S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Par le grand marteau de Grabthar, je jure que tu auras ta vengeance. par Kathleen

[6 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Ce texte a été écrit pour le concours "Dans le monde des Moldus" de Tempérance
Note de chapitre:

Les passages en italique sont extraits du film Galaxy Quest. Pour avoir quelques détails à propos du film : http://fr.wikipedia.org/wiki/Galaxy_Quest
Par le grand marteau de Grabthar, je jure que tu auras ta vengeance.

Severus Rogue se trouvait dans un endroit qu’il ne connaissait absolument pas. Ca ressemblait aux coulisses d’une scène de théâtre. Il était face à un curieux individu qu’il n’avait jamais vu auparavant. De toute évidence, il aurait dû lui demander ce qu’il faisait ici et qui il était. Mais ce ne fut pas la question qui sortit de sa bouche.

- Je ne dirai pas cette affligeante réplique, une seule fois de plus !

Quelle réplique ? se demanda aussitôt Severus. Mais il n’eut pas le temps d’en apprendre plus que l’inconnu le poussa dans une pièce où il se retrouva face à une foule en délire. Severus n’était pas très sociable, mais il était persuadé de savoir ce que la foule attendait de lui et plongea dans un profond salut, digne et fier. Severus ne serait jamais autre chose que digne. Pendant qu’il le faisait, il entendit sa propre voix prononcer derrière lui :

- Par le grand marteau de Grabthar, je jure que tu auras ta vengeance.

Il se retourna pour affronter sa propre image en train de prononcer ces paroles. Voilà qui devait être l’affligeante réplique dont il parlait un peu plus tôt. Ne tenant pas à paraître ridicule, il rejoignit le groupe composé de plusieurs personnes qui devaient être comme lui, et comme il l’avait deviné, acteurs. Pour avoir eu un père Moldu, Severus savait ce que voulait dire télévision et cinéma, même s’il n’en avait jamais profité. On annonça soudain celui qui semblait être le héros de tout le monde, et il entra en débitant le texte qui passait à l’écran. Quel frimeur ! songea Severus. Il pourrait faire preuve d’un peu de modération. Quand le présentateur annonça que les acteurs allaient signer des autographes, Severus vit tous les acteurs tourner un regard indigné vers le capitaine. Pour ne pas générer de soupçon, il en fit de même.

Le premier problème pour signer des autographes quand on était dans la peau d’un total inconnu, c’était qu’on ne pouvait pas signer du nom de la personne, puisqu’on ne la connaissait pas. Severus surmontait cette difficulté en signant d’un gribouillis informe qui ne laissait transparaître ni nom ni lettre, ainsi personne ne se doutât de rien. Le second problème n’était malheureusement pas soluble aussi facilement. Severus commençait à comprendre pourquoi le légitime propriétaire de son corps était lassé de cette stupide réplique. Tous les fans la lui disaient l’un après l’autre avant de tendre leur papier. Dans un regard de braise qui avait traumatisé bien des élèves de Poudlard, il attrapa le papier suivant, coupant la parole à son propriétaire et signa.

- Suivant…

Quelques minutes plus tard, alors qu’une fille posait une question concernant la relation sentimentale de son personnage à la voisine de Severus, le prétentieux capitaine vint les rejoindre, ce qui eut pour effet de faire fuir l’actrice. Il secoua la tête, mais quand le capitaine revint, ce fut pour s’en prendre violemment à un garçon qui lui posait des questions. Ce type n’était pas normal, Severus en était parfaitement convaincu. Il se fit ramener chez lui avant qu’on lui rappelle le rendez-vous du lendemain. Décidé à se familiariser avec ce nouveau corps, il dénicha une vieille cassette de la fameuse série dans laquelle il était censée avoir joué et, bien qu’il pensât aussitôt que ce n’était qu’un monceau de fariboles, se força à la regarder jusqu’au bout. Le générique jouait le final quand le téléphone sonna.

- Oui ?
- C’est Gwen. Je suis inquiète pour Jason.
- Il a juste, fait sa crise, c’est pas grave, ricana Severus qui commençait à se lasser de toutes ces stupidités.
- N… Non, je t’assure, Alexander, je ne l’avais jamais vu s’énerver comme ça. Pas contre un fan. Ca m’a vraiment fait un drôle d’effet.
- Gwen, répondit aussitôt Severus de sa voix la plus méprisante. J’ai sans-doute déjà dû le dire mais il est mentalement instable.
- Oh, je… je me fais du souci. Ca ne lui ressemblait pas, tu comprends ?
- Je comprends ce que tu ressens, mais on n’y peut rien. Alors, va te coucher et on lui parlera demain.
- Oui, tu dois avoir raison. Bonne nuit, Alexander.
- Bonne nuit !

Severus grimaça d’un air dégoûté. Il n’avait jamais été aussi aimable, même avec un Serpentard. Bien entendu, il ne désirait pas attirer les soupçons sur lui. Mais pourquoi c’était lui que cette Gwen avait choisi d’appeler pour lui parler des crises de personnalité du héros de l’histoire ? Grommelant, il alla se coucher. Le lendemain, dans la voiture, les différents acteurs eurent à retenir une réplique. Severus la mémorisa sans peine, mais rien qu’à l’idée de la dire, il poussa un profond soupir Néanmoins, quand son tour vint, il la prononça :

- Par le grand marteau de Grabthar, vous y viendrez tôt ou tard.

C’était dégradant, il avait l’impression de faire un spot de publicité. L’actrice dénommée Gwen coupa un cordon et les acclamations emplirent les lieux. Tous les acteurs semblaient agacés de l’absence du capitaine mais n’osaient pas en parler. Quans il arriva, ce fut donc Severus qui se fâcha, profitant du fait qu’il serait très plaisant pour lui d’ennuyer quelqu’un, surtout qu’ils étaient encore en train de signer des autographes.

- Est-ce que tu sais l’heure qu’il est ? Tu aurais aussi bien fait de ne pas venir du tout.

Il fut déçu que le capitaine ne parût pas ennuyé du tout. Il commença à partir dans un grand délire à-propos des extraterrestres qui lui auraient prétendument rendu visite et l’aurait prétendument emmené dans l’espace. Severus était persuadé que l’homme était bel et bien devenu complètement fou. Il se leva et s’en alla jusqu’à la voiture. Les autres le suivirent mais une fois à l’intérieur, l’un des acteurs se demanda s’il ne s’agissait pas d’une opportunité.

- Oh Fred, rétorqua Severus qui avait miraculeusement retenu les prénoms des membres de l’équipe, il était soûl. Ne me dis pas que tu crois vraiment qu’il nous proposait du travail ?

Mais aussitôt, tous les membres de l’équipe se regardèrent. Visiblement, ils s’étaient compris à demi-mot et repartirent tous en direction opposée. Severus ne put rien faire d’autre qu’y aller avec eux. Ils traversèrent un entrepôt où ils découvrirent l’une des personnes que ce Jason leur avait présentées.

- Ah, s’écria la dénommée Gwen, nous aussi, nous venons.
- Vous désirez tous venir dans le vaisseau ? interrogea la jeune femme.
- Oui, nous désirons tous venir dans le vaisseau. Ou bien, nous travaillons tous ensemble, ou bien nous ne faisons rien du tout.
- Magnifique, s’enthousiasma la bizarre déléguée des employeurs. Le commandant m’avait demandé de ne pas rompre le contact au cas où vous changeriez d’avis. Protector, je demande quatre enveloppes…
- Heu, moi aussi ! interrompit le présentateur de la veille qui était en fait un acteur ponctuel ayant joué dans un seul épisode.
- Cinq enveloppes interstellaires pour départ immédiat.

Une lueur apparut au dessous des pieds des acteurs, y-compris ceux de Severus, qui commença à songer que quelque chose n’était peut-être pas aussi normal que cela.

- Je me ferai une joie de vous accueillir dans ma texture réelle à votre arrivée. Fin de la transmission.

Et la déléguée disparut. ce n’était visiblement qu’un hologramme, mais ce n’était pas une technologie qui existait, du moins, pas à la connaissance de Severus. Un liquide bizarroïde l’entoura et il se retrouva soudain propulsé dans… il ne savait pas exactement dans quoi en fait, mais il sentait que tout cela n’était pas normal. Ils arrivèrent, frigorifiés, dans une sorte d’espace d’accueil aux allures de vaisseau. D’étranges bruits provenaient de derrière la porte fermée qui s’ouvrit, dévoilant d’étranges poulpes violet et orange. Les tremblements étaient maintenant dus à la fois au froid et à la peur. Les poulpes s’approchèrent alors qu’ils ne pouvaient pas bouger et passèrent de mystérieux objets autour des acteurs. Il sembla à Severus qu’on les examinait. Une fois l’examen terminé, ils se reculèrent, déclenchèrent quelque chose, et devinrent soudain des personnes normales, habillées comme les commanditaires aperçus plus tôt.

- Je vous présente toutes nos excuses, déclara celui qui se trouvait au centre. Nous avons oubliés de quitter notre apparence d’origine.

Tandis qu’il disait cela, Jason arriva, apparemment réjoui, tapotant sur l’épaule de celui qui venait de s’exprimer.

- Je suis content que vous soyez venu ! Qui est-ce qui veut visiter ?

L’acteur supplémentaire imprévu poussa un cri de terreur tandis que les autres restaient immobiles. A cet instant, celui qui jouait le technicien arriva en bon retardataire, impressionné par le processus mais nullement figé de panique comme tous les autres. Finalement, tout le monde se décida à suivre Jason un peu partout.

- Oui, oui, secouez-vous dans tous les sens, ça ira mieux, lança Jason avant de tendre à Severus un paquet de chewing gum. Tiens, prends un chewing, ça aide !
- Où est-ce qu’on est ?demanda l’acteur qui jouait le pilote pendant que Severus prenait un chewing gum.
- Dans le vingt-troisième cadran du secteur Gamma. Il y a une carte à l’avant du vaisseau.
- Bienvenue, mes amis ! lança un autre de ces types bizarres dont Severus savait maintenant que c’était des poulpes.
- Lui c’est Mathesard, c’est leur chef, précisa Jason.
- Je m’appelle Mathesard, annonça-t-il en faisant le signe des navigateurs de la série.
Au nom de tout mon peuple, je tiens à vous remercier du plus profond de notre cœur.

- Mathesard, je vous présente mon équipage.

Génial, songea Severus. Cette série a même des fans dans l’espace.

- Professeur Lazarus ! lança Mathesard en tendant les bras vers lui.

Oh non, il ne va pas me serrer dans ses bras, s’affola le Maître des Potions. Mais il se contenta de lui serrer cordialement la main avant de baiser celle de Gwen. Puis, il serra la main des trois autres acteurs. Gwen s’étonna aussitôt qu’il les connût.

- Il n’y a pas un homme, une femme ou un enfant sur ma planète qui ne vous connaisse pas. Depuis que nous recevons les images de vos documents historiques, nous étudions chacune de vos missions, ainsi que vos stratégies dans les moindres détails.

Severus était éberlué. Ces imbéciles pensaient que la série était vraie. Ils pensaient qu’il était un extraterrestre. Mais ils étaient débiles ou… Bon, en fait, c’était eux-mêmes des extra-terrestres alors cela pouvait éventuellement se comprendre. Mais pourquoi cette imbécile de Jason jouait-il leur jeu ? Visiblement, ils avaient basé toute leur civilisation sur une simple série télévisée. Severus comprit alors que le sens de leur vie serait perdu s’ils apprenaient la vérité. Donc, il mourrait d’envie de leur dire.

- Est-ce que c’est un vaisseau spatial ? demanda Gwen.
- Non, ça c’est le port intermédiaire d’embarquement, répondit Jason. Ca vous dirait de voir le vaisseau ?

On les conduisit donc au vaisseau. Severus fut stupéfait en reconnaissant trait pour trait l’endroit comme celui de la série. Pendant qu’ils visitaient, l’ensemble des acteurs demanda à Jason ce qui se passait ici. Il sembla confiant mais ça ne rassura pas Severus. Quelques minutes plus tard, il tenta de les convaincre de ne pas repartir. S’il n’avait pas tellement voulu passer inaperçu, Severus aurait pu lui faire remarquer que de lui dire « C’est le plus grand rôle de ta vie. » ne le motiverait pas beaucoup, mais ça importait peu. Jason se délectait dans son rôle de capitaine, surtout avec un équipage aussi immense.

- Il en fait des tonnes, soupira Severus. C’est incroyable.

En entrant dans le cockpit, ils furent invités à rejoindre leurs places. Severus se félicita d’avoir regardé un épisode et rejoignit son siège. Une bande d’extraterrestres allumés envahirent la pièce au moment du décollage. Comme ils s’étaient basés sur la série, les mouvements du pilote n’étaient pas trop compliqués, heureusement pour lui. Jason annonça le décollage et bien qu’il hésitât, le jeune acteur parvint à faire partir le vaisseau. Ils effleurèrent les murs dans le tunnel de départ, mais ils en ressortirent en un seul morceau. C’était le plus important.

Après le départ, ils furent invités à déjeuner. Avec beaucoup de gentillesse, les extraterrestres avaient synthétisé des aliments en provenance de chacun des lieux de naissance des personnages. Or, celui de Severus était, rappelons-le, extraterrestre. Il regarda avec dégoût les bestioles gigotant dans un curieux liquide qu’on voulait lui faire manger. Si seulement il avait sa baguette magique ! Néanmoins, quand on lui demanda s’il appréciait :

- Elles sont comme ma mère les faisaient…

Comme si Eileen Rogue eût jamais cuisiné ces choses étranges. Il eut aussitôt envie de précipiter la fin de l’aventure.

- Alors Mathesard, ce… Sarris avec lequel nous devons débattre, que veut-il exactement ?
- Il a entendu parler de l’appareil, l’Omega 13.

Severus n’avait aucune idée de ce dont il parlait mais pour un connaisseur de la série, cela devait vouloir dire quelque chose. Mais visiblement les extraterrestres ignoraient à quoi ils servaient. Comme Jason n’en savait pas plus, il éluda la question et leur jeune pilote en profita pour suggérer de le mettre en marche. Néanmoins, étant donné les conséquences d’une erreur de fabrication, la désintégration de toute matière dans l’univers, ceci était totalement hors de question.

Mais apparemment, Sarris n’avait jamais vu la série, ou comme l’appelaient les extraterrestres, les documents officiels. L’équipage se demanda donc comment il avait pu connaître l’existence de l’objet. Ils apprirent que le précédent commandant des extraterrestres avait révélé l’information à Sarris après sa capture. D’après l’enregistrement dérobé sur place, les tortures du terrible monstre extraterrestre n’étaient souhaitables à personne. Severus songea combien ce Sarris plairait à Lord Voldemort.

Aussitôt, tous les acteurs, Severus compris, furent d’accord pour quitter le vaisseau et rejoindre la Terre. Ce n’était plus un jeu, leurs vies étaient sur le point d’être menacées et il n’était pas question de rester. Jason tenta de demander le repli pour l’équipe mais il les informa alors que Sarris venait d’arriver. S’ils partaient, ils seraient aussitôt tués. Ils étaient contraints de regagner le poste de pilotage. Au moment où le monstre apparut à l’écran pour les menacer, Severus se réveilla en sursaut. Il n’avait jamais été aussi ravi de se retrouver dans ses Appartements du Manoir Malefoy, actuellement Quartier Général de Lord Voldemort.

- C’est fini, terminé ! Je ne laisserai plus jamais Dumbledore me montrer un seul de ces films Moldus.
Note de fin de chapitre :

Il aura appris que c'est dangereux de regarder des films avec Dumbledore ^^ Merci de m'avoir lue.
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.