S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Concours - HPFanfic


D’ici 7 jours, MaPlumeAPapote et ChrisJedusor lanceront un concours où vous devrez parler d’une invention magique ! Les aurors ont d’ailleurs besoin de vous pour retrouver des brevets qui se trouvaient au ministère de la Magie mais qui ont été volés par un inventeur fou !

Le concours se déroulera sur plusieurs mois et en trois rounds. La créativité , dans votre fanfiction, sera de mise ! Votre premier écrit s’appuiera sur la réflexion. Ensuite, le deuxième texte se basera sur la création d’un sortilège, d’un objet, d’une potion ou du développement d’une étude magique. Le troisième se basera sur les résultats.»

Le début de cette aventure, en tant qu’auror stagiaire, est ouvert à tous. Vous pourrez dès lors encore vous inscrire après le début du premier round si une idée vous vient, en retard, à l’esprit ! En effet, la rédaction de votre écrit, lors de la première tâche, sera étalée sur trois semaines ! Le concours débutera officiellement le 30 janvier 2022 à 00h00. Lors de votre inscription, vous devrez choisir un niveau de difficulté qui corsera un peu plus votre aventure via des contraintes.
Intéressés à partir en mission en tant que jeune auror ? Venez rejoindre le ministère de la Magie ! Le portoloin, c’est par là ! !
Bonne chance, futurs cadets !


De le 23/01/2022 00:11


119ème édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 119e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 28 janvier à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt!
De Équipe des Nuits le 22/01/2022 10:04


Bonne année HPF !


Bonne année !

Image

L'Équipe de Modération d'HPFanfiction vous souhaite une belle année 2022 !
Qu'elle soit meilleure que les précédentes et qu'elle vous apporte ce que vous souhaitez : en particulier, de belles lectures et plein d'inspiration pour l'écriture.

Si vous souhaitez vous fixer de bonnes résolutions, plein de projets fourmillent sur le forum : le Janvier Review dont on vous a déjà parlé, le Jeu des Neuf Familles pour vos lectures de romans, BD et autres formats, Mon Défi Écriture et Mon Défi Lecture... Il y en a pour tous les goûts !

Bonne continuation sur HPF !


De Equipe de modération HPFanfiction le 06/01/2022 17:24


27éme édition des Nuits Insolites


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 27e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 7 janvier à partir de 20h. N'hésitez pas à venir vous inscrire !
Les modalités de participation sont disponibles sur le même topic.

A très bientôt !
De L'équipe des Nuits le 02/01/2022 21:01


Sélections du mois


L'équipe de Podiums vous souhaite une très bonne année ! ♥


Félicitations à Amnesie, Lyssa7 & Fleur d'épine, et Calixto, vos coups de cœur de l'année 2021 !

En février, c'est le moment ou jamais d'encourager Neville Londubat pour lui montrer à quel point il peut être valeureux, talentueux, et digne d'intérêt ! Vous pouvez dès à présent proposer vos deux fanfictions favorites en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

Et pour cette nouvelle année 2022, préparez votre sac à dos et partez en janvier à la découverte de toutes les petites (et grandes) Créatures magiques qui peuplent ce monde ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour lire les onze textes proposés et voter ici.



De Equipe des Podiums le 01/01/2022 18:27


Janvier Reviews


reviewter [v.] intr : état résultant de l’indigestion ou de la surproduction de reviews.

Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?
Découvrez le Janvier Reviews ! Un mois entier de reviews, à consommer sans modération. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Un marathon de lecture et de reviews avec un Optimal à la clé !
À bientôt !




De le 27/12/2021 21:01


Un dernier baiser par Bloo

[14 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Les personnages appartiennent à J.K Rowling, à l'exception de Liliane qui est mon personnage.
Note de chapitre:

Bonne lecture !

La campagne anglaise était belle, comme ça. La nuit n’était pas encore tombée mais déjà les étoiles se dressaient dans le ciel, déjà la lune envoyait ses rayons rebondir contre les arbres. Dans une petite ferme éloignée de toute habitation, deux personnes contemplaient paisiblement ce spectacle. Assis l’un contre l’autre dans le grenier, juste devant la petite fenêtre qui leur donnait un point de vue sur toute la campagne qui entourait la ferme, ils regardaient la nuit s’imposer peu à peu sur le jour dans un silence presque religieux. Peut-être parce qu’ils savaient que ça pouvait être la dernière fois.

Liliane soupira. Fichu courage de Gryffondor dont elle n’avait jamais su faire preuve. C’était peut-être pour ça, d’ailleurs, qu’elle avait été à Poufsouffle. Non pas pour sa loyauté, mais pour son manque de courage. Elle en avait tellement moins que lui. Lui qui ne restait à ses côtés que quelques instants encore pour la rassurer, avant de faire le grand saut et de rejoindre le château. Liliane aurait voulu qu’il reste là, avec elle. Qu’ils restent ici pour toute la vie, parce qu’ici c’était joli. Parce qu’ici on s’aimait, entre les murs de pierre décorés de vieilles photographies de famille. Parce qu’ici on riait, dans la chambre sous le toit où le parfum des roses était si fort qu’il en devenait presque écœurant. Parce qu’ici on vivait, lorsque du matin jusqu’au soir on s’activait pour aider au mieux la brave fermière qui les recueillait.

Ici on s’aimait, dehors la trahison. Ici on riait, dehors les larmes. Ici on vivait, dehors la mort.

-Tu vas vite revenir hein ? lâche-t-elle finalement.

Sa voix étranglée résonne comme une fausse note dans le silence qui enveloppe le grenier. Elle n’aurait pas dû parler. Maintenant, les choses étaient bel et bien enclenchées.

-Oui. Je t’amènerais même la liberté.

-Mais ici nous l’avons la liberté. Ici tout est bien. Pourquoi aller chercher les ennuis au dehors ? C’est fini. On le sait, ça fait déjà un an.

-Pas encore tout à fait un an. Et puis, tout n’est pas bien ici.

-Je sais. Moi aussi j’aimerais bien enlever quelques vases de roses de notre chambre mais je peux aller voir la fermière dès demain pour… pour…

Elle n’essaye même pas de terminer sa phrase. Elle sait qu’elle a tout faux, elle sait qu’elle passe complètement à côté. Qu’il se fiche bien de cette odeur de roses ou des froids murs de pierre. Que ce qui n’est pas bien ici, c’est le fait qu’ils soient obligés d’y être. Peut-être même que cet endroit aurait pu être très bien s’ils s’y étaient rendus de leur plein gré.

-Ne pars pas.

-Viens avec moi.

-Tu sais très bien que je ne le peux pas.

-Si, tu le peux.

-Non. Je n’ai pas ton courage, moi. Je n’ai pas tes convictions. Pourquoi aller là-bas si je sais, au plus profond de mon être, que cela ne servira à rien ?

-Parce que moi je sais, au plus profond de mon être, que cela servira à quelque chose.

Il s’est levé et un instant, elle envisage de fondre en larmes. Ses larmes, c’est bien la seule chose qui lui fait peur, la chose qu’il craint vraiment. Il ne l’a pas souvent vu pleurer et pour cause : elle ne pleure que rarement. Elle ne perd pas son temps à pleurer, ses larmes elle les ravale pour afficher un joli sourire sur son visage. Elle n’a pas le courage de foncer tête baissée vers le danger pas plus qu’elle n’a celui de se battre contre des Mangemorts. Mais elle a le courage d’aller de l’avant, de ne pas se retourner. Elle a le courage de vivre. Et il le sait. Alors, quand il lui arrive malgré tout de pleurer, il ne sait plus vraiment quoi faire. Parce que si même Liliane ne trouve pas la force de se battre, c’est peut-être que la situation est plus grave qu’il ne l’imaginait.

Mais elle ne pleurera pas.

-Tu sais ce que je veux moi ? lui demande-t-elle de cette voix étranglée qui ne la quitte pas depuis le début de soirée.

-Tu veux que je reste ici.

-Non. Je veux les lendemains qui chantent. Je veux les journées qui s’annoncent chaque fois meilleure que la précédente. Je veux la jolie vie, je veux la  vie d’amour. Je veux être avec toi, maintenant et après, demain et après-demain. Je veux la vie avec toi !

-Mais moi aussi je veux. Moi aussi je veux les lendemains qui chantent, les promesses de journées meilleures, la vie avec toi. Mais ça on ne pourra pas l’avoir si nous ne nous battons pas.

-Si nous pouvons. Il suffit de partir, maintenant. De tourner le dos à l’Angleterre. Allons-nous-en ! Allons voir ailleurs ! Allons vivre notre vie !

Mais elle le sait, elle, qu’il n’acceptera pas. Elle le sait parce qu’elle aussi, au fond d’elle-même, elle n’a pas envie de partir. Elle n’a pas envie de laisser derrière elle sa famille et ses amis. Elle n’a pas envie de laisser derrière elle son pays, celui dans lequel elle a grandi. Et elle sait que lui non plus ne le veut pas. Lui il veut la jolie vie. Il veut la jolie vie ici, la jolie vie chez eux.

-Pourquoi tu me fais ça ? s’exclame-t-elle alors.

Elle ne pleure pas, non. Elle ne lui fera pas cette peine. Mais elle ne peut empêcher un gémissement de franchir ses lèvres, un gémissement d’animal blessé. Lorsqu’il franchit les quelques pas qui le séparent de la jeune fille, elle recule même légèrement avant de se laisser glisser le long du mur, recroquevillée sur elle-même.

-Je te fais ça parce que ce soir, le monde sorcier sera libéré. Je le sais. Je te fais ça parce que je veux que tu sois fier de moi, parce que je veux tout faire pour que tu puisses l’avoir, ta jolie vie. Je te fais ça parce que je t’aime et que je n’aimerais toujours que toi.

-On va y aller.

Ses yeux brillent mais elle ne pleure pas. Elle sait que de toute façon, il partira. Alors autant qu’il n’ait pas cette image d’elle en larmes dans un coin de sa tête, pendant qu’il combattra.

-Juste une minute Justin.

-Une minute alors, concède le Poufsouffle en s’éloignant légèrement. Les autres nous attendent.

Alors il se tourne vers elle et du bout des doigts, il caresse son visage. Elle n’a plus les yeux qui brillent. Elle espère juste le voir revenir dans quelques heures, elle espère juste vivre la vie jolie, la vie avec lui. Et parce qu’elle l’aime elle aussi, parce qu’elle l’aime et l’aimera toujours, elle décide de le laisser partir.

-Moi aussi je t’aime, chuchote-t-elle.

-Moi aussi Liliane. Moi aussi.

Il lui tend une main qu’elle attrape presque aussitôt. L’instant d’après, elle sent ses bras autour de sa taille tandis qu’elle niche sa tête au creux de son cou. Elle s’enivre de son parfum, comme si elle le respirait pour la dernière fois. Et elle rit même légèrement en sentant une très légère odeur de roses mélangé au parfum de celui qu’elle aime.

-Tu sais quoi Liliane ? Demain matin, ce sera un lendemain qui chante.

Et leurs lèvres se rencontrent enfin. Justin, qui attend patiemment dans un coin de la pièce, ne peut s’empêcher de se demander si c’est une bonne idée finalement, d’accepter qu’il vienne. S’il n’est pas trop jeune, s’il n’y a pas trop de risques. Mais il n’ose intervenir, parce qu’il sait, il sent, que ce serait impossible de séparer ce couple qui s’embrasse, ce couple qui s’aime.

Quand enfin ils se séparent, la minute concédée par Justin est déjà largement dépassé. Pourtant, le jeune homme en question ne dit rien. Il adresse simplement un petit sourire d’excuse à Liliane, parce que malgré tout il comprend la jeune fille et sait que ça ne doit pas être facile. Et puis il lui tend sa main, sa main qu’il saisit presque immédiatement. Il se retourne une dernière fois vers Liliane, pourtant, avant que Justin ne déclenche le Transplanage.

-On se retrouve dans quelques heures Liliane. Pour la vie jolie.

L’instant d’après, il n’y a plus qu’une jeune fille brune qui se tient au centre de la pièce, finalement apaisée. Elle en est sûre maintenant. Elle le sent tellement fort. Dans à peine quelques heures, il y aura la vie jolie. Le monde sorcier sera libéré, les Mangemorts emprisonnés, la liberté des Nés-Moldus de nouveau proclamé. Elle pourra sortir au grand jour, retourner à Poudlard, retrouver la magie. Elle pourra l’aimer au grand jour, rencontrer sa famille, vivre avec lui la vie jolie.

Dans à peine quelques heures, elle sera même libre de devenir Liliane Crivey.

Note de fin de chapitre :

Merci d'avoir lu !

Vous aurez peut-être l'occasion de retrouver Liliane dans d'autres OS ou fictions courtes, et même d'en apprendre plus sur les circonstances de sa "rencontre" avec Colin lors de leur année de clandestinité.
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.