S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Défaut d'envois des mails


Les hiboux se sont perdus !

Vous avez dû remarquer que les notifications (de nouveaux chapitres, de nouvelles reviews et autres) n'arrivaient plus dans votre boite email ! Effectivement, les hiboux sont en grève pour quelques temps. Notre équipe technique est sur le coup pour corriger le problème aussi vite que possible. Merci de votre compréhension !


Jim Kay pour Bloomsbury Publishing


De Le CA et l'équipe technique le 26/09/2022 17:05


Maintenance des sites


Bonjour à toutes et tous !


Pour nous prévenir un peu plus contre les bots, le serveur a besoin d'un petit redémarrage ! Le reboot traditionnel de 10h ce dimanche 25 septembre durera un petit peu plus longtemps, et au maximum une dizaine de minutes.



Merci de votre compréhension !


De Le CA et l'équipe technique le 23/09/2022 19:03


Ajout de nouveaux personnages !


Bonjour à tous et à toutes,


Les modératrices d'HPFanfiction ont le plaisir de vous annoncer que la liste de personnages a été complétée de A à Z ! La majorité des personnages de la saga sont maintenant à votre disposition pour les ajouter à vos résumés. Les personnages des Animaux Fantastiques et de L'enfant maudit ont également été étoffés. Si des personnages viennent à manquer, vous avez toujours la possibilité d'utiliser "Autre personnage Harry Potter/Animaux Fantastiques" ou "Personnage de Crossover".

Pour rappel, il existe un "Personnage original (OC)" pour catégoriser vos fics mettant en scène un de vos OCs. Pour les recueils de textes mettant en scène de multiples personnages, nous vous conseillons de les ranger dans "Autre personnage Harry Potter/Animaux Fantastiques". Enfin, certains groupes ont fait leur apparition, à savoir les Gryffondor/Poufsouffle/Serdaigle/Serpentard pour vos recueils sur les maisons ou les rivalités entre elles !

Attention ! Certains noms ont été modifiés : les personnages féminins mariés ont repris leur nom de jeune fille, pour ceux connus (ex : Bellatrix Lestrange est devenue Bellatrix Black, Molly Weasley est devenue Molly Prewett, etc...).

Nous vous encourageons à reclasser vos fanfictions en fonction des nouveaux ajouts, afin qu'elles trouvent plus facilement leur public. ;)

De L'équipe de modération le 17/09/2022 16:37


Sélections du mois


Le Jury des Aspics vous invite à lire sur les plus belles, les plus fortes, les plus merveilleuses Sorcières de la saga pour la rentrée de septembre avec la Sélection Femslash ! Vous avez jusqu'au 30 septembre pour lire les 11 textes proposés par les membres et voter par ici.

Et au mois d'octobre, jouez les Indiana Jones et partez à l’Aventure ! Il vous reste 15 jours pour proposer vos deux fanfictions favorites (ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.

Si les thèmes ne vous plaisent pas, souvenez-vous qu’il reste la Sélection Fanfictions longues pour occuper vos jours, vos nuits et votre année 2023 ! Jusqu'en décembre, venez découvrir 12 magnifiques univers ! Pour en savoir plus, rendez-vous ICI.

 

 


De Equipe des Podiums le 14/09/2022 23:00


30ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 30e édition des Nuits Insolites se déroulera le samedi 24 septembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir vous inscrire !
Les modalités de participation sont disponibles sur le même topic.

A très bientôt !
De L'équipe des Nuits le 10/09/2022 10:05


Concours d'écriture


Ici la voix...

La voix vous propose un concours Secret Story, pensé pour les membres les plus anciens du site comme ses plus récents utilisateurs ! Idéal pour apprendre à connaître de nouvelles personnes et découvrir la communauté HPFienne, autrices comme lectrices y sont les bienvenues ! La voix vous explique son projet plus en détails ici !
Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 28 septembre !




De La Voix le 05/09/2022 23:30


Ce matin, j'ai perdu mon ami par Eliah

[7 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Un petit mot sur le choix de l'illustration : même si cet OS est triste, il a lieu en juin et donc j'avais en tête un truc très coloré quand même.
J'ai tenté de bien mettre l'accent sur le fait que mon personnage, ie moi ^^, ne savait rien sur le fait que le voisin était un sorcier. J'espère que ça ne vous paraîtra pas trop lourd, tous les sous-entendus, mais je les estimais nécessaires alors voilà.

Note de chapitre:

Voilà mon texte pour le concours de Julia et Rory. Il fallait écrire sur le monde de HP en s'incluant en tant que moldu(e) et donc voilà. Les trois qualités/défauts exploités dans ce texte sont : possessive, curieuse et émotive. A vous de juger si ce sont des qualités ou des défauts x)

Un grand merci à Eejil pour son bêtatage !
Bonne lecture.

Ce matin, j'ai perdu mon ami

Ce matin, j’ai perdu mon ami.

C’était un garçon d’une extrême gentillesse. Il avait toujours le sourire aux lèvres. Il aimait rendre service sans rien attendre en retour. Et plus jamais il ne me rendra heureuse.

Ce matin, j’ai perdu mon ami.

Il était mon voisin aussi. Mes parents invitaient régulièrement les siens à manger chez nous, ou vice-versa. Mais le plus souvent, c’étaient eux qui venaient.
On a passé des heures dans le jardin de l’autre, à courir, jouer, grimper aux arbres, faire des roulades dans l’herbe.
On se connaissait depuis toujours et en même temps, j’avais l’impression de ne pas le connaître du tout. Il était très mystérieux.

Ce matin, j’ai perdu mon ami.

On avait été à l’école maternelle du village ensemble. Il m’a sauvé d’une brute qui me tirait les cheveux. J’ai du mal à me souvenir des détails mais grâce à son intervention, plus jamais on ne m’a embêtée. Puis il y a eu l’école primaire et la première année de collège. On était inséparables. Et alors qu’on allait rentrer en deuxième année, il m’a dit qu’il changeait d’école, dans un établissement loin d’ici, en Ecosse. J’ai pleuré. J’ai pleuré mon ami, parce que c’était mon seul ami et qu’il comptait beaucoup pour moi.
Pour me consoler aussi c’était le meilleur. Il m’a promis qu’il m’écrirait. Moi aussi je voulais lui écrire mais il a dit que la poste n’allait pas jusqu’à son école. Je me suis toujours demandé comment ses lettres parvenaient jusque chez moi. Sans timbre, sans cachet.
Le premier septembre, il m’a dit au revoir et est parti à Londres avec ses parents prendre le train vers le Nord.

Ce matin-là, j’ai perdu mon ami pour la première fois.

Après son départ, c’était dur. Sans lui dans mon quotidien, ce n’était pas pareil. Il n’y avait plus personne pour me défendre des brutes du collège. Plus personne pour m’aider à faire mes devoirs. Plus personne pour discuter de tout et de rien pendant des heures. J’étais déprimée, je devenais une mauvaise élève et exécrable avec mes parents. Les séances chez le psychologue n’ont pas aidé bien sûr, ce crétin était persuadé que j’étais amoureuse.
C’était dur, jusqu’à ce qu’il rentrait pour Noël et en été. Dès son retour, je redevenais celle que j’étais. Jusqu’à ce qu’il parte à nouveau.
On profitait des vacances pour rattraper le temps perdu. Il voulait que je lui raconte tout ce qu’il avait manqué dans son ancien collège. Moi, je voulais qu’il me raconte ce qu’il ne disait pas dans ses lettres mais il était toujours évasif. Oui, les cours étaient très intéressants. Pourtant lui qui avait toujours été très bon en maths était incapable de résoudre des équations à deux inconnues. Oui, il avait une petite amie. Pourtant quand je lui demandais ce qui lui plaisait le plus chez elle, il cherchait toujours à éviter la question comme s’il ne voulait pas que je sache.
Je n’étais pas jalouse. Il était mon ami et j’étais heureuse pour lui. J’étais juste curieuse, simplement curieuse. Peut-être un peu trop, parce quand je commençais à poser trop de questions, il rentrait chez lui en prétextant devoir aider sa mère à préparer le dîner. Il détestait faire la cuisine.
Heureusement, il n’était jamais fâché très longtemps. Dès le lendemain, il venait frapper chez moi à l’heure du petit-déjeuner, son pot de beurre de cacahuètes sous le bras.
Le beurre de cacahuètes, c’était une religion chez lui. Ça a failli provoquer une guerre chez moi. Je me souviens, c’était la première fois qu’il venait prendre son petit-déjeuner à la maison. Il a demandé du beurre de cacahuètes, mais il n’y en a jamais eu chez nous. Mon père a déposé le pot de confiture de fraises sur la table et au fur et à mesure qu’il étalait la gelée rouge sur la tartine, elle prenait une couleur beige. Quant au goût, je n’en ai aucune idée puisque ma mère nous a empêché de mordre dans le pain, s’écriant que la confiture était périmée. Mes parents se sont disputés pendant des jours à propos de la conservation du pot au frais après ça. Depuis cet incident, mon ami ramenait toujours son pot pour le goûter, comme s’il avait peur d’être empoisonné par la confiture de chez nous.

Ce matin, j’ai perdu mon ami.

En grandissant, on a arrêté de faire des roulades sans pour autant cesser de passer notre temps dehors. Un jour, il m’a offert une cabane pour les oiseaux. On avait à peu près treize ans, et il l’avait construite tout seul. Je l’imagine encore se faufiler en douce dans l’atelier de son père. Elle était parfaite, c’est le plus beau cadeau que j’aie jamais reçu. Il savait à quel point j’aimais la nature, et les animaux. Lui aussi d’ailleurs. Il adorait ma chienne, même quand elle bouffait ses chaussures ou déposait des hérissons morts comme trophées de chasse sur ses genoux.

Cette année, il n’est pas rentré pour Noël parce que son école organisait un bal et qu’il était obligé d’y aller. Obligé. Comme si on pouvait forcer un adolescent de 17 ans à aller danser. Je sais bien qu’il l’a fait pour elle. Pour ses beaux yeux ou quoi qu’elle ait de spécial et qui l’ait fait craquer. Mais je ne suis pas jalouse, juste trop curieuse. Bien trop curieuse.

Ce matin, j’ai perdu mon ami.

La maison est calme, beaucoup trop calme. J’aurais dû m’en rendre compte en descendant dans la cuisine. L’heure du déjeuner approche, mais aucune musique ne sort de la radio de la cuisine. Il n’y a pas l’odeur du rôti dans le four, ni le bruit de ma mère s’affairant pour préparer le repas. Elle est dans le salon, avec la voisine, et elles pleurent. Je sens qu’il est arrivé quelque chose, je le sens depuis le réveil. Je n’avais pas encore ouvert les yeux que déjà je sentais la tragédie, tellement abominable que j’étais persuadée un instant d’être encore plongée dans l’irréalisme d’un de mes rêves excentriques. Mais je suis bel et bien éveillée. Ce n’est pas un cauchemar, et dans le salon le silence est pesant, alors je sais.

Ce matin, j’ai perdu mon ami.

Et je pleure, parce que plus jamais il ne reviendra. Ni pour les vacances, ni jamais. Plus jamais on ne prendra le goûter, moi avec ma confiture et lui avec son beurre de cacahuètes. Plus jamais on ne pourra discuter pendant des heures, même si c’était surtout moi qui faisais la conversation.
Plus jamais je ne verrai Cedric, parce qu’il est mort.

Ce matin, j’ai perdu mon ami pour la deuxième fois.
Ce matin, j’ai perdu mon ami pour la dernière fois.

Note de fin de chapitre :

Merci d'avoir lu ! J'espère que ça vous a plu !

Alors pour les termes du concours, les mots obligatoires utilisés sont : hérisson, pschologue et irréalisme.

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.