S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Concours - HPFanfic


D’ici 7 jours, MaPlumeAPapote et ChrisJedusor lanceront un concours où vous devrez parler d’une invention magique ! Les aurors ont d’ailleurs besoin de vous pour retrouver des brevets qui se trouvaient au ministère de la Magie mais qui ont été volés par un inventeur fou !

Le concours se déroulera sur plusieurs mois et en trois rounds. La créativité , dans votre fanfiction, sera de mise ! Votre premier écrit s’appuiera sur la réflexion. Ensuite, le deuxième texte se basera sur la création d’un sortilège, d’un objet, d’une potion ou du développement d’une étude magique. Le troisième se basera sur les résultats.»

Le début de cette aventure, en tant qu’auror stagiaire, est ouvert à tous. Vous pourrez dès lors encore vous inscrire après le début du premier round si une idée vous vient, en retard, à l’esprit ! En effet, la rédaction de votre écrit, lors de la première tâche, sera étalée sur trois semaines ! Le concours débutera officiellement le 30 janvier 2022 à 00h00. Lors de votre inscription, vous devrez choisir un niveau de difficulté qui corsera un peu plus votre aventure via des contraintes.
Intéressés à partir en mission en tant que jeune auror ? Venez rejoindre le ministère de la Magie ! Le portoloin, c’est par là ! !
Bonne chance, futurs cadets !


De le 23/01/2022 00:11


119ème édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 119e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 28 janvier à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt!
De Équipe des Nuits le 22/01/2022 10:04


Bonne année HPF !


Bonne année !

Image

L'Équipe de Modération d'HPFanfiction vous souhaite une belle année 2022 !
Qu'elle soit meilleure que les précédentes et qu'elle vous apporte ce que vous souhaitez : en particulier, de belles lectures et plein d'inspiration pour l'écriture.

Si vous souhaitez vous fixer de bonnes résolutions, plein de projets fourmillent sur le forum : le Janvier Review dont on vous a déjà parlé, le Jeu des Neuf Familles pour vos lectures de romans, BD et autres formats, Mon Défi Écriture et Mon Défi Lecture... Il y en a pour tous les goûts !

Bonne continuation sur HPF !


De Equipe de modération HPFanfiction le 06/01/2022 17:24


27éme édition des Nuits Insolites


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 27e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 7 janvier à partir de 20h. N'hésitez pas à venir vous inscrire !
Les modalités de participation sont disponibles sur le même topic.

A très bientôt !
De L'équipe des Nuits le 02/01/2022 21:01


Sélections du mois


L'équipe de Podiums vous souhaite une très bonne année ! ♥


Félicitations à Amnesie, Lyssa7 & Fleur d'épine, et Calixto, vos coups de cœur de l'année 2021 !

En février, c'est le moment ou jamais d'encourager Neville Londubat pour lui montrer à quel point il peut être valeureux, talentueux, et digne d'intérêt ! Vous pouvez dès à présent proposer vos deux fanfictions favorites en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

Et pour cette nouvelle année 2022, préparez votre sac à dos et partez en janvier à la découverte de toutes les petites (et grandes) Créatures magiques qui peuplent ce monde ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour lire les onze textes proposés et voter ici.



De Equipe des Podiums le 01/01/2022 18:27


Janvier Reviews


reviewter [v.] intr : état résultant de l’indigestion ou de la surproduction de reviews.

Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?
Découvrez le Janvier Reviews ! Un mois entier de reviews, à consommer sans modération. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Un marathon de lecture et de reviews avec un Optimal à la clé !
À bientôt !




De le 27/12/2021 21:01


Le chant des partisans par Bloo

[85 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Les personnes appartiennent à J.K Rowling.

Cette histoire est basée sur la chanson Le chant des partisans d'Anna Marly, hymne de la Résistance durant la seconde guerre mondiale. Elle comptera 18 chapitres qui feront chacun 1000 mots.
Note de chapitre:

Voilà donc le premier chapitre de cette histoire consacrée à l'Armée de Dumbledore. Chaque chapitre correspond à une phrase de la chanson (d'où les 18 chapitres prévus, parce que je n'ai pas encore écrit tout ça ! XD).

Bonne lecture !

Cette journée aurait dû être une belle journée, peut-être même une magnifique journée. Les jours de rentrée avaient toujours été synonymes de félicité pour Justin. Seulement, jusqu’à présent, les jours de rentrée, il avait été autorisé à les vivre. Ce qui cette année, n’était plus le cas.

Oh ! Il n’avait qu’à fermer les yeux pour s’imaginer cette si parfaite journée qui ne se déroulerait jamais que dans son imagination ! Il se serait levé aux aurores le matin, fébrile, et aurait agacé ses parents en tournant en rond dans la maison jusqu’à ce que vienne l’heure de partir pour le gare. Puis, après avoir laissé ses parents le serrer dans leurs bras en protestant gentiment pour la forme, il aurait regagné un compartiment rempli de Poufsouffle, un compartiment rempli d’amis. Ces amis, ses amis, lui auraient demandé comment s’étaient déroulées ses vacances malgré les nombreuses lettres qu’ils s’étaient échangé. Puis ils auraient commencé à discuter de leur futur emploi du temps, de ce qu’ils allaient bien pouvoir faire lors des sorties à Pré-au-Lard, et peut-être auraient-ils abordé le sujet qui fâche, le sujet que personne ne voudrait entendre. Peut-être auraient-ils parlé de la guerre. Mais cela n’aurait pas duré longtemps, parce que Justin et ses amis préféraient voir le bon côté des choses. Il y avait la guerre, certes, mais Poudlard était toujours là, et dans le pire des cas, l’Armée de Dumbledore pourrait reprendre du service. Ils l’auraient dit sans trop y croire, d’ailleurs, convaincu que rien ne pouvait leur arriver tant qu’ils seraient dans le vieux château.

Et ils se seraient bien trompés.

Justin n’ira pas à la gare cette année. Justin n’enlacera pas ses parents devant le train cette année. Justin ne verra pas ses amis cette année. Et Justin ne retournera pas à Poudlard cette année.

Parce que Justin est Né-Moldu. Et cette année, il ne fait plus très bon d’être Né-Moldu. Bien sûr, Justin avait déjà eu à subir des insultes ou des moqueries de la part des Serpentard. Il avait même été pétrifié lors de sa deuxième année à cause de ses origines Moldues. Mais à part cette année-là, il n’avait jamais eu réellement peur. Il n’avait jamais été terrifié. En tout cas, pas comme il l’était à cet instant. Pas comme il était terrifié, littéralement terrifié, alors qu’il arpentait seul les landes du nord de l’Angleterre depuis plusieurs heures déjà, sans savoir où aller.

Il n’avait pas attendu que le Ministère lui envoie une invitation pour décamper. Alors qu’il rangeait des affaires dans sa chambre quelques jours avant la rentrée, caressant encore l’illusion qu’il allait retourner à Poudlard, il avait reçu un message de Ginny lui annonçant que le Ministère était tombé. Et peu de temps après, un message de Dean qui expliquait qu’il avait dû s’en aller après avoir reçu une convocation de la part du Ministère, mais qu’il était sain et sauf. Alors Justin était partit à son tour. Il n’avait pas pris le temps de dire au revoir à ses parents. Ça aurait été trop difficile et, il n’aurait pas été sûr de pouvoir partir après ça. D’ailleurs, ses parents auraient tout fait pour le garder près d’eux : ils n’auraient pas compris. Il n’avait pas été assez idiot pour leur raconter ce qu’il se passait dans son monde, pour leur raconter la peur, pour leur raconter la guerre, pour leur raconter la mort du directeur de son école. Non, il n’avait rien dit, il avait tout gardé pour lui. Comme il le faisait depuis bon nombre d’années, déjà, comme il le faisait depuis qu’il avait compris que ses parents ne pourraient pas comprendre la situation dans le monde sorcier -et que quand bien même ils le pourraient, ils ne voudraient pas la comprendre.

Le seul petit problème auquel Justin n’avait pas pensé, était qu’il n’avait aucun endroit où aller. Qu’il ne connaissait personne qui pourrait l’héberger, et qu’il ne savait absolument pas où il pourrait bien se cacher. Tout ce qu’il avait sur lui était sa baguette, que Merlin soit loué il pouvait utiliser librement depuis quatre mois -date à laquelle il avait atteint sa majorité-, ainsi qu’un petit sac de voyage qu’il avait agrandi à l’intérieur à l’aide d’un sortilège pour caser des vêtements chauds. Rien d’autre. Pas même une tente, et encore moins quelque chose à manger.

Alors Justin soupira et Justin se laissa tomber. Ses jambes ne le portaient plus de toute façon, depuis quatre heures qu’il marchait. Il espéra que ses parents comprendraient le mot qu’il leur avait laissé et n’appelleraient pas la police -inutile d’attirer l’attention sur son cas. Il espéra aussi que les Mangemorts n’auraient pas l’idée de se rendre chez lui et de s’en prendre à ses parents. Cette simple pensée le faisait frémir.

Sans qu’il ne puisse rien faire, Justin sentit les larmes couler le long de ses joues, les dévaler comme elles auraient dévalé un torrent, et il n’essayait pas de le retenir et ni-même de les essuyer. Il avait peur, il avait froid, il avait faim, mais surtout, il avait peur. Il avait peur et il savait, il savait qu’à partir de cet instant, il aurait toujours peur. Toujours jusqu’à ce que la guerre se termine. Et la simple perspective de devoir vivre avec cette sensation au creux du ventre pendant de longs mois encore au minimum ne fit qu’accroître ses larmes. En cet instant, il aurait simplement voulu ne pas être un sorcier. Être un Moldu, être un garçon normal, qui aurait fait sa rentrée dans un lycée sans avoir d’autres soucis que de sortir avec la fille de ses rêves.

Il aurait voulu ne pas être là, assis seul sur une colline au beau milieu de nulle part, à contempler les oiseaux noirs haut dans le ciel et à écouter leurs cris. Leurs cris qui, pour lui, avaient toujours été annonciateurs de peine, de douleur, de mort. Leurs cris qu’il aurait voulu ne plus entendre.

 

Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines ?

Note de fin de chapitre :

Merci d'avoir lu !
La phrase en italique à la fin est le début du Chant des partisans.

Et n'hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé dans une petite review ! :D
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.