S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


A bout de souffle par Emiwyn

[5 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Bon, a priori, quand dans le résumé on vous dit "George", qu'il y a un peu de tristesse sous-jacente dedans, et "Tragédie/Drame" comme genre coché, vous savez à peu près où le texte part.

C'est un ptit truc de rien du tout, juste histoire de me remettre sur les rails, et d'enchaîner sur les concours en cours et mes histoires non-terminées, donc j'espère que ce n'est pas trop mauvais. Et que ça vous plaira un peu. :)

Bonne lecture.
Alors, il regarde par la fenêtre.

C'est insidieux, ce malheur. Ça a été si dur, au début, si difficile, si douloureux. Il mourait chaque jour, et ne réussissait pas à comprendre comment il se relevait. C'était si long, si ardu, et il vivait parce qu'il en avait d'autres, des frères, et d'autres, des sœurs. Il n'était pas de ces garçons qui vivaient heureux sans jamais connaître le malheur. Il avait perdu des oncles avant d'exister, il avait vu les difficultés de la première guerre, et leurs stigmates chez sa mère. Le désir de vivre, le besoin d'aimer que ses parents avaient. Il avait cru qu'il pourrait avancer.

Il avait fait avec, fait comme il avait pu. Rafistolé des bouts d'existence, des bouts de rire, des bouts de vie. Et aujourd'hui... Aujourd'hui, eh bien, vingt ans ont passé.

-George ?

Il ne répond pas. Angelina s'inquiète, ouvre la porte, force un peu et pénètre, précipitée, dans la chambre conjugale. Le jumeau solitaire masque, contrefait un sourire, et ne la regarde pas dans les yeux.

-J'arrive.

C'est drôle, comme elle a toujours peur, Angelina. Les autres ont appris, ils ont cessé d'être systématiquement effrayés parce qu'après tout, même si la douleur à y repenser est intolérable, le temps a passé. Puisqu'il ne s'est pas suicidé à l'époque, pourquoi le ferait-il à présent ? L'amertume enlace son sourire, et défait les commissures relevées. Les doigts de George saisissent la poignée de la fenêtre, et il l'ouvre précipitamment. Il a ces moments, où il croit ne plus pouvoir respirer, où il pense que ce n'est plus possible et que ça y est, que c'est fini, que son souffle s'est définitivement bloqué. Comme si une corde embrassait son cou et compressait sa trachée.

Ah non, finalement, il respire de nouveau.

Dix minutes passent, et Angelina revient.

-Pour l'amour de Merlin, George, nous sommes attendus !

Ils ont cette stupide soirée avec toute la famille Weasley. C'est incroyable, comme tous sont fatigués de ces retrouvailles qu'ils ne supportent plus et qu'ils maintiennent pourtant. George songe à Hermione, qu'il adorait autrefois, à Harry, qu'il avait pour habitude d'estimer, à Ron, même, qu'il aimait. Tout cela est tellement éloigné de lui, aujourd'hui... Il n'y a guère plus que les gosses, ses gosses, et la femme de Percy pour lui remonter le moral dans ce genre de moment. Heureusement qu'ils sont là, tous ceux qui ne l'ont pas connu avant.

-Calme-toi, Angie. Percy et Audrey arriveront en retard, Harry et Ginny plus encore, et il n'y aura guère que Hermione et Ron pour être à l'heure.

Sa voix est déjà ailleurs. Son souffle, déjà parti. Il sent sa femme s'éloigner, et il ne retient même pas son soupir de soulagement. Seul, il ne veut qu'être seul. Tout le monde dit qu'il s'accroche pour elle, pour ses enfants. La vérité ? Il sent seulement qu'il n'a pas le droit. Pas le droit de choisir la mort, alors que la vie lui a été ôtée. S'il n'y avait que George, quinze ans de sa vie lui auraient déjà été retranchés. Il n'est pas capable. Pas capable de saisir sa baguette pour prononcer le sortilège de mort. Pas capable de le faire avec suffisamment de volonté pour véritablement se suicider. Il a essayé, peu de temps « après ». La volonté n'avait pas été assez forte, ont dit les Médicomages. Alors il a attendu, attendu d'avoir la force nécessaire pour le faire. Il n'y est jamais parvenu.

George se redresse, il inspire, et expire. Il termine son verre de Whiskey, fait signe aux enfants, et ils partent par la cheminée. Il sourit aux uns, prend des nouvelles des autres. Il s'assoit à table, écoute les éternelles conversations, voit Audrey s'échapper, et Louis la suivre. Il sourit un peu, d'un vrai sourire. Et alors, seulement maintenant, sans aucune arrière pensée, sans désir de s'y jeter, il regarde par la fenêtre.
Note de fin de chapitre :

Les allusions du dîner des Weasley et à propos d'Audrey et de Louis viennent d'une histoire précédente, donc pas de souci si vous ne l'avez pas lu et donc que vous avez l'impression d'avoir manqué quelque chose ^^.
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.