S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Sélections du mois


Félicitations à AliceJeanne et TeddyLunard, qui remportent la Sélection Action/Aventure !

Vous voulez revenir dans le Futur ? Lors du mois de novembre c’est possible avec la Sélection Next-Gen ! Vous avez jusqu'au 30 novembre pour lire les 10 textes proposés par les lecteurs et les lectrices et voter ici.

Et pour le mois de décembre, le thème et les textes vous attendent déjà avec la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez découvrir ces 12 histoires jusqu’à la fin de l’année et vous pourrez voter à partir de décembre. Pour en savoir plus, rendez-vous ICI !


De L'équipe des Podiums le 01/11/2022 19:00


15ème Échange de Noël


Le traditionnel Échange de fics de Noël est de retour pour sa 15ème édition !



Et cette année, vous pouvez écrire et recevoir : des fanfictions Harry Potter, des histoires originales... mais aussi des fanfictions sur d'autres fandoms ! Envie de nous rejoindre ?


Ça se passe d'ici le 31 octobre sur ce topic du forum HPF !


De L'équipe de modération le 23/10/2022 17:22


126ème Nuit d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 126 édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 21 octobre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De L'équipe des Nuits le 16/10/2022 11:07


Marché de Dupes par Chiron

[9 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Participation au concours "D'un personnage à l'autre" de Labige.

Il s'agit d'écrire sur un moment du canon, dans les livres, du point de vue d'un personnage autre que Harry, Ron et Hermione. Ce moment doit être décrit en 500 mots minimum, dans une participation qui en fera 1000 minimum.

La seconde condition est d'utiliser 3 des 10 mots suivants : éclore - mètre - port - exclusif - poil -converser - étoiler - chlorophylle - arachide - fiole.

 

Le point de vue que j'ai choisi est celui de Gripsec lorsqu'il accepte de participer au  cambriolage de Gringotts. J'ai inséré sept des dix mots demandés.

 

 

Tic-tac-tic-tac.

Tic-tac-tic-tac.

Les doigts de Gripsec pianotaient sur les bras de son fauteuil en rythme avec le bruit régulier de l'horloge. Il gardait les yeux fermés. Par la fenêtre, il aurait pu voir la mer, s'il ne l'avait pas obstruée avec une lourde tenture rouge. Les humains, dans leur majorité, aimaient voir la mer. Elle leur rappelait à quel point ils étaient petits. Gripsec n’avait pas besoin de les mettre face à la mer pour voir à quel point ils étaient petits. Petites ambitions, petites querelles, petites cupidités. Et si faciles à lire. Gripsec n’aimait pas la mer et il avait eu assez de grand air pour le restant de ses jours. Alors, il restait sur ce fauteuil, les yeux fermés, dans une lumière rouge, et il repensait aux cavernes sous Gringotts. Il parcourait des mines, des centaines de mètres sous terres. Il rêvait beaux métaux, et de belle magie.


Tic-tac-tic-tac.


Des pas montaient l’escalier. Le jeune Potter, et ses deux amis, devina-t-il. Il avait demandé à la demi-vélane d'aller les chercher, d'une façon qui l'avait mise en colère. Cela faisait longtemps qu'il n'avait plus eu l'occasion de mépriser ouvertement quelqu'un. C'était un plaisir qui lui avait manqué. Le jeune Potter voulait son aide pour voler Gringotts. Impossible, avait-il répondu. Ce n'était pas tout à fait vrai. C'était impossible pour un humain, mais pas pour un gobelin. Mais quel gobelin accepterait de violer les coffres de Gringotts ?


Tic-tac-tic-tac.


Ce que lui avait demandé le jeune Potter s'apparentait à un sacrilège, à violer le plus ancestral des tabous. Gripsec aurait préféré épouser sa propre soeur plutôt que d'aider un sorcier à s'emparer d'un trésor protégé par les gobelins. Mais les temps étaient troubles. Gripsec devait sa vie à Potter. Il était temps d'égratigner un peu les anciennes traditions. Gripsec regarda le jeune Potter et ses deux amis entrer dans la chambre. Gripsec lui avait dit qu'il était un sorcier très bizarre, quand il l'avait vu enterrer l'elfe. Bizarre ou pas, il restait un sorcier, et le gobelin prenait un plaisir certain à le voir debout devant lui, attendant son bon vouloir. Il du admettre que pour une jeune humain, Potter avait le port fier et ne fléchissait pas.

- J'ai pris ma décision, Harry Potter. Les gobelins de Gringotts verront là une vile trahison, mais j'ai décidé de vous aider.

Le jeune Potter ne pris pas la peine de cacher sa joie. Il était encore un juvénile pour sa race, prompt à s'enthousiasmer.

- Formidable ! S'exclama-t-il. Merci, Gipsec, nous sommes vraiment...

- En échange, coupa le gobelin d'une voix ferme, d'un paiement.


Tic-tac-tic-tac.


Les trois humains semblaient étrangement déçus par cette requête pourtant légitime. Cela suscita la méfiance de Gripsec. Il doutait à présent de leur bonne volonté. Peut-être Harry Potter pensait-il que son sauvetage lui permettait d'acheter l'honneur du gobelin. Si c'était le cas, il allait au devant d'une déconvenue certaine. Gripsec tenait à sa vie autant que n'importe qui, mais pas à n'importe quel prix. Son sauvetage était un acompte appréciable, mais insuffisant pour justifier une effraction au cœur du pouvoir gobelin.

- Combien voulez-vous ? Demanda Harry. J'ai de l'or.

- Pas d'or. De l'or j'en ai aussi. Je veux l'épée, l'épée de Godric Gryffondor.

Le pansement d'une blessure ancienne pour prix de la commission d'une nouvelle. La réparation d'un ancien vol pour payer le nouveau. C'était le marché le plus équitable que Gripsec pouvait imaginer.

- C'est impossible, dit Harry. Je suis désolé.

Un silence. Allait-il baisser ses exigences pour les trois jeunes humains ? Gripsec avait passé sa vie à baisser le niveau de ses exigences pour complaire aux humains. Il en était fatigué. Il répondit en marquant chaque mot pour que les adolescents comprennent bien.

- Dans ce cas, nous allons avoir un problème.

- Nous pouvons vous donner autre chose !

C'était le garçon au poil roux, celui qui défendait la suprématie des sorciers, qui intervenait encore à contretemps. Gripsec lui jeta un regard meurtrier, avant même d'avoir entendu les inepties qu'il s'apprêtait à proférer.

- J'imagine que la chambre forte des Lestrange est bien garnie. Quand nous y seront entrés, vous n'aurez qu'à vous servir.

- Je ne suis pas un voleur, mon garçon ! Je n'essaye pas de m'emparer de trésors sur lesquels je n'ai aucun droit !


Tic-tac-tic-tac.


La pendule continuait à marquer le temps, mais à présent, les longs doigts du gobelin ne l'accompagnaient plus. Il s'était presque relevé de son fauteuil. Il s'était illusionné sur eux. Il avait vu le jeune Potter enterrer l'elfe, il avait entendu la jeune fille défendre leurs idées, et il avait cru que... Mais ils n'étaient que des humains. Cupides, arrogants, et persuadés que le monde entier leur ressemblait. Comment osaient-il suggérer que Gripsec allait toucher un trésor pour lequel il n'avait pas payé le prix juste ?

- L'épée nous appartient...

- Ce n'est pas vrai ! Répliqua le gobelin, qui commençait à penser qu'il avait commis un grande erreur en se laissant entraîner dans cette négociation.

- Nous sommes des élèves de Gryffondor, et cette épée était celle de Gryffondor.

- Et avant d'être à Gryffondor, à qui appartenait-elle ?

- A personne, répondit le jeune rouquin avec un culot qui estomaqua Gripsec. Elle a été fabriquée pour lui, non ?

- Pas du tout ! L'arrogance des sorciers, une fois de plus.Cette épée était celle de Ragnuk Ier, et elle lui a été prise par Godric Gryffondor ! C'est un trésor perdu, un chef d'oeuvre de l'art des gobelins ! Il appartient aux gobelins ! L'épée sera le prix à payer pour mon aide, à prendre où à laisser !

Il s'était emporté. Le rouquin l'avait fait sortir de ses gonds. C'est le jeune Potter qui lui permit de reprendre ses esprits.

- Il faut que nous en parlions, Gripsec., pour voir si nous sommes d'accord avec votre proposition. Pouvez-vous nous donner quelques minutes ?

Il acquiesca, toujours en colère, et bien décidé à faire le nécessaire pour voir l'honneur de Ragnuk Ier enfin lavé.


Tic-tac-tic-tac.


La vieille horloge continuait, imperturbable, à marquer le temps qui passait, il continuait à tapoter le bras du fauteuil en rythme avec elle tout en reprenant ses esprits. La colère était sa pire ennemie. C'était déjà par colère qu'il avait refusé de servir les mangemorts lorsqu'ils l'avaient exigé de lui. Il vérifiait calmement toutes les fins qui pouvaient éclore de cette étrange affaire, avec la méthode consciencieuse d'un gobelin banquier, qui arrivait toujours à orienter la morale selon les exigences de l'intérêt. S'ils réussissaient, et s'il y avait dans ce coffre une arme capable de vaincre le seigneur des ténèbres, la trahison que Gripsec s'apprêtait à commettre serait pardonnable pour les gobelins et Harry Potter deviendrait un homme important, et l'obligé exclusif de Gripsec. S'ils échouaient, il aviserait. La profit ne vient jamais sans risques, surtout dans les temps troublés. Dans tous les cas, il allait faire du mal à Bogrod et à ses sbires qui l'avaient chassé de Gringotts pour se vendre aux humains, et il ne pleurerait pas leur sort.


Tic-tac-tic-tac.


Il y avait aussi cet enchantement qui liait l'épée au Choixpeau de Poudlard, mais c'était un enchantement d'humain. Il pouvait être brisé, avec un peu de temps et de talent. Gripsec savait qu'il avait du talent, et qu'il aurait aussi du temps. L'épée n'avait plus été appelée depuis cinq ans, et il n'y avait strictement aucune chance que Severus Rogue laisse un Gryffondor sortir l'épée du chapeaux dans la journée suivant le vol. Une fois l'enchantement brisé, plus rien de remettrait en cause la propriété de Gripsec. La vrai difficulté serait de faire admettre aux gobelins que le retour de cette épée valait le prix de la trahison qu'il s'apprêtait à commettre.


Tic-tac-tic-tac.


Les humains mettaient du temps à converser. Gripsec n'avait aucun mal à imaginer leurs débats. Le garçon roux, qui voulait piller le coffre Lestrange et ne voyait pas de problème à ce qu'on prive les gobelins de baguette, devait défendre une nouvelle perfidie typique des sorciers de sang-pur. Promettre de lui donner le ciel étoilé en partage, et finalement le payer en or de farfadet, probablement. La jeune fille avait l'air d'être probe, et elle allait demander à ce qu'ils lui disent la vérité. Quant à Harry Potter, Gripsec était curieux de savoir ce qu'il allait décider.


Tic-tac-tic-tac.


Il les vit revenir. Le roux était radieux, le jeune fille gênée. Pour la première fois, Gripsec douta de Harry Potter, et un doute ne lâche pas facilement un gobelin une fois qu'il l'a effleuré. Gripsec savait déjà que la décision prise par les trois adolescents n'allait pas lui plaire. Les yeux noirs de Gripsec se plissèrent, et il regarda Harry Potter intensément tandis que celui-ci s'efforçait de le convaincre de sa sincérité. Personne ne dupe facilement un gobelin de Gringotts, et Gripsec eut rapidement la certitude que si le jeune Potter ne mentait pas frontalement, il ne lui disait pas non plus toute la vérité. Gripsec voulait bien aider le jeune Potter, mais il voulait être payé. Il risquait absolument tout sur cette affaire.

- J'ai votre parole, Harry Potter, que vous me donnerez l'épée de Gryffondor si je vous apporte mon aide ? Demanda-t-il, pour laisser à Harry Potter une chance de revenir sur sa décision.

- Oui, répondit Harry.


Tic-tac-tic-tac.


On ne ment pas à un gobelin de Gringott. Pas sans qu'il le sache. Pas impunément. Gripsec avait la certitude que l'humain lui mentait en le regardant droit dans les yeux. Il n'avait pas l'intention de lui donner l'épée. Gripsec hésita un instant sur la conduite à tenir. Allait-il abandonner ? Allait-il s'abaisser au même niveau que l'humain et lui mentir à son tour ?

Le gobelin décida que Harry Potter méritait une chance. Il allait simplement ajouter deux clauses secrètes au contrat. La première, c'était que le paiement était dû à la minute où ils entraient dans le caveau des Lestrange. La seconde était que son aide auprès des sorciers n'allait pas jusqu'au sacrifice de sa vie. S'ils étaient surpris, ce serait chacun pour soit.

Il ne mentait pas à Harry Potter... pas vraiment. Et quel autre choix avait-il ?

 

- Alors, dit le gobelin, serrons-nous la main.

Note de fin de chapitre :

J'ai voulu rendre justice à un personnage injustement malmené par les films. Gripsec n'est pas gentil, il n'est pas héroïque, il n'est pas franc. Mais il ne méritait pas pourtant d'apparaître comme un l'être sournois et bête qu'on voir en deux plans seulement, avertir les gobelins d'un vol qu'il a lui-même planifié puis décéder parmi ses congénères venus prévenir Voldemort du vol de la coupe.

 

Rien, dans les livres, ne laisse entendre que la trahison de Gripsec a été préméditée. Il est beaucoup plus logique de la penser comme une improvisation imprévue de sa part pour ne pas tomber avec Harry au moment où tout semblait perdu.

De plus, Gripsec était un ennemi déclaré de Voldemort. Il n'y a aucune raison pour qu'il soit allé au manoir Malefoy après le cambriolage.

J'espère que cet OS rendra justice à ce personnage, qui n'était ni noir, ni blanc, mais juste un gobelin tachant de tracer sa route dans un monde chaotique.

 

Merci de m'avoir lu, et merci à Labige pour l'idée du concours !

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.