S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Keep Calm (and just do it !) par Nymph78

[45 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Hey ! 

Je suis heureuse de vous présenter ma nouvelle fiction longue sur laquelle je travaille depuis fin Juillet. 

J'ai eu la chance de travailler ce texte avec la Hercule des Maraudeurs *battements de tambours* : princesse ! Bon plus sérieusement, à la fin du mois de Juillet, princesse et moi avons commencé à nous envoyer des mails et je lui ai proposé d'écrire une histoire ensemble, ce qu'elle a directement accepté ! Cette fiction est en vérité la suite de "Des Vacances à Godric's Hallows", fiction écrite par princesse et terminée il y a une semaine à peine. 

 

Note de chapitre:

Et voilà le premier chapitre ! 

J'espère qu'il va vous plaire, en tout cas je suis super heureuse de le poster et de l'avoir écrit !

On se retrouve en note de fin !

Lorsque Lily m’a annoncé que sa sœur et son fiancé souhaitaient nous voir à leur mariage (sur l’appui de Mr et Mrs Evans, très certainement), je n’y ai pas cru. Les fiançailles pendant les vacances d’Août s’étaient tellement mal passées… J’avoue avoir espéré que l’on soit immunisé contre cette connerie, partie 2, mais visiblement, ce n’est pas le cas. Franchement, j’ai vraiment voulu refuser dès les premiers instants, mais Lily, parfaitement consciente que c’est une épreuve bien plus grande qu’un match de Quidditch contre les Serpentards, m’a fait, disons… du « pied » pour me convaincre, et même avec cette méthode très… plaisante, je continue à me demander pourquoi j’ai accepté. J’apprécie énormément Mr et Mrs Evans, mais leur fille aînée, je me demande comment des personnes aussi polies et agréables peuvent avoir une fille aînée aussi détestable. Bon d’accord, ils ont remonté le niveau avec la cadette, ils ont même nettement bien remonté le niveau ; c’est comme si Pétunia avait été le brouillon de la confection de Lily ; elle est tellement belle, ses grands yeux en amande verts, ses cheveux, roux et sa peau… J’aime la sensation de ma peau contre la sienne, quand elles sont en contact je me sens enivré, comme si plus rien ne peut m’arriver, comme si ce contact nous enferme dans une bulle que nous seuls pouvons explorer.

Mais que sa peau soit contre moi ou pas, je dois quand même aller à cette stupide cérémonie. Après avoir obtenu de Dumbledore et McGonagall, l’autorisation exceptionnelle de quitter Poudlard ce soir (j’aurais largement préféré qu’ils refusent), je me retrouve dans ma chambre avec Patmol et Lunard (Queudver étant à l’infirmerie après que sa potion lui ai brûlé la moitié du visage cet après-midi).

« Alors prêt pour le baptême du feu ?

- Ah non Pat’, le baptême du feu c’était les fiançailles, je réponds en mettant mon costume trois pièces moldu dans mon sac.

C’est vrai que comme baptême du feu, on fait rarement mieux !

- Comment tu sens ? m’interroge Remus, me forçant à m’asseoir, pour me calmer un petit peu.

- Honnêtement ? Je suis paniqué ! Après le fiasco des fiançailles, je comptais vraiment arrêter les frais avec les Dursley. En plus, vous verriez la robe que Lily doit porter, c’est ridicule, je pense que sa sœur a cherché la plus moche du magasin. Les moldus ont de drôle de robe quand même !

J’ai peut-être oublié de préciser quelque chose, si aller au mariage m’enchante très peu, y aller avec Lily me rassure, mais y aller avec Lily quand elle est dans sa robe de demoiselle d’honneur, c’est l’horreur. Je ne l’ai pas encore vue portée mais je ne l’aime déjà pas, elle est rose avec des tissus jaunes à froufrous. L’Horreur quoi !

- C’est bien que tu le fasses pour Lily, me dit Remus.

- Tu parles qu’il le fait pour Lily, il sait très bien qu’il va avoir une récompense en nature après, s’esclaffe Sirius, une main sur son ventre.

- PATMOL ! j’hurle en lui envoyant mon coussin à la figure.

Il n’y a que lui pour penser à des choses comme ça. Bon d’accord, j’avoue ; j’y  ai pensé aussi ! Si Lily revient de ma chambre comme pendant les fiançailles, je ne serai pas aussi galant que la dernière fois, culotte sous mon t-shirt de Quidditch (qu’elle a tenu à garder à tout prix après les vacances à Godric’s Hollows) ou pas !

*** 

- Tu dois partir à quelle heure ? me demande Remus, tentant une diversion, histoire de laisser le temps à Patmol de se calmer avant que l’on se bagarre tous les deux.

- A dix-huit heures. Je passe la nuit chez les Evans, dans la chambre d’ami Sirius, nous partons demain matin à Londres, et vendredi soir, j’ai rendez-vous au restaurant avec la sœur de Lily et son fiancé pour dîner. Le mariage a lieu samedi, nous passons le dimanche avec la famille de Lily et nous rentrons lundi dans la journée. 

- 4 jours sans toi ? Trop bien ! me braille Sirius dans l’oreille droite, remit de son fou rire, me claquant définitivement le tympan, déjà endommagé par les cris poussés par Lily à chaque fois que l’on aborde la question du mariage de sa sœur.

- Nous avons surtout de la chance que ça ne tombe pas pendant une pleine lune, soupire de soulagement Remus, parce qu’entre Quedever qui est à l’infirmerie et toi Cornedrue qui n’est pas là, jamais je ne t’aurais laissé venir avec moi Patmol.

Je vois bien qu’il est attristé. En plus, en ce moment, Mary est devenue distante. J’en ai parlé avec Lily et elle m’a expliqué que Mary ne savait pas pour le problème de fourrure de son petit ami ; ma copine ne lui a rien dit, respectant la promesse qu’elle m’a faite au péril de sa meilleure amie. Je ne sais pas ce que Mary s’imagine, mais elle sait que Remus est un chouette gars. Mais entre Mary qui est devenue distante et Remus qui a son regard de dépressif, je sens que le couple ne va pas faire long feu s’ils ne se parlent pas prochainement !

- T’inquiète Lunard, je ne serai pas parti si c’était tombé à ce moment-là ! 

- James ? m’appelle une petite voix de derrière la porte, inquiétant Remus qui pense que la personne a entendu parler de son petit « problème de fourrure ».

- Lily ?  Je demande en me levant, surpris alors que ma petite amie passe sa tête par l’embrasure de la porte. Qu’est-ce que tu fais là,  ma belle ? On ne devait pas se retrouver devant le bureau de Dumbledore à dix-huit heures ? Je suis en retard ?

- Non, non, rassure-toi, je voulais juste que tu me prennes dans tes bras.

Je vois que des larmes coulent sur ses joues.  Qu’est ce qui lui ait arrivé ? Je sais que le mariage de sa sœur l’angoisse mais je ne l’ai jamais vu comme ça… Réflexion faite, la dernière fois que je l’ai vu qui pleurait, c’était pendant les fiançailles de sa sœur. Oh merde !

***

- Lily, qu’est-ce que tu as ? je m’inquiète, en ouvrant les bras, la prenant, sa tête calée dans le creux de mon cou, alors que Sirius et Remus sortent du dortoir en me faisant un signe de la main.

- James, j’ai tellement peur.

- Je te promets de ne pas faire de conneries, si c’est ça qui te fait peur.

Bon d’accord, la vanne n’a pas l’air de l’avoir fait rire… Elle est vraiment déprimée pour ne même pas sourire quelques secondes. Je la vois prendre une grande bouffée d’air. Houlà !

- Non, j’ai peur d’aller au mariage de ma sœur. James j’ai tellement peur de me faire rembarrer par ma sœur comme la dernière fois. Les invités m’ont déjà pris pour une autiste et une attardée mentale alors imagine ce qu’ils vont penser maintenant. Je suis sûre que Pétunia a encore raconté des choses terribles sur moi… et sur toi aussi. Je suis tellement désolée de t’infliger ça. Elle nous insulte dès qu’elle nous voit ; elle est tellement méchante. Et moi je t’entraîne dans ce merdier alors que ce n’est pas ce que tu mérites. Je suis tellement désolée James. Tellement… J’aurais voulu m’entendre bien avec ma sœur mais c’est impossible. Toutes personnes magiques qui entrent dans le monde des Evans se font insulter et traiter de nulles alors qu’ils sont bien plus brillant que la plupart des moldus. Parfois James, quand je suis à Cokeworth ; j’ai honte d’être une sorcière.  

Wow… J’ouvre mes yeux au fur et à mesure que je l’entends déverser son flot de parole, comme des larmes ; à ce moment, je comprends que tout ce qu’elle me dit, elle le garde en elle depuis de longues semaines, peut-être même de longues années. Alors je décide de faire la première chose qui me passe par la tête, lui répondre.

- Viens-là, lui dis-je en la faisant s’asseoir, sa tête toujours calée dans mon cou. Premièrement, tu n’as pas à avoir honte d’être une sorcière, tu es l’une des plus brillantes et je t’interdis de te rabaisser au niveau de ces moldus ; deuxièmement tu ne m’infliges rien du tout et ne m’entraîne pas dans ce merdier, je viens parce que j’en ai envie, tu ne m’y as jamais forcé non ? Troisièmement, je n’en ai rien à foutre de ce que pense les invités de ta sœur et son fiancé et quatrièmement, si l’un des invités, qui que ce soit, te manque de respect, je te promets que je lui mets mon poing dans sa tête de moldu. Discrètement bien sûr.

- James… me sourit Lily en séchant ses larmes.  Je t’aime, et je suis tellement heureuse que tu viennes avec moi.

Si tu savais à quel point je t’aime aussi ma Lily, tu en mourrais sur place. De son long discours, il me reste encore un point qui n’a pas été éclairci.

- Moi aussi je t’aime Lily. Mais puis-je savoir ce que je mérite Miss Evans ?

- James !

- Bon d’accord, je ne saurais jamais ce que je mérite, mais la robe… t’es obligée de la porter ? J’ai l’impression d’avoir une meringue comme petite amie, et je suis sûr que je ne mérite pas ça !

- Hé ! Ta meringue de petite amie n’a pas plus envie que toi de la porter ! glousse Lily, les yeux toujours embués de larmes, en me tapant l’arrière du crâne. Ta valise est terminée ?

- Presque, il doit me rester deux-trois trucs à mettre dedans. Et toi ?

- Je ne l’ai même pas commencée.

- Tu faisais quoi alors ?

Je la sens tendue, comme si j’avais touché une corde sensible. Putain Lily, qu’est ce qui c’est encore passé ?- Disons que j’ai eu une petite conversation avec un Serpentard, me répond-t-elle alors que ses yeux se remplissent de nouveaux de larmes.

Oh putain pas ce Serpentard là j’espère !

- Avec Rogue ? Je pensais que le message était passé cette fois-ci ! Qu’est-ce qu’il t’a fait ? Dis-moi que tu ne pleurais à l’instant qu’à cause du mariage de sa sœur, et pas à cause de cet abruti !

En début d’année, je suis allée voir Rogue après qu’il ait encore une fois fait pleurer Lily en essayant de se faire pardonner, et je lui ai ordonné d’arrêter de l’embêter, ce qu’il n’a visiblement toujours pas compris.

- Laisse James, ce n’est pas vraiment le moment de s’embrouiller avec lui, encore une fois. Je vais préparer ma valise, à tout à l’heure, me dit-elle en m’embrassant délicatement avant de sortir, ne me permettant pas d’approfondir ce baiser.

Patmol et Lunard entre quelques secondes après et je les regarde, la mâchoire crispée :

- Promettez-moi que vous avez en faire baver à Servilo pendant que je ne suis pas là. »

Nous restons tous les trois debout pendant de longues minutes, Patmol couché sur son lit, jouant avec mon vif d’or, que je lui ai prêté en attendant que je boucle définitivement ma valise, et Lunard près de moi, m’aidant désespérément à chercher une tenue pour le dîner du lendemain soir. 

 ***

Alors que je ferme la fermeture éclair de mon grand sac bleu marine, les filles, qui dorment dans le dortoir d’à côté entrent dans notre chambre ; il manque Alice et Franck, mais depuis l’année dernière, ces deux-là passent souvent leur temps libre ensemble. Cassiopée, dans sa passion habituelle ne prend pas le temps de regarder autour d’elle et se jette sur Sirius avant de l’embrasser fougueusement tandis que sa robe de sorcière tombait négligemment sur son épaule. Je m’approche d’eux et tire les rideaux après les avoir gratifié d’un : « Vous ne pouvez pas vous retenir ? » qui fait rire tous mes amis. Je m’installe confortablement sur le mon lit avec Lily sur mes genoux tandis que Remus aide Mary en défense contre les forces du mal, une matière où elle galère vraiment. Je susurre à l’oreille de Lily des petits mots qui la font frémir et je sens que, lorsque nos peaux se touchent, tous ses poils se dressent.

- Je te promets pas d’être aussi sage ce week-end, que la dernière fois…, je lui dis alors que mes mains s’aventurent sous son t-shirt et glissent sur ses côtes, lui arrachant des râles de temps en temps.

Elle se retourne vers moi et m’embrasse lentement, désireuse de tellement plus. J’en veux tellement plus. Alors que notre baiser s’intensifie, un petit « hum hum » nous ramène à la réalité ; devant nous, Sirius, Cassiopée et Remus qui se regardent gênés. Je dévisage Lily et nous explosons de rire, très vite suivis par les quatre autres ; l’ambiance des grandes vacances est bel et bien toujours là, malgré la rentrée et les embrouilles quotidiennes. Je souris, nostalgique, je ferais tout pour mes amis, pour ces amis-là. Je sens Lily tomber en arrière et rebondir sur mon matelas, je la regarde du coin de l’œil pour être sûr que tout va bien et je vois ses beaux yeux verts se fermer.

« Cass’, tu feras attention, tu as ta bretelle de soutien-gorge qui est presque retirée », constate Mary en pointant la chose du doigt, tandis que sa propriétaire la remet à la hâte. Patmol regarde sa petite amie avec tant de désir que j’ai l’impression qu’il va la bouffer d’amour. Ces deux-là se sont bien trouvés, et Cassiopée est prête à tout pour protéger son amour des griffes des « folles de cette école ! Mon petit ami n’est pas de la pâtée !» et je la cite ! Nixon s’en est vite rendu compte après qu’elle ait essayé de draguer mon meilleur ami, ayant pour seule récompense une baffe monumentale dans la figure en plein milieu de la Grande Salle, rien que d’y penser, j’en rigole encore. Cassiopée devient complétement folle quand ça concerne Sirius.

***

Les minutes défilent, de plus en plus rapidement à mon avis. Je soupçonne même, pendant un moment, Sirius d’avoir lancé un sortilège à l’horloge du dortoir. Seulement, les aiguilles de ma montre m’affichent la même heure que la grande horloge dorée. Dix-sept heures trente, mon poignet vibre… Attendez… Mon poignet vibre ? Ah non, c’est ma montre, le regard de Lily et le mien se croisent et :

« Je pense qu’on devrait y aller James, je n'en peux plus d’attendre, je vais devenir folle. Je vais chercher mon sac, on se retrouve en bas dans deux minutes.

Elle s’éclipse ensuite avec ses deux meilleures amies tandis que je descends avec les garçons. Je prends le sac de Lily et la gratifie d’un :

- Pour les fiançailles, je pensais que tu avais emmené une hache, mais cette fois-ci, tu as amené de quoi charger le fusil de ton père !

- Je vais à un mariage James ! Je préfère prévoir trop que pas assez…

- C’est ta sœur qui a prévu trop de froufrous et de couleurs sur ta robe, oui…

Lily explose de rire, peut-être se rend-elle enfin compte que, même si je l’aime, l’accompagner dans sa robe est un peu… gênant. Elle est toujours aussi triste et apeurée, je le vois dans ses yeux, je lis en elle comme dans un livre ouvert, mais je vois aussi qu’elle garde tout en elle, pour n’inquiéter personne. Les minutes continuent de défiler, toujours plus vite… Dix-sept heures cinquante.

Lily et moi descendons, accompagnés de nos amis et arrivons devant le bureau de Dumbledore, nos voix encore pleines des rires que nous venons de lancer.

La gargouille se tourne, signe que nous devons monter pour voir le professeur.

- Bon James, je te confie ma Lil’s, tu en prends soin, tu fais attention à elle s’il te plait, m’ordonne à voix haute Cassiopée, sa main dans celle de mon meilleur ami, avant de se rapprocher doucement de moi pour me chuchoter à l’oreille :

- Je compte sur toi pour casser la gueule au premier con qui l’emmerde. Si c’est sa sœur, mets lui aussi une droite de ma part.

Je la regarde et hoche la tête de haut en bas en signe de promesse. Cassiopée et moi, on a dû se rapprocher dès lors que Lily et moi sommes sortis ensemble ; c’est à la limite de croire que j’ai besoin de la bénédiction de la jeune amazone pour approcher sa meilleure amie. A-t-elle eu besoin de ma bénédiction pour coucher avec mon meilleur ami ? Je ne crois pas…

- Allez Lily, que le courage des Gryffondor te serve ce week-end plus que jamais, me dit Sirius en plaisantant, tout en prenant un ton de cérémonie.

J’attends que Sirius termine sa discussion avec ma copine et je les regarde, avant de demander à Sirius et Remus :

- Vous direz à Queudver que je n’ai pas pu passer le voir ?

Cassiopée, Mary, Lily, Remus, Sirius et moi nous sommes énormément rapprochés pendant les deux semaines que nous avons passées ensemble que j’ai peur que Peter ne se sente à l’écart.

Lily saute dans les bras de ses meilleures amies tandis que je tape dans le dos des Maraudeurs.

Nous montons doucement, une marche après l’autre, savourant chaque regard avec nos amis. Ils ont l’air aussi anxieux que nous, alors qu’ils restent à Poudlard, évitant toute cette mascarade ridicule…

Dumbledore nous salue et nous dit que si nous avons besoin de quoi que ce soit pendant que nous sommes absents, nous aurons juste à lui envoyer un mot par hibou.

Nous transplanons et en une fraction de secondes, nous retrouvons dans Prescott Street.

***

« Prêt ? me demande Lily en prenant ma main et me regardant avec ce regard plein de tendresse et d’amour qui me fait frémir jusqu’à mes entrailles. 

- Prêt si tu es prête, je lui réponds en déposant un baiser doux sur ses lèvres.

Bon prêt, je ne l’étais pas vraiment, comme à chaque fois que je dois aller chez les Evans, mais bon, Lily est déjà assez stressée pour nous deux. Elle pousse le vieux portail en ferraille et nous entrons dans le jardin rempli de marguerite, en l’honneur de Daisy Evans, la mère de Lily.

Note de fin de chapitre :

Et voilà !! 

J'espère que ce premier chapitre vous a plu ! En tout cas, j'ai adoré vous l'écrire ! J'ai quelques petits trucs à vous dire donc c'est parti :

1) Je remercie chaleureusement princesse d'avoir accepté ce partenariat d'écriture et Sarah_Valentin qui a accepté de bêtater nos deux fictions à princesse et à moi donc un grand merci ma belle, sans toi, ça aurait été la galère !

2) Pour retrouver le chapitre 1 de "Keep Calm and be yourself" (le POV de Lily sur ce départ) by princesse ; cliquez ici

3) Après longue discussion, nous avons décidé avec princesse de publier un chapitre par semaine. Je suis toujours en vacances pour le moment mais la rentrée approche à grand pas et c'est ma première année au lycée donc je pense qu'écrire et publier plus d'un chapitre par semaine serait impossible ! 

4) Précision : c'est mon premier texte en moins de 16 ans et mon premier texte de lemon soft donc j'espère que ça vous plaira et que ce sera (un minimum) réussi !

5) Autre précision : comme je ne suis pas membre de l'association comme princesse (même si je pense le devenir prochainement), je poste mon chapitre avant le sien ; donc si vous ne voyez pas le sien quand le mien est posté, il faudra juste attendre quelques minutes qu'elle mette son texte en ligne !

6) N'hésitez pas à poster une review sur mon texte (ou sur celui de princesse d'ailleurs, je ne pourrais pas y répondre mais j'y jetterai un coup d'oeil si besoin !) ; ça me ferai très très plaisir !

Donc voilà ! Je poste le prochain chapitre KC jeudi prochain (et ce sera tous les jeudis).

Bye ^^

 

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.