S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Sélections du mois


Félicitations à AliceJeanne et TeddyLunard, qui remportent la Sélection Action/Aventure !

Vous voulez revenir dans le Futur ? Lors du mois de novembre c’est possible avec la Sélection Next-Gen ! Vous avez jusqu'au 30 novembre pour lire les 10 textes proposés par les lecteurs et les lectrices et voter ici.

Et pour le mois de décembre, le thème et les textes vous attendent déjà avec la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez découvrir ces 12 histoires jusqu’à la fin de l’année et vous pourrez voter à partir de décembre. Pour en savoir plus, rendez-vous ICI !


De L'équipe des Podiums le 01/11/2022 19:00


15ème Échange de Noël


Le traditionnel Échange de fics de Noël est de retour pour sa 15ème édition !



Et cette année, vous pouvez écrire et recevoir : des fanfictions Harry Potter, des histoires originales... mais aussi des fanfictions sur d'autres fandoms ! Envie de nous rejoindre ?


Ça se passe d'ici le 31 octobre sur ce topic du forum HPF !


De L'équipe de modération le 23/10/2022 17:22


126ème Nuit d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 126 édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 21 octobre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De L'équipe des Nuits le 16/10/2022 11:07


Sélections du mois


Félicitations à Fleur d’épine, Ella C, Eejil9 et CacheCoeur, qui remportent la Sélection Femslash !

Vous voulez de l’action ? De l’aventure ? Ce mois de Sélections est fait pour vous ! Le Jury des Aspics vous invite à lire sur ce thème en octobre avec la Sélection Aventure/Action ! Vous avez jusqu'au 31 octobre pour lire les 5 textes proposés par les lecteurs et les lectrices et voter par ici.

Et au mois de novembre, partez dans le futur avec la Next-Gen ! Vous avez jusqu’à la fin du mois d'octobre pour nous faire découvrir sur ce thème si vaste vos deux fanfictions favorites (ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots. Pour proposer des textes, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news !

Il y a également la Sélection Fanfictions longues pour occuper vos nuits d’insomnies ! Jusqu’au mois de décembre, venez découvrir 12 histoires incroyables ! Pour en savoir plus, rendez-vous ICI.

 

 


De L'équipe des Podiums le 03/10/2022 23:05


Chez la psy par Alena Aeterna

[12 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Ecrit pour la série : C'est pas tous les jours que votre site préféré fête ses dix ans, n'est-ce pas ?
Note de chapitre:

 

J'écris la date d'aujourd'hui au coin d'une feuille, attendant le premier patient de la journée. J'accepte les gens qui ne viennent pas sur rendez-vous et j'espère que je ne vais pas encore tomber sur une personne au bord du suicide. Ces cas-là sont trop récurrents et finissent vite par lasser tous les praticiens qui font le même métier que moi. Franchement, il y a des jours où je me demande pourquoi je suis psychologue mais c'est par passion que j'ai choisi de faire ça et je ne vais pas me mettre à le regretter. De plus, nous sommes au mois de juin, il fait beau, le soleil brille et on entend le chant des oiseaux, tout ce qu'il faut pour détendre les patients et pour éviter que je désespère trop vite.

Le premier patient arrive enfin et je comprends que ma journée ne sera pas de tout repos. C'est un jeune homme aux cheveux noirs en bataille, aux yeux verts avec une cicatrice en forme d'éclair sur le front. Il doit sûrement être majeur pour que ma secrétaire l'ait accepté mais il me parait encore très jeune. Il a l'air désorienté à sa façon de tourner en rond dans la pièce avant de s'asseoir dans le siège en face de moi. Il me dévisage longuement mais ne dit rien, attendant que je prenne la parole, ce que je fais sans me faire prier. Je lui demande son nom tout en lui précisant que tout ce qu'il dira restera entre nous, qu'il est sous la protection de la confidentialité.

Il se présente et j'apprends qu'il se nomme Harry Potter. Son nom, associé à son apparence physique, allume dans ma tête une sonnette d'alarme mais je ne dis rien, hochant la tête. Il continue, me parlant de son existence difficile chez sa famille d'adoption, m'avouant qu'il a été heureux de rentrer à Poudlard, une école de sorcellerie très connue. Il me narre ses aventures, racontant les périples qui l'ont mené jusqu'à un certain Voldemort qui a été responsable de la mort de beaucoup de monde. Apparemment, ce fameux mage noir a aussi été l'investigateur de certains problèmes que nous avons eus, nous les moldus. C'est comme ça qu'Harry nous nomme, nous les gens dépourvus de magie.

Je l'encourage à continuer son récit même si je note sur la feuille qu'il a l'air mentalement dérangé. La magie n'existe pas, les sorciers non plus et c'est impensable qu'un jeune homme comme lui ait pu survivre à autant d'obstacles sans perdre la raison. Il faut croire qu'il est tellement fou qu'il peut inventer toute sorte d'histoires. Je devrais peut-être lui conseiller de devenir écrivain, ça lui ferait un bon sujet de romans mais le problème c'est qu'il a déjà repris les aventures d'un homonyme à l'aspect physique identique. Dommage que l'on soit le trois juin parce que je pourrais presque jurer que c'est un fan de la saga Harry Potter qui a voulu se déguiser afin de venir m'embêter.

Je l'écoute jusqu'au bout et, au moment de partir, il me remercie d'avoir été si attentive puis il s'en va. Je soupire en rayant son nom de la feuille avant d'en prendre une nouvelle, attendant qu'un patient un peu plus équilibré mentalement fasse son entrée. Mais c'est une jeune femme du même âge que ce fameux Harry qui rentre. Ses cheveux bruns sont ébouriffés et s'accordent avec ses yeux noisette brillant d'intelligence. Elle tient dans ses mains un sac en perles assorti à sa robe. Elle prend place sur le fauteuil en face de mon bureau et décline son identité, m'informant qu'elle s'appelle Hermione Granger. Mon stylo reste en suspensions au-dessus de la feuille alors que j'hésite à écrire quelque chose.

Elle n'attend pas que je prenne la parole, se lançant à vitesse stupéfiante dans le récit de ses aventures. Elle continue ensuite en me disant qu'elle s'inquiète tellement pour son meilleur ami qu'elle a cru bon de me l'envoyer. Elle pense que le fait d'avoir tué quelqu'un le perturbe un peu et je me retiens de dire qu'elle aussi doit être très perturbée. Il faudrait que je demande s'il y a une journée spéciale dédiée aux romans dont ils sortent leurs noms parce qu'avoir deux personnes dans la même journée nommés d'après une même oeuvre littéraire, c'est quelque chose de rare. Je n'arrive pas à placer un mot tant elle est plongée dans ce qu'elle raconte et je finis par fermer mon stylo, la laissant s'essouffler dans sa tirade.

Tout comme Harry, elle me remercie et s'en va sans attendre une remarque de ma part. Je regarde l'heure sur ma montre et soupire encore une fois en voyant qu'il me reste plus de deux heures avant ma pause déjeuner. Un homme étrange arrive à son tour, grand, pâle, le crâne dénué de cheveux, des trous à la place des narines, des yeux rougeoyants comme des rubis et des mains aux doigts longs et fins. Il correspond parfaitement à la description du fameux Voldemort et, tout ce que j'arrive à penser en cet instant est que j'ai la chance d'accueillir un mort comme patient. Suis-je en train de devenir assez folle pour avoir des idées aussi étranges ?

Il s'assoit et part dans son délire personnel, regrettant de ne plus pouvoir faire de magie, souhaitant plus que tout voir mourir Potter maintenant qu'il ne peut plus rien faire. Il a encore quelques contacts avec tout ce qui est matériel mais il ne peut plus se nourrir. Et comme il a perdu son animal de compagnie favori nommé Nagini, il se sent plus seul que jamais. Il ne se confiera jamais à ses Mangemorts, ils n'en valent pas la peine mais comme il a vu son ennemi et la sang-de-bourbe venir chez moi, il s'est dit qu'il allait aussi venir faire un petit tour. Ma côte de popularité va finir par augmenter et faire de moi la meilleure psychologue des fous sortis tout droit de best-sellers.

J'ai l'impression d'être une statue, hochant seulement la tête, n'ayant même pas une seule seconde pour répondre. Plongé dans ses réflexions, le Seigneur des Ténèbres sort de mon cabinet et cède sa place à un vieil homme à la longue barbe blanche, au regard bienveillant et aux lunettes en demi-lune. Il me sourit franchement et me dit que je dois trouver ça étrange de rencontrer autant de sorciers en si peu de temps. J'acquiesce sans parler, comprenant que j'ai devant moi le fameux Albus Dumbledore, directeur défunt de Poudlard. Je suis censée avoir de la chance, n'est-ce pas ? Rencontrer quatre sorciers, dont deux morts, devrait me réjouir mais j'ai plutôt l'impression d'être passée du côté de la folie.

- Ne vous en faites surtout pas, d'ici demain, tout sera fini. Une expérience du nouveau professeur de botanique, Neville Londubat, a eu quelques répercussions et a créé une faille spatio-temporelle entre votre époque et la nôtre. Ou devrais-je dire, les nôtres. Ne soyez donc pas surprise en me voyant alors que Tom était devant vous tout à l'heure. Je viens directement de la troisième année à Poudlard du jeune Harry.

Tout s'embrouille dans mon esprit mais je le laisse parler. Il me raconte beaucoup de chose puis, comme les autres, il s'en va. Un gargouillement de mon ventre et un coup d'oeil à ma montre me confirment qu'il est midi et que je peux enfin prendre ma pause. Je jette à peine un regard à ma secrétaire en fermant mon bureau à clefs et je soupire de bonheur en sentant l'air frais sur mon visage. Bien, si demain toute cette folie sera finie, je n'ai plus qu'à me dire que j'ai rêvé. Après tout, j'ai peut-être un peu trop bu hier, lors de ma soirée chez ma meilleure amie. J'hésite d'ailleurs à lui donner un coup de fil pour lui raconter puis je me dis qu'elle risque sans doute de me traiter de folle.

- Vous avez du courage de les supporter tous les quatre en si peu de temps.

Une voix froide, des cheveux gras et noirs, le teint cireux, le nez crochu, habillé comme s'il allait à un enterrement, Severus Rogue se tient devant moi. Je suis assez étonnée de ne pas l'avoir plus tôt sur mon chemin étant donné qu'il est juste en face de moi mais comme j'ai décidé de ne plus chercher quelque chose de cohérent aujourd'hui, je ne fais qu'hausser les épaules. Après tout, je n'allais pas refuser des patients et ils n'étaient finalement pas si terribles que ça. Il ne dit rien et moi non plus, ce qui finit par installer un silence pesant entre nous. Il propose de me tenir compagnie, ce qui me fait m'étouffer de rire. Lui, un être froid, calculateur et peu sociable souhaite combler un trou dans ma journée ? Quelle bonne blague !

Je sors mon téléphone portable et jette un coup d'oeil à mes messages avant de froncer les sourcils. Je ne suis pas la seule à côtoyer des personnes du monde des sorciers, apparemment. Ma soeur m'a envoyé un message d'urgence pour me dire qu'une folle psychopathe armée d'un morceau de bois et d'un couteau vient d'arriver chez elle. Je pose une question au professeur de potion qui confirme mes craintes : Bellatrix Lestrange a débarqué chez ma soeur ! Comprenant que nous ne sommes que de pauvres moldues qui n'ont rien demandé à personne, Severus me fait transplaner pile devant la porte de la maison de ma soeur et je me retiens de vider le contenu de mon estomac dans le caniveau. Je déteste déjà cette sensation étrange d'avoir l'impression que mon corps n'est plus relié à mon esprit.

Quelques minutes plus tard, je suis chez moi avec diverses personnes dans le salon. Bellatrix s'est calmée sous la menace de Voldemort qui se tient à une distance respectable du Survivant. Ce dernier le surveille avec attention mais il adresse quand même quelques mots à Hermione et à Ron. Le roux était chez ma voisine, avec tous les membres de sa famille. Je ne sais pas, d'ailleurs, si j'ai bien fait d'accepter les jumeaux chez moi car il risque d'y avoir de la casse. Severus s'entretient avec Dumbledore sur le moyen de me faire oublier tout ça mais le directeur affirme qu'il est inutile de me lancer un " oubliette ". Au moins, il se soucie de ma mémoire ! Comment je vais faire si jamais ils loupent leur sortilège et que j'en oublie jusqu'à mon nom ? Pour le boulot, ça ne sera pas très pratique !

Et encore, c'est sans compter sur les maraudeurs, accompagnés de Lily Evans Potter, qui ont décidé de débarquer eux-aussi. Ils n'ont pas l'apparence qu'ils avaient lors de leurs études mais plutôt celles qu'ils gardent de leur mort. Sirius et James se chamaillent sous les regards blasés de Remus et Lily qui ont l'air d'hésiter à les faire interner. Mais ça, c'est mon job ! Et s'ils veulent s'en prendre à quelqu'un, ils feraient mieux de faire la morale à Peter Pettigrow qui les a trahis. Non mais franchement, confier leurs vies à un animal aussi stupide et déloyal qu'un rat ! On aura décidément tout vu ici ! Mais comme je ne peux pas me mêler de ce qui ne me regarde pas, je continue mon inspection de la foule, remarquant que les sorciers se font de plus en plus nombreux chez moi.

Je devrais appeler ma maison " Refuge des fous ", maintenant qu'elle est presque pleine à craquer de sorciers, sorcières, mages et oiseaux. Oui, des oiseaux. Le Phénix de Dumbledore est endormi sur un des canapés, roulé en boule alors qu'Hedwige volette dans le salon au-dessus de son propriétaire et de ses deux amis. Et c'est aussi sans compter sur Nagini qui se faufile entre les pieds des sorciers pour retourner auprès de son maître. Heureusement qu'Hagrid n'a pas son araignée parce que j'aurais pu faire une crise cardiaque. D'ailleurs, heureusement tout court qu'Hagrid ne soit pas là car je n'ai pas assez de place pour accueillir un géant dans ma maison. D'un autre côté, j'aurais bien aimé rencontrer un hippogriffe au moins une fois dans ma vie.

Les professeurs s'entretiennent tous les uns avec les autres. Je me retiens de dire à Trelawney que j'ai des jeux de cartes et des boules de cristal si elle veut lire l'avenir. Pour tout avouer, je me sens un peu blasée et très fatiguée alors que je ne suis pas retournée au travail cet après-midi. J'irai m'excuser demain en prétextant une surcharge de travail. Après tout, ils ne seront plus là quand minuit sera passé donc profitons-en. Je les observe tous une dernière fois puis monte me coucher avant de programmer le réveil plus tôt que d'habitude. Rien ne me garantit que tout sera propre demain et je ne veux pas laisser la pagaille à la maison avant de partir. L'esprit occupé à me demander si je rêve ou non, je ferme la lampe et j'entends les jumeaux Weasley rire dans le couloir. Je soupire avant de fermer mes paupières et de m'endormir au son des conversations du monde magique.

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.