S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


YO HARRY YOU A WIZARD par Yulizh

[7 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Bonjour ! Les personnages sont à moitié à moi, à moitié à JKR.

Le titre est en référence à "You're a Wizard, Harry", phrase qu'on a tous entendu mille fois, ne serais-ce que dans la bande annonce du tome 1 et surtout en référence à ce merveilleux tee-shirt (merci Jon Cozart) http://joncozart.bigcartel.com/

Bonne Lecture !
Nom : Lara Lowiness
Age : 20 ans et quelques.
Profession : Conseillère d’Adaptation Sorcière/Moldue Moldue/Sorcière.
Heure :Huit heures quelque chose.
Temps : Pluie Indécise.
Humeur : Banale
Pensées : Néant Absolu

J’arrive à pied au local du V.A.C.A.R.M.E., pousse la porte et trouve Astrid affalée sur son bureau, endormie. Un hibou ébouriffé, à côté d’elle, lui tape sur le crâne avec une enveloppe. Ce qui n'a aucun effet. Je m’approche du volatile, lui prends sa lettre - ce dont il me remercie d'un coup de bec - et réveille Astrid le plus doucement possible. Elle grogne, émerge lentement et me fixe, tandis que je m’installe derrière mon bureau. Comme elle ne dit toujours rien, je lance :

-Bien dormi ?

-Ah. Ah. Je m'esclaffe. Tu veux savoir combien d'appels j'ai eu ? Vas-y, dis un chiffre pour voir ?

-... Pas beaucoup j'imagine ?

-J'ai eu deux appels. Deux ! Et franchement pas des trucs urgents. Ce service 24/24 est l’idée la plus débile du siècle si tu veux mon avis.

Je hoche la tête sans m’attarder sur la question et feuillette le journal moldu que j'ai sorti de mon sac. Astrid est du genre à toujours tout critiquer de toute façon.

-Bon, le seul avantage, poursuit-elle, ce que l'un des deux m'a fait bien marrer. Une bonne femme. Tu sais ce qu’elle a fait ? Elle a voulu essayer la baguette de sa fille, pour voir si ça marchait.

Je relève la tête, intéressée.

-Et ?

-Et bien tu sais que techniquement, les nés moldus ont forcément des ancêtres sorciers ? Bon et bah la mère devait avoir un petit quelque chose, parce que la baguette a réagi. Si si je t’assure ! M’enfin elle a réagi en lui explosant dans les mains. Du coup la baguette est cassée et la mère a failli perdre un doigt ! À deux jours de la rentrée, la pauvre môme est sans baguette, tu te rends compte ?

Je lui jette un coup d'oeil éberlué. C'est quoi cette réaction ?

-Sa mère a failli perdre un doigt...Ça me semble le plus grave quand même.

-Mouais… M’enfin c’est complètement de sa faute! LA MAGIE DOIT ETRE PRATIQUEE UNIQUEMENT PAR DES SORCIERS et LES OBJETS MAGIQUES DE VOTRE ENFANT NE SONT PAS DES JOUETS c’est marqué en gros dans le livret! Et puis c’est bon, elle l’a toujours, son doigt. Enfin…. Je file moi.

Elle se lève, s’étire et enfile sa veste.

-Quel temps il fait au fait ?

-Moche.

-Super… Allez amuses-toi bien. Salut.

Elle jette une poignée de poudres dans la cheminée et s’en va dans un tourbillon de flammes qui n’amène pas la moindre chaleur. Il y en aurait bien besoin pourtant, il fait froid, moche et pluvieux. Tellement que j’ai failli venir en cheminée, ce matin. J’habite à une dizaine de minutes de marche et j’aime bien me balader dans les rues, tôt le matin. Mais avec ce temps...bof.

D’un coup de baguette, je fais partir un feu. J'aimerais pouvoir allumer le chauffage, mais comme le local contient des instruments magiques, sans parler du raccordement de cheminée, il ne fonctionne pas. Nos ordinateurs sont des modèles spéciaux fait pour marcher avec la magie, mais le technicien n'a pas voulu nous installer de radiateur magique. "Rien ne vaut un bon feu de cheminée !" Tu parles Charles.

Je travaille au V.A.C.A.R.M.E. depuis 2ans maintenant. Au début c’était un petit boulot, parce que je ne savais pas quoi faire après Poudlard, et puis ils cherchaient des nés-moldus pour ce poste, vous savez combien de boulots demandent des nés-moldus en PRIORITE ?
Je veux bien croire que les choses aient changés depuis qu’Harry-l’Elu-Potter a destroyé DarkDeMort, m’enfin les mentalités ne se changent pas si facilement. Qu’importe.

Alors le V.A.C.A.R.M.E., pour expliquer. Les initiales signifient « Vie de l’Autre Coté : pour une Adaptation Rapide, sans Mélodrame et facilement Evolutive. » C’est une association créée au lendemain de la guerre, par un proche de l’Elu. Le but est de d’aider les parents des nés-moldus à comprendre leurs enfants, le monde qu’il va leur falloir côtoyer (au moins un minimum, en allant sur le chemin de traverse par exemple) et comment se comporter avec les sorciers qu’ils rencontreront.
Ça comprend… Tout un tas de trucs.

L’ami de l’Elu qui a créer l’association est un né moldu. Il a expliqué qu’il avait été dur pour lui de faire accepter à ses parents le monde dans lequel il vivait désormais, et qu’il ne savait souvent pas comment répondre à leurs questions.

La création vient aussi du fait qu’une loi a été un peu modifiée. Précédemment, les nés-moldus étaient avertis de leur statut à l’âge de 11ans, lors de leur entrée à Poudlard. Hors les sorciers sont souvent « détectés » dès l’âge de 2ans, voir dès la naissance. Du coup, il a été décidé que les parents seraient désormais prévenus le plus tôt possible. Ainsi, ils pourront décider de mettre leurs enfants dans une des maternelles pour sorciers, par exemple.

Mon boulot consiste donc à répondre à toutes les questions que les parents, totalement affolés par la nouvelle, se pose. En fait… C’est même à moi de leur apprendre que leur enfant est Sorcier. (Je suis accompagnée par un employé du ministère dans ce cas)

Je reçois des parents et des enfants en entretien, je réponds à des coups de téléphone. Un peu comme une assistante sociale moldue j'imagine.

Depuis six mois, nous nous occupons également des sorciers qui sont confrontés au monde moldu. Dans le cadre de leur travail, de leurs loisirs ou de leurs relations amoureuse, certains sorciers rencontrent des moldus et sont compléments paniqués à l’idée de commettre un impair. Ce service à été réclamée à grands cris par tout un tas de gens et marche du tonnerre.

Voyons le programme. J’ai une visite d’annonce à 14h, zut. Le ministère doit m’envoyer un nouveau, j’ai peur que ça se passe mal. Il faut beaucoup de tact pour annoncer au parent que leur enfant est un sorcier. À vrai dire ça ne marche jamais facilement. Beaucoup de parents sont perplexes voir agressifs et il faut une foule de persuasion et quelques sorts amusants pour y arriver.
Avant ça… Un entretien avec un sorcier à 9h30 et un autre avec une famille à 17h30. Et un rendez-vous à Poudlard à un moment de la journée. La nouvelle directrice veut mettre en place une journée d’orientation pour les nés-moldus. Mouais, pourquoi pas.

J’ouvre la lettre que j’ai prise au hibou tout à l’heure. Alooors… Blablabla toutes l’équipe du V.A.C.A.R.M.E.… Invités à la remise du prix de… Blablabla… Ce jeudi en 15... Blablablabla… Suivi d’un dîner dansant, chouette ! Maintenant que la situation est redevenue tout à fais normale (je veux dire, après la guerre), tout un tas de gens reçoivent des prix, pour leurs actions dans la guerre comme dans la reconstruction. Et chacune de ces cérémonies se finit par une petite fête, un apéritif ou un dîner dansant.

Je me prépare un chocolat chaud et allume l’ordinateur. Contrairement aux nés-sorciers (a oui, en passant, on ne dit plus « sang-pur » et « sang-mêlé » mais « né-sorcier » depuis la guerre), je ne suis pas complètement désemparé devant la technologie moldue. C’est aussi pour ça qu’on est plus facilement embauché dans cette boîte.

J’ai trois mails en attente. J’ouvre le premier.


« De : Famille_Odless@gmail.com
Sujet : Petit Problème avec l’Ecole.

Bonjour,

Lucy a de nouveaux des problèmes à se contrôler. Hier, elle a été punie à l’école, et ses cheveux sont à nouveaux devenus rouges. La maîtresse à l’impression de devenir folle. Lucy jure qu’elle ne le fait pas exprès. Est ce vrai ? Que dois-je faire ?
Cordialement,
Helen Odless »

Je rédige aussitôt une réponse.

« Bonjour,

Chère Madame, comme vous le savez, votre fille est métamorphomage. Lucy est bien au courant qu’elle ne doit pas montrer ce don en public, mais lorsqu’elle ressent une émotion vive, il est vrai qu’elle ne peut pas se concentrer. Il est impossible d’empêcher ses cheveux de changer de couleur, la seule chose à faire est de lui apprendre à mieux gérer ses émotions en public, même si c’est dur pour une enfant de 7ans. Je suggère que nous prenions rendez-vous pour un entretien.

Cordialement, Lara Lowiness »

Le deuxième mail me fait sourire.

« De: sorcier-surpuissant666@hotmail.com
Sujet : Age Baguette.

Salut c’est Tony vous vous rappelez ?
Je vous écris parce que vous avez dit que la baguette magique on l’avait quand on allait à Poudlard mais est ce que c’est possible de l’avoir avant ?
Salut. »

« Cher Tony, bien sûr que je me souviens de toi. Pour la baguette, je suis désolée, mais tu ne peux pas en avoir une tant que tu n’es pas à Poudlard. Mais c’est dans deux ans, c’est bientôt ! Appelle- moi si tu as d’autres questions.
Salut ! »

Le troisième mail vient du ministère. Ça par contre, c’est bizarre. Depuis quand ils ont internet ? D’habitude ils m’envoient des hiboux. Enfin… Pourquoi pas. J’ouvre.

« De: MdlM_Service-Moldus@gouv.org
Sujet : Visite d’Annonce de ce Jour.

Bonjour,

Vous avez sûrement été informée qu’Ed Ferrars a pris sa retraite la semaine dernière. À partir d’aujourd’hui c’est moi qui vous accompagnerais lors de vos visites d’annonces. Ce sera ma première fois et je ne voudrais pas commettre d’impairs.
La visite étant à 14h, serait il possible que nous déjeunions ensemble avant ? Vous pourriez me mettre au courant des modalités de la Visite d’Annonce que j’ignore.
Si cela vous convient, je passerais vous prendre à midi pile.

Cordialement,
Liam Willoughby

Ps: Tu te souviens de moi ? »

Merlin ! Liam Willoughby !

Je contemple l’écran avec l’air bête pendant une dizaine de secondes. C’est sérieux ? Liam Willoughby, le garçon avec qui je suis sortie en 4e année ? Bien sûr que je me souviens de lui, même si ça n’a duré que deux ou trois semaines et qu’il ne c’est pas passée grande chose. Ma meilleure amie le trouvait trop nul, du coup… J'ai rompu.

Je réfléchis à une réponse puis je me rends compte qu'il est déjà 9h20 et mon rendez vous va bientôt arriver. J’écris donc ce qui me passe par la tête.

« Liam ! Bien sûr que je me souviens de toi. Rendez vous à midi. On est raccordé en cheminette. Je connais un super resto coté moldu si ça te dit.

À bientôt

Lara »

Juste à temps ! J’entends un vrombissement venir de la cheminée, puis un grand type maigre, avec des cheveux poils de carotte et des lunettes de travers en sort.

-Bonjour ! Vous devez être Percy Weasley ?

Je le reconnais vaguement, il bosse au ministère. Et puis, depuis la guerre, qui ne connaît pas les Weasley ? D'ailleurs, je m’entendais bien avec Ginny Weasley quand j’étais à Poudlard. Elle n’avait qu’un an de plus que moi et on s’est entraîné un peu au Quidditch ensemble, même si je n’ai jamais été assez bonne pour être prise dans l’équipe de Serdaigle…

Je nous installe dans le petit salon et il m’explique le but de sa visite.

-Voilà… Heu… Je sors avec une moldue… J’ai beaucoup de mal à me comporter heu… À ne pas utiliser de magie en sa présence… Et puis ça commence à devenir sérieux alors…

Je le coupe. Vu les silences qu'il met entre chaque groupe de mots, si je le laisse m'expliquer j'en ai pour des heures, alors que je sais très bien ou il veut en venir.

-Vous ne connaissez pas forcément la loi, du coup je vais…

-Bien sûr que si ! Je sais qu’on ne doit pas se révéler avant d’êtres fiancés mais… Enfin…

-Vous songez à vous fiancer ?

Il s’éclaircit la gorge et frotte ses mains contre son jean.

-Et bien oui.

Je me force à ne pas lui lancer un regard de pitié. Le pauvre à l’air totalement paniqué.

-Est ce que votre petite amie a déjà fait des remarques sur votre comportement ? Vous à t elle posé des questions ? Croit-elle en Dieu, à l’astrologie ?

J’enchaîne les questions durant une demi-heure pour cerner le profil de sa future fiancée. Puis je passe une autre demi-heure à répondre à ses questions sur les us et coutumes du monde moldu, et enfin une bonne heure à calmer ses angoisses. Je suis à deux doigts de lui lancer un sort d’euphorie pour le calmer. Finalement je sors un flacon de verre vide et me dirige vers une armoire vitrée contenant quelques fioles.

-Je vais vous donner une potion qui permet d’ouvrir son esprit. Ça s’appelle du MereMind. Versez le tout dans le verre de votre fiancé avant de lui parler. Ça permettra à son esprit de mieux accepter et comprendre tout ce que vous lui raconterez. C’est inodore, transparent et l’effet est immédiat.

-Vous voulez que je drogue ma petite amie ? Mais…

-Croyez- moi. Mieux vaut un peu de drogue, surtout une aussi inoffensive que celle là, que beaucoup d’ennuis.

Le jeune homme hoche la tête, l’air dubitatif. Néanmoins, il fourre la fiole dans la poche de sa veste. Puis il se lève pour prendre congé.

-Je vous dois heu… Combien je vous dois?

-Rien du tout, nous sommes une association financée par l’Etat. Vous l’ignoriez ?

-En fait heu, c’est ma belle sœur qui m'a conseillé cet endroit. C’est une née moldue.

Je hoche la tête. Je m’en fous en fait. J’ai juste envie qu’il s’en aille. Franchement, j'adore travailler avec les enfants, j'adore les enfants, mais répondre aux angoisses des adultes, je n'ai jamais aimé. Surtout que celui la me tient la jambe depuis 2h, là. Liam serra là dans 20min et j’aimerais pouvoir me recoiffer et jeter un coup d’œil à mes mails avant qu’il n'arrive.

Et me laver les dents aussi. Et peut-être me passer un coup de crayon et un pshit de parfum. C’est pas tous les jours qu’on revoit son ex ! Bref, si Percy l’Angoissé Weasley pouvait se barrer…

Il hésite un instant sur le pas de la porte, me remercie et finalement repars par la cheminée.

Enfin ! Je cours à la salle de bains (les locaux sont dans un ancien appartement, on a une salle de bains et une cuisine équipée du coup.) et me regarde dans le grand miroir. Pourquoi ai-je choisi ce jour entre tous pour porter des fringues aussi insignifiantes ? Je réfléchis à toute vitesse. Je n’ai jamais été douée avec une baguette. À Poudlard, j’étais plus Potions-Astronomie-Botanique que Sortilège-Défense-Métamorphose. Et c’est de ce dernier dont j’ai vraiment besoin ! J’enlève vite fais mon tee-shirt noir, le pose sur le lavabo et agite ma baguette. Il devient aussitôt gris argent, comme mes yeux. Ca me va bien mieux. Je le remets et jette un œil à mes cheveux. Hors de question d’utiliser un sort de coiffage, je risque de rater et de ressembler à une méduse.

Je sors une brosse à cheveux du placard, défait ma queue-de-cheval et tente de donner une jolie forme aux boucles qui tombent sur mes épaules. Je me passe un coup de crayon noir sous les yeux, m’asperge d’eau de toilette et me lave les dents comme si ma vie en dépendait. C’est bien mieux.

Puis je file dans mon bureau et m’installe derrière l’ordi, essayant d’avoir l’air sérieuse et décontractée en même temps. Je suis complètement ridicule à faire tant de manière pour un mec que je n’ai pas vu depuis 4 ou 5ans, mais je ne peux pas m’en empêcher. Je n'ai pas de mails en attente, du coup je me contente de fixer bêtement mon écran en comptant les secondes. J'ai honte de moi, sincèrement.

Finalement il arrive. J’ai à peine le temps d’apercevoir son sourire qu’il se prend les pieds dans le tapis et se casse la figure. C’est tout lui. Je me précipiterais bien pour l’aider à se relever, mais je suis morte de rire.

Il m’adresse une grimace de dépit et se relève tant bien que mal.

-Rien de cassé ?

-Nan, ça devrait aller. Tu vas bien ? Après tout ce temps ?

-Toujours.

Il hoche la tête et je ne sais pas quoi dire. J’étais excitée, mais finalement c’est assez gênant. On ne s’est pas vraiment quitté en bons termes. On se souris et puis j’enchaîne.

-On va déjeuner alors ?

-Heu oui. Tu voulais aller ou ? Coté moldu ?

-Je connais une cantine chinoise sympa.

-Heu… À vrai dire je ne suis pas vraiment un habitué des moldus. Enfin… Je ne voudrais pas faire une connerie et puis… Mes habits n’iront pas.

Je le regarde de haut en bas. Il porte un jean tout ce qu’il y a de plus quelconque, une chemise et une veste. Tout à fait normal. Plutôt « mode », en fait.

-Tes habits font totalement moldus.

-Ah bon ? Bah heu d’accord alors. Allons y.

Il prend une poignée de poudres de cheminette et me regarde, un peu gêné, attendant que je lui annonce la direction.

-Liam ? C’est coté moldu. On ne peut pas y aller en cheminée.

-Evidemment.

Il relâche la poudre dans le pot et m’emboîte le pas jusqu’à la porte.

Au restaurant, il semble se détendre. On discute du rendez-vous de l’aprèm, en professionnels. Il pose de nombreuses questions et semble intéressé. Au fur et à mesure, la discussion dérive et, au dessert, il mentionne notre ancienne relation. Puis me demande si j’ai un copain.
Je réagis au quart de tour.

-Pas du tout. Je suis célibataire. Et toi ?

-Pareil.

On se regarde un instant, hésitant, rougissant, et puis on éclate de rire. C’est trop cliché. Finalement on part du restaurant, et la conversation qui avait un peu baissé reprends. La glace est brisée, on flirte et plaisante tout le chemin jusqu’au rendez-vous.
Note de fin de chapitre :

Voilà ! Questions, commentaires, vous avez aimez, vous avez détesté, le nom du Héros vous dis quelque chose, allez y.
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.