S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


You're tearing me apart, Sevy ! par Koraline

[11 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Je ne sais vraiment pas pourquoi j'ai écrit ça ou comment ça en est arrivé là xD. D'avance, je m'excuse pour mon humour pourri et abscons.
Bons dix ans, HpFanfiction !

J’ai toujours trouvé que Severus Rogue avait un côté pour le moins séduisant. Était-ce l’aura d’Alan Rickman, sa sombre histoire ou son cynisme qui me rappelait ma propre tendance au sarcasme ? Impossible de le savoir. Toujours était-il que le Professeur des Potions avait su, depuis le commencement, attirer mon attention, au point de devenir mon personnage préféré, toutes œuvres littéraires confondues. Et puis, il y a eu ce jour, ce jour où le livre qui m’a offert la vocation d’écrivain a vu ses protagonistes venir à la vie…

Si j’ai consommé de l’alcool ou fumé une quelconque drogue ? Pas que je me souvienne. Si je suis folle ? C’est plus que certain, au vu des personnages timbrés que j’ai pu créer tout au long de mon expérience en tant que fanfictionneuse…Entre un fils de Voldemort à Poufsouffle, une femme de l’ombre accro au sniper et une clone de Jenova (très belle Mary-Sue, au passage), je pense que j’ai élaboré un véritable bestiaire de la folie, avec une certaine diversité dans ses représentants. Et je ne vous parle même pas de moi et du fantôme de ma maison, Walter, un pauvre mec qui s’est pendu des années auparavant là où j’habite et qui, j’en suis persuadée, essaie constamment de m’envoyer des messages en balançant mes DVD et mes affaires au sol…

Breeef…Ce que je veux dire, au lieu de vous ennuyer à vos histoires, c’est qu’un jour de 2014, sous la chaleur d’un soleil de plomb, j’ai ouvert la porte à quelqu’un. Et que ce quelqu’un s’est avéré être Severus Rogue, étrangement accompagné de ce cher Dobby. Inutile de dire que j’ai rapidement cru que ma santé mentale avait brutalement chuté, claquant la porte sur le nez prononcé du pauvre professeur. Ce ne fut que lorsque la porte fut arrêtée en plein mouvement, après un claquement de doigts de Dobby, que je réalisais que tout cela était vrai. Réel. Je veux dire, pas une illusion, pas une hallucination due à la fièvre ou à l’insolation…Non, parce que je peux être littéralement atteinte de délire quand je suis fiévreuse, du genre à chanter du Disney au milieu de la rue ou à voir des hallucinations pas bien nettes, que je n’étalerais pas ici parce qu’il y a probablement des lecteurs mineurs qui doivent parcourir ce texte...

Revenons toutefois au sujet de base : Severus et Dobby, en face de moi, la porte s’ouvrant dans un mouvement guidé par la magie. Je me suis frottée les yeux, me persuadant définitivement que je n’avais pas affaire à une pure divagation de ma part, avant de lancer un vague :

« Salut ! »

Le sorcier et l’elfe se dévisagèrent comme si une queue venait de me pousser, ce qui, dans toute cette folie, ne m’aurait pas paru inapproprié. Je plaquais la paume de ma main contre mon front dans un facepalm pour le moins violent, me tirant un cri douloureux.

Etais-je une sombre idiote ? M’exprimer en français devant des anglais ? Et j’espérais qu’ils me comprennent ?

Attention, cher lecteur, le reste des dialogues de l’auteur dans ce texte se feront dans un français mimant l’accent anglais. Vous êtes prévenus !

« Euh…Bonjouw à vouw ! Hmm…Snape…et Dobby…Euuuh… »

Qu’est-on censés dire à des personnages littéraires venus se pointer à votre maison par une belle journée comme celle-ci ? Mon humour absurde et foireux m’incita à déclarer quelque chose comme « Vous avez du papier ? » mais je laissais tomber, préférant me contenter d’un simple :

« Euh…Kess’vous faites ici ? »

Oui, j’ai toujours eu une nette tendance à mâcher mes mots, ce qui ne s’arrange guère lorsque je tente de m’exprimer en anglais. Certains ont même suggéré que je donnais l’impression de parler avec une patate dans la bouche…Charmante image, non ?

Dobby fut le premier à répondre de sa petite voix aiguë :

« Dobby est venu aider Maître Harry !

-Ah ? »

Je n’eus pas le temps de dire quoi que ce soit d’autre que l’elfe de maison claquait des doigts, me ligotant et me clouant à une chaise à proximité.

Pour votre santé mentale, chers lecteurs et chères lectrices, je cesserais dès à présent d’utiliser un accent anglais dans mes dialogues. Considérez simplement, dans une aimable suspension d’incrédulité, que je m’exprime dans la langue de Shakespeare tout du long. Avec un accent à couper au couteau…Oui, je sais…

« Hey…Hey, c’est quoi c’délire ?

-Dobby a appris ce que vous comptiez faire ! Dobby va vous punir et protéger Maître Harry !

-Ah…Ah mais non ! Severus, à la limite, pourquoi pas, j’ai toujours aimé le délire cuir/soumission…Enfin, c’est pas ce que je voulais dire ! Sev, aide-moi ! HELP ! »

Le professeur de Potions me toisa d’un regard noir et je déglutis, paralysée par la peur. Actuellement, il ne me paraissait plus du tout séduisant. Juste…flippant. Je m’apprêtais à appeler ma maman dans un sursaut de courage lorsque Dobby reprit de son timbre aigu :

« Dobby est au courant pour vos futures fanfictions ! »

Un bref sentiment d’inception me saisit, avant de laisser place à l’incrédulité la plus totale. Dans mon intelligence la plus loquace, je prononçais un formidable et puissant mot, destiné à révéler toute l’étendue de ma surprise ignorante :

« Gné ? »

Oui, s’il m’arrive de faire de belles et longues phrases pleines de sens dans mes écrits, il n’en est pas de même dans la vraie vie. Il faut croire que j’ai un petit côté « Femme des cavernes », les muscles en moins…

« Dobby sait que vous voulez écrire un Severus/Harry ! Dobby ne laissera pas cela arriver ! Jamais ! »

Aïeuh ! Ce crétin d’elfe m’a giflé ! Un grognement m’échappa :

« Va te faire voir chez Legolas, le nabot !

-Maître Harry ne perdra pas la pureté de son âme et de son corps ! Dobby vous l’interdit ! »

Je lançais un regard blasé à l’elfe de maison. S’il savait….

« Tu sais, au lieu de me ligoter et de me frapper, nabot, tu devrais t’intéresser à d’autres auteurs que moi. Savais-tu que le Harry/Severus n’est qu’un des nombreux pairings dans lesquels ton Ryry chéri est impliqué ? »

Un sourire sarcastique s’étira sur mes lèvres :

« J’ai déjà lu un magnifique Hagrid/Harry.. .Impliquant également Granger, Londubat, Weasley et Lovegood. Hmmm, delicious !

-Dobby ne veut pas savoir…Dobby ne sait rien ! Dobby n’imagine rien ! »

L’elfe de maison se précipita contre mon buffet et commença à frapper sa tête contre ce dernier :

« Méchant Dobby ! Méchant ! »

Le buffet en question étant plutôt solide, j’étais tranquille pour quelques instants. Je me tournais vers Rogue :

« Vous êtes là pour m’en empêcher aussi ?

-J’aimerais surtout que vous répariez la terrible humiliation que vous m’avez fait subir, Miss Koraline… »

Une humiliation…Voyons, une humiliation…Qu’y avait-il de pire qu’un yaoi avec Harry Potter qui, soit dit en passant, n’était qu’un projet qui n’allait probablement pas se concrétiser ? Hmm…

« Quoi, vous voulez que je supprime le lemon qui vous implique ? D’accord, il est nul, ça part en description scientifique qui évoque plus un cours de biologie qu’un acte amoureux, en plus de vous faire passer pour un pleurnichard, mais, hé, il est quand même sympa ! Et puis, je vous ai mis avec Lily, vous devriez être content ! »

De sa voix glaciale, le professeur rétorqua :

« Pas cela, Miss Koraline… Bien qu’il me ferait grand plaisir que ce torchon retourne dans le néant dont vous n’auriez jamais dû le sortir…

-Torchon , torchon, vous y allez fort ! Vous savez combien de temps ça m’a pris pour l’écrire ?

-Deux heures. Avec une musique idiote dans les oreilles. En chantant comme une imbécile. Excusez-moi si je me refuse à éviter de froisser votre fierté d’écrivain… »

Je n’aurais jamais cru que l’on puisse mettre autant de venin et de haine dans le mot « écrivain ».

« Je suis sûre que vous pourriez rendre la formule « Ô nom de la lune, je vais te punir » atrocement flippante… »

Severus se contenta d’un haussement de sourcil fort évocateur. En tout cas, moi, je commençais à être sérieusement endolorie. Ce petit enfoiré de Dobby avait trop serré les liens…Il avait dû le faire exprès, le saligaud.

« Hmm…Vous vous sentez humilié parce que vous saviez que j’avais l’intention d’écrire prochainement une fanfic en vous pairant avec une femme moche, mais dotée d’une intéressante personnalité,  et qui, qui plus est, serait une amie d’Ombrage ?

-Cela, vous me l’apprenez, Miss Koraline…Et je vous le déconseille fortement… »

Je commençais à être à court d’idées et les coups de tête de Dobby, suivis de « Méchant Dobby ! » ne m’aidaient guère à me concentrer.

« J’ai le droit de me tromper combien de fois avant le game over, Severus ?

-Pardon ? »

Je haussais tant bien que mal les épaules :

« Nan, mais je dis ça, je dis rien…Je devrais arrêter de jouer à Ace Attorney, moi… »

Et cesser de passer toutes mes journées à moitié à poil devant mon ordinateur, aussi…Mais pour faire quoi ? Aller dehors ? Au soleil ? Hérésie ! Ma peau sensible risquerait de briller…

Un « Cerveau en éruption ! » crié plus tard, j’eus enfin la réponse à mon problème :

« Je vous ai fait donner des points à Gryffondor dans ma fanfic ! Ah ! Ah ! J’ai raison, hein ? Votre fierté ne peut pas le supporter ! »

Le professeur se crispa et je continuais, inconsciente du danger :

« Vous vous dites que vous vous êtes trahi jusqu’à un point de non-retour ! Rendez-vous compte, dix points à Neville Londubat ! Neville Londubat ! Incapable de réussir une potion, tout juste bon à casser toutes vos précieuses fioles…Et vous lui avez donné dix points ! Et tout ça pour le fils de Voldemort qui est à Poufsouffle ! »

Un grand « HA HA HA ! » s’extirpa de mes poumons et, laissant ma folie furieuse se délivrer, je continuais :

« Eh bien, vous savez quoi ? Je vais l’écrire, ce yaoi ! Oh oui, vous allez prendre Harry dans toutes les positions…Oh non, encore mieux, IL sera le dominant ! Et vous lui banderez les yeux parce que cela vous rappelle trop Lily, donnant dix points à Gryffondor à chaque coup de rein et… »

Le reste ne fut que noirceur.

AAAAAA

« …Et c’est comme ça que, en me réveillant, j’ai découvert avec stupeur que toute ma fanfic Prince of Darkness avait été effacée sur HPFanfiction ! Et mes reviews avec ! Les monstres ! »

Mon amie et lectrice, Alice, me considéra avec un regard pour le moins sceptique :

« Dis plutôt que, dans le coma le plus total, tu as supprimé ton histoire toute entière au lieu d’un chapitre mal posté. 

-Mais pas du tout ! Puisque je te dis que Dobby et Severus sont venus chez moi pour me torturer ! Et effacer mes fanfics au passage… »

Alice soupira, envisageant probablement d’appeler l’HP pour que mon cas problématique soit traité.

« Tu sais quoi ? Ton histoire idiote, tu n’as qu’à t’en servir pour les dix ans de ton site, là, HPfanfic. T’es pas censée écrire un truc sur toi qui rencontre des personnages de Harry Potter ?

-Ouais, mais je suis aussi censée les tenir occupé. Or, à part m’attacher et me reprocher des trucs, ils n’ont pas eu une superbe interaction avec moi… »

Alice grogna, agacée :

« Eh bien, rajoutes que tu as joué au tennis avec eux, alors ! Et arrête avec cette histoire à dormir debout ! Ca n’intéresse personne.

-Bon…Ok… »

AAAAAA

Le reste ne fut que noirceur. Et on a joué au tennis, au fait. C’est moi qui a gagné. Voilà, voilà.

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.