S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

32ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 32e édition des Nuits Insolites se déroulera le samedi 18 février à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits en ce mois de Saint-Valentin. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic. A très bientôt !

 


De Les Nuits le 06/02/2023 15:45


128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


La danse des saisons par Lucette

[17 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Cette histoire vient d'une discussion avec Labige. Elle m'a donné un mot sur lequel je devais écrire, qui a abouti à l'idée même de cette historie, alors rien que pour ça je la remercie, elle me fait écrire même quand je n'ai pas l'envie !
Note de chapitre:

Bonjour à tous !
Je sais que j'ai une histoire en cours sur Dean que je dois finir, j'vous jure que je m'y atèle très vite, mais cet OS était écrit depuis longtemps, depuis presque un an, alors je voulais le partager avec vous !
J'vous dis encore une chose et après je vous laisse promis juré. J'ai écrit cette histoire sur cette chanson, je cherchais une musique qui tournait et j'avoue que j'ai bien eu du mal, aucune valse ne me convenait.
Merci beaucoup à Eanna pour sa correction plus rapide que Speedy Gonzales :hug:

Bonne lecture !
S’oublier. Vivre sur l’instant, sans réfléchir. Rose a toujours vécu ainsi. Une vie où ce qu’elle pense n’a pas d’importance, pour mieux profiter. Mais plus elle avance, plus elle grandit, moins elle y arrive. Et aujourd’hui, elle n’y arrive plus. Les murs tombent, tout se bouscule. Elle ne sait plus où donner de la tête, ni ce qu’elle pense. C’est son problème, trop penser. Chercher à savoir ce qui se passera demain, dans dix ans, ce qu’il se serait passé si elle avait réagi différemment, où elle va, ce qu’elle fera... Et l’absence de réponses la terrifie. Le désordre règne sans qu’elle puisse y changer quoi que ce soit, sans que les gens le remarquent. De toute façon, ils ne voient que ce qu’ils souhaitent. Rose pour eux est quelqu’un d’heureux, elle réussit et sait ce qu’elle veut.
Des questions tournent, s’effacent, laissent la place à d’autres puis reviennent. Elles valsent dans son esprit, prenant un malin plaisir à échapper à l’ancienne emprise. A cette digue construite au fur et à mesure des jours et qui aujourd’hui cède sous la force des vagues de préoccupations trop longtemps ignorées. Une valse de tourments. Une danse qui la plonge dans un véritable désarroi, d’où elle n’arrive pas sortir. Et elle ne sait plus quoi faire, comment y échapper.

Dans ses yeux danse le reflet des flammes dans la cheminée. Dans son esprit valsent les pensées. Dehors, elle s’aperçoit que les flocons tombent. Comme un miroir, la neige virevolte dans l’air au gré du vent. Rose se souvient que petite rien n’était plus magique que ce mois de décembre où les légers flocons quittaient, enfin, les nuages. Alors un désir se saisit d’elle. Une simple envie. Une impulsion. Rose se jette hors de la Salle Commune et court pour aller dans le parc. Ses pieds nus claquent sur la pierre froide du château, un bruit sourd qui perturbe le silence maître à cette heure tardive à Poudlard. Elle arrive à destination et se tient immobile face au spectacle des flocons qui s’échappent des nuages pour se laisser entraîner par le vent. Alors que tout est calme et sombre, Rose observe et elle se rend compte qu’elle n’a jamais vu le château plus beau que ce soir. Enchanteur, magique.
Un paysage monotone, dans lequel elle détone. Elle s’en fiche. Et la neige tombe, silencieuse. Joueuse avec le vent, elle se laisse porter. Rose l’envie, elle a ce pouvoir d’aller au gré des rafales, sans question, sans le souci des conséquences. Vivre simplement. Elle, elle en est incapable.

Avec une certaine appréhension, elle pose le pied sur cette fine couche blanche qui recouvre le sol. Fraicheur, douceur. La douleur ne la saisit pas, la morsure du froid est une caresse. La neige l’accueille comme une amie. Elle se sent vivante dans ce paysage blanc, plus vivante qu’elle ne l’a été depuis un certain temps. L’air froid lui remplit les poumons. Elle retrouve un petit espoir, un certain apaisement. Alors elle marche, et laisse ses pas la mener où ils le souhaitent.
La neige craque sous ses pieds. Les pas s’y impriment. Les frissons et le froid lui apportent la confiance qu’elle n’a pas. Elle s’enfonce dans le parc. Les pensées refluent. Chaque pas est une libération. Alors elle avance. Elle marche pour que s’installe une trêve entre elle et son esprit. Ce soir elle trouve dans la chute légère des flocons ce qui lui manque pour pouvoir vivre réellement. Sans regrets, ni remords.

Elle offre son visage au ciel. Les bras tournés vers le ciel, elle observe. Elle admire. Ses pensées noires ne sont plus qu’un pâle souvenir. Un timide sourire se dessine sur ses lèvres. Puis un rire clair s’en échappe. Eclat de joie. La neige la rend heureuse, sans raison. Et il lui vient l’idée un peu folle de danser. Rose n’est pas une danseuse. Elle n’est rien qu’une penseuse, mais ce soir elle se fait valseuse. Elle imite les flocons, dans cette nuit silencieuse, ne veut plus subir les assauts permanents de ses idées et ses intentions hargneuses. Il n’est plus question d’être nerveuse.

Au premier temps, elle tourne. Sur la pointe des pieds. Elle devient chasseuse, dangereuse pour tout ce qui est autre que l’instant présent. Sur la pointe des pieds, elle tourne. Elle valse. Et rien ne l’arrêtera ! Elle tourne et retourne parmi les étoiles de neige. Elle veut en devenir une, aussi légère et peu soucieuse. Cette fois-ci, elle n’est pas submergée par ce qu’elle pense, non en ce moment c’est bien le contraire. Elle valse et ne subit plus. Ravisseuse, elle chipe l’espace. Elle a besoin d’air.

Au deuxième temps, elle danse, dans le vide. Eblouie, elle oublie. Plus de questions, d’angoisses, simplement elle. Elle et une valse. Ambitieuse, Rose en veut plus. Elle tourne et retourne, audacieuse. La tête vide, elle souhaite pouvoir l’avoir toujours. Joueuse avec les flocons, elle devient une véritable jongleuse. Impétueuse, elle n’est plus sous l’emprise de rien, ni de personne. Aucune voix rocailleuse ou doucereuse. La tête vers le ciel, les pieds suivants les temps d’une musique imaginaire et onduleuse.

Troisième et dernier temps, tourbillon de flocons, tourbillon d’émotions. Joyeuse, Rose l’est enfin. Elle n’est plus peureuse mais radieuse en valsant dans la neige. La vie devient somptueuse lorsque l’on n’est plus pinailleuse, elle le voit bien. Rose pivote, virevolte, ne se concentre que sur ces temps qui dirigent ses pieds et ce qu’elle voit. La neige est envoûteuse. Enfin elle retrouve son enfance, celle qui s’émerveille de tout, qui n’a besoin de rien d’autre qu’elle-même. L’enfance fougueuse et rêveuse qui passe sans aucune notion du temps, elle l’a enfin perdue. Le temps n’existe plus.

Et petit à petit, le tournis la saisit. Puis le froid, sur ses pieds nus. La couche soyeuse dans le parc n’est plus aussi douce qu’au départ. Alors Rose s’arrête, et s’effondre pour admirer une dernière fois ces petites particules de neige qui tombent d’on ne sait où. Et tout ça lui parait féerique.
Mais elle ressent de plus en plus le froid, qui commence à la déranger. Elle n’a aucune idée de l’heure, de la durée de cette valse solitaire, ni de celle de l’enivrement que cette chute silencieuse et pérenne a causé. Ce soir elle aura sûrement attrapé froid… Alors à contrecœur, Rose s’en va, quitte le parc pour remonter là où elle devrait se trouver à une heure aussi tardive. Elle devra juste ne pas se faire prendre au détour d’un couloir mais rien ne pourra lui arracher des lèvres son sourire et son souvenir de cette valse vertueuse.
Note de fin de chapitre :

La suite devrait arriver assez vite, étant donné qu'elle est déjà écrite :D (mais j'fais pas de promesses pacque j'vais p'têtre pas la respecter...)

Des remarques/critiques/compliments ? Je prends absolument tout ! ;)
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.