S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Jusqu'au bout du monde par Bloo

[3 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Les personnages appartiennent à J.K Rowling.

Ceci est ma réponse au thème 3 de la table 2 d'Accio Prompts, "L'autre bout du monde".
Note de chapitre:

Ce prompt n'est que mon troisième sur Parvati, mais chronologiquement, il s'agit du dernier. En tout cas, pour ce qui est des prompts.

Bonne lecture !

Partout où je vais, j’emporte un peu de toi avec moi. Des morceaux de toi qui se sont imprimés en moi, depuis le temps. Oh oui, elles sont écoulées, les longues années passées à tes côtés, et nous en avons bien profitées, oui, toujours. Nous n’avons jamais su refuser les bonheurs simples de la vie. A quoi bon les refuser d’ailleurs ? Nous avons eu bien assez de douleur et de peine durant notre jeunesse. Aujourd’hui, bien que je regarde avec nostalgie ces deux filles que nous étions ailleurs, je suis heureuse d’avoir pu profiter, après.

Mes mains ne sont plus très habiles, tu sais. J’ai perdu mon habileté quelque part entre ma quatre-vingt-quinzième et ma quatre-vingt-seizième année. Néanmoins, elles ne peuvent m’empêcher d’ouvrir les tiroirs dans ma chambre, d’attraper les vieux cartons du grenier, et toujours de retrouver, ressasser, revivre les souvenirs. Je crois bien qu’aucun souvenir ne s’en est allé, malgré les années. Je les ai tous conservés auprès de moi, presque jalousement. Des souvenirs, oh, des souvenirs, personne ne m’en prendra jamais un infime morceau.

Bien sûr que c’est toi, ça a toujours été toi ! Même quand je ne te connaissais pas encore, il était évident que c’était toi. Il y avait Padma, certes, mais avec Padma, ce n’était pas pareil. Les gens ont toujours pensé que nous étions proches -c’était vrai, dans un sens. Mais je n’ai jamais été proche d’elle comme je l’ai été de toi. Après la guerre, après la bataille, après que nous ayons joué aux parfaits petits soldats, il y a même eu une cassure entre nous. Il est vrai que son départ en Inde n’a rien arrangé. Moi, je ne me voyais définitivement pas quitter l’Angleterre, mon pays, ton pays, tu saisis ? C’était toi. L’unique, la seule, la grande amie de ma vie.

Ne me regarde pas comme ça. Tu sais très bien que je ne te mens pas. Je n’ai jamais su mentir, de toute façon. Tu te souviens ? Comme je te trouvais superficielle lorsque tu t’es entichée de Ron. Tu l’as deviné bien vite, évidemment. Je te l’ai dit, je n’ai jamais su mentir. Un mal pour un bien : après tout, nous avons toujours été honnêtes l’une envers l’autre.

Oh, le revoilà. Lui, je ne l’aime pas. Comment ça ? Oui, oui, c’est mon mari. Mais tu sais, ces derniers temps, il me dit des choses si étranges. Si nous n’avions pas vaincu Tu-Sais-Qui des années auparavant, je pourrais presque croire qu’il est victime de l’un de ses sortilèges. J’espère qu’il ne va pas rester. Oh, il s’arrête, on dirait qu’il veut me parler. Je ne comprends pas, je n’ai jamais le droit de regarder nos photographies. A chaque fois, il faut qu’il devienne dur, qu’il me dise des mots méchants. Oui, parfaitement, des mots méchants. Je crois même qu’il voudrait me prendre mes souvenirs, cet homme que je croyais aimer, il croit pouvoir me les prendre ainsi mais non, non, jamais je ne les lui laisserais ! Je pense que je ne suis plus amoureuse de lui. Ce n’est pas mon mari, l’homme que j’ai épousé t’aimais profondément toi aussi, c’était même une condition à mes yeux.

Non, il n’a pas le droit de me faire ça ! Il me l’a arraché des mains, ma photo, ma préférée ! Comme nous étions jolies à cette époque. Je regrette ma beauté d’antan. Oui, tu as bien entendu. Je sais, je me plaignais toujours d’être horrible. Tu étais si belle, en même temps. Mais comme je la regrette ma longue chevelure brune, ma peau lisse et douce d’Indienne, je me sens si vielle et si défraîchie lorsqu’il m’arrive encore, quelques fois, de me regarder dans le miroir. Il m’a pris la photographie. Il me parle, je crois, je ne sais pas, je n’entends pas. Je n’ai pas envie de l’entendre, il va encore me raconter n’importe quoi.

Où t’en vas-tu ? N’écoute pas ce qu’il dit, tu sais bien qu’il ne raconte que mensonges ! Quoi, toi, ma meilleure amie, tu serais morte ? Partie, loin, envolée, éloignée de moi pour toujours ? Quelle infamie ! Jamais cela n’arrivera ! Nous partirons ensemble, parce que l’une ne peut pas partir sans l’autre, je le sais, je le sens, jamais tu ne m’aurais laissé seule derrière toi. N’écoute pas mon mari, reste, s’il te plait. Non, ne t’en vas pas. Je te l’ai dit, je te l’ai dit, il ment. Ce n’est pas mon mari ! Je suis peut-être une vieille femme, désormais, mais je suis certaine que j’aurais encore la force de me battre. Je ne veux plus rester une seule journée de plus avec lui. Je ne sais pas ce que tu as bien pu lui faire pour…

Non, reste ! Je ne voulais pas dire ça ! Je sais bien que tu n’as rien fait ! Oh, c’est lui, il est tellement stupide ! Je ne resterai pas une seule journée de plus avec lui. C’est avec toi que je veux rester, pour toujours. N’oublie jamais ça. N’oublie jamais cette promesse que je te fais. Peut-être nous la sommes-nous déjà faite silencieusement, d’un commun accord, sans avoir besoin de paroles, mais je te le dis clairement aujourd’hui. Je resterai toujours avec toi. Et nous partirons ensemble, loin de ce monde, lorsque notre heure sera venue, à la découverte de ce qui nous attend après. Ensemble, oui. Main dans la main.

Tu n’es pas morte Lavande. Tu n’es pas parti sans moi, je le sais, ne t’en fais pas. Mon mari devra bien s’y faire, parce que je serai avec toi jusqu’au bout du monde.

Jusqu’au bout du monde, Lavande.

Note de fin de chapitre :

Merci d'avoir lu !

Et n'hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé dans une review ! :)
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.