S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


In the garden, everything's gone par Kiwxi

[15 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Un grand merci a Picture et Lilice18 pour ces corrections ultra rapide !
Un immense merci à Pauline88, grâce à qui j'ai eu cette idée d'OS.

Evidemment la potterverse appartient à Jo.
Note de chapitre:

Durant l'écriture de cette petite histoire j'ai écouté cette chanson.
« Cher Moi,

J’en ai vraiment marre. Comme souvent ces derniers temps à vrai dire. J’avais mis un temps fou à le faire ce jardin. Il sera magnifique, comme je l’ai prévu, j’en suis sûr. J’en suis certain. Même s’il n’est pas fini je me sens déjà bien, heureux quand je suis là-bas.

Mais comme il y a des années, tout sera détruit. Tout. Je le sens ! Comme il y a quatorze ans ils casseront tout. Comme ils le font pour tout le reste. Pour tous les autres. Comme elle le fait. Et à cause d’eux, à cause d’elle, je ne pourrais plus me promener dans mon jardin entouré des effluves de ces fleurs, accompagné de ces petits papillons blancs qui flâneront autour de moi et que j’aime tant. Je ne pourrais plus flâner avec eux qui m’entourent. Je suis si bien avec eux. Comme je l’étais surement il y a quatorze ans. Certes aujourd’hui, ce jardin est différent de celui d’avant. Enfin je l’imagine, je ne m’en souviens plus trop à vrai dire. Et bien sûr je pourrais en faire un nouveau si jamais ils détruisent celui-ci. Mais que j’aime ce jardin, mon précieux jardin. Je passe tant de temps réfugié là, à prendre soins d’eux. Peut-être ne s’en rendent-ils pas compte, mais je sais qu’au fond ils m’aiment, m’apprécient aussi.

Mais toutes ces paroles me dépriment, me donnent envie de hurler, me donnent envie de me battre. Où que j’aille je l’entends. Tout le monde ne parle que de ça. En secret bien sûr. Dans la plus grande discrétion. Parce qu’on doit le laisser tranquille. Ce que je comprends. Le pauvre. Il faut le laisser respirer, le laisser pousser et mûrir. Le laisser dorer au soleil, et profiter des beaux jours, tant qu’ils sont là. Comme nous tous. Comme moi dans mon jardin. Je l’aime tant. J’y passe des heures, de merveilleuses heures. Il y en a des plus durs. Mais c’est normal. Même pour ces heures-là je me battrais ! Parce que je ne veux pas que tout parte en lambeaux. J’en serais effondré. Mais je sais que ça devra arriver, si on veut se débarrasser d’eux, de ces parasites, de ces moustiques. Il y aura des dégâts forcément, obligatoirement. Mais la bataille sera nécessaire si on ne veut pas que ça ne revienne. Si on veut que cela cesse. Il faut tout faire, je dois faire tout ce qui est en mon pouvoir pour limiter les dommages. Et si ce que je sais maintenant ne suffira pas, je dois m’améliorer, devenir plus fort. Non seulement pour moi, mais aussi pour ce jardin, pour ces plantes et ces fleurs. Pour eux. Mais aussi pour ceux et celles à venir. Car je l’agrandirais. Je le sais parce que c’est ce que je veux !

Comme tu l’auras compris mon souhait le plus cher n’est pas tant de réussir dans mes études, ou de devenir célèbre. Non je veux juste être en paix dans mon jardin. Ne plus être hanté par ces moustiques. Ni moi ni mes plantes. Ni personne d’autre.

J’espère que ce sera le cas quand tu liras cette lettre, en espérant que tu puisses le faire. J’espère qu’à ce moment-là, quel que soit l’état de mon jardin actuel, les moustiques auront disparu, ou du moins leur chef. J’espère de tout cœur qu’il sera détruit quand tu ouvriras cette lettre. Et elle aussi. Que plus aucun d’eux ne fasse du mal aux plantes, à mes plantes.

Je dois m’arrêter là. Mais promets-moi une chose, promets-moi que quand tu auras fini cette lecture tu auras un jardin magnifique et paisible. Promet-le-moi !

Neville Londubat, élève de quatrième année à Gryffondor, à l’école de sorcellerie Poudlard. »




Le sourire de Neville devint large et éclatant. Il releva les yeux du vieux parchemin qu’il venait de recevoir par hibou et fit le tour de la grande salle du regard. Il l’avait toujours su qu’il arriverait à faire ce qu’il voulait, ce qu’il avait voulu lorsqu’il avait écrit cette lettre. Il savait qu’il arriverait à améliorer sa vie malgré tous les malheurs qu’avait fait Voldemort et ses mangemorts dans sa vie et ce depuis sa naissance. Maintenant en voyant cette salle comble de la place du professeur qu’on appréciait, et non plus de cet élève dont on se moquait de la maladresse, il savait qu’il avait réussi, qu’il s’était accompli en tant qu’homme. Il avait un métier qu’il adorait. Il était un professeur aimé des élèves car il était patient et attentif. Il venait en aide à ceux qui comme il l’avait été, n’étaient pas sûrs d’eux. Comme Maugrey Fol Œil l’avait fait quand il avait été en quatrième année, Neville proposait à certains de ses élèves de venir prendre une tasse de thé et discuter.

Mais il savait qu’il avait aussi réussis dans son jardin, dans la vie de ses proches. Car ce jardin, c’était ce monde. Ces plantes et ces fleurs c’était son entourage, ses amis, ses proches. Désormais plus aucunes des plantes de son jardin n’avaient à craindre le courroux de ce roi des moustiques. Cela faisait maintenant quinze ans qu’il avait été détruit, écrasé. Tous pouvaient pousser, grandir et évoluer sans craintes d’être abîmés par ces mages noirs. Et lui n’avait plus à avoir peur de Bellatrix et de sa folie qui lui avait déjà tant coûté.

- Serait-ce une lettre d’amour qui vous rend si heureux, professeur Londubat ?

- En quelque sorte, Professeur McGonnagall.

- Vraiment ? rétorqua-t-elle avec un léger gloussement.

- Cela pourrait vous paraître étrange. Mais l’auteur de cette lettre c’est moi. Je l’avais écrite dans un moment de solitude quand je n’étais alors qu’élève. Je ne sais plus par quelle folie j’avais décidé de me l’envoyer. Mais la voilà aujourd’hui. Et elle me met du baume au cœur. Je peux enfin en finir complètement avec Voldemort et tout ce qui lui était lié.

- J’en suis très heureuse pour vous, mon cher.

- Merci.

Il lui lança un regard de reconnaissance à sa voisine et quitta tranquillement la table pour aller dans ses quartiers. Cette lettre était précieuse, il se devait de la garder, de la mettre de côté. Elle sera toujours utile. Pour lui, pour se rappeler qu’aujourd’hui il était chanceux et qu’il pouvait être pleinement heureux. Mais cela pourra peut-être servir aussi à ses enfants. Qui sait, Giyia et lui auront peut-être bientôt des enfants …
Note de fin de chapitre :

Une petite review ;) ?
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.