S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Sélections du mois


Félicitations à AliceJeanne et TeddyLunard, qui remportent la Sélection Action/Aventure !

Vous voulez revenir dans le Futur ? Lors du mois de novembre c’est possible avec la Sélection Next-Gen ! Vous avez jusqu'au 30 novembre pour lire les 10 textes proposés par les lecteurs et les lectrices et voter ici.

Et pour le mois de décembre, le thème et les textes vous attendent déjà avec la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez découvrir ces 12 histoires jusqu’à la fin de l’année et vous pourrez voter à partir de décembre. Pour en savoir plus, rendez-vous ICI !


De L'équipe des Podiums le 01/11/2022 19:00


15ème Échange de Noël


Le traditionnel Échange de fics de Noël est de retour pour sa 15ème édition !



Et cette année, vous pouvez écrire et recevoir : des fanfictions Harry Potter, des histoires originales... mais aussi des fanfictions sur d'autres fandoms ! Envie de nous rejoindre ?


Ça se passe d'ici le 31 octobre sur ce topic du forum HPF !


De L'équipe de modération le 23/10/2022 17:22


126ème Nuit d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 126 édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 21 octobre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De L'équipe des Nuits le 16/10/2022 11:07


Les enfants de la liberté par Bloo

[5 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Pour une fois, les personnages n'appartiennent pas à J.K.R à l'exception de quelques personnages seulement cités dans le texte.
Note de chapitre:

Oui oui, encore un nouvel OS ! En fait hier j'étais en train de travailler sur une longue série que je prépare pour ce site, qui se passe au temps de la Next Gen. Le personnage principal sort tout droit de mon imagination et est de la même année que James S. Potter, je trouve que beaucoup de longues histoires sur la Next Gen sont consacrés au trio Rose, Albus, Scorpius, mais James est un peu oublié, vous ne trouvez pas ? C'est dommage parce que les fictions que j'ai lu où il apparait sont tout simplement splendides. Mais bref. J'étais en train d'écrire donc, en faisant défiler de la musique, et je suis tombée sur une chanson que je n'avais pas écouté depuis trèèèès longtemps, Vergessene Kinder de Tokio Hotel. Oui bon, Tokio Hotel, c'est un peu un groupe dont tout le monde se moque, mais je trouve qu'ils ont fait quelques très belles chansons, et celle-ci en fait partie, elle est tout simplement magnifique. Et je me suis complètement déconnecté de l'histoire sur laquelle je travaillais au début pour vous pondre ça, que je vous conseille donc très fortement de lire en écoutant la chanson !

Bonne lecture !

 

Ce n’étaient que des enfants. Ils n’étaient pas préparés à ça. Mais malgré eux, à cause de la folie des hommes, ils sont restés. Et ont laissés leur vie.

Cassie Forester avait douze ans. Comme ses condisciples de la maison Gryffondor, elle avait été heureuse en constatant la venue du Survivant à Poudlard. Lui, il allait les sortir de cette situation. Lui, il allait arranger les choses. Lui, il allait rendre à Poudlard sa grandeur d’autrefois. Alors Cassie s’était rangée à ses côtés lorsque Pansy Parkinson avait hurlé qu’il fallait attraper Harry. Cassie s’était comportée en Gryffondor. Et lorsque McGonagall avait demandé aux élèves qui n’étaient pas majeurs de quitter Poudlard, Cassie, comme bon nombre d’autres élèves de sa maison, était restée assise. Mais suite aux protestations de sa directrice de maison, elle avait dû partir. Suivre la file d’élèves apeurés qui s’engouffraient dans le passage secret. Laisser derrière elle des élèves plus âgés, des élèves courageux, des élèves qui allaient se battre pour eux, pour tous. Et le cœur de Cassie s’était serré. Parmi ces élèves, il y avait sa grande sœur. Sa grande sœur qui allait combattre pour sa liberté à elle. Et qui allait peut-être y laisser la vie. Alors Cassie avait pris sa décision. Discrètement, elle s’était écartée du groupe, elle était retournée en courant chercher sa baguette dans la Salle commune. Et, du mieux qu’elle le pouvait, elle s’était battue. Elle avait combattu les Mangemorts, du haut de ses douze ans, avec le peu de sorts qu’elle connaissait. Elle avait même sauvé la vie de sa grande sœur, en stupéfixiant le Mangemort qui s’apprêtait à la tuer. Mais l’instant d’après, sa grande sœur avait hurlé. Cassie n’eut que le temps de voir l’éclair vert foncer droit sur elle avant de retomber au sol comme une vulgaire poupée de chiffons.

Liam Bird avait dix-sept ans. Comme ses condisciples de la maison Serdaigle, il s’était dressé face aux Serpentards qui avaient voulu s’en prendre en Harry. Mais lorsque McGonagall avait demandé aux élèves plus jeunes de s’en aller, Liam s’était posé des questions. Devait-il rester combattre, lui ? Lui qui avait autant de mal avec les sortilèges ? Mais la réponse l’avait frappé, comme une évidence, alors qu’il se trouvait à Pré-au-Lard, prêt à transplaner avec un adulte. De Pré-au-Lard, il avait entendu les cris, les détonations. Et savoir que là-bas, ses amis, ses proches, et des enfants innocents se battaient pour la liberté, sa liberté, l’avait décidé. Echappant à la surveillance des adultes, il avait pris le passage en sens inverse, priant pour qu’il ne soit pas fermé. Et il était revenu à Poudlard. Il avait combattu. Il avait lutté pour sa vie, pour sa liberté. Il avait lutté pour la vie des autres, pour leur liberté. Et, comme tous les autres, il avait gardé l’espoir jusqu’à la fin, l’espoir d’une vie meilleure, l’espoir d’un lendemain sans peurs. Jusqu’au bout il y avait cru, Liam. Même lorsqu’il s’était retrouvé engagé dans un combat contre Bellatrix Lestrange en personne, il avait continué à y croire, aidé de deux autres jeunes sorciers. Il avait continué à y croire lorsqu’elle avait abattue sous ses yeux l’un de ses camarades. Il y avait même cru encore plus lorsqu’il réussit à lui envoyer un sortilège informulé. Mais l’instant d’après, il tomba lourdement au sol, frappé par l’éclair vert. C’était fini. Liam venait de rajouter un nom sur l’autel de la liberté, sur l’autel de ceux qui s’étaient sacrifiés pour changer les choses.

Olivia Person avait quinze ans. Comme ses condisciples de la maison Poufsouffle, elle s’était dressée face aux Serpentards qui avaient voulu s’en prendre à Harry. Mais lorsqu’ils avaient quitté la salle, c’était à son tour de crier à l’injustice. Les élèves qui n’étaient pas majeurs devaient s’en aller, devaient partir à Pré-au-Lard d’où ils seraient envoyés en sécurité dans un lieu sûr. Et ça, c’était une injustice. Olivia n’avait peut-être que quinze ans, mais elle voulait se battre. Elle voulait défendre sa liberté, son indépendance. Elle voulait défendre ses valeurs. Pourquoi les autres auraient-ils pu se battre pour leurs croyances et elle non ? Olivia était au moins aussi douée qu’un élève de septième année. Le professeur McGonagall le savait. Mais Olivia dut quand même quitter la Grande Salle, presque honteuse, honteuse de ne pas avoir l’âge requis. Mais elle ne voulait pas. Les autres allaient se battre, allaient risquer leur vie. Et elle, elle n’aurait qu’à attendre tranquillement que les choses se passent et se réjouir avec les autres lorsque viendrait le temps de la fête. Parce qu’Olivia y croyait. Elle y croyait en la victoire. Le bien ne pouvait que triompher, c’était évident. Certes, c’était un peu naïf. Mais dans un monde où les croyances s’effondraient les unes après les autres, Olivia avait bien eu besoin d’un peu de naïveté pour survivre à Poudlard. Peut-être ne savait-elle pas que cette naïveté lui coûterait la vie. Car Olivia ne quitta pas le château, elle resta pour combattre. Elle se battu avec bravoure, elle défendit ses valeurs. Mais sa naïveté s’éteignit à jamais lorsque l’éclair vert la frappa de plein fouet.

Edmund Robbins avait treize ans. Comme ses condisciples de la maison Serpentard, il avait dû quitter la Grande Salle en baissant la tête, honteux, suite à l’intervention de Pansy Parkinson. Mais Edmund n’était pas comme ça. Il ne voulait pas être considéré à jamais comme le traître, comme le lâche. Il ne voulait pas que le monde garde cette image de la maison Serpentard. Parce qu’Edmund était un Serpentard, mais Edmund était aussi courageux. Il n’y avait pas que la maison Gryffondor qui était courageuse, on pouvait l’être aussi à Serpentard. Et Edmund voulait le prouver. Edmund voulait se battre. Il haïssait Voldemort autant que les Gryffondors, autant que les Serdaigles, autant que les Poufsouffles. Il n’y avait pas de raison pour que lui s’en aille, laisse tranquillement les autres construire une liberté nouvelle donc il jouirait ensuite sans la moindre reconnaissance. Edmund allait leur prouver son courage, leur montrer le vrai visage de la maison Serpentard. Il allait se battre. Et ce n’était certainement pas quelques Mangemorts et un Voldemort au summum de sa puissance qui allaient l’empêcher de se défendre, de défendre ses idées, ses opinions. De se battre pour la liberté. La liberté qu’Edmund souhaitait de tout son cœur, de tout son cœur de jeune homme de treize ans. La liberté pour laquelle Edmund allait se battre, avec toute la force et le courage qu’il avait en lui. La liberté à laquelle Edmund aspirait, la liberté grâce à laquelle Edmund pourrait fonder une famille dans un monde heureux. La liberté qui allait lui coûter la vie, lorsque pour elle Edmund s’effondrerait.

Ils n’étaient que des enfants. Ils n’étaient pas préparés à ça. Mais pour eux, pour les leurs, ils étaient restés. Ils s’étaient battus. Ils avaient cru jusqu’au bout en leurs convictions.

Ils étaient les enfants de la liberté. Et ils lui avaient offert leur vie.

Note de fin de chapitre :

Merci d'avoir lu ! Et j'espère que la lecture vous a plu !
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.