S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Les chevilles dans le sable. par lafilleenbleu

[2 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

…coutez, j'ai écrit ça un peu sur le pif, mais je l'aime bien quand même. J'espère que cela vous plaira ! :) 

Il y avait l'océan, la brise, le sable. Il y avait le sel, le vent, les vagues. Il y avait les dunes, les mouettes, les crabes. Le chant des goélands, le sifflement du vent. Il y avait Dominique, seule, tranquille. Paisible. 

 

Dominique respirait. Respirait l'odeur de la mer qui était son chez-soi. Elle respirait alors qu'au fond, elle ne vivait plus. 

 

Parce qu'elle était morte, Dominique. Elle était morte, et personne ne s'en rendait compte. Ni ses amis, ni sa famille, ni même Ted. 

 

Dominique, elle passait ses journées à laisser la mer enterrer ses chevilles de sable, devenues si frêles avec le temps. Elle se faisait enterrer par la nature. Morte et vivante. Dominique, elle se laissait mourir. 

 

Mourir de faim, mourir de froid, mourir de sa tristesse. Mourir de sa honte, mourir dans l'abandon.

 

Dominique, elle était à bout. À bout de forces, à bout d'idées, à bout de sentiments. Et à force d'être à bout, on finit par exploser.

 

Alors Dominique restait là. Les chevilles ensevelies dans le sable, attendant la marée montante. Elle restait là, et y resterait. Elle voulait sentir la mer lui monter jusqu'au cou, et la voir l'emporter vers le large, là où elle pourrait enfin dire adieu à sa petite maison. 

 

À son frère, sa soeur, ses parents, ses amis, ses cousins, cousines, tantes, oncles. À Ted. Elle leur dirait au revoir, sans même qu'elle ne puisse les voir. Sans même qu'ils ne puissent s'en rendre compte.

 

Il y aurait Ted. Ted qui regretterait. Ted qui s'en voudrait, de ne pas l'avoir vue plus tôt. Mais maintenant, cela ne comptait plus. Elle n'était pas sienne, et ne le serait jamais. 

 

Il y aurait Bill. Bill, son cher père. Son cher père qui resterait fort, réconfortant sa femme dans ses bras. 

 

Il y aurait Victoire, qui s'en ficherait totalement. Qui resterait avec Ted, lui disant que c'était un bon débarras. Mais le pauvre homme serait tout de même dévasté, beaucoup plus que ne le serait sa si charmante soeur.

 

Et il y aurait Louis. Louis, qui était trop jeune pour comprendre. Louis qui pleurerait, sans se douter que Dominique ne reviendrait pas. 

 

La marée monterait, et Dominique disparaîtrait. Elle laisserait tout derrière, rassemblant ses dernières forces pour ne pas lâcher. Pour ne pas s'abandonner. 

 

Elle n'écouterait plus les cris de Ted qui la supplierait de revenir sur la plage, elle n'écouterait plus la voix déchirée de sa mère qui lui hurlerait de survivre, elle n'entendrait plus les voix, les pleurs, les sanglots, les cris. 

 

Son coeur se brisait à force d'entendre celui qui l'aimait crier, pleurer, hurler. Elle ne voyait plus ses cheveux de jais et d'ébène, devenus gris comme l'orage qui s'abattait maintenant sur la mer. 

 

L'orage.

 

L'orage avalerait Dominique, il l'avalerait et la ferait voyager. Voyager jusque dans ses plus noires profondeurs. Voyager jusque dans les abysses, jusqu'au plus profond d'elles. 

 

Car dans les abysses, c'était le noir. Le noir, le même que celui qui flouait la vision de Dominique, depuis maintenant des mois. C'était le vide, le noir, le néant. Seuls quelques monstres marins y habitaient. Quelques monstres qui ne se gêneraient pas pour ainsi dévorer son petit corps.

 

Son petit corps frêle, fragile, vulnérable. Son petit corps, démuni, défunt. Mort. 

 

Pour Dominique, c'était terminé. 

 

Il y avait l'océan, la brise, le sable. Il y avait le sel, le vent, les vagues. Il y avait les dunes, les mouettes, les crabes. Les goélands ne chantaient plus, et l'orage faisait toujours rage. Il y aurait eu Dominique, mais elle n'y était plus. La marée l'avait emportée, la livrant ainsi à sa mort tant désirée.


Note de fin de chapitre :

Et voilà ! J'espère que cela vous a plu ^^

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.