manquera à la communauté entière… conclu le prêtre avant de faire descendre le cercueil d'Harry en terre.


Les pleurs de ses amis et sa famille redoublent, tandis qu'ils commencent à s'éloigner.


 


Tous se retrouvent au Terrier pour la veillée, qu'Harry observe avec un sourire, aux côtés de ses parents, James et Lily Potter, qu'il pourra désormais apprendre à connaitre, Remus Lupin, Sirius Black et j'en passe…


 


 


 


FIN

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.