S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

123ème édition des Nuits


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 123e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 21 mai à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt !
De L'équipe des Nuits le 13/05/2022 17:22


Journées Reviews


Lire, écrire…

Tu as envie de lire ? De découvrir un ou une auteure ? D'échanger sur ses écrits et sur les tiens à travers quelques reviews sympathiques ?

La Journée Reviews est là pour ça, et elle aura lieu cette fois-ci du 13 au 16 mai !

Viens nous rejoindre en t'inscrivant ici !

Le principe ? Réparti.e.s en binômes ou trinômes, vous écrivez au moins 10 reviews à votre binôme (5+5 pour le trinôme) pendant ces trois jours, sur HPFanfiction ou le Héron, au choix.

 


De le 04/05/2022 19:14


29ème édition des Nuits Insolites HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 29e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 6 mai à partir de 20h. N'hésitez pas à venir vous inscrire !
Les modalités de participation sont disponibles sur le même topic.

A très bientôt !
De Équipe des Nuits le 04/05/2022 13:35


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, AliceJeanne, ECM et Sifoell, qui remportent la Sélection Univers Alternatif !

Changement chez les Podiums : désormais, vous pourrez proposer deux fictions de moins de 5000 mots ou une fiction de plus de 5000 mots. À vos propositions pour le thème Fondateurs ! Ça se passe ici ou bien en répondant à cette news.

Il vous reste encore un mois pour proposer votre fiction longue favorite par ici ou sous cette autre news.

Et en mai, les Sélections vont 100 aucun doute faire 100sation. Les textes de 100 mots sont à l'honneur ! Onze Drabbles et recueils de drabbles vous attendent. Vous avez jusqu'au 31 mai pour lire et voter par ici.



De Equipe des Podiums le 03/05/2022 07:11


122ème édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 122e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 23 avril à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt !
De L'équipe des Nuits le 06/04/2022 21:40


Sélections du mois


Une grande nouveauté fait son arrivée aux Sélections des ASPICS ! En plus des sélections mensuelles, découvrez désormais la sélection annuelle "Fictions longues".

Vous adorez une fiction, vous avez envie de partager votre coup de cœur, mais vous n'avez jamais osé ou eu l'occasion de la proposer ? C'est le moment ou jamais ! Le thème est totalement libre, la seule contrainte sera de proposer une fanfiction de minimum 50 000 mots.

Une seule proposition par personne... alors réfléchissez bien ! Vous avez jusqu'au 31 mai pour proposer votre fanfiction longue favorite en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

À très vite dans cette nouvelle aventure,

L'équipe des Podiums


De Equipe des Podiums le 02/04/2022 17:50


Trucs et machins des quatre saisons par Violety

[55 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Voilà ma participation au 2e thème du Concours des petits poissons Saam et Extraa (avec deux 'a' à chaque fois !) b29;

Un rappel des contraintes :
"Comment alors peut-on s'imaginer
Que pareille amitié vienne à sombrer ?
J'en fus témoin et je peux de mémoire
Vous raconter la très pénible histoire."
Le choix-peau magique, chanson de 1995


b29; Vous devez écrire un texte sur la citation ci-dessus. C'est à dire, vous devez vous en inspirer. Votre texte doit se rattacher à la citation d'une manière ou d'une autre.
b29;Vous devez écrire entre 500 et 1000 mots (on tolère une marge de +10%) mais ATTENTION, le site n'autorise pas les textes de moins de 500 mots hors drabble. Pour les nouveaux sur le site, je vous conseille de lire le règlement.
b29;Vous n'êtes pas obligé de citer le texte.
b29;Vous devez au moins trois mots de cette liste à votre texte : traîtrise, perle(s), acidulé, poussière, lierre(s).
b29;Vous avez jusqu'au 12 juillet à 21 heure.



Pas de frères Colin cette fois-ci, j'ai décidé d'écrire sur un épisode de la relation entre Parvati Patil (encore elle !) et sa soeur telle que je la vois.
Tout appartient bien entendu à JKRowling. Si un jour elles passent par-là je remercie mes copinettes Claire et Chloé de leur relecture b29;
Et surtout, cet OS n'aurait pas pu voir le jour sans les longues discussions avec Bloo le petit Poisson :hug: et tous ses conseils (si vous aimez ces personnages, courez lire ses textes, ils sont très bien !)

Sur ce, bonne lecture ! :)


Assise sur le petit banc dans le fond du jardin, un verre de jus de citrouille frais dans la main, Parvati regardait, pensive, le lierre qui se déroulait paresseusement sur la tonnelle. Elle se rappelait la dernière fois qu’elle s’était assise dans un endroit similaire, un verre à la main. Sept ans avant, derrière lade ses grands-parents, seule, elle regardait de loin sa sœur et son nouveau mari évoluer parmi les gens réunis pour fêter leur union. Elle voyait son père parler déjà affaire avec celui de Raj, sa mère riait aux blagues de son gendre, et Padma allait d’un invité à l’autre, rayonnante dans son sari bleu pervenche, parfaitement à sa place. Elle, elle restait au fond du jardin, elle évitait les tantes qui voulaient tout savoir de sa vie, elle évitait ses parents qui attendaient qu’elle se comporte avec honneur, elle évitait son beau-frère qu’elle n’aimait pas, et surtout, surtout, elle évitait le bonheur éclatant de sa sœur.

Etait-ce ce jour-là, sous cette tonnelle, le début de la fin ? Ou la fin avait-elle commencé depuis longtemps ?


Parvati et Padma, Padma et Parvati, les jumelles, les jolies sœurs Patil. Les deux sœurs inséparables, qui étaient tellement identiques qu’on les confondait parfois. Cependant nombreuses étaient les personnes qui s’étonnaient de leur différence de caractère en dépit de cette grande ressemblance, différence qu’elles avaient compris depuis longtemps et qui ne leur posait pas de problème. Elles étaient jeunes, encore pleines de cette innocence si caractéristique des enfants, toutes deux persuadées qu’elles passeraient leur vie ensemble à vivre des aventures formidables.

Elles se comprenaient d’un seul regard, elles ressentaient les émotions l’une de l’autre plus que pour n’importe qui, et surtout, elles étaient toujours là l’une pour l’autre. Elles se faisaient des promesses parmi leurs rêves d’enfants, elles étaient les meilleures amies du monde entier et elles le resteraient.

Ça, c’était avant la dispute, celle où Padma avait demandé à sa sœur de grandir.
Ça, c’était avant Poudlard, où comme le craignait Parvati, elles avaient été séparées. Padma allait à Serdaigle, et Parvati à Gryffondor. Chacune était parfaitement à sa place, elles le savaient déjà, cela ne rendait pas la séparation plus facile. Mais plus tard, alors qu’elle s’installait dans le dortoir avec les deux autres fillettes, une jolie blondinette, Lavande lui avait proposé des bonbons colorés qu’un garçon de leur promotion lui avait passés. Ces bonbons acidulés resteraient pour toujours dans sa tête liés à son amitié avec Lavande. Les deux filles n’avaient que peu dormi de la nuit, se racontant leurs attentes, leurs rêves, leurs familles, Poudlard.
Au moment de s’endormir, Parvati n’était plus si triste.


Le lendemain elle avait été enchantée de retrouver sa sœur, à qui elle n’avait cessé de parler de sa nouvelle amie. Elle n’avait pas vu la lueur dans les yeux de Padma.
Leur lien était toujours resté fort : une relation comme celle-ci ne s’arrêtait pas du jour au lendemain. C’était plutôt petit à petit, Parvati se rapprochait de Lavande, de Seamus et Dean et des autres, et Padma s’éloignait. Elle avait des amies, bien sûr. Il y avait Susan, elle avait retrouvé Mandy, et d’autres, mais ce n’était pas pareil. Surtout lorsque Parvati passa despour la première fois avec ses amis.



1997 sonna le début d’un amer rapprochement. Jamais elles n’avaient autant ressenti la souffrance l’une de l’autre que lorsque Parvati se faisait torturer et Padma était forcée de baisser la tête. Jamais elles n’avaient été aussi soulagées de se retrouver qu’à la fin de la Bataille, alors que Parvati entendait son nom et qu’enfin, enfin, elle avait pu se jeter dans les bras de Padma.



Elles n’avaient pourtant pas retrouvé leur amitié, leur lien si fort. Les chemins qu’elles avaient pris ne le leur avait pas permis.

Parvati était perdue, dans un brouillard qui semblait ne pas se disperser. Elle ne trouvait pas sa voie, n’aimait pas se montrer en société, et elle n’avait aucune relation amoureuse stable.
Padma était une perle et faisait la fierté de la famille : études prestigieuses, manières élégantes, aisance naturelle. Elle était tout ce qu’il fallait. Un jour, elle avait présenté à sa famille un jeune hommed’origine indienne, dont la famille était influente, et qui était tout aussi parfait qu’elle. Ils avaient fait ce qu’on attendait d’eux, s’étaient fiancés.

Et Padma allait vivre en Inde.




Parvati avait toujours cru en l’amour. Voir sa sœur se marier avec le parti idéal, le suivre, aller à l’encontre de leurs rêves d’indépendance, de romance, d’aventures, était un déchirement. Une dispute terrible avait été la traîtrise finale.

Grandis, un peu !



Ce qui la ramenait sept ans en arrière, sous une tonnelle un verre à la main. Ce jour-là, sous le ciel indien, Padma se mariait et Parvati était malheureuse.
Elle s’était levée et éloignée de son petit banc, vers le fond du jardin sur la terrasse qui surplombait la vallée, soulevant des nuages de poussière dans lesquels elle aurait voulu se perdre, tout oublier. Elle avait senti la présence de sa sœur avant même qu’elle ne glisse sa main dans la sienne. Elles étaient restées là un long moment à regarder ce paysage qui avait été le lieu de tant de rêves, avant que Padma annonce d’une petite voix qu’elle devait retrouver ses invités.

Padma était mariée.



Parvati pensait à tout cela aujourd’hui, sous le lierre chez Lavande, un verre à la main, car cela faisait sept ans exactement. Elles s’étaient revues, occasionnellement, surtout quand elle allait mieux, mais dès qu’elle avait replongé dans son brouillard, il lui avait été trop difficile d’affronter le bonheur apparent de sa sœur.

Elle entendit Lavande l’appeler, et se tourna vers son amie qui lui faisait signe de venir depuis le pas de la porte d’entrée au fond du couloir. Elle s’y hâta, pour se trouver face à son reflet, un reflet aux cheveux et aux vêtements différents.

Sa sœur se jeta dans ses bras. « Parvati ! C’est… c’est Papa. »


Note de fin de chapitre :

Voilà ! :)
Si la fin vous a surpris, ne vous inquiétez pas, la suite devrait venir prochainement dans un OS presque fini que je publierai dans les semaines à venir (entre 3000et l'appel à texte et mes textes qui attendent *hum*). Ce sera aussi l'occasion de retrouvailles entre les deux soeurs, et plus d'explications sur ce qui s'est passé. J'aurais bien tout raconté ici mais laa contrainte des 1000 mots m'en a empêchée.

J'espère que cela vous a plus malgré tout, et vous donnera envie de lire plus de choses sur Parvati pour ceux qui ne la connaissent pas :) Il y a peu de textes, mais il y en a des très beaux !

Une petite review fera toujours plaisir :) Pensez à lire les autres textes et à voter :D
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.