S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Nouvelles des Podiums du joli mois d'avril


Bonsoir à toustes !

En ce début de printemps, c'est la nouvelle pousse des sélections nouveau format qui fait sa germination !

Vous pouvez donc voter pour le thème du prochain trimestre de lectures, ici, entre le personnage Hagrid, la catégorie Romance ou le genre Aventure/action, jusqu'au 30 avril !

Egalement jusqu'au 30 avril, vous pouvez lire ici les textes de la Sélection Enfances, puis voter ! Nous vous encourageons fortement à laisser un petit mot après votre lecture, cela motive et encourage toujours, et donne corps à notre volonté de favoriser les échanges autour des textes sélectionnés.

De jolies récompenses sont prévues grâce aux créations graphiques de lilychx ! Rendez-vous au début du joli mois de mai...


De L'Equipe des Podiums le 03/04/2024 00:05


143e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 143e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Vendredi 12 avril à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits. C'est ici pour vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
À très bientôt !

 


De L'équipe des nuits le 31/03/2024 15:51


Journées Reviews de mars !


Aux membres d'HPF,

Les prochaines Journées Reviews auront lieu du vendredi 22 au lundi 25 mars. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page jusqu'au jeudi 21 mars.

A bientôt !


De Journées Reviews le 17/03/2024 18:35


142e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 142e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Samedi 23 mars à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits. C'est ici pour vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
À très bientôt !

 


De L'équipe des nuits le 12/03/2024 11:27


Grand Ménage Orange 2024


C'est le retour du Grand Ménage Orange !



A partir du 4 mars 2024, les modératrices d'HPFanfic vont s'atteler à la tâche titanesque suivante : vérifier que les fics publiées depuis 2020 par les membres de l'association (et bénéficiant donc de la validation automatiques) respectent le règlement ! Soit 4 ans de fics à lire, depuis le dernier GMO, ce qui représente un très grand nombre de chapitres, et va donc nous prendre un bon moment.

Si vous voulez nous faire gagner un peu de temps, ou rendre notre travail moins fastidieux, n'hésitez pas à vérifier vos fanfictions (longueur des chapitres suffisante, conformité des résumés, ratings appropriés...) !

Pour en savoir plus sur la façon dont le GMO va se dérouler, rendez-vous ici, nous vous avons concocté une description détaillée de notre fonctionnement.

Souhaitez-nous bonne chance !


De Equipe de modération d'HPFanfiction le 03/03/2024 18:22


Le Savant Fou - Effraction au Ministère - Deuxième Edition du concours !


Vous aviez aimé le concours du « savant fou » ? Les aurors Scamender et Gaunt sont de retour avec une nouvelle mission pour les cadets en formation!

Votre histoire sera cette fois centrée sur la médicomagie, et plus précisément sur les maladies sorcières et les accidents magiques. En effet, la communauté sorcière est en danger à cause d’un virus qui s’attaque aux noyaux des sorciers, et les forces de l’ordre ont besoin de mains supplémentaires. Etes -vous donc prêt à relever le défi et à rejoindre le bureau des aurors ? »

Les inscriptions seront ouvertes jusqu’au 16 mars 2024 . Une fois que vous serez inscrit, vous devrez choisir votre POV : écrire du côté des médicomages ou des patients.
Venez nous rejoindre au bureau des aurors . Nous avons vraiment besoin de vous ! C'est par ici pour transplaner ! !

A très vite, les cadets !


De Le Savant Fou - Effraction au Ministère ! le 24/02/2024 21:24


La Tête dans les Etoiles par KaChing

[5 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Mon tout premier OS sur Remus Lupin, qui a pourtant toujours été et sera toujours un des personnages qui m'inspirent le plus.

 

 

 

 Lors de sa première transformation, Remus avait dix ans. Lorsqu’il s’était réveillé le lendemain matin, il ne se souvenait pas de la nuit passée. Il se rappelait la douleur, oh ça oui, comme si elle était encrée au plus profond de lui, et qu’il ne pourrait jamais plus s’en débarrasser. Il se souvenait aussi de la Lune, pleine, attirante. Mais entre le moment où il avait senti la douleur naître et le moment où elle s’était affaiblie, il y avait comme un blanc.

Dès lors, Remus fut pris d’une passion intense et inattendue pour les astres nocturnes. Toutes les nuits, il observait les étoiles, la Lune et le ciel noir. A force de regarder les étoiles, l’enfant s’était attaché à elles. Il s’était peu à peu épris de la nuit. Pour lui, chaque étoile avait une signification qui lui était propre, une sorte de personnalité. Les constellations étaient devenues ses plus proches amies.

 

 La nuit précédente, Remus l’avait passée à réfléchir et, comme d’habitude, à penser à ses étoiles. Les étoiles avaient-elles une conscience ? Se rendaient-elles compte qu’elles vivaient ? Savaient-elles l’engouement qu’elles suscitaient chez les Hommes ?

Est-ce qu’elles savaient à quel point elles éclairaient son monde, chaque nuit ?

Il aurait aimé que ce soit le cas, et en même temps cette idée le gênait un peu. Si elles étaient au courant de sa folle passion, elles prendraient peur et fuiraient surement, le privant de leur contemplation. Mais comme elles continuaient à être à leur place chaque nuit, Remus se dit qu’elles n’étaient pas au courant.

Ou peut-être s’en fichaient-elles, tout simplement.

Remus se souvenait de ce que lui avait dit son père, juste après sa première nuit en tant que loup-garou. Ils s’étaient retrouvés à l’orée du bois, au petit matin. Remus était accroupi contre un arbre, les larmes roulant le long de ses joues égratignées. Son père l’avait rejoint, sans dire un mot, et s’était assis près de lui, ses yeux clairs fixant l’horizon. Et il avait attendu, attendu longtemps que son fils se calme. Puis il avait désigné le Soleil. Mais Remus n’ouvrait pas les yeux. L’astre lumineux le paralysait, lui rappelant trop son opposé nocturne.  

 

« Regarde le Soleil, Remus. Regarde comme il brille pour toi, comme il brille pour chacun de nous ; alors que sa sœur jumelle, elle, nous cause tant de mal. Tu es un homme à présent, mon fils. Cette nuit, tu as expérimenté quelque chose de nouveau et d’effrayant, quelque chose que la majorité des enfants de ton âge ne connaissent pas. Cette nuit, tu as souffert comme jamais auparavant. Je sais à quel point c’est difficile, la première fois. Je connais cette douleur qui t’étreint. C’est dur, je le concède. Ta vie ne sera plus jamais la même, tes jours ne seront qu’épuisement, tes nuits solitude. Rien ne sera plus jamais comme avant pour toi. C’est cruel, soit. Mais sache une chose, mon fils : un homme qui n’ose pas regarder le Soleil en face ne sera jamais une étoile. »

 

 

A ces mots, Remus réagit enfin. Il ouvrit deux grands yeux bleu horrifiés et regarda son père, perplexe. Celui-ci lui sourit doucement et releva la tête, lui intimant d’en faire de même, qu’il n’avait rien à craindre.

Alors, rassemblant tout son courage, Remus leva le menton.

Les rayons forts du Soleil le heurtèrent de plein fouet, et il mit un certain temps à s’acclimater à la lumière matinale. Alors il observa l’astre lumineux, et le trouva tellement différent de la Lune, tellement plus…paisible. Oui, c’était bien cela, le Soleil l’apaisait, le protégeait. Et ses rayons lui chatouillaient le visage, séchant ses joues et ses yeux, bien trop humides pour un petit garçon.

Il oublia un instant la Ronde Blonde et son appel sauvage.

Son père posa une main sur l’épaule du garçon et l’embrassa sur le front avant de lui adresser un sourire rassurant, un de ces sourires qui voulaient dire « tout ira bien, tu verras ». Et il voulait y croire, Remus, il voulait se dire que tant que le Soleil ferait son apparition chaque matin, tout irait bien. Alors il rendit son sourire à son père et offrit son visage au ciel, les yeux fermés, laissant la lumière baigner son visage de sa douce chaleur.

Pourquoi être un esclave de la Lune lorsqu’on peut être une étoile ?

Peu importait le monstre qui vivait au fond de lui et sortait chaque soir de Pleine Lune. Peu importait la douleur, le déchirement de ses os lorsqu’il se transformait. Peu importaient les hurlements, les griffes battant la chair animale quand il perdait tout contrôle. Il comprit que le plus important, c’était ses actes.

Son étoile était en lui, et de lui seul dépendait qu’elle soit bonne ou mauvaise.

 

 

Note de fin de chapitre :

En espérant que cet OS vous ait plu ! Je ne suis pas contre quelques petites reviews ;)

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.