S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Etre choisi par flodalys

[12 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Voici ma participation au concours de popobo.

Merci à mes bétas Harry gryffondor et Laura 1406

Il y a cinq ans de cela, j’étais passé devant cette boutique, regardant avec envie une jeune sorcière en sortir avec une baguette neuve, qui l’avait choisi elle et personne d’autre. Mais Grand-mère m’avait délogé en me disant que nous n’avions pas besoin de venir ici, que j’en avais déjà une qui m’attendait chez nous. Une baguette dont je DEVAIS me montrer digne, celle qui avait appartenu à mon père. Mais, je l’avais brisée… J’avais cru que Grand-mère ne me le pardonnerait jamais. C’était avec appréhension que je descendis du train au mois de juin dernier. J’ai beau faire une tête de plus qu’elle, elle m’impressionne toujours autant et craignais plus que tout sa réaction. Pourtant, elle m’avait déjà pardonné car, d’après elle j’avais prouvé que j’étais le digne fils de mon père, que cette baguette soit brisée en combattant des Mangemorts était, soit disant, une fin honorable pour cet objet. Tout l’été elle m’avait glorifié, avait raconté mes exploits à toute la famille, à toutes ses amies.

Pourtant, aujourd’hui, devant cette enseigne qui m’avait tant fait rêver il y a cinq ans je me sens anxieux. Plus je regarde la devanture, moins j’ai envie d’y pénétrer. Mes camarades m’ayant fait part de leur rencontre particulière avec le célèbre fabricant de baguettes, je ne sais à quoi m’attendre. Grand-mère est là et me presse.

— Dépêche-toi ! Il ne fait pas bon traîner dehors par les temps qui courent, et tu as absolument besoin d’une baguette pour la rentrée ou pour te défendre, ajoute-t-elle avec un sourire.
— Oui Grand-mère.

Je sais qu’elle a raison, mais je suis impressionné par la boutique. Lorsque nous passons la porte j’ai le sentiment de pénétrer dans un autre monde. Ollivander est installé derrière son comptoir.

— Je désespérais de vous rencontrer un jour monsieur Londubat… Vous êtes pourtant entré à Poudlard il y a quelques années. Quelle baguette avez-vous utilisée jusqu’à ce jour ?

Comment connaît-il mon nom ? Je ne l’ai jamais vu et pourtant c’est comme s’il m’avait reconnu au premier coup d’œil…

— Celle de mon père.
— Ah oui ! Laurier, crin de licorne, 26,5 cm très souple, parfaite pour la métamorphose, se rappelle-t-il à voix haute.

J’ai le souffle coupé par la surprenante mémoire de l’homme. Cela fait pourtant quelques dizaines d’années et il a dû avoir des centaines, des milliers de clients depuis, mais ce qui m’étonne c’est que J’ai jamais vraiment brillé dans le cours de McGonagall.

— Une très bonne baguette, pourquoi en changer ? me demande le fabricant.

J’ai un peu honte d’avouer de quelle manière je l’ai perdue, pourtant je suis honnête avec l’homme.

— Elle a été brisée.
— Quel dommage…, soupire-t-il. Votre père a fait des choses extraordinaires avec. Ses capacités vont certainement vous manquer.

Il semble chagriné d’apprendre la perte de ma baguette, comme s’il y était particulièrement attaché.

— Et bien nous allons en trouver une qui vous convienne monsieur Londubat. Elle vous correspondra mieux que celle de votre père ! s’exclame l’homme qui semble avoir retrouvé son entrain.

Des mètres-rubans me mesurent de tout côté.

— De quelle main tenez-vous votre baguette ? me demande-t-il.

— La main droite.

Tout en répondant je me demande bien pourquoi le ruban mesure l’écart entre mes deux yeux. Mais je n’ose pas poser la question. Cet homme est vraiment intimidant, et je doute qu’il réponde à ma question, ce doit être un des secrets pour déterminer quelle sera ma baguette. D’ailleurs, il a disparu dans ses rayonnages. En son absence, je n’ose bouger d’un millimètre. Grand-mère semble voir mon malaise et lève les yeux au ciel. Au moins, elle s’abstient de faire un commentaire, elle est trop fière de mon implication dans l’équipée du ministère. Elle exagère même le rôle que j’y ai joué, mais je ne vais pas m’en plaindre. Quand Ollivander revient vers nous, il porte plusieurs boîtes.

— Etant donné que vous n’êtes pas un novice en magie je voudrais savoir si vous avez une matière de prédilection ? Cela peut nous orienter pour trouver votre baguette, m’explique-t-il.

Je réponds le sourire aux lèvres, malgré le soupir de grand-mère.

— La Botanique.

— Dommage que cette discipline ne nécessite pas de baguette. Quel autre enseignement vous réussit ?
— Les So…
— La Défense contre les Forces du Mal et la Métamorphose, me coupe Grand-mère.
— Vraiment ? demande l’homme un peu sceptique.

Je lui réponds avec honnêteté.

— Pour la Défense c’est vrai, j’ai eu E, j’ai aussi eu E en sortilèges mais seulement un A en métamorphose.

Grand-mère pince les lèvres, je ne sais pas pourquoi elle insiste tant pour que je suive les cours de McGonagall à la rentrée. Je devrais en faire la demande car elle l’exige, mais je sais déjà que je ne serai pas accepté avec un A.

— Oh, je ne doute pas de votre capacité en défense contre les forces du mal jeune homme. La Gazette a relaté vos exploits.

Je ne peux m’empêcher de rougir face à ce compliment et j’aperçois aussi Grand-mère qui arbore un air fier sur le visage.

— Mais je n’ai pas le sentiment que la Métamorphose vous réussisse plus que ça, vous avez eu l’air surpris quand votre grand-mère l’a évoquée.

Il regarde ses boîtes, les sépara en deux tas. Il choisit une boîte dans le tas le plus proche de moi, et en sort une baguette qu’il me tend, je la prends en main avec impatience en appréhendant pendant qu’il explique.

— 23cm, crin de licorne, laurier, très souple, idéale pour les Sortilèges.

Mais rien ne se passe, je me sens déçu.

— Il est bien rare que la première baguette soit la bonne monsieur Londubat, me rassure-t-il en rangeant l’objet dans son étui.

— Voyons celle-ci 22,75 cm, plume de phénix, aubépine, plutôt rigide, bonne baguette pour la Défense contre les Forces du Mal.

Je prends cette baguette en main, mais toujours rien ne se passe, ni catastrophe, ni sensation de chaleur, ni étincelles… vraiment rien de ce qu’ont pu raconter mes camarades au début de la première année. Si je n’avais jamais réalisé le moindre sort, je me poserai des questions… Mais comment ferai-je si jamais aucune baguette ne me correspond ? Que se passera-t-il pour moi ?

— Aubépine crin de licorne, 23,5 cm rigide idéale pour les sortilèges.

Dès que celle qu'il me tend touche ma main, je sens comme une décharge et le tas de boîtes devant moi se retrouve éparpillé au sol.

— Non, non, non, elle ne vous convient pas… Voyons celle-ci… 23,5 cm, Noisetier, crin de licorne plutôt souple, bonne baguette pour les sortilèges offensifs et défensifs.

A l’instant où la baguette rentre en contact avec mes doigts, je ressens une douce chaleur m’envahir, mes yeux ne peuvent se détacher de l’objet. Quelque chose en moi sait que c’est ELLE, avant même que le marchand me le confirme.

— Elle vous a choisi, monsieur Londubat, c’est une baguette particulière qui est fortement liée à votre ressenti, elle risque d’être imprévisible sauf si vous contrôlez vos émotions. Noisetier et crin de licorne est une combinaison qui rend la baguette particulièrement fidèle à son propriétaire, si bien qu’elle mourra avec vous.

C’est à peine si j’entends les explications de l’homme. Je me suis arrêté à ses premiers mots qui tournent en boucle dans mon esprit. Elle m’a choisi, MOI ! C’est bien la première fois que je suis choisi. Même pour le ministère j’ai pas été choisi par Harry, je me suis imposé à lui avec Luna et Ginny, mais il n’a pas vraiment voulu de moi, contrairement à cette baguette. MA baguette. Je suis limite euphorique à l’idée d’avoir été choisi. Ce sentiment est renforcé par les derniers mots de l’explication de l’homme. Ce bâton magique mourra avec moi. Bon je dois avouer que de penser à ma mort ne me réjouis pas, mais c’est la preuve que cette baguette n’attendait que moi finalement.

Grand-mère règle l’achat de MA baguette, celle qui M’a choisi, pour m’accompagner tout au long de ma vie, puis nous sortons. J’ai gardé ma précieuse amie dans les mains, ne m’occupant plus du reste. Je comprends le sentiment qui avait dû submerger cette fillette que j’avais vue sortant de la boutique il y a cinq ans. Je me sens si bien, ravi d’avoir été choisi et surtout choisi par cette baguette si particulière, si fidèle.

— Dépêches-toi Neville ! m’exhorte Grand-mère. Nous avons fini nos achats il ne faut pas traîner !

Je détache mes yeux de ma baguette pour suivre Grand-mère jusqu’à la cheminée du Chaudron Baveur, d’où nous rentrons à la maison. Elle me fait promettre de ne pas utiliser ma nouvelle alliée sauf en cas de nécessité. Elle est très stricte sur le règlement et je ne risque pas de désobéir même si je n’ai qu’une hâte, essayer la baguette qui M’a choisi. Mais je vais devoir attendre l’école.

Le lendemain, Grand-mère abaisse brusquement le journal et me regarde perplexe.
— Et bien nous avons eu de la chance, un peu plus et tu n’avais pas de baguette pour la rentrée.
— Comment ça Grand-mère ?
— Monsieur Ollivander a disparu et sa boutique a été dévastée… Tu es probablement son dernier client.

J’ai un sentiment étrange, à la fois je suis chagriné pour cet homme, un peu inquiet car tout laisse à penser qu’il a été enlevé, et coupable d’avoir sans doute été le dernier client. Grand-mère avait raison de me presser hier, le danger est vraiment partout. Mais en même temps je suis heureux d’avoir eu le temps de rencontrer MA baguette, qu’elle ait eu le temps de ME choisir.


Note de fin de chapitre :

Pour information, les caractéristiques à propos de la composition de cette baguette vient de Pottermore. J'ai découvert après avoir trouvé mon titre que cette baguette était particulièrement fidèle qu'elle choisissait un sorcier et qu'elle mourait avec lui. ça collait si bien à mon titre et aux sentiments de Neville que je ne pouvais pas passer à côté. Merci à JKR d'avoir donner une telle baguette à Neville. :D J'espère que vous avez aimé, n'hésitez pas à me laisser un petit mot. Je me ferais un plaisir de vous répondre.

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.