S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

32ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 32e édition des Nuits Insolites se déroulera le samedi 18 février à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits en ce mois de Saint-Valentin. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic. A très bientôt !

 


De Les Nuits le 06/02/2023 15:45


128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


D'un temps va l'autre par Emiwyn

[7 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Bon, j'ai vraiment vraiment galéré. Je sais pas depuis quand j'ai pas écrit, mais c'est pas glorieux. Je ne sais plus écrire et ça ne vaut pas grand chose, mais je voulais absolument participer au projet Jilyctober, alors here we are !

Ceci va être une fic autour de la vie de James et Lily s'ils n'étaient pas morts ce fameux jour de 31 octobre 1981. On commence en 1991 alors qu'ils ont une petite trentaine d'années et que Harry... Eh bien que Harry rentre à Poudlard.

Bonne lecture !
- Harry... ?

Caché dans le placard sous l'escalier, l'enfant terrorisé essaie de se dissimuler aux yeux de son père. Il ne veut pas y aller, il ne veut pas aller dans cette école de malheur, même s'il y a un Calamar Géant, même si Sirius lui a dit qu'il fera plein de bêtises trop drôles, même si sa maman lui a dit qu'il apprendrait tout plein de belles choses.

Non, il avait très envie d'aller à Poudlard, mais là il ne veut pas quitter la maison, il ne veut pas quitter ses parents, il ne veut pas retrouver Ron qu'il connaît depuis qu'il a cinq ans. Poudlard, finalement, c'est pas pour lui.

James sourit en voyant son petit garçon se cacher dans les manteaux du placard comme s'il préférait vivre dans cet endroit minuscule et poussiéreux, plutôt que partir pour Poudlard. Il se souvient combien lui aussi était terrorisé au départ, lui, enfant unique élevé dans un cocon doré, par l'idée de partir pour cette école si immense, si loin.

Il tourne la poignée d'une main tremblotante, vestige d'une nuit de 31 octobre où ses amis sont morts et son corps est devenu une ruine.

- Viens, Harry. Ne fais pas l'enfant, il est temps qu'on parte. Harry, écoute-moi. Tu vas prendre le train, et tu retrouveras Ron et ses frères. Tout se passera très bien. Tu vas passer sous le Choixpeau, et tu seras réparti. Et si dans deux semaines, ça ne va toujours pas, je viendrai te chercher, et tu iras dans un collège moldu. D'accord ?

L'enfant tout pâle le regarde, avec les grands yeux de sa femme.

- D'accord. Comme ça, je veux bien. Mais, papa...

James attend, sachant ce qui attend dans l'esprit de son fils, ce qu'il n'a pas su formuler de tout l'été, ce qui lui fait si peur comme à lui, bien des années plus tôt.

- Oui, Harry ?

- Si... Si le Choixpeau ne m'envoie pas à Gryffondor ? S'il m'envoie... Je sais pas... À Poufsouffle ? Vous vous moquez tout le temps de Poufsouffle, avec Sirius.

James manque de hausser les yeux au ciel, devant cette vieille blague avec son vieux Patmol qui lui revient en plein dans le visage.

- Poufsouffle est la maison des braves, de ceux qui affrontent le monde et les cruels avec une compréhension inégalée. Poufsouffle est la maison de ceux qui travaillent pour réussir, de ceux qui s'en sortiront toujours à la force de leur travail. Si tu vas à Poufsouffle, Harry, je serai très fier de toi.

Un silence, pendant que l'enfant bientôt adolescent triture le bas de sa tunique sorcière.

- Et si... Et si je vais à Serpentard ?

Il ne lève pas les yeux, et prononce ces mots d'une voix sourde. James songe à combien adolescent, il avait terrorisé les Serpentards, à combien adulte, il s'était toujours méfié des enfants envoyés dans la Maison de Voldemort. Et puis il songe à son collègue plus jeune issu de la Maison ennemie, et force la sagesse venue avec les années.

- Les Serpentards s'en sortiront toujours dans la vie, parce qu'ils sauront toujours voir où sont leurs priorités et travailler avec acharnement pour une cause qui remporte leur adhésion. Une fois qu'ils ont accepté une cause, leur fidélité est sans faille. Si tu vas à Serpentard, je... Je serai content pour toi, Harry. Et fier, oui, je serai fier de toi.

Les derniers mots sont compliqués à formuler, mais il sent combien c'est important pour son fils, alors il met de côté ses vieilles rancunes et ses vieilles méfiances, et le rassure. Voyant le regard soulagé du petit, il comprend qu'il a fait le bon choix, aussi douloureux les mots aient été.

- Il est dix heures. On y va ? Tu as préparé ta malle ?

Harry, débrouillard pour son âge et son statut d'enfant unique, a préparé seul toutes ses affaires. James vérifie rapidement ce qu'il a emporté, valide et ajoute quelques pulls, la rumeur accordant aux cachots de Serpentard un froid glacial le convaincant de sa bonne décision.

- Papa... Tu sais, Ron m'a déjà dit que lui voulait aller à Gryffondor, alors je demanderai super-fort au Choixpeau de m'y envoyer. Peut-être que ça suffira.

James lui sourit, masquant son soulagement soudain derrière un sourire de façade et une petite blague que son fils lui pardonnera plus tard.

- Attention... Si tu passes les épreuves d'abord ! Fred et George ne t'en ont pas parlé ?

Il culpabilise presque en voyant l'air terrifié de son fils et lui ébouriffe les cheveux en réduisant d'un sort la malle du nouveau collégien.

- T'inquiète, rien que tu ne puisses gérer, j'en suis sûr. Tu t'en sortiras avec les honneurs.


Une heure plus tard, ils sont tous les deux sur le quai 9 ¾ de la Gare de King's Cross, et James tend à Harry un sac avec des sandwiches au bacon. Il regarde partout sur le quai en cherchant une tête rousse bien connue.

- James, Harry ! Vous êtes-là, on vous cherchait partout !

- Molly, Arthur. Comment allez-vous ?

Le couple Weasley est tout échevelé du retard accumulé et de la peur de louper l'heure. Ginny, la petite dernière, boude de ne pas pouvoir elle aussi aller à l'école prestigieuse pour laquelle tous ses frères et amis partent, et se cache derrière sa mère.

- Bien... Percy avait oublié son insigne de Préfet, il a fallu transplaner à nouveau et faire plusieurs voyages puisque les jumeaux la lui avaient cachée. Enfin... Où est Lily ?

- Elle ne devrait pas tarder... Je pense qu'elle doit remplir les papiers sur la fin de sa mission et elle nous rejoint après.

- Tu penses qu'elle sera à l'heure ?

Le visage de James se rembrunit, et il détourne le regard.

- J'espère.

Harry, heureusement, est loin avec Ron, il a déjà choisi son compartiment et le sourire sur son visage termine de persuader son père que tout ira bien pour lui. James soupire de soulagement et ses épaules se détendent quelque peu. Au moins, l'inquiétude s'évanouit-elle quelque peu. Ne reste que la tristesse de voir son fils unique partir au loin.

- James !

La voix providentielle retentit à quelques pas de lui. Il se retourne précipitamment, à temps pour apercevoir les cheveux fous de sa femme, et son sourire soulagé. Il a le temps de voir ses traits tirés, les rides précoces sur son front, son visage pâle, mais il se compose une expression ravie de la voir.

-Mon amour toujours en retard. Lily, tu exagères...

-Quoi ? Je ne suis pas en retard, j'ai un quart d'heure d'avance !

James ne dit rien, ne mentionne pas l'importance des préparatifs, il sait que Lily s'en veut déjà suffisamment.

-Lily, comment vas-tu ? As-tu pu repasser par le Ministère ?

-Oui, Arthur, c'est bon, tout est rempli en bonne et due forme. Je suis en vacances !

James sourit à cette mention, et serre le corps musclé de Lily tout contre lui. Il tourne la tête, cherche Harry du regard, croise deux yeux bruns un peu trop sombres. Il se fige un peu, a envie détourner la tête, maintient son regard dans celui du gosse. Il lâche Lily, s'approche de lui.

-Madame Londubat, bonjour. Neville, comment vas-tu ? Excité de partir pour Poudlard ?

-Oui, Monsieur Potter, très. J'ai hâte de savoir où je vais être réparti.

-Tu seras réparti à Gryffondor, voyons, Neville, comme tes parents. Bonjour, James, Harry est-il par ici ?

-Oui, déjà dans le train, excité de partir.

-Tu vois, Neville, certains n'ont pas peur de partir pour Poudlard !

Devant le flash de douleur qui passe dans les yeux du petit, James serre les dents.

-Oh, Harry était terrifié, il a fallu que je le traîne hors du placard sous l'escalier pour réussir à le faire partir. Ce n'était pas une mince affaire... Enfin, Neville, tu ne veux pas aller avec Harry et Ron ?

-Je veux pas les déranger...

-Tu ne les dérangeras pas, voyons ! Attends, je viens avec toi, je vais porter la malle de Harry. Madame Londubat, vous permettez ?

-Allez-y, James, je vais aller saluer votre femme.


James laisse passer Neville devant lui, et son cœur se serre devant le sérieux de l'enfant parmi tous ces visages extatiques. Le regard dur, fermé, sérieux et douloureux lui donne envie de serrer l'enfant dans ses bras jusqu'à ôter le poids de son futur de ses épaules.
Une fois qu'il a réuni les amis et que Harry a accueilli Neville avec une emphase qui lui fait plaisir, James redescend du train, et retourne vers le groupe formé des parents Weasley et de Lily. Le train ne tarde pas à siffler une première fois, annonçant le départ imminent. Les enfants se précipitent dehors, et Harry percute les jambes de ses parents avec force. James et Lily l'entourent de leurs bras, et sans un mot, profitent des derniers instants ensemble. James a la gorge qui se serre, se relève en premier, et regarde Harry qui a des larmes au coin des yeux, partir digne rejoindre ses copains.

Lui et sa femme regardent le train partir, et de sa main toujours tremblante, il caresse le bras nu de Lily. Il sent sous ses doigts la rugosité des multiples cicatrices, n'y prend pas garde. Il embrasse ses cheveux courts, ce carré nécessaire dont les mèches bouclées forment comme des tentacules rousses, et il agite l'autre main vers la fenêtre où il voit Harry. Il forme le vœu secret qu'il se plaise au Château, que Neville s'intègre au duo un peu trop clos que forment Harry et Ron, et enferme dans son cœur de père l'envie de garder son fils auprès de lui pour toute sa vie. Noël n'est pas si loin.

-Prête ?

-Oui, allons-y.

-Tu pleures ?

-Pas du tout... Un peu... C'était une mission éprouvante, et rentrer pour voir Harry partir, en ayant eu à peine le temps de lui parler... C'est terrible. Il a peur ?

-Oui. Il pense qu'il va être réparti à Poufsouffle ou Serpentard.

-On le déshérite, s'il va chez les serpents ?

-Bien entendu !

James éclate de rire, et serre davantage l'Auror de renom dans ses bras.

-Désolée... L'influence de Sirius, tout ça...

-Mouais... Je suis content de le voir ce soir, d'ailleurs, c'est trop rare.

Lily soupire, et dans un murmure espiègle, dit « et moi, c'est trop souvent ! Je sature de ton Patmol ! ».

Ils saluent Molly et Arthur, échangent quelques dernières banalités, et rentrent préparer la fête pour les vacances de Lily et Sirius. Remus les rejoindra, une fois le Banquet terminé ; ils se moqueront de lui. En riant, ils boiront, écouteront les vieux disques moldus de Sirius et danseront peut-être un peu. Profitant les uns des autres, ils espéreront peut-être même que Severus les rejoigne – ce qu'il ne fera probablement pas de toutes façons, mais tout espoir est permis.

James embrasse Lily, caresse sa nuque et ses frêles épaules. La soirée s'annonce douce.
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.