S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

32ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 32e édition des Nuits Insolites se déroulera le samedi 18 février à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits en ce mois de Saint-Valentin. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic. A très bientôt !

 


De Les Nuits le 06/02/2023 15:45


128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Strangers When We Meet par Lou Lovegood

[8 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Le titre est une chanson de David Bowie.
Cela fait des années que je lis des fanfictions sur HPF sans en avoir jamais écrit une moi même.
L’anniversaire du site est donc une très bonne occasion pour qu’enfin je me lance !

Happy 10th !
Note de chapitre:

A l’exception de trois répliques qui sont en anglais dans le texte ( et annotées à la fin du chapitre), tous les dialogues sont en français, mais imaginez qu’ils sont en anglais !
Strangers When We Meet

Donna n'était pas quelqu'un qui dormait beaucoup, pas parce qu'elle n'aimait pas dormir, au contraire elle adorait se prélasser dans son lit et rêver, mais parce qu'elle avait le sommeil léger et une imagination suffisamment impressionnante pour se créer un monde au moindre bruit entendu.
Mais cette nuit là en plus, Donna avait bu, et plus qu'un simple verre de bière, non pas qu'elle tienne bien l'alcool de toute façon. Mais donc Donna avait suffisamment bu pour décroître plus encore son imagination et troubler son sommeil, déjà réduit de quelques heures, la soirée s'étant finie tard, ou tôt, selon le point de vue.

Etant ce qu'elle est, Donna ne s'était donc pas particulièrement inquiétée de voir deux silhouettes au bout de son lit. Ce qui n'était malheureusement pas le cas de son amie Lola qui s'était mise à hurler et crier au voleur. Donna regrettait ce réveil si soudain car elle était en plein milieu d'un rêve dans lequel deux inconnus veillaient sur elle pendant son sommeil. Mais était-ce bien un rêve finalement ? Au vu de son amie qui criait et des deux silhouettes qui ne semblaient pas vouloir s'évanouir, elle en doutait.
La première chose qui lui vint à l'esprit fut de chopper deux oreillers, de se mettre debout sur son lit et de viser les deux inconnus avec.
Les sons qu’ils émirent, un petit cocktail de « Ouch ! » et « Ow ! » lui confirma deux choses :
De l'une, il y avait réellement deux inconnus chez elle, et de l'autre, elle visait excellemment bien.
Pendant qu’elle rassurait son amie et lui disait de se calmer, ses oreilles avaient bien assez souffert pour la nuit, les deux individus baragouinèrent entre eux, et la seule chose qu’elle comprit fut « wand » et « not working », ce qui était heureusement suffisant pour qu’elle se dise que les deux inconnus étaient fous et anglais. Ce qui allait parfois de soi, pensa t'elle, et elle ne put empêcher un éclat de rire de sortir de sa bouche. La fatigue plus la situation en vinrent à s'en mêler et l'éclat de rire se transforma rapidement en fou rire. Les deux inconnus et Lola la regardaient maintenant, les yeux ronds. Il faut dire aussi que Donna était debout sur son lit et se tenait les côtes tant elle riait.
Le fou rire passé, elle sauta hors du lit, avec l’intention d’allumer la lampe, et s’adressa à eux dans un anglais presque parfait, il fallait bien que ses études de langues paient, "Would you mind telling me what you are doing here, in my place ?" *1.

Mais avant même qu'ils aient eu le temps de répondre, Donna avait appuyé sur le bouton et révélé les deux inconnus. Et la surprise était de taille ! Donna étant incapable de prononcer le moindre mot, les deux jeunes hommes saisirent l’occasion pour se présenter :
-I’m George Weasley, and he is my brother, Fred, dit le premier.
-We were experienced some…things and, er, we sort of appeared here, ajouta le deuxième. *2
Donna récupéra ses esprits et cria à tous, même Lola, de sortir de sa chambre, puis claqua la porte derrière eux et s'assit sur son lit quelques secondes, afin de se donner le temps de réfléchir. Elle pensa tout d'abord que c'était une blague, mais les deux garçons ne lui disaient vraiment rien, elle se serait souvenu d'eux si elle les avait rencontré quelque part. L'hypothèse des deux acteurs jouant les jumeaux Weasley qui débarquaient chez elle, bien qu'attrayante, lui semblait, hélas, la plus improbable.
En revanche, pour Donna qui aimait la fiction et l'imaginaire, l'idée qui se filait doucement dans sa tête commençait de plus en plus à lui plaire. Combien de fois avait-elle rêvé que ses livres prennent vie devant elle ? Qu'importe les dangers, elle l'avait imaginé tant de fois que là elle refusait de rejeter ce rêve.
C'est donc souriante qu'elle sortit de sa chambre pour rejoindre ses hôtes, prévus ou non.

Lola, qui avait vite repris son sang froid, avait eu la bonne idée de les installer devant la télévision pendant qu'elle préparait du thé. Donna la rejoignit donc et après un petit conciliabule, les deux jeunes femmes s'installèrent sur le canapé voisin de celui dans lequel les deux jeunes hommes, ébahis par ta TV écran plat, étaient assis, puis entamèrent la discussion.
- Donc, d’ou venez-vous ? Commença Lola.
- La question est plutôt, de quand venez-vous ? Ajouta Donna. *3
- Pertinent en effet. Nous venons d'Angleterre, et de 1996. Je devine que nous ne sommes pas dans notre monde alors ? Puisque nos baguettes ne marchent pas, remarqua Georges
- Mais puisque nous sommes dans un autre monde, comment se fait-il que vous aillez l'air de nous connaître ? En tout cas vous avez eu l’air surprise de nous voir, et vous n'êtes absolument pas perturbées du fait que l'on parle de baguettes qui ne marchent pas, compléta Fred, intrigué.
Donna pensait qu'ils étaient vraiment aussi malins qu'ils l'étaient dans les livres. Elle leur sourit et leur répondit :
- Ici, nous sommes sur Terre, en 2014, plus précisément le 03 juin, et il doit être autour de 9h. La magie n'existe pas, il n'y a que des muggles si vous voulez. Mais si la magie existe vraiment, j'en veux bien une preuve !
- Quant au fait que l’on vous connaisse… C'est un peu particulier, ajouta Lola.
Les deux frères étaient encore plus curieux qu'il ne semblait possible de l'être.
- On serait désireux… , commença Fred
- …De savoir pourquoi ! Termina Georges, avant de taper dans la main de son frère. L'aventure qu'ils vivaient les excitaient beaucoup, et la patience dont ils avaient dû faire preuve à leur arrivée, ils étaient restés assis près de deux heures avant que les deux filles ne se réveillent, touchait à sa fin. Ils avaient hâte de découvrir 2014 malgré le fait que cela soit dans un autre monde.
Amusée, Donna leur raconta l'histoire de Harry Potter, et leur montra seulement les 5 premiers tomes en leur faisant croire qu'il n'y en avait pas plus, elle ne voulait pas qu'ils lisent leur avenir, il était déjà bien assez sombre comme ça.
- Un livre ? Comment pouvons n'être que des êtres de papier ? ça n'a pas de sens !
Donna leur répondit qu'elle savait bien qu'ils n'allaient pas la croire. Mais, qu'aussi invraisemblable que cela puisse paraitre, c'était la réalité dans son monde.

Ils ne dirent plus rien pendant quelques minutes, le temps de digérer la nouvelle, jusqu'à ce que Georges sorte de sa poche une boite de bonbons.
- Vous en voulez ? J'avais ça sur moi quand l'expérience nous a fait arriver ici, sous des gerbes de flammes, indolores !
Puis en regardant son frère, il ajouta avec un grand sourire :
" C'était super cool en fait ! On devrait tester ça plus souvent !"
Fred sous l'entrain de son jumeau, oublia cette histoire de livres, sourit et se tourna vers Lola :
-Tu devrais goûter, ce sont des nouveautés, on a pas encore eu le temps de mettre de la magie dedans, promis ! Lui dit-il en lui lançant un clin d'oeil.
Lola bien que méfiante piqua un bonbon, qui ressemblait comme deux gouttes d'eaux aux pastilles de gerbe, mais elle ne le savait pas et le mit donc dans sa bouche, sous les regards peu sérieux de Fred et Georges, qui semblaient sur le point de s'esclaffer. Ces mêmes regards se dépitèrent vite en constatant que rien ne se passait.
- Pas mauvais, mais pas exceptionnel ! Vous devriez gouter ceux qu'on fait ici, trop bons ! Leur dit-elle. Puis voyant leur mine déconfite elle rajouta :
- Je croyais que vous n’aviez pas mis de magie dedans ? bande de menteurs va ! Vous espériez que ça marche hein ?
De nouveau les têtes désolées des deux frères.
- Haha ! Si vos baguettes ne marchent pas, c'est qu'il n'y a pas de magie, et s'il n'y a pas de magie, celle dans les bonbons ne marchera pas non plus, je vous croyais plus intelligents que ça, je suis déçue ! Les taquina Donna.
-Ça valait le coup d'essayer ! Répondirent-ils en choeur.

Ils discutèrent quelques temps encore, le courant passait bien entre les deux françaises et les deux anglais de fiction. Puis les filles firent jouer les jumeaux à certains jeux de sociétés, comme le dooble, le quirckle, ou d'autres plus basiques comme le tarot et divers autres jeux de cartes, pour lesquels, à leur grande surprise, les garçons montrèrent un grand intérêt. Pendant qu’elle préparait à manger, avec l’aide plus observatrice qu'utile de Fred, elle installa Georges et Lola devant Doctor Who.
-Dans l'Angleterre de notre monde, c'est probablement une des séries les plus connues, et assurément celle qui dure depuis le plus longtemps ! Leur annonça-t-elle depuis la cuisine, qui était avenante sur le salon.
A son grand dam, Fred la délaissa vite pour s'installer devant la TV.
- Un tournevis sonique ? Allons donc ! Il n'y a rien de magique, même moi je pourrai faire ça ! S'exclama Georges.
Mais malgré ses critiques, il semblait bien apprécier la série.
-Vous verrez à la fin de la journée si vous tiendrez sans magie ! Dans une logique sans magie, Doctor Who en présente une, en quelque sorte, les railla Donna.

L'après midi passa tranquillement de la même façon, Donna avait cependant refusé de leur montrer les films Harry Potter, et vers 16h, elle leur proposa de sortir, car par ce temps, il fallait quand même qu'elle leur fasse visiter un peu la capitale.
Malgré leur efforts, les garçons ne comprirent pas la beauté de la Tour Eiffel,
"Je ne vois pas ce que ce bout de fer, même grand, a de si spectaculaire" avait déclaré Georges, et Fred ne s'y était pas beaucoup plus intéressé. Ils montrèrent en revanche bien plus d'intérêt pour la grande roue, tellement qu'ils en firent trois tours.
Le groupe ne passait pas vraiment inaperçu, trois roux et une brune, Donna étant aussi rousse que les deux frères. D'autant plus que beaucoup de personnes se disaient que les deux garçons leur disait quelque chose, sans arriver cependant à mettre un doigt dessus.
Mais ils ne se firent pas déranger, et cette journée assez unique continua tranquillement, entre glaces italiennes et ballades.

Vers 19h, ils arrivèrent dans un bar, peu fréquenté mais très fréquentable.
- Avec Donna et quelques amis, on y va au moins deux fois par mois, mais on essaie de s’y retrouver toutes les semaines, leur expliqua Lola en poussant la porte du bar, avant de saluer le patron du bar d'un grand signe de la main, comme l'avait fait Donna qui les précédait.
Lumière et musique présentes mais discrètes, on pouvait facilement se parler tout en conservant un peu de discrétion. Le décor rappelait la galaxie, comme s'il y avait beaucoup d'étoiles, mais dans un ton discret. Un jukebox trainait dans un coin et à peine cinq personnes occupaient le bar.
Ils rejoignirent Donna dans un autre coin, à leur table habituelle.
Rapidement, les boissons arrivèrent et elle se chargea d'expliquer aux garçons ce qu'elle leur avait choisi.
- Fred, tu as le Life on mars et Georges, le Starman. Le bar a quatre thèmes, qu'il alterne tous les mois. Cette semaine c’est galaxie, mon thème préféré.
Le Life on mars était à base de malibu, de curaçao, ce qui donnait le côté bleu, de jus d'orange, de limonade et d'un petit colorant violet, distillé dans les glaçons, ce qui donnait un mélange coloré, "très spatial quoi !" selon Lola. Le Starman lui contenait du jus de grenade, de l'ouzo bleu qui donnait la couleur, du jus d'orange, et d'un peu de citron vert. "Goutez ! Vous verrez, c'est très bon !" les encouragea Donna.
Lola avait prit le Ziggy Stardust, mélange coloré de rouge et de bleu, vermouth et campari mélangés à du curaçao, le tout formidablement présenté. Donna quand à elle avait pris son préféré, le Moonage Daydream. Les glaçons verts étaient en forme de space invaders, le reste, un peu de manzana et de limonade, avec un soupçon de vin blanc et une bonne portion de chantilly. Tout en trinquant, elle leur révéla que le patron du bar était un grand fan du chanteur anglais, et que beaucoup de ses boissons tenaient leur nom de ses chansons. Pour accompagner leur boissons, et toujours pour rester dans le thème, ils commandèrent des en cas, en forme de soucoupes, ou d'alien, Fred n'avait pu s'empêcher de s'exclamer bruyamment, en reconnaissant le fameux Tardis de Doctor Who. Ce qui n'avait pas manqué de faire rire ses compagnons. Ainsi, le fil de la soirée suivait son cours, et quelques verres dans le nez plus tard, et désastreux karaokés improvisés dans le bar, les joyeux compagnons approchaient la fin de la soirée. Georges et Lola, somnolant tentaient de rester éveillés en faisant des concours, qui allaient de "celui qui trouvera la blague la plus drôle", qui était bien plus difficile qu'il n'y paraissait, à "celui qui arrivera le premier à lancer la paille dans le verre d'en face" , pour lequel Georges, oubliant visiblement que sa baguette ne marchait pas, essayait vainement de tricher.
Donna raclait son verre pour récupérer le plus de chantilly, et avait vraisemblablement trouvé quelque mystère au fond du verre car elle n'en décrocha pas avant que Fred l'interpelle.
- Hey, Donaaaaaaaa ! Commença t'il, le verre entre les mains, et l'air un peu ailleurs.
Il commençait à s'endormir.
-Hum ? Répondit une Donna dans la lune.
Et devant toute absence de réponse de Fred, elle l'appela.
- Fred, redit-elle. Fred, tu voulais dire quelque chose ?
Autant vous dire que parler toute la journée anglais était déjà peu courant, mais alors bourrée comme elle l'était, les conversations atteignaient un niveau assez exceptionnel.
Fred se réveilla soudain en sursaut ! "Hein moi ?"Puis il la dévisagea pendant dix longues secondes, avant qu'un éclat passe dans ses yeux et qu'il s'exclame haut "Ah ouiiiii ! Donna, allez dis moi, qu'est ce qu'il y a d'autre d'étonnant dans ce monde ?"
Donna laissa sortir un gloussement ridicule, l'alcool la rendait plutôt joyeuse, mais avait également le malheur de la faire rire d'une manière vraiment peu gracieuse.
Elle sembla réfléchir intensément, puis elle prit finalement la parole :
- Hum et bien on peut transporter un millier de livres sur nous, sans problème ! Et ouais ! Lui cria-t-elle en se levant à moitié.
Sans vraiment réfléchir, Fred répondit à son high five automatiquement puis s'exclama, presque dans un fou rire, incrédule :
- Pfffff, bien sûr, et moi je suis merlin l'enchanteur !
- Non mais j'te jure ! En fait tu prend plein de livres et tu les met sur une tablette après ! C'est pas vraiment des livres en fait ! Se défendit-elle, avec une moue.
Puis se souvenant qu'elle en avait une, de tablette, elle le lui dit et déclara qu'ils devraient rentrer pour qu'elle lui montre.
Le patron s'approcha d'eux, se désola de les voir comme ça, enleva les pailles des mains de Georges et Lola, leur annonça qu'il avait appelé un taxi, et qu'ils paieraient la prochaine fois, avant de les mettre poliment, mais fermement à la porte de son bar.
Quelques dizaines de kilomètres et minutes, et malheureux vomis plus tard, les quatre, maintenant amis, arrivèrent chez Donna et s'écroulèrent à même le sol dans le salon.
Donna avait eu assez de lucidité pour aller chercher quelque chose à manger dans la cuisine avant de les rejoindre "C'est un peu la dèche les gars, chips, ou chips ?"

Au bout de presque un quart d'heure de silence, Georges se leva :
-Hey les filles, vous êtes super franchement, on s'est bien amusé aujourd'hui ! déclara il.
-Ouais, et je ne croyais pas pouvoir dire ça un jour, mais aujourd’hui j’ai presque oublié que j’étais un sorcier, et au bout du compte, ce n’était pas si mal, ajouta Fred, avant de rappeler à Donna qu'il voulait voir sa "bibliothèque portable. »
-Tablette, Fred, tablette !
Et elle partit dans sa chambre chercher la tablette kindle pour la lui montrer. Fred était émerveillé, et espérait qu'il pourrait en avoir une un jour.

Soudain, alors qu’ils était en train de discuter, des flammes rouges commencèrent à apparaitre sur les pieds des deux jumeaux, ce à quoi ils s'exclamèrent d'une même voix : "Ah, on repart ! Une autre aventure ?"
Les flammes atteignaient bientôt les genoux, alors Fred embrassa Lola sur la joue avant de la remercier pendant que Georges disait au revoir à Donna, puis il prit cette dernière dans ses bras en la serrant fort et en lui promettant, sans grande conviction, qu'ils reviendraient, avant de lui ébouriffer gentiment les cheveux. Alors que les flammes allaient bientôt envahir son bassin, il demanda aux filles de se reculer, et avant de disparaitre complètement, lança à Donna " Your english is very good deary, keep going !" Tout en lui lançant un baiser fictif de la main.

23h59. La dernière flamme s'évanouit, et avec elle, toute trace des jumeaux Weasley.

Note de fin de chapitre :

*1. "Pourriez-vous m'expliquer ce que vous faites ici, chez moi ? »
*2 - Georges : Je m’appelle Georges Weasley, et lui c’est mon frère, Fred.
- Fred : On faisait quelques… expériences et, euh, il semblerait que l’on ait atterri ici, en quelque sorte.
*3. Presque piqué de Community je l’avoue.

Tous les noms de boissons sont des chansons de David Bowie
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.