S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Un spectacle dans un fauteuil par Emiwyn

[12 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Je suis loooooooooooooooooooooooin d'être satisfaite de cette histoire et tout, mais j'en avais ras-le-bol de la voir traîner dans mon ordi et de la relire tous les trente-six du mois en me demandant si c'est publiable.

Brayffe, je sais pas trop si ça plaira, moi y'a plein de trucs qui me déplaisent, mais je me suis pas mal éclatée à écrire ça ^^. J'espère que ça vous plaira, en tous les cas, n'hésitez pas à me dire si vous trouvez ça trop nul, trop ampoulé, trop inutile... Bref, voilà, quoi.

Ah, et le titre est emprunté à Musset x).

Bonne lecture !
TABLEAU UNIQUE


La scène se situe dans un salon. Vers Jardin, un fauteuil ; vieux, usé, en cuir défraîchi. Face au public, un canapé, lui aussi semblant avoir connu des jours meilleurs, et entre les deux, une table basse en bois chaud et luisant, avec quelques sous-verres posés, une fleur un peu fanée, et un verre de vin blanc français. Au sol, un immense tapis qui s'étend presque sur toute la longueur de la scène, et au fond, un buffet au bois lui aussi chaud, peut être du merisier. Du côté Cour, la reproduction d'une grande cheminée au niveau des coulisses. Le plan est disproportionné, il est évident que la cheminée est bien trop immense pour le reste du mobilier. Des tentures font office de feu.

Au lever du rideau, Ginny est assise sur le sofa. Son bras droit posé sur l'accoudoir, ses jambes nues sous sa robe de sorcier vaguement étendues sur les deux places, elle ronge ses ongles. Elle a le regard perdu, et le silence pèse pendant un instant.

Soudain, comme un bruit de froissement, d'aspiration, de glissade.


GINNY


Harry... ?

Harry arrive par la cheminée, côté Cour, et manque de se prendre le tapis. Il époussette ses épaules pendant un temps infini, et finalement, redresse ses lunettes, et regarde Ginny. Il s'avance, l'embrasse rapidement, affectueusement. Les effusions se sont effacées avec le temps. Vingt ans d'amour, c'est l'amour fort. Il ôte sa cape d'Auror, et s'avance vers le buffet. Avant même de se chercher à manger, il prend la bouteille de Whiskey pour digérer sa journée.

GINNY


Ça va ? Tu as passé une bonne journée ?

HARRY
Se sert une bonne rasade, puis va s'asseoir dans le fauteuil tandis que Ginny se réinstalle dans le canapé


Bof, la routine. J'avais un tas de paperasse innommable. Avec Jefferson en maladie et l'Inspection des Aurors demain, fallait que je sois à jour.

GINNY
en aparté, sardonique


Ouais, quinze jours que tu en parles, de cette inspection, et que tu mets tes gars et la famille sous-tension, je crois que je situe ce dont tu parles.

Plus haut


Ah oui, effectivement... J'imagine que ça devait être difficile au Ministère, aujourd'hui.

Un silence un peu trop long


Moi, sinon, c'était sympa... Tiens, j'ai revu Drago Malefoy ! Tu savais qu'il possédait des actions dans la moitié des clubs d'Angleterre ? Il est bien, il leur a fourni à tous le meilleur équipement possible. C'était marrant, de le revoir, depuis le temps...

HARRY


Ouais, tiens, c'est drôle... C'est fou comme il ne change pas, il croit toujours qu'avec l'argent, on peut acheter le succès.

GINNY


En même temps, tu peux pas nier que les Cafards de Carlisle sont les leaders du championnat, et les plus forts du moment.

HARRY
Hausse légèrement la voix, dans l'emportement


Ah bah oui, bien sûr ! Avec Ziegler qui empoche juste 15 000 Gallions par an, ils peuvent être forts... Et y'a pas que Ziegler, d'ailleurs. Navré, mais c'est pas avec des fortes têtes d'affiche qu'on forme une équipe .

GINNY
Couvre la voix de Harry


Ah bon ? Parce que Tommy Langdon n'est pas supposé être la forte tête des Canons ? C'est censé être le meilleur joueur, et il est incroyablement inconstant...

HARRY


Bon, on va pas s'engueuler pour du Quidditch, si ? Les enfants dorment, en plus.

GINNY


Ah oui ? Et comment sais-tu qu'ils dorment ?

HARRY


Parce qu'il est dix heures et demi, et qu'ils ont intérêt, sinon ils vont m'entendre.

GINNY
En soupirant


Harry, Jimmy a quinze ans, tu crois qu'il dormirait à cette heure ? En plus, ils sont chez Ron et Hermione. Ils ont réclamé, après avoir passé la journée avec Rose et Hugo.

HARRY


Arrête de l'appeler comme ça, c'est James, pas Jimmy. C'est bien de famille, ça, de donner des surnoms à tout le monde. Et puis c'est bien, deux mois de vacances, et tout cumulé, je les aurai vus à peine deux semaines.

GINNY


La faute à qui ?

Harry s'étouffe avec son whiskey et tousse plusieurs fois


Quoi, tu vas pas nier que t'as quand même pas été super présent ces deux derniers mois, si ?

HARRY


Non mais attends, moi aussi j'aimerais bien que le Bureau ferme pendant un mois, histoire de prendre un peu de repos en famille... Sauf que les meurtriers ne s'arrêtent pas vraiment parce que c'est l'été.

GINNY


Alors ça c'est typique ! Harry James Potter, l'éternelle victime !

HARRY


Non mais je te demande pardon ?! C'est quoi, cette scène ? Tu crois que j'ai décidé, d'être chef du Bureau ? Tu crois que c'est mon choix, de rentrer si tard ?

GINNY, dont la voix est de plus en plus forte et aiguë


Je sais pas, Harry. T'as juste trente-six ans, des gosses que t'as à peine vus grandir sans parler d'élever, une maison que t'as pas fini de construire, et puis une femme à qui il manque juste une toute petite excuse pour demander le divorce !

Un silence marque l'exclamation de Ginny, qui reste figée un instant. Il est évident qu'elle regrette instantanément ce qu'elle a dit, surtout la partie sur les enfants, après tout, il n'y est effectivement pas pour grand chose, et ce n'était pas exactement exact, si ?

Elle finit par sortir en trombe et on entend des marches d'escalier grincer sous ses pas


HARRY


Alors ça... C'est juste... Putain, mais j'ai décidé, moi, d'être Harry Potter ? De devoir défendre la veuve, l'orphelin, et les putains de civils sorciers d'Angleterre ? J'ai un boulot contraignant, d'accord, mais je lui ai demandé dix mille fois en nos jeunes années si ça la dérangeait pas, si elle voulait que je fasse jouer ma réputation et que je ne prenne pas cette opportunité parce qu'après tout, moi je m'en foutais. Mais non, c'était important, c'était le monde Sorcier, et c'était mon devoir, et j'aimais ça après tout, et j'étais bon alors pourquoi pas ? Elle avait raison, mais... Pourquoi me dire tout ça à vingt ans si c'est pour me le reprocher à trente-six, bordel ? Elle m'a toujours suivi, elle croit toujours que c'est facile, elle, de se traîner l'image de Harry Potter au quotidien ? Comme si j'avais pu devenir... Je sais pas, libraire, ou herboriste après avoir mené la Bataille Finale et tout ce délire autour des Horcruxes. Comme si j'avais pu démissionner de mon destin. Elle se rend pas compte. Elle, elle peut se permettre de mener une carrière dans le Quidditch, de changer subitement de voie... Ron peut voyager, être commercial d'une boutique de Farces et Attrapes. Eh bah moi je peux pas. Les gens veulent, ont besoin, me demandent, m'ordonnent presque de les défendre. Pourquoi ferais-je autre chose ? Ai-je le choix ?



Pour ma famille? Elle en a de bonnes. J'ai toujours voulu, être père, et vivre une vie de famille. Être lié à Molly, Charlie, Ron. Avoir des enfants, et les élever dans cet esprit. Mais elle se rend pas compte que cette famille, c'est pas ma famille ? Que nos gosses, à aucun moment ne sont des Potter, et encore moins elle ? Elle se rend pas compte, à quel point je dénote dans cette famille qui n'est pas la mienne, à quel point je ne m'y sens pas totalement lié ? Des Weasley. Ce sont tous des Weasley, et quoiqu'il t'arrive, tout le monde, jusqu'à cet abruti de Percy, est au courant. Tu peux galérer à bander que Molly Weasley t'achètera une potion soi-disant miracle chez l'apothicaire du coin. Parce que c'est la famille, y'a pas de secret. C'est la famille, on va pas passer l'été loin les uns des autres, t'es fou Harry, ou alors on part avec Ron et Hermione, ça sera marrant ! Putain, si vous saviez comme j'en ai ma claque, des Weasley. Elle me semblait la famille idéale, quand j'étais ado. Tous ces enfants, cette joie de vivre, ce partage... On était loin de mon placard et du 4, Privet Drive.

Harry se lève pour se servir un nouveau Whiskey, puis s'assoit de nouveau sur le fauteuil


L'autre jour, j'ai voulu reprendre contact avec Dudley. Ginny s'est scandalisée. « Quoi ?! Tu veux reprendre contact avec cette famille qui t'a maltraité ? Mais... Il se passe quoi, dans la tête, parfois ? » Elle se rend pas compte, que j'ai besoin de contacts avec quelqu'un qui soit de mon sang. Mon parent. Qui m'appartienne à moi, pas aux Weasley, même s'il s'agit de Dudley. Mais bon, c'était effectivement probablement une erreur. Je vois déjà les yeux emplis de dégoût de Pétunia.



Je suis fatigué. J'ai l'impression d'être fatigué depuis seize ans. Je crois qu'en fait, c'est bien, qu'on ait cette engueulade ce soir. Ça fait trop longtemps qu'on n'a pas eu d'engueulade, on est si parfaits. Je suis même surpris qu'elle ait demandé le divorce, ce soir. Attendez, des vagues chez les Weasley ? Divorce ? Sonnez le glas, une si vieille famille, ça fait mauvais genre ! Puis, pas de gosse sans mariage, c'est bien pour ça qu'on s'est mariés à même pas vingt-cinq ans. Enfin, je suis d'une mauvaise foi terrible, je le voulais aussi. J'avais l'impression que comme ça, je serais en sécurité.


Non mais parce que ce que vous savez pas, vous, c'est ce que ça fait d'être moi. Ginny encore moins. Vous savez pas ce que c'est, que de vivre chaque jour en vous demandant quelle prochaine galère vous tombera dessus. Qui sera le prochain à vouloir vous tuer. Vous demander de le sauver.

A vous abandonner.

Probablement pour ça que je me suis si vite lié aux Weasley... Avec l'ampleur de la famille, sûr au moins que l'un d'entre eux restera à mes côtés s'ils en viennent à m'abandonner. Putain, trente-six piges, et toujours mes vieux démons... C'est affolant. Je vais aller voir les enfants, ça va me faire du bien.

Silence


Ah merde, j'avais oublié. Bon...

Faudrait peut-être que j'aille voir Ginny... J'espère qu'elle ne pleure pas trop. Je déteste, quand elle pleure.



Il se lève, termine son Whiskey. Il part vers Cour et prend sa cape d'été. Le claquement de la porte d'entrée résonne dans le salon resté vide.
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.