S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

32ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 32e édition des Nuits Insolites se déroulera le samedi 18 février à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits en ce mois de Saint-Valentin. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic. A très bientôt !

 


De Les Nuits le 06/02/2023 15:45


128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Rendez-vous ensoleillés par Caroliloonette

[208 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
« Wingardium Leviosa »
Les plumes décollent péniblement des bureaux. Perché sur une haute pile de livres Filius Flitwick observe les élèves de première année de Serpentard. La promotion de cette année 1991 lui semble particulièrement immature. Il regarde d’un œil dépité Crabbe et Goyle qui s’amusent de leurs propres bêtises. Il se remémore ses débuts en tant qu’élève à l’école de sorcellerie et de magie de Poudlard.

Il fut très impressionné par l’immensité et l’ambiance de la Grande Salle lorsqu’il y pénétra en compagnie des futurs écoliers. La cérémonie du Choixpeau Magique l’angoissait un peu. Ses craintes se confirmèrent lorsque ce dernier hésita longuement entre Gryffondor et Serdaigle. Le brouhaha ambiant ne l’aidait pas à se concentrer sur les paroles du chapeau. Finalement il fut envoyé chez les bleu et bronze. Il regagna fièrement la table des Serdaigle et s’installa parmi ses nouveaux camarades qui ne manquèrent pas de le féliciter chaleureusement.

Il s’habitua peu à peu à sa nouvelle vie au château de Poudlard. Mais Rod Telford et Tom Warwick ne cessaient de l’importuner concernant sa petite taille. Les deux Gryffondor n’hésitaient pas à lui faire des méchantes remarques durant les cours de Sortilèges qu’ils partageaient. Dés que le professeur tournait le dos, ils redoublaient d’imagination pour embêter le jeune Filius Flitwick. Un jour ils lui chapardèrent sa baguette et la placèrent si haut sur une étagère que le pauvre Serdaigle dût se faire aider par un camarade pour la récupérer. Sa petite voix aigue lui valait aussi quelques moqueries. Telford et Warwick le traitait de « Fillette » en faisant un vilain jeu de mot avec son prénom.

Filius ne leur répondait pas. Il n’aurait pas su quoi leur rétorquer de toute manière et il ne se sentait pas assez fort pour cela. Il se rassurait en se disant qu’ils finiraient par se lasser, que ce n’étaient encore que des gamins, que ce n’était pas vraiment leur faute. Malgré son apparente petite taille il était plus mature qu’eux et ne devait en aucun cas se laisser atteindre par leurs paroles et leurs actes blessants. C’était dur, très dur parfois. Il aurait voulu être plus résistant, être en mesure de leur tenir tête. Au lieu de cela, ses yeux s’embuaient facilement et il était obligé de se précipiter pour que les autres ne voient pas les larmes ruisseler sur ses joues. Mais Telford et Warwick ne s’y trompaient pas, ils devinaient parfaitement qu’il se cachait pour pleurer. Alors ils se moquaient encore un peu plus.

Filius se refugiait dans la salle commune des Serdaigle. Ici au moins, personne ne se moquait de lui. Il s’entendait bien avec tout le monde mais il n’avait pas vraiment d’amis. D’un naturel assez timide il n’osait pas aller vers les autres. Il rougissait facilement lorsqu’on lui adressait la parole.

Dés qu’il le pouvait, il passait le porche d’entrée et il rejoignait le parc. Il adorait parcourir les sentiers de terre qui longeaient le lac. Il s’allongeait dans l’herbe fraîche et prenait plaisir à écouter le chant des oiseaux. Il s’était trouvé un petit coin très calme au bord du lac, sur la rive opposée au château. Très peu d’élèves s’aventuraient jusqu’ici et cela lui convenait parfaitement.

Un jour, il avait vu un moldu lancer un caillou dans un étang et celui-ci avait rebondi plusieurs fois à la surface de l’eau. Cette figure l’avait impressionné et il s’était promis d’essayer un jour à son tour. Vu l’immensité du lac qui se trouvait devant lui il se dit que c’était l’endroit rêvé pour tenter l’expérience. Il choisit un premier caillou, un assez plat, légèrement rugueux. La sensation fut étrange lorsqu’il l’effleura du bout des doigts. Il le positionna précieusement entre son pouce et son index et il le lança parallèlement à la surface de l’eau, comme l’avait fait le moldu. Ce premier essai fut un véritable échec, le caillou plongea directement vers les profondeurs du lac. Il lui en aurait fallut beaucoup plus pour se résigner aussi facilement. Il réessaya. Au bout de quelques essais son caillou fit un rebond. Puis deux, trois, quatre.

C’était devenu son petit rituel, chaque jour il rejoignait son havre de paix au bord de l’eau afin de peaufiner sa technique. Ses efforts portèrent ses fruits, rapidement il atteignit la barre symbolique des 10 rebonds. Il avait dédié un carnet spécial pour ses ricochets. Il y notait soigneusement la date et le résultat de ses lancers successifs. Il perpétua cette tradition tout au long de sa scolarité.

Par ailleurs il avait démontré de réelles aptitudes en matière de sortilèges. Il se passionnait pour cette matière et s’appliquait au maximum pour réussir au mieux les nouveaux sortilèges qu’ils apprenaient. Son professeur le félicitait régulièrement et mettait en avant sa persévérance et son sérieux. Warwick et Telford l’embêtaient toujours un peu, mais ils se montraient tout de même moins virulents.

Un soir de printemps durant sa quatrième année, alors qu’il s’enivrait de l’agréable parfum des fleurs, il entendit un inquiétant bruit provenant du lac. Intrigué, il se leva et s’avança doucement vers le bord. Ce fut ce soir-là qu’il l’aperçut pour la première fois ; le calamar géant. Il n’était pas franchement rassuré, il ne faisait pas trop le malin, guettant le moindre signe de la part du « monstre » du lac. Ce dernier, après avoir croisé le regard d’un Filius de plus en plus blême, regagna sa demeure dans les profondeurs. Le jeune Serdaigle en déduit que l’animal était inoffensif, qu’il était simplement venu à la rencontre de celui qui perturbait régulièrement sa quiétude.

Par la suite, le calamar géant apparut un peu plus souvent. Les soirs où il était de sortie, Filius s’amusait à faire tournoyer sa pierre autour de lui. Bien souvent le missile percutait l’une des tentacules du géant du lac. Filius continuait de progresser d’années en années. Il avait atteint un score de 24 lorsqu’il quitta Poudlard, ses Aspics en poche.

Désormais il était devenu le professeur Flitwick, il enseignait toute la subtilité et le mystère des sortilèges aux collégiens de Poudlard. Il était fier d’avoir obtenu ce poste, heureux de pouvoir partager sa passion avec ses élèves. Chaque soir, après le dîner, il rejoignait son coin favori au bord du lac. Désormais il avait plus de liberté, il n’était plus limité par le couvre-feu imposé aux élèves. Il restait parfois jusqu’à la tombée de la nuit, il était bien obligé de s’arrêter lorsqu’il distinguait avec beaucoup de peine son caillou à la surface de l’eau.

Il continuait à noter ses performances, il entamait tout juste son troisième carnet. Un soir il eut l’idée d’associer le sortilège « volate ascendere » à son lancer. Puisque ce sort pouvait projeter faiblement un objet dans les airs, il voulait tenter de le jeter à son caillou afin d’allonger sa trajectoire à la surface de l’eau. Il prit soin de renseigner tout cela dans son carnet et reprit ses essais.

Au départ ce fut laborieux, il avait des difficultés à allier le lancer du caillou au sortilège. Ses scores firent une chute vertigineuse, il repassa sous la barre des 10 rebonds. Mais il ne se découragea pas, dés qu’il avait du temps libre il rejoignait le bord du lac afin de s’exercer. Seuls les jours de gel l’empêchaient de s’entraîner. Néanmoins cela ne contrariait pas sa promenade quotidienne qui représentait une grande bouffée d’air frais pour lui. Les jours les plus froids d’hiver, il rentrait tout de même rapidement se réchauffer au coin du feu dans ses appartements.

Au retour des beaux jours, il put reprendre un peu plus intensément ses essais. Désormais il maîtrisait l’alliance « sortilège/lancer ». Il repassa rapidement la barre des 10, puis 20. Un jour, c’était un 23 mai dans l’après-midi, il réussit l’exploit de faire faire 42 rebonds à son galet. Il était tout exalté lorsqu’il reporta le résultat dans son précieux carnet. Il était tellement heureux ce soir-là que même le goût particulier des choux de Bruxelles ne le dérangea pas au dîner. Seule Minerva McGonagall haussa les sourcils lorsqu’il se resservit, lui qui habituellement n’y touchait même pas.

Il avait été nommé directeur de la maison Serdaigle, il était honoré d’avoir ce privilège de pouvoir guider, conseiller ces jeunes générations de Serdaigle. Cette nouvelle mission lui convenait parfaitement, il y consacrait beaucoup de temps avec joie. Par conséquent il accorda moins de temps à ses séances de ricochets et inévitablement, il ne réussit pas à améliorer son score, 42 resterait son maximum.

Désormais il se faisait de plus en plus vieux et même s’il affectionnait toujours autant ses promenades quotidienne autour du lac, les ricochets faisaient bel et bien partis de son passé.

Un bruit le fait sursauter et il sort de sa rêvasserie, Parkinson ramasse sa baguette et se réinstalle à côté de Malefoy. Une étrange odeur de brûlé vient lui taquiner les narines. Il se tourne vers Crabb et Goyle qui tentent tant bien que mal d’éteindre leur plume qui a pris feu. Ah ces Serpentard, ils ne sont même plus originaux ! Finnigan et Potter lui ont déjà fait le coup de la plume en feu ! C’est avec soulagement qu’il regarde tout ce petit monde quitter sa salle de cours. Il ne tarde pas pour ranger ses affaires et s’éclipse rapidement dans le parc pour rejoindre cet endroit qu’il connaît tant.
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.