S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Un amour peut en cacher un autre (ex : un couple pas si parfait) par lily_flower_555

[52 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
- Jamesiie !!! Mon cœur !
Le dénommé Jamesiie, ou James Potter, tourna la tête. Une jeune fille en robe de sorcier noire se jeta dans ses bras.
- Je t’ais cherché toute la journée ! Où étais-tu ?
- En entraînement de Quidditch, Pétunia. Avec Sirius.
Pétunia Evans se décolla de lui et remit une de ses mèches de cheveux derrière son oreille, la mine boudeuse.
- Sirius, Sirius, toujours Sirius !!! Et moi dans tout ça ?
- Mon ange…Arrête de bouder.
James lui prit les mains et déposa un doux baiser sur ses lèvres. Aussitôt, le visage de Pétunia s’éclaira d’un immense sourire.
- Je te cherchais pour te demander si ça te dirais de passer les vacances chez moi.
- Toutes les vacances ?
Pétunia hocha la tête.
- Je verrais ça avec mes parents. Il y aura qui ?
- Mes parents et…ma sœur.
- Tu ne me parles jamais de ta sœur.
Aussitôt, les yeux de Pétunia se rembrunirent.
- Parce qu’il n’y a rien à dire. Bon, c’est OK ??? Tu envoies une lettre ce soir à tes parents ?
- D’accord, mon ange.
Pétunia s’éloigna, son sac à dos se balançant sur son épaule.
James tourna les talons et se rendit à la tour des Gryffondors pour écrire une lettre à ses parents. Là, il trouva Remus et Sirius, assis par terre, face à un parchemin. Remus tentait vraisemblablement de faire comprendre à Sirius son devoir de Potions. Ce dernier affichait un air particulièrement ennuyé et regardait Remus comme s’il parlait façon E.T. James se laissa tomber à côté des deux jeunes hommes.
Remus, d’un geste furieux, jeta sa plume à travers la pièce et se tourna vers James.
- J’essaie sans succès d’expliquer à Mr Sirius Black ici présent le procédé de fabrication du philtre d’Amour.
Sirius haussa les épaules avec un grand sourire aux lèvres.
- A quoi ça va me servir ? Je vais réussir mes examens haut la main, et un Philtre d’Amour ne me servira à rien, puisqu’elles me tombent toutes dans les bras. Pareil pour James !
- Là, Sirius marque un point, Moony (NdA : j’préfère Moony à Lunard !) ! remarqua James.
Remus eut un petit sourire ironique.
- Bien sûr ! Sauf que quand Slughorn t’aura posé cette question aux ASPIC et que tu pourras pas y répondre, t’auras l’air malin !
James attrapa un stylo qui traînait sur la table, le mit comme un micro et commença avec le ton d’un commentateur sportif.
- Ahah !!! Nous sommes toujours en direct de la Salle Commune des Gryffondors où un combat verbal acharné à lieu entre Sirius Black (Patfoot) et Remus Lupin (Moony). Nous sommes toujours à 1-1. Match très serré !
Remus et Sirius se tournèrent vers James et dirent dans un bel ensemble :
- Ta gueule, James !
- Ah ! Les deux combattants s’en prennent au commentateur. Moony le tient tandis et Patfoot le frappe avec un coussin. Aïe !!! Aïe !!! Arrête Sirius !!!
Sirius leva le coussin, prêt à le frapper une nouvelle fois.
- T’arrête ?
- Juré !!!
- Lâche-le Moony.
Remus le lâcha et James se redressa.
- Je vous laisse, je vais écrire une lettre.
- A qui ?
- A mes parents. Pétunia m’a invité à passer l’été chez elle et je vais voir si mes parents acceptent.
- Avec eux, y’aura pas de problème !
- Je croise les doigts.
James monta dans le dortoir.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
Deux mois plus tard…

Le Poudlard Express entra en gare. Pétunia se pendit au cou de James dans le compartiment qu’ils partageaient avec Sirius, Remus et Peter.
- Je suis si contente que tes parents aient acceptés que tu viennes chez moi, James ! s’écria-t-elle.
- Ça va être génial, dit James.
Le train s’arrêta et ils descendirent. James agita le bras en direction de ses amis.
- Bonne vacances !!!
- A toi aussi !
- On se reverra la dernière semaine !
- D’accord.
James prit sa valise, attrapa celle de Pétunia et ils partirent, bras dessus, bras dessous. Après avoir franchit le portail , Pétunia commença à regarder autour d’elle, à la recherche de ses parents.
- Les voilà ! s’écria-t-elle soudain en désignant deux personnes.
Le couple ne devait pas avoir plus de quarante, quarante-cinq ans. La femme portait une robe jaune paille et ses cheveux roux étaient retenus en chignon. L’homme, lui portait une chemisette bleu et un pantalon beige. Ses cheveux noirs étaient coupés en brosse. Pétunia se jeta dans leurs bras, puis fit les présentations.
- Papa, Maman, voici James Potter. James voici mes parents.
- Je suis ravi de pouvoir faire votre connaissance, Mr et Mrs Evans. J’ai beaucoup entendu parler de vous, dit James en serrant la main de Mr Evans et en faisant un baise-main à Mrs Evans.
- Nous aussi, James. Mais, appelles-nous Nicholas et Elisabeth.
- Très bien.
Nicholas prit les valises des deux jeunes gens et ils partirent vers le parking où les attendaient leur voiture. Les parents de Pétunia se glissèrent sur les sièges avant, tandis que James et pétunia s’installaient à l’arrière.
Elisabeth se tourna vers James.
- Nous ne sommes pas venus avec Lily, la sœur de Pétunia. Elle n’est pas encore rentrée.
- Ça n’est pas grave, dit sèchement Pétunia. Plus tard il la rencontrera, mieux ça vaudra.
- Pétunia ! s’écria sa mère. Ne parles pas ainsi de ta sœur !
Pétunia s’enfonça dans un silence boudeur. Gêné, James se pencha vers Pétunia et lui murmura :
- Elle est si horrible que ça, ta sœur ?
- Atroce ! Mais tu en jugeras pas toi-même quand on sera arrivés.
Le voyage continua. Nicholas et Elisabeth posaient des questions à James sur ce qu’il aimait faire, s’il était doué en classe, les matières qu’il préférait, ses amis…
Ils avaient quittés Londres depuis une demi-heure quand ils arrivèrent devant une grande maison blanche en pierres, à l’orée d’une forêt. La maison était entourée par un muret que deux cygnes de pierre à l’entrée gardaient.
- Nous habitons en campagne car ma femme et moi détestons la ville, expliqua Nicholas. Cette maison est à nous depuis cinq générations. Elle est assez spacieuse, et nous avons installés une piscine dans le jardin. C’est assez paisible.
La voiture s’engagea dans la cour. A peine James eut mit un pied dehors qu’un gros chien noir lui sauta dessus, la queue fouettant l’air. Pétunia le chassa d’un geste de la main.
- Ouste, sale cabot !!! C’est le chien de ma sœur, Châytan. Ça veut dire « diable » en arabe. Elle a un chien, moi un chat. Une superbe angora. Majesté, qu’elle s’appelle. Vient, entrons.
- On ne prends pas les valises ?
- Mon père s’en occupera.
Ils entrèrent dans la maison. A gauche de l’entrée, un escalier grimpait vers les étages.
- Excuse-moi, où se trouve la salle de bains ? Le chien m’a bavé dessus, et…
- Au premier, quatrième porte à gauche.
- Merci.
James grimpa l’escalier et se rendit dans la salle de bains. Quand il sortit, il tomba nez à nez avec une jeune fille rousse aux grands yeux verts émeraudes. Cette dernière poussa un hurlement et sortit sa baguette magique de sa poche en la pointant vers James.
- Qui es-tu ? s’écria-t-elle. Réponds !
- Je…je…
- James ? demanda la voix de Pétunia.
La jeune fille apparu au coin du couloir.
- Lily ! Espèce de sale monstre ! Range cette baguette !!!
Pétunia se précipita vers James.
- Tout va bien, mon cœur ?
Puis, à l’intention de Lily :
- Non mais ça va pas dans ta tête ? cracha-t-elle. Menacer mon petit ami !!!
Lily rangea sa baguette.
- Ton petit ami ?
- Mais oui ! Pas le comte de Monte-Christo !
- Désolée, dit Lily à James. Je vous ais pris pour un cambrioleur.
- C’est pas grave, dit-il en lui tendant la main. James Potter. Ex futur cambrioleur.
Lily serra sa main.
- Lily Evans, dit-elle avec un petit sourire aux lèvres. Petite sœur de Pétunia.
Les trois jeunes gens descendirent dans le salon où les attendaient les parents de Lily.
- Lily ! s’écria sa mère en l’apercevant. Depuis combien de temps es-tu rentrée ?
- Depuis un quart d’heure.
- Tu n’as pas eu le temps de te changer, à ce que je vois, remarqua son père.
La jeune fille portait une veste bleue marine sur une chemise blanche et une jupe bleue marine. Sa cravate bleue et blanche était desserrée. Elle avait toujours des chaussettes blanches aux pieds, mais plus de chaussures.
- Ah oui !
Lily pointa sa baguette magique vers elle et aussitôt son uniforme disparu pour laisser place à un jean et un sweat-shirt bleu.
- Une tasse de thé, ça vous tente ? demanda-t-elle.
- Pas pour moi, dit Pétunia. Tu as peut-être la nostalgie du pays, mais ce n’est pas une raison pour nous empoisonner l’existence avec ton thé !
- D’accord. Et toi James ?
- Va pour un thé.
- Papa, au gingembre, maman, à la camomille, comme d’habitude ?
Lily pointa sa baguette vers la table basse qui se retrouva couverte de biscuits et de thé. Les parents de Lily et pétunia s’installèrent dans un des canapés, Pétunia et James sur l’autre et Lily se laissa tomber sur un fauteuil.
- Alors, James ? Tu es dans la même classe que ma sœur ?
- Oui.
- Gryffondor ?
- Exact. Et toi ? Dans qu’elle école es-tu ? Beaux-Bâtons ?
- Non. A Salem.
- Aux Etats-Unis ! C’est très loin !
- Non, j’ai mon permis de transplanage !
James fronça les sourcils.
- Quel âge as-tu ?
- Quinze ans. Aux USA, nous avons le permis en raison de notre année dans l’établissement.
- Ils vous le font passer à partir de la cinquième année ?
- Non. La sixième. J’ai sauté une classe.
- Intéressant.
- Pas si intéressant que ça, siffla Pétunia. Tu ne lui as pas dis pourquoi tu n’étais pas à Poudlard, n’est-ce pas Lily ?
Cette dernière fusilla sa sœur du regard.
- Je ne vois pas pourquoi j’aurais honte. Tu as reçu ta lettre pour Poudlard, et j’ai reçu en même temps ma lettre pour Salem. Voilà pourquoi je ne suis pas allée à Poudlard.
Puis elle se tourna vers James et changea de conversation.
- Depuis combien de temps sors-tu avec ma sœur ?
- Depuis deux mois, à peu près. Je peux te poser une question un peu indiscrète ?
- Vas-y.
- As-tu un petit copain ?
Pétunia éclata d’un petit rire ironique.
- Tu plaisantes, j’espère ?! Ma sœur est beaucoup trop coincée pour avoir un petit ami ! C’est un vrai rat de bibliothèque ! Elle a toujours le nez fourré dans des bouquins !!!
- Moi au moins, je ne saute pas sur tous les mecs que je rencontre, dit froidement Lily en regardant sa sœur dans les yeux.
Sentant que l’orage venait, Elisabeth s’écria :
- Et si tu allais montrer sa chambre à James, n’est-ce pas Pétunia ? James, tu vas dormir dans la chambre d’ami. Elle est près de la salle de bains du haut et juste à côté de la chambre de Lily. Lily, tu veux bien m’aider à faire le dîner ?
- Désolée, maman, mais j’ai des devoirs.
Et, sans plus de cérémonie, elle sortit de la pièce. Pétunia prit la main de James.
- Tu viens ? Je vais te montrer ta chambre. Papa a du te monter ta valise.
Ils montèrent à l’étage. Pétunia ouvrit une porte. La chambre qui se trouvait à l’intérieur était spacieuse. Un lit deux places à baldaquin se trouvait face à la porte. Une armoire en chêne peinte en blanc se trouvait dans un coin, à l’opposé d’un bureau. Des rideau blanc cassé étaient pendus à la fenêtre. La vue donnait sur la forêt.
- C’est magnifique, dit James. Et ta famille est très gentille. Ta sœur n’est pas si terrible que tu me l’a décrie.
- Elle fait sa gentille avec toi, mais, si tu la connaissais mieux…Bon, la salle de bains est juste à côté, si tu veux prends-toi une douche, et après on pourra faire une balade en forêt ?
- D’accord.
Pétunia déposa un petit baiser sur les lèvres de James et sortit.

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
- A table ! cria du bas de l’escalier Elisabeth.
Des portes claquèrent et trois personnes descendirent les escaliers en direction de la cuisine. En voyant Lily débouler dans la cuisine, Elisabeth poussa un petit cri.
- Mon Dieu Lily ! Qu’est-ce qu’il t’es arrivé ?
La jeune fille avait les cheveux hirsutes où s’emmêlaient de petites branches. Son jean avait un beau trou au genou et son sweat avait une manche déchirée.
- Tu connaissais la passion de Châtayn pour les écureuils ?
- Non.
- Ben moi non plus.
Ses parents éclatèrent de rire. Tout le monde s’assit.
- Raconte-nous.
- Je suis allée me promener avec lui dans la forêt. A un moment, il a vu un écureuil et il lui a couru après. Moi tenant la laisse à moitié traînée derrière. Vous savez, à un moment, il y a une descente, avec un tournant à gauche ?
- Oui.
- Et ben moi, j’ai pas pris le tournant et je me suis retrouvée dans un buisson. Ah, au fait, les mures seront en avances cette année !
Nicholas et Elisabeth avaient les larmes aux yeux à force de rire. Pétunia riait aussi, mais visiblement plus pour se moquer de sa sœur. Quand à James, il essayait avec peine de ne pas rire.
- Tu peux rire, tu sais, lui dit Lily. Parce que si tu continues à te retenir, tu vas finir par t’étrangler avec ton gigot.
- Merci, dit James.
Le reste du repas se finit dans la bonne humeur. Pétunia provoquait ouvertement Lily, mais cette dernière essayait de ne pas réagir.
Après avoir mangé leur dessert, Nicholas commença à poser des questions à ses filles sur leur scolarité.
- Tu suis toujours des cours de télékinésie ? demanda-t-il à Lily.
- Oui.
- Tu es télékinésiste ? demanda James à Lily, impressionné.
- Oui. Mais je ne suis pas très douée.
Le père de Lily éclata de rire.
- Tu plaisantes, Lil’s !!! Elle est la meilleure de sa classe. Tu nous fais une démonstration ?
- NON !!! s’exclamèrent en même temps les deux sœurs.
- Heu…je suis…je suis un peu fatiguée…expliqua Lily d’une voix peu convaincante.
- Allez, Lily, protesta sa mère. Pour notre invité !
- Très bien.
- Essaie sur ce verre, dit Nicholas en désignant un verre à pied vide.
Lily fixa l’objet. Les premiers instants il ne se passa rien, puis des étoiles pétillèrent dans le regard de la jeune fille. Le verre se souleva à une trentaine de centimètres de la table. Il fit trois tours sur lui même, fit le tour de la table avant de se reposer bien sagement devant Lily. Cette dernière soupira. Visiblement, l’effort avait été dur. Nicholas, Elisabeth et James applaudirent. Seules Pétunia adopta un visage fermé, ses yeux lançant des éclairs.
- Impressionnant, dit James. Tu es très douée.
Lily lui adressa un regard reconnaissant.
- Merci. Excusez-moi, mais je vais prendre un douche et je vais aller me coucher. Je suis fatiguée. Traverser l’Atlantique me fatigue un peu. Bonne nuit.
La jeune fille se leva et sortit de la pièce.

Après une demi-heure de discussion, James décida lui aussi d’aller se coucher. Il monta à l’étage, alla se brosser les dents et ouvrit la porte qui se trouvait à côté de la salle de bains. Manque de chance, ce n’était pas la chambre d’amis, mais la chambre de Lily. Cette dernière se trouvait justement à l’intérieur, vêtue d’une simple serviette entortillée à la hâte autour de son corps. Ses boucles rousses encore mouillées par la douche retombait sur ses épaules. Elle poussa un petit cri en apercevant James et resserra ses bras autour de la serviette, le rouge aux joues. James sentit son corps s’embraser. Elle était magnifique et la serviette moulait ses formes. Son regard la détailla de la racine des cheveux aux orteils. Il savait qu’il était rouge, mais il s’en fichait.
- Heu…Je crois que je me suis trompé de chambre…dit-il après d’interminables secondes de silence.
- Oui, dit Lily. Ta chambre…c’est celle d’à côté…
- Merci. Bonne nuit.
- Bonne nuit.

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
Il était près de minuit et demi quand James se réveilla en sursaut. Affreux cauchemar. En plus, il avait soif. Il repoussa les couvertures et alla dans la salle de bains, vêtu d’un simple caleçon (NdA : bon, ça suffit les filles !!! on arrête de baver !!! James, c propriété privée !!! Aïe, aïe !!! d’accord, on se le partag,e arrêtez de me taper !!!lol). Après avoir bu, il retourna dans sa chambre. Il se glissa sous les couvertures avec l’impression que le lit avait changé de place. Il avait sûrement du rêver. Il était crevé. Il ferma les yeux et s’endormit aussitôt.
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.