S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Un Cadavre dans ton jardin secret par Akasora

[12 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Disclaimer : Les personnages appartiennent à J.K. Rowling, je ne fais que les mettre en scène.

Merci à LYA pour son avis... avisé :D
Note de chapitre:

Bonjour bonjour :) voici enfin ma participation au concours de Julia, Always, sur un amour à sens unique. Au départ, j'étais partie pour un autre triangle amoureux, mais j'ai eu une idée, et finalement, je suis tombée là-dessus.

Merci encore à LYA pour son avis :) J'avoue ne pas vraiment aimer ce texte, mais bon, osef x)

Je vous conseille d'écouter Flowers for a ghost de Thriving Ivory. Merci beaucoup à Choupie27 pour m'avoir conseillé cette musique :) Bonne lecture :D
Là. Juste là, entre les fleurs multicolores et le saule pleureur, au bord de la rivière à l’eau qui brille comme une myriade de diamants. Tu ne le vois pas ? Vraiment ?



– Est-ce que tu peux m’aider, Lily ?
– Euh, ben oui, je vais voir ce que je peux faire.
– Merci beaucoup, t’es vraiment super !

Satisfaite, Judy Boot lui fit un sourire que Lily ne put s’empêcher de trouver adorable, et s’en alla en chantonnant. Lily poussa un profond soupir et tenta de se remettre au travail, en vain. La demande de Judy tournait et tournait dans son esprit, l’empêchant de se concentrer sur ce devoir de potion qu’elle devait rendre au professeur Malone le lendemain en première heure. Elle posa sa plume sur sa table, prit sa tête entre ses mains et ferma les yeux. Parfois, les choix que la vie lui imposait semblaient tout simplement cruels. Elle secoua la tête et tenta de chasser son problème de ses pensées. Elle avait ce devoir à terminer, et très peu de temps pour le faire.



– Lily ! appela Declan avec un grand sourire.

Il la rattrapa en quelques enjambées et elle le salua avec enthousiasme.

– Je viens de terminer les cinquante centimètres pour Malone, annonça-t-il fièrement en gonflant la poitrine.
– T’es complètement malade, dit-elle en secouant la tête. Je n’ai jamais compris comment tu pouvais aller dormir sans avoir terminé tous tes devoirs.
– Question de talent, ma chère !

Elle ne répondit pas et se contenta d’un petit rire sarcastique.

– Je vais prendre ça comme une marque d’admiration, lança-t-il.
– Evidemment, qu’est-ce que ça pourrait être d’autre ?
– Hm, je sais pas, un rire moqueur ?
– Moi ? Jamais je n’oserais me moquer, voyons, c’est mal me connaître, assura Lily l’air offusquée.

Declan émit un rire aussi sarcastique que celui de Lily un peu plus tôt, et celle-ci lui donna une petite tape sur l’épaule avant de s’appuyer contre le mur et d’attendre que leur professeur ouvre la salle. Elle fixait le bout du couloir, perdue dans ses pensées, quand un groupe de Poufsouffle passa près d’eux. Judy se trouvait parmi eux et lorsqu’elle vit Declan, elle lui sourit et le salua timidement. Il lui rendit un sourire confiant et Lily vit clairement les joues de la jeune fille prendre une teinte pivoine. Dans sa poitrine, elle sentit un pincement désagréable, et se retint à grand peine de porter sa main à son cœur.

A peine étaient-ils entrés dans la salle que Mrs Malone ramassa les copies et leur donna les instructions pour la Goutte du Mort-Vivant qu’ils devaient préparer. Lily et Declan se mirent rapidement à la tâche, tentant de ne pas parler trop fort pour ne pas attirer l’attention.

– C’était quoi, ça ? demanda-t-elle avec un petit sourire enendu.
– De quoi tu parles ?

Il avait les sourcils froncés et fixait les gouttes de venin de strangulot brésilien tomber dans le chaudron toutes les deux secondes. Des vapeurs bleutées s’échappèrent du mélange. Lily constata que les vapeurs au-dessus des autres chaudrons étaient argentées, puis décida de l’ignorer et de continuer ses questions.

– De toi et Judy, enfin !
– Ben quoi ?
– Comment ça, ben quoi ? Franchement Dec’, on est amis depuis quoi, sept ans ? Je te connais assez bien pour savoir quand tu dragues une fille !

Il fit la moue, les yeux toujours fixés sur la potion, mais son visage s’était détendu. Lily sentit le sien se crisper et elle s’empressa de couper les racines d’aconit en petits morceaux pour dissimuler son trouble.

– Alors ? murmura-t-elle après quelques minutes de silence.

Elle espérait ne pas avoir l’air désespérée et se concentra d’avantage sur les racines. Declan poussa un long soupir et Lily crut qu’il allait s’impatienter, mais il lui fit un grand sourire, celui qui faisait battre son cœur un peu plus vite. Celui qui creusait cette petite fossette dans sa joue gauche.

– L’autre fois, j’allais à la bibliothèque pour chercher un livre sur la métamorphose, et je me suis assis à sa table. Elle est jolie, je voulais voir s’il y avait autre chose de bien chez elle.

Si elle ne l’avait pas connu aussi bien, Lily aurait très certainement mal pris ce dernier commentaire, mais elle savait que Declan n’était pas un goujat avec les filles. Il manquait parfois de tact et Lily le lui faisait remarquer, en général. Mais aujourd’hui, elle voulait être certaine de ne pas dévier du sujet qui l’intéressait beaucoup plus qu’il ne le devrait.

– On a commencé à parler très facilement, elle aime beaucoup la métamorphose, en fait. Elle voudrait devenir médicomage, plus tard. Je la pensais un peu idiote, tu sais, parce qu’elle traîne avec Morgan Smith, mais au final, elle est très intéressante, cultivée et drôle. Je l’aime bien.

Je l’aime bien. Jamais elle ne l’avait entendu dire ça d’une fille qu’il ne connaissait presque pas. Jamais il n’avait montré autant d’intérêt pour une autre personne. Elle mit de côté ce sentiment qui lui serrait le cœur et se résolut à le regarder dans les yeux, pour paraître normale.

– Eh bien, un nouveau couple va bientôt se former ? ricana Lily.
– Peut-être bien, murmura-t-il avec un sourire presque timide et Lily se mordit l’intérieur des joues pour ne pas pleurer.


Là, entre les bosquets de lavandes, il a l’air de ne pas sentir le souffle du vent. Il est encore un peu chaud, je crois qu’il n’est pas là depuis très longtemps. Tu le vois, maintenant ?



– Lily ?

C’était Judy. Elle avait l’air gênée.

– Je suis désolée Lily, je ne sais pas ce qui m’a pris de te demander ça, tu sais, d’habitude je ne suis pas si entreprenante, je …
– Judy, respire ! se moqua gentiment Lily. Il n’y a aucun problème, je vais t’aider.

Elle eut l’air d’une gamine qui aurait appris que son anniversaire avait lieu trois fois dans l’an. Elle la remercia un nombre incalculable de fois, lui promit de lui revaloir ce service, lui assura qu’elle avait une dette envers elle, avant que Lily ne la convainque de se rendre à son cours de botanique qui ne tarderait pas à commencer.

Lily la regarda partir, le cœur lourd. Elle n’arrivait même pas à la détester, cette fille qui lui demandait l’impossible. Elle n’arrivait même pas à lui en vouloir. Elle l’observa jusqu’à ce qu’elle disparaisse, les dents serrées et la poitrine douloureuse.

– Eh ben, c’est quoi cette tête ?

Lily sursauta et tomba nez à nez avec Declan qui la considérait d’un air sceptique. Une excuse, il lui fallait une excuse.

– Oh rien, c’est juste que je viens de me rappeler que j’ai oublié de…

Elle ne chercha même pas à terminer sa phrase, elle n’aurait pas su quoi lui dire, de toute façon. Elle se hâta de rejoindre les toilettes les plus proches et s’y enferma. Elle se dirigea droit vers les lavabos et s’observa longuement dans le miroir. Aucune pensée dans son esprit, juste son reflet devant elle qui la regardait sans ciller. Elle avait besoin d’oublier, juste un instant, qu’elle était une idiote, qu’elle avait laissé passer sa chance, qu’elle devait aller jusqu’au bout, à présent, et assumer son manque de volonté. Elle ferma les yeux, pencha sa tête en avant et attendit.

Après un temps qu’elle ne pourrait déterminer, Lily se passa un peu d’eau sur le visage, s’essuya consciencieusement et sortit des toilettes pour se rendre en cours de sortilège. Devant la porte, cependant, l’attendait Declan, adossé nonchalamment au mur, les mains dans les poches de sa robe de sorcier. Il leva la tête lorsqu’elle ouvrit la porte et lui sourit. A sa grande surprise, Lily put lui rendre son sourire et alla même jusqu’à parler la première.

– Désolée, je crois que je n’aurais pas dû manger ces chocolats qui traînaient au fond de ma valise.
– T’es parfois bizarre, Potter, se moqua Declan en marchant à ses côtés.

Elle lui lança un regard qu’elle voulait plein de reproches mais ne parvint qu’à le faire rire un peu plus. Ils marchèrent côte à côte en silence, et Lily chercha un sujet de conversation. Pour la première fois de sa vie, elle ne savait pas quoi lui dire.

– Alors, dit-elle en contrôlant les tremblements de sa voix. Ca avance, avec Judy ?

Declan sourit et Lily se rendit compte qu’elle n’était plus aussi sereine que quelques minutes plus tôt.

– Je l’ai recroisée à la bibliothèque, hier soir, lui apprit-il. Je crois que je l’aime bien, vraiment bien, en fait. Elle est très gentille. Mais je ne suis pas sûr que je lui plais, continua-t-il en fronçant les sourcils. Elle semble parfois si distante !
– Oh, ne t’inquiète pas Dec, je crois qu’elle t’aime beaucoup aussi, assura Lily, regrettant presque aussitôt d’avoir prononcé cette phrase.

Son ami la considéra d’un œil surpris puis méfiant. Lily tenta un sourire, et espérait qu’il ne ressemblât pas à une grimace.

– Qu’est-ce qui te rend si sûre ?
– Une intuition, dit-elle avec un clin d’œil en accélérant le pas. Fais-moi confiance.

En cours de sortilège, ils durent transformer leur perruche en chien de berger. Celui de Declan avait encore quelques plumes disséminées dans son pelage, et Lily s’esclaffa de longues minutes lorsqu’il se mit à pousser des cris d’oiseaux en voulant aboyer.

– Tu es vraiment une sans-cœur, reprocha Declan en faisant la moue. Ce pauvre chien était vraiment frustré de pas pouvoir aboyer !
– Mais il faut avouer que c’était vraiment magnifique, un chien qui arrive à chanter si juste !

Elle repartit dans un fou-rire. Declan la considéra avec un sourire bienveillant, et elle dut se faire violence pour ne pas fondre et lui sauter au cou. Alors, elle continua à se moquer de ce chien-perruche pour dissimuler le trouble qui l’habitait depuis plusieurs jours.

Cependant, lorsqu’elle fut à nouveau seule dans son dortoir, le soir, elle se sentit vidée, comme si quelqu’un avait retiré les sept dernières années de sa vie, tous ces moments avec Declan. Elle avait l’impression de perdre son meilleur ami et de contribuer à cet éloignement soudain. Tout ceci était pourtant sa faute, elle savait qu’elle aimait Declan depuis plus d’un an, mais la peur qu’il la rejette était trop grande, et elle avait simplement caché ce sentiment au plus profond de son être. Elle n’avait pas le droit de lui dire ce qu’elle ressentait à présent qu’il s’intéressait à une fille.


Là, tu le vois ? Juste devant toi. Il est froid maintenant, c’est la fin. Il aurait fallu le trouver avant. Ne pleure pas, ce genre de chose peut arriver. C’est la vie, il faut continuer à avancer.


Deux semaines étaient passées si vite que Lily eut l’impression de ne pas les vivre, avec tous ces devoirs qu’ils avaient à faire. Lors de ses rares temps libres, Judy et elle s’étaient retrouvées pour que Lily lui apprenne des détails sur le caractère de Declan, ses goûts. Et ces moments entre filles avaient rendu Lily encore plus malheureuse, car elle ne pouvait définitivement plus détester Judy, c’était à présent impossible, elle était tout simplement la fille la plus gentille qu’elle ait été donné de connaître.

Elle marchait vers la salle commune, repensait à la veille quand Judy lui avait confié que Declan l’avait invitée au prochain week-end à Pré-au-Lard. Lily n’avait pu empêcher cette pointe de jalousie l’envahir en se rappelant tous les week-ends qu’elle avait passé avec son meilleur ami, toutes les autres fois.

Lorsqu’elle arriva en haut des marches pour rejoindre son dortoir, son regard fut attiré par un couple qui s’embrassait au loin. Elle détourna les yeux un instant, quand elle reconnut le sac qui traînait par terre. Elle le connaissait très bien, car elle l’avait offert à Declan deux ans plus tôt, lorsque le sien s’était cassé. Oui, il s’agissait bien de Declan et Judy s’embrassant passionnément au milieu du couloir. Et alors, quelque chose en Lily se brisa. Elle monta rapidement les escaliers, rejoignit la salle commune des Gryffondors et s’enferma dans la salle de bains. Essoufflée, elle s’appuya contre la porte et reprit ses esprits. Voilà, ils étaient enfin ensemble. Elle était contente pour eux. Vraiment. Judy était vraiment une fille bien. Et Declan était tout aussi génial. Lily était vraiment heureuse. Et ces larmes qui coulaient étaient de simples témoins de son bonheur intense. Et ces sanglots qui la secouaient montraient seulement à quel point elle approuvait l’union des deux jeunes gens. Et cette douleur dans la poitrine… Eh bien d’où venait-elle ? Elle ne savait pas. Tout ce qu’elle pouvait dire était qu’elle avait vraiment très mal. Comme si on lui arrachait le cœur, qu’on le piétinait sans vergogne avant de le lui tendre à nouveau.

Non, elle n’était pas heureuse pour eux. Au contraire, elle souhaitait que Declan réalise soudain son amour pour Lily, qu’il s’excuse auprès de Judy et qu’il vienne la retrouver et l’embrasser comme si sa vie en dépendait. Elle avait tellement rêvé de ce moment. Elle serait dans le parc, ou bien dans la bibliothèque, ou encore dans la salle commune vide. Il la rejoindrait, essoufflé, comme s’il avait couru pendant des heures, et aurait un regard qui témoignerait d’une découverte qu’il venait tout juste de faire. Il se rapprocherait d’elle sans un mot, prendrait son visage en coupe dans ses mains et l’embrasserait tendrement, d’abord, puis avec passion et amour. Elle passerait ses doigts dans ses cheveux, et sourirait comme une idiote heureuse.

A présent, elle était simplement une idiote. Les larmes ne se tarissaient pas, les sanglots étaient de plus en plus bruyants et la douleur dans sa poitrine augmentait. Elle n’aurait jamais ça, car à force d’attendre, elle avait fini par être dépassée par les événements. Elle s’en voulait tant d’avoir hésité, tant de s’être bernée d’illusion, d’avoir vécu dans ce rêve et de ne pas avoir réagi plus tôt. Et tous ces songes partaient en fumée, et dans ses larmes, là, dans cette salle de bains, sur ce sol froid. Il n’y avait plus rien à faire, juste regarder l’homme qu’elle aimait en aimer une autre. Entourer de ses bras une fille qui n’était pas elle. Couver du regard une autre que Lily.


Tu le vois, à présent, n’est-ce pas ? Ce cadavre dans ton jardin secret, tu le vois, juste là.
Oui. Oui, je le vois. Je comprends maintenant la douleur. Car ce cadavre, c’est mon cœur.
Note de fin de chapitre :

Voilà, comme dit ce n'est pas génial, m'enfin ! N'oubliez pas de voter ;)
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.