S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Galaad ? Tu veux dire... le Galaad que je connais ? par lunalice

[1 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Bonjouuur ! C'est une histoire sur un OC, Yvain Westchester, qui écrit à un OS d'Erwan, Galaad Westchester que vous connaissez peut-être. Yvain est un de ses oncles, il a été à Gryffondor et s'est tenu assez éloigné des Westchester.
Joyeux anniversaire Erwan !
Merci à Sfan pour sa super bêta :D

Quand sa femme lui apprit la nouvelle, Yvain lâcha la tasse de thé qu’il avait dans les mains. Il regarda Adélaïde d’un air complètement incrédule, air auquel elle répondit par un regard un peu agacé en nettoyant le thé et réparant la tasse d’un coup de baguette.
— Galaad ? Tu veux dire… Le Galaad que je connais ?
— Evidemment le Galaad que tu connais. Même toi, tu t’en serais aperçu s’ils étaient deux. Galaad a quitté les Westchester pour… pour un homme.
Deux Galaad ? En effet, la perspective n’était pas très réjouissante. Yvain était complètement abasourdi

Galaad. Westchester. Serpentard, arrogant, raciste, détestable, chouchou de Morgana Westchester, homophobe. Traitant joyeusement ses camarades de pédales, selon Bedwyr.
Parti avec un homme. Gryffondor. Et sang-mêlé de surcroît, ajouta sa femme.
Un homme Gryffondor et sang-mêlé.

Première pensée cohérente d’Yvain : il fallait absolument qu’il serre la main à celui qui avait réussi à faire renoncer Galaad à sa famille, son nom, son sang et sa place dans l’entreprise. Cet homme méritait une récompense spéciale pour ça, et une place au panthéon sorcier s’il parvenait à supporter son cher et tendre au quotidien.
Quand il eut un peu repris ses esprits, il lâcha :
— C’est merveilleux… C’est génial Adélaïde ! Il s’est affranchi de la tutelle des Westchester, lui, le moins susceptible de le faire, lui qui avait tellement à perdre…

Yvain se sentait formidablement heureux pour Galaad, et la situation lui donna soudain un immense espoir pour l’humanité. Ce qui signifiait qu’il considérait jusqu’à il y a 10 minutes l’ancien Serpentard comme un cas désespéré, mais bon.
— Il a fait ça, Adélaïde ! Je n’en reviens pas…
Yvain avait envie de sauter partout, mais il n’avait pas oublié toute son éducation, donc il se contenta d’afficher un large sourire.
— Mère a dû en avaler sa baguette…
Plus que cela, même, elle avait dû entrer dans une rage folle, Yvain était bien content de ne pas avoir été dans les parages à ce moment-là. Le petit chéri, futur chef de l’entreprise, effacé de l’arbre, et avec ça son autorité à elle minée pour l’avoir soutenu toutes ces années.
— C’est merveilleux… répéta-t-il. Merveilleux.

Son air se fit soudain absent. Son regard était lointain, presque… triste ?
Adélaïde ne fut pas dupe de ses faibles tentatives pour recommencer à sourire.
— Yvain… Arrête de penser à ce que tu aurais dû faire. Ta situation était différente, et tu le sais.

Ils avaient eu cette conversation mille fois, mais cela ne semblait pas suffisant. Yvain continuait à traîner ce remord. Ne pas s’être révolté contre une famille dont il ne partageait ni les valeurs ni les idées, ne pas avoir été digne de sa maison, avoir choisi la voie de la facilité. Il avait même donné des noms suivant la tradition à ses enfants, s’était sagement coulé dans le moule tout en restant le plus loin possible de la famille. Et puis ça faisait plaisir à Adélaïde… Il avait mis des années à lui confier ces sentiments qui revenaient aujourd’hui à la surface.

— Quitter sa famille définitivement n’est pas anodin, tu sais que tu aurais aussi eu des regrets de l’avoir fait. Et regarde comme Iseult est heureuse ! Elle n’aurait jamais pu prendre sa place dans l’entreprise si tu avais été déchu de ton nom.

Yvain soupira. Il savait tout cela. Mais, qu’il ait bien fait ou non, il avait été lâche. Il serra sa femme dans ses bras et l’embrassa tendrement. Il resta ainsi de longues secondes, la tête plongée dans la chevelure d’Adélaïde, jusqu’à ce que ce contact l’ait rasséréné.

— Je vais lui écrire.
Elle acquiesça. Même si elle était sûre que Galaad ne répondrait jamais à une lettre d’Yvain, elle savait que son mari avait besoin de lui proposer son aide pour être en paix.

Galaad
J’ai appris que tu avais quitté ta famille, je devrais dire la famille, pour un homme qui, je l’espère, te rends heureux.
Je tiens à te féliciter de cette décision, même si je sais que mon avis t’importe peu. J’ai failli la prendre quand j’avais ton âge et je n’en ai pas eu le courage, et comme je pouvais m’arranger autrement… toi tu l’as eu, ce courage, alors que tu avais bien plus à perdre. Le Gryffondor lâche et le Serpentard courageux…
J’ignore comment Iseult réagira, je sais que pour elle ta place dans l’entreprise est très importante, j’espère qu’elle saura être compréhensive et t’aider dans ce qui a dû être un déchirement.
Pour parler de choses pratiques, si tu as besoin de quoi que ce soit, n’hésite pas à venir me voir, la famille n’en saura jamais rien, pas même Adélaïde.

Le jeune homme serait sans doute bien trop fier pour demander quoique ce soit et il était très probable qu’il jette la lettre au feu, mais il saurait que cette possibilité existait.
Je termine ma lettre ici, tu n’as sans doute aucune envie de lire de longues considérations sur ma jeunesse auxquelles me porte mon humeur du moment.
Et encore une fois, Galaad, bravo. Et merci de montrer l’exemple, de montrer que les Westchester ne sont pas une fatalité.
Yvain

Il reposa la plume, sans signer son nom ni apposer son sceau, dont il ne se servait d’ailleurs presque jamais, appela le hibou de la famille –une splendide chouette hulotte qu’il aimait beaucoup– et lui accrocha la lettre aux pattes. Il la regarda quelques instants voler vers son neveu, espérant qu’elle saurait trouver son destinataire, et qu’il ne brûlerait pas sa lettre sans la lire.

Ce soir-là, Yvain s’endormit difficilement. Oui, il aimait sa vie telle qu’elle était, le regret était donc absurde. Quitter sa famille aurait engendré des montagnes de problèmes, même pour ses enfants. Il devait se faire à l’idée qu’il avait eu raison de ne pas quitter les Westchester. Mais personne ne pouvait l’empêcher de se demander… et si ?

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.