S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


L'héritage par Andrea_M

[214 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Bonjour!

A travers "L'héritage", je me lance dans ma première "vraie" fanfiction.
Surtout n'hésitez à me dire ce que vous en pensez, que je sache si ma fiction plaise ou non (et dans ce cas là, ce que je peux faire pour l'améliorer).

Merci en tout cas d'y accorder du temps en la lisant.

J'espère que ça vous plaira :)

P.S: je me relis mais il se peut que des fautes d'orthographes subsistent, veuillez m'en excuser :/
Florian Roussel était l’avocat le plus réputé de Paris. Né dans une petite ville de province, il s’était promis de tout faire afin de quitter cette campagne dans laquelle il étouffait. Le jeune garçon s’était alors mis à travailler sans relâche afin d’intégrer les meilleures écoles de la capitale, et en profiter pour fuir ses sources. A 17 ans, il avait obtenu son bac L, mention très bien, et neuf ans plus tard, il se retrouvait titulaire d’un doctorat en droit.
Plus qu’un avocat, Monsieur Roussel était aussi un mari aimant. Il était en effet marié à une très belle femme depuis presque 20 ans aujourd’hui, elle lui avait donné deux filles, et tous les quatre semblaient former la famille impeccable.
Néanmoins ce que la très grande majorité des gens ne savait pas au sujet de Florian Roussel était sa très grande tolérance. En effet, quand il avait appris que sa fiancée Gabrielle était dotée de pouvoir surnaturels, il en fut, certes, très surpris, mais jamais il ne se permit de la juger sur cette différence. Et même, elle n’en fut que plus admirable à ses yeux ce qui le poussa à la demander en mariage. En acceptant le secret de sa fiancée, il découvrit en même temps, la communauté des sorciers.

Combien fut-il surpris en découvrant le nombre de sorciers qui existaient à travers le monde. Des sorciers qui, à travers les âges, avaient su se cacher des yeux des non-sorciers, s’étaient inventés un langage propre, et s’étaient organisés de façon très efficaces.
Comme les gens ordinaires (les moldus comme ils les appelaient) les sorciers avaient eu une histoire difficile, ponctuée de guerres. Florian Roussel ne se lassait pas d’écouter sa femme lui compter les récits sur Lord Voldemort. Il buvait ses paroles comme un enfant écoute sa comptine du soir. Comment il avait su imposer la terreur, les nombreux crimes et meurtres qu’ils avaient perpétué, et comment un simple nourrisson avait réussi à stopper tout ça pour un temps, et de façon définitive pendant son adolescence.
Florian Roussel savait tout de Harry Potter. Du tout début de son combat contre Voldemort, la nuit de ses 1 an, jusqu’à son combat épique en 1998 à Poudlard, une école de sorcellerie. Combat pendant lequel il avait battu Voldemort pour de bon alors qu’il n’avait que 17 ans. Et en plus d’être un être exceptionnel, Harry Potter était quelqu’un de tout à fait charmant. A chaque fois que Florian Roussel lui avait parlé, Harry Potter s’était montré très aimable.

Monsieur Roussel avait sauté au plafond, lorsque Gabrielle lui avait raconté qu’elle avait été sauvée par Harry Potter quand elle avait dix ans. A cette époque, Gabrielle avait été choisie afin de participer à l’une des trois épreuves du Tournoi des trois Sorciers. Fleur, la belle-sœur de Florian, avait été désignée pour participer à ce tournoi, mais mise en difficulté pendant la seconde épreuve qui consistait à venir chercher Gabrielle, retenues par des êtres de l’eau, elle n’avait pas pu sauver sa petite sœur. Chose que Potter avait faîte, en plus de sauver son propre otage.
Rencontrer Harry Potter était une chose qui n’était pas étonnante pour la famille Roussel. En effet, la sœur de Gabrielle, Fleur, était mariée à Bill Weasley, qui n’est autre que l’un des frères aînés de Ginny Potter, la femme d’Harry.

La famille Weasley était l’une des familles les plus respectées de la communauté magique grâce à l’immense influence qu’elle avait eue pendant la seconde guerre contre le Mage Noir. C’était une famille inséparable, incroyablement nombreuse et très soudée. De nombreux rassemblements se faisaient durant les années. Bien évidemment, pour la famille Roussel, ce n’était pas vraiment la même chose car il n’avait pas de liens directs avec eux. Néanmoins cette grande famille se montrait toujours adorable, et ne manquait pas d’inviter les Roussel à leurs réunions de temps en temps. D’ailleurs lorsque le couple des Roussel accueillit leur premier enfant, ils eurent droit à une fête digne de ce nom faîte par la famille de sorciers.
Aujourd’hui, la famille était invitée à une réunion de famille organisée par la famille de Bill et Fleur afin qu’ils puissent célébrer ensemble les 11 ans de leur petit dernier Louis, ainsi que l’entrée de ce dernier à Poudlard, l’école de sorcellerie. Derrière un prétexte si anodin, se faisait sentir une réelle envie de voir la famille au complet.

Une jolie enveloppe était arrivée par hibou le matin du 1er Juillet à la fenêtre de l’appartement des Roussel situé au dernier étage d’un bel immeuble de style Haussmannien dans le 16ème arrondissement de la capitale française. La famille, presque au complet, était alors réunie autour de la table de la cuisine en train de prendre joyeusement son petit déjeuner. Lorsqu’elle aperçut le hibou Grand-Duc de sa sœur, Gabrielle se leva de table et ouvrit la fenêtre.

-Laura, vas prendre les graines pour oiseaux dans le tiroir du bas de la commode et donnes en un peu à Asio, je te prie.

Une petite fille âgée d’une dizaine d’année aux longs cheveux blonds, se leva de table et s’exécuta, tandis que sa mère pris le mot de sa sœur tout en caressant la tête de l’oiseau. Laura revint avec un bol rempli de petites graines et le posa sur le bord de la fenêtre, en voyant cette offrande, l’oiseau se jeta dessus, et se mit à picorer goulument.

- C’est de Tatie Fleur ?
- Oui, elle nous invite aux onze ans de Louis, lui répondit sa mère en lui caressant la tête. Elle précise qu’elle aimerait fêter par la même occasion son admission à Poudlard.
- Il a reçu sa lettre, ça y’est ?
- Eh oui, chuchota Gabrielle en se mettant au même niveau que sa fille.

La petite fille fronça délicatement les sourcils pour se donner un air déçu et boudeur.

- Moi aussi je veux aller étudier la magie…
- Encore deux petites années à attendre mon cœur et tu entreras à Beauxbâtons, dit sa mère en lui déposant un tendre baiser sur le front.
- J’aurai voulu y’aller en même temps qu’Ambrou…
- Je sais mon cœur.

Le père de la famille, assis à la table, une tasse de café dans une main, et un journal dans l’autre regarda attendrit la scène. Il était tellement heureux que ses enfants aient toutes les deux montré des signes de magie pendant leurs enfances. Florian Roussel était fasciné par cet univers depuis qu’il l’avait découvert, alors que ses enfants en fassent partie le remplissait de joie et le rendait très fière.
Gabrielle se releva et échangea un regard tendre avec son mari. Elle vint alors s’assoir sur les genoux de ce dernier, et enroula ses bras autours de ses épaules. Ils échangèrent un doux baiser, tandis que devant ce spectacle, la petite Laura levait les yeux au ciel.

- Alors cette fête, c’est quand ? Demanda Florian.
- Le 1er Aout, en même temps que leur anniversaire de mariage. Ils font tout d’un coup s’amusa Gabrielle.
- Mais on ne va pas pouvoir y’aller, j’ai mon voyage d'affaire… Tout est déjà organisé depuis longtemps. déclara le mari, quelque peu déçu.
- Je sais, ils comprendront, ne t’inquiètes pas.
- Mais par contre, Ambre, on va l'obliger à y’aller cette fois-ci.
- C’est sûr ! Depuis le temps qu’elle s’empêche de les voir, répondit Gabrielle en riant.

Ambre Roussel était née fin Mars 2004, et dès ses premiers jours, elle se révéla être une enfant d’une beauté exceptionnelle. Les gens semblaient même être hypnotisés par sa beauté, tout comme ils pouvaient être hypnotisés par la beauté de sa mère. En effet, la grand-mère de Gabrielle et de Fleur était une créature surnaturelle appelée Vélane capable d’ensorceler les gens par un puissant sortilège de séduction et arborant un physique envoutant. Ambre avait dû hériter de cette caractéristique magique.
Vers 6 ans, la petite fille commença à montrer des capacités à pratiquer la magie. Lors d’une grosse colère, les poils du chat de la maison devinrent roses d’un coup. Après cela, elle réussit à renverser un plat qu’elle n’aimait pas, par terre, sans même le toucher. A 11 ans, elle avait reçu une lettre d’admission pour étudier à Beauxbâtons, l’école de sorcellerie française, où sa mère et sa tante avaient étudié la magie avant elle. Jusqu’à ce jour, la jeune Ambre avait fait un parcours sans faute, ponctué de A, de compliments de professeur, et de grands espoirs pour l’avenir.
Ambre avait aujourd’hui 17 ans et aller entamer sa dernière année d’étude en Septembre. Elle s’était tellement impliquée dans son apprentissage de la magie qu’elle avait refusée d’aller aux dernières réunions de familles, si bien qu’elle n’avait pas vu ses cousins depuis bientôt six ans. A chaque fois, c’était le cœur brisé qu’elle voyait le reste de sa famille transplaner afin de se rendre en Angleterre, alors qu’elle s’obligeait à rester chez elle pour travailler ses sorts.
Elle adorait par-dessus tout passer des moments avec sa cousine Victoire qu’elle admirait plus que tout, ainsi qu’avec Louis, qui la faisait absolument craquer. Elle n’était pas très proche de Dominique par contre, la petite sœur de Victoire, qui avait un an de moins qu’Ambre. Elle était du genre fofolle, dans son univers bien à elle, et pour Ambre, qui aimait bien les choses claires, et concrètes, il était évident qu’entre elles deux il y’avait un fossé qui ne pourrait jamais être comblé. Elle communiquait par lettre avec eux, mais ne pas les voir en six ans commençait à lui peser lourd sur le cœur.

Ambre entra, à peine réveillée, dans la cuisine. C’était une jeune fille magnifique, digne d’un mannequin. Du haut de son mètre 70, elle pourrait contrôler n’importe quel homme. Elle avait un buste tenu bien droit, marquée par une taille fille, ses jambes toniques étaient incroyablement longues. En plus d’avoir un corps de rêve, Ambre était loin d’être vilaine. Elle avait de grands yeux couleur émeraude qui dégageait une impressionnante douceur, un petit nez en trompette, et une bouche pulpeuse à souhait. Quant à ses cheveux, elle n’avait pas hérité des cheveux blonds et très raides de sa mère comme sa petite sœur, mais plutôt des cheveux ondulés châtain clair de sa grand-mère paternelle. Sa voix claire, encore ensommeillée s’éleva dans la cuisine.

- Bonjour Pa’, bonjour man’, salut Lau’…

La petite Laura se jeta sur sa sœur pour l’enlacer.

- Tu sais quoi ? Tu sais quoi ? Heh bah on est invités chez Tatie Fleur pour fêter le mariage de Tatie Fleur et de Tonton Bill, et aussi pour fêter l’entrée à Poudlard de Louis !

La nouvelle suffit à réveiller la jeune fille qui se tourna vers ses parents, ses yeux grands ouverts. Elle poussa délicatement sa petite sœur et alla embrasser ses parents pour les saluer. Quand elle quitta la joue de sa mère, cette dernière lui tendit la lettre qu’elle avait reçue de sa sœur.
Ambre prit la lettre et la lut attentivement. Elle eut un pincement au cœur en la finissant.

- Retourne la feuille, lui conseilla sa mère.

La jeune fille, interloquée, s’exécuta. Une petite phrase écrite, non pas de la main de sa tante, mais de son cousin Louis, qu’elle considérait comme son petit frère.

- "J’espère te voir Ambre, tu me manques trop ! Viens, viens, viens, viens !" Lut Ambre, à haute voix.
- Tu vas y’aller n’est-ce pas ? demanda son père.
- Mais papa, la date c’est le 1er Aout, on sera déjà tous à Chypre pour ton voyage d’affaire.
- On vit ensemble ma puce, on se voit quasiment tous les jours. Alors que ce côté de ta famille que tu adores, tu ne le vois que très rarement. Vas-y Ambre. Tu en meurs d’envie, déballa son père.
- En plus, je ne veux plus entendre cette excuse que tu ne peux pas y’aller quand à tes devoirs ! C’est les grandes vacances ! Renchérit sa mère.
- Mais maman… A la fin de l’année, je vais avoir mon A.S.P.I.C…
- A la fin de l’année ! Aller, tu y vas, ce débat est clos ! Dit Gabrielle.

Ambre ne dit rien et se contenta de sourire avant de prendre sa mère dans ses bras. Elle savait bien que ses parents auraient voulu qu’elle les accompagne pour le voyage de son père, mais ils avaient conscience qu’elle préférait voir ses cousins. Réaliser qu’elles avaient des parents si compréhensifs remplissait de joie le cœur de la jeune fille.

- Je veux y’aller aussi !

Ambre soupira, et se tourna vers sa petite sœur.

- Laura, tu sais que je n’ai pas le droit d’être accompagnée durant les premiers mois de mon permis de transplanage. Je ne peux pas t’emmener avec moi. Mais tu vas avoir Papa et Maman pour toi toute seule ! Ils vont te pourrir gâté ! Dit-elle en passant la main dans les cheveux de sa sœur.

Elle s’assit ensuite autour de la table, et partagea un bon moment avec sa famille. Une fois, le repas fini, Ambre écrivit un mot à sa tante afin de confirmer sa venue et envoya Asio, le hibou, retourner auprès de sa maîtresse en portant sa lettre.

Le mois passa à une vitesse folle. Ambre n’en pouvait plus d’attendre. Elle n’avait qu’une seule envie, voir la famille Weasley et passer un peu de temps en leur compagnie. Ils lui manquaient tellement ! Chaque jour de Juillet était ponctué de projets qu’elle envisageait de faire avec ses cousins, de choses dont elle devait parler à Victoire, de conseils qu’elle devait donner à Louis, et pleins d’autres choses encore.
La vieille de son départ, elle prépara sa valise en faisant bien attention d’emmener tout ce dont elle aurait besoin : produits cosmétiques, magazines féminins moldus, trousse de toilette, vêtements de rechange, une robe de soirée pour la fête, et ne put s’empêcher d’emporter son ouvrage « Révisions des sortilèges de bases » afin de réviser si elle avait un peu de temps libre.
Le jour du départ, elle vérifia tout deux fois, plutôt qu’une, afin de s’assurer qu’elle n’avait rien oublié, puis une fois sa famille embrassée, elle s’installa au milieu du salon et ferma les yeux. La jeune fille se concentra de toutes ses forces afin de réussir son transplanage. Bien qu’elle avait son permis depuis deux mois environ, elle avait toujours une peur bleue de se retrouver désartibulée. Elle pensa très fort à l’image qu’elle avait gardée de la Chaumière aux Coquillages tenue par sa tante Fleur, et son mari Bill, et commença à sentir une espèce de sensation désagréable d’enfermement, suivi d’une impression d’être balancée dans tous les sens.
Une fois, ces ressentis terminés, la jeune fille sentit un liquide glacé inonder ses chaussures. La sensation de froid extrême lui fit ouvrir les yeux brusquement.

Ambre rouspéta contre elle-même lorsqu’elle s’aperçut qu’elle avait mal calculé son coup. Elle avait pourtant pensé à tout en préparant son voyage : la destination, la distance avec la maison en cas d’accident, et elle avait même pensé à changer l’heure sur sa montre en la reculant de soixante minutes, mais bien évidemment elle n’avait pas pensé à la marée haute. Ambre fit trois grands pas afin d’être sur le sable et non plus dans l’eau. Elle se baissa en soupirant, posa son sac de voyage par terre, et retira ses sandales, ne supportant pas le contact du cuir trempé contre ses pieds. En se relevant, elle jeta un coup d’œil aux alentours et lorsque ses yeux se déposèrent sur la maison des Weasley, elle sentit sa bouche s’étendre en un immense sourire.
Sa tante Fleur et son mari Bill Weasley s’étaient installés à la Chaumière aux Coquillages depuis plusieurs décennies, et disaient toujours qu’ils y finiraient leurs vies. C’était un joli cottage dont les murs étaient ornés de coquillages, et qui était bâti sur une jolie plage de Cornouailles au Sud-Ouest de la Grande Bretagne. Combien d’étés Ambre avait-elle passés dans cette maison pendant son enfance ? Et depuis combien de temps n’avait-elle pas posé le pied sur ce sable fin ?

« Ambre ?»

Ambre tourna la tête vers sa droite, une jeune fille marchait le long de la plage. C’était une personne de taille moyenne portant une jolie robe blanche. Ses cheveux blonds coupés courts faisaient ressortir le bleu de ses yeux. Cette jeune femme magnifique s’avançait d’un pas incertain vers Ambre, mais lorsqu’elle fut à quelques pas de cette dernière, son visage s’illumina.
Ambre eut du mal à la reconnaitre sur le coup, mais lorsqu’elle réalisa qu’elle était en face de Victoire Weasley, sa cousine, elle se précipita dans ses bras. Les deux jeunes filles semblaient excitées comme des puces, elles s’enlaçaient en bougeant dans tous les sens, en poussant de petits cris bien propres aux jeunes filles se retrouvant.
Victoire prit le visage de sa jeune cousine entre ses deux mains.

- Mon Dieu, Ambre, comme tu as grandi ! Tu es une vraie bombe maintenant !

Ambre sentit quelques larmes couler le long de ses joues qui furent rapidement essuyées par les doigts de sa cousine, attendrie. Elle était si heureuse de la retrouver après six années d’éloignement.

- Ce que tu es belle Ambre, la dernière fois que je t’ai vu tu étais encore une gamine de 11 ans ! Je n’arrive pas à croire que je me retrouve devant une nana aussi belle, dit Victoire en souriant.
- Tu ne t’es pas vue ou quoi ? Regardes toi ! Tu es magnifique !
- Bon, on va arrêter là. On a du sang Vélane, normal qu’on soit belle, rétorqua Victoire en riant.

Victoire reprit Ambre dans ses bras, et la serra très fort contre elle. Elles restèrent ainsi en silence pendant quelques instants, savourant leurs tendres retrouvailles qu’elles avaient attendue avec impatience.

- On rentre ? Maman attendait ta venue avec impatience ! Et puis j’ai trop hâte de voir la tête de Louis quand il te verra, dit Victoire, amusée, en relachant son étreinte.
- Il ne sait pas que je suis là ? demanda Ambre.
- Non, c’est la grande surprise de l’été. Papa a même dit que c’était « un cadeau bonus » de son admission à Poudlard.

Victoire se baissa et ramassa le sac et les chaussures d’Ambre, posés sur le sable. En remarquant que les sandales de sa cousine étaient trempées, Victoire rit un peu.

- J’en connais une qui a foiré son atterrissage.
- Oh ça va ! J’ai mon permis que depuis deux mois ! dit Ambre, tiraillée entre amusement, et honte.

Ambre prit la main de sa cousine et toutes les deux se dirigèrent vers la Chaumière aux Coquillages d’un pas pressé.
Note de fin de chapitre :

J'espère que cette entrée en matière vous a plu. N'hésitez pas à reviewer :)
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.