S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Sélections du mois


Félicitations à AliceJeanne et TeddyLunard, qui remportent la Sélection Action/Aventure !

Vous voulez revenir dans le Futur ? Lors du mois de novembre c’est possible avec la Sélection Next-Gen ! Vous avez jusqu'au 30 novembre pour lire les 10 textes proposés par les lecteurs et les lectrices et voter ici.

Et pour le mois de décembre, le thème et les textes vous attendent déjà avec la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez découvrir ces 12 histoires jusqu’à la fin de l’année et vous pourrez voter à partir de décembre. Pour en savoir plus, rendez-vous ICI !


De L'équipe des Podiums le 01/11/2022 19:00


15ème Échange de Noël


Le traditionnel Échange de fics de Noël est de retour pour sa 15ème édition !



Et cette année, vous pouvez écrire et recevoir : des fanfictions Harry Potter, des histoires originales... mais aussi des fanfictions sur d'autres fandoms ! Envie de nous rejoindre ?


Ça se passe d'ici le 31 octobre sur ce topic du forum HPF !


De L'équipe de modération le 23/10/2022 17:22


126ème Nuit d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 126 édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 21 octobre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De L'équipe des Nuits le 16/10/2022 11:07


Sélections du mois


Félicitations à Fleur d’épine, Ella C, Eejil9 et CacheCoeur, qui remportent la Sélection Femslash !

Vous voulez de l’action ? De l’aventure ? Ce mois de Sélections est fait pour vous ! Le Jury des Aspics vous invite à lire sur ce thème en octobre avec la Sélection Aventure/Action ! Vous avez jusqu'au 31 octobre pour lire les 5 textes proposés par les lecteurs et les lectrices et voter par ici.

Et au mois de novembre, partez dans le futur avec la Next-Gen ! Vous avez jusqu’à la fin du mois d'octobre pour nous faire découvrir sur ce thème si vaste vos deux fanfictions favorites (ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots. Pour proposer des textes, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news !

Il y a également la Sélection Fanfictions longues pour occuper vos nuits d’insomnies ! Jusqu’au mois de décembre, venez découvrir 12 histoires incroyables ! Pour en savoir plus, rendez-vous ICI.

 

 


De L'équipe des Podiums le 03/10/2022 23:05


C'était le chant du Serpent par SunonHogwarts

[8 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Participation au projet Deathly Hollow, organisé à l'occasion du 31 octobre 2015 par la Jamesie Team


Contraintes :
- Sublimer dans un OS ce que la mort de James Potter a provoqué comme sentiments/émotions/réflexion chez certains personnages, lorsqu’ils ont appris la nouvelle.
- Vous êtes libres de choisir votre personnage et d’écrire d’un point de vue interne, externe ou omniscient.
- A un moment, dans votre texte, vous devrez faire apparaître un souvenir que possède votre personnage lorsqu’il repense à James Potter (qu’il n’a pas forcément partagé avec lui…). Ce souvenir peut être formulé en pensées, dans une conversation, ou même en flash back.
- Votre histoire n’est pas obligé de se passer le 31 octobre 1981.

Personnage : Harry Potter.

Si ça vous intéresse (sait-on jamais), j'ai écrit ce modeste texte en écoutant Roads Untraveled -Linkin Park (qui n'a absolument aucun rapport avec l'histoire, mais qui m'a aidé à trouver l'inspiration. Allez savoir pourquoi).

Note de chapitre:

Un grand merci à Chouette pour sa relecture et ses conseils !
C’était comme un sentiment de chaleur qui s’estompe. Comme un bonheur qui s’échappe petit à petit.

C’était un tourbillon de couleurs et de lumières. Un mélange de rires et de discussions animées, un voile de douceur déchiré par un éclair de lumière verte.

C’était une sensation aigre douce qui s’emparait de lui, s’insinuait dans son corps et lui brûlait les entrailles.

C’était bon.

C’était douloureux.


Harry se réveille en sursaut. Il se sent étrangement mal, douloureusement bien. Il baigne dans une demi-inconscience agréable qui lui serre le coeur.

Il entrouvre les yeux. Il fait nuit noir dans le dortoir des Gryffondors. Un ciel sans étoile s’étend au dehors et baigne le monde dans une obscurité affreusement rassurante. La lune semble avoir été aspirée par le ciel, pâle, presque transparente.

C’était un calme soir d’automne, c’était une voix douce et des longs cheveux roux qui venaient caresser son front.

Harry se redresse légèrement dans son lit. Il se sent bien.

C’était une soirée au coin du feu, c’était une voix grave et un visage un peu piquant.

D’un mouvement machinal, Harry passe sa main dans ses cheveux. Décoiffés, comme d’habitude.

C’était le geste d’un bébé qui emmêle les mèches rebelles de son père. C’était un rire mélodieux quand l’enfant dérange les lunettes rondes.

Une chaleur rassurante se répand dans son corps. C’est l’apaisement qui s’empare de lui. Une douceur extrême, un élan d’amour exquis.

C’était un baiser fugace, un échange entre les mèches rousses et le visage un peu piquant.

Une ombre, à peine perceptible, un doute affreux, une peur impossible, qui viennent se mélanger au bonheur simple. Harry frémit.

C’était une silhouette silencieuse aperçue par la fenêtre, un bruit de cape sur les pavés, un frisson douloureux.

Le coeur de Harry se serre, une boule se forme dans sa gorge. Le monstre sous son lit se réveille.

C’était un silence soudain, un regard échangé, une peur partagée.

Harry se redresse encore un peu au milieu de ses couvertures. Il a trop chaud. Il est mal à l’aise. Quelque chose ne va pas.

C’était une parole rapide. La voix grave qui murmure de partir, la voix douce qui refuse. Mais la première insiste et la deuxième finit par capituler.

Harry s’accroche à ses couvertures. Un horrible pressentiment s’empare de lui. Le monstre sous son lit grogne.

Il ne faut pas laisser la voix grave en bas, maman. C’était un bébé qui pleure.

Il s’accroche encore, le sentiment s’accentue. Quelque chose de mauvais arrive. Quelque chose approche.

C’était un dernier baiser, rapide, angoissé. Une dernière caresse sur le front du bébé. Des grandes mains, chaudes et fortes. C’étaient deux paires de grands yeux verts qui se plongent dans un océan chocolat.

Harry suffoque, il se crispe. Ce n’est pas un monstre, sous son lit. C’est un serpent.

C’étaient des bras légers qui l’emportent, une poignée qui tourne. Un cri. Une course. Un arrêt, un regard.

Harry fixe un point dans le noir.

C’était le dos d’un homme désarmé.

Harry attend, le coeur battant. Il manque d’air, il étouffe.

C’était un éclair de lumière verte.

Harry se sent mourir, lentement.

C’était un hurlement, un désespoir, un appel sans réponse. C’était la voix douce qui suppliait la voix grave de se relever. C’était l’explosion d’un amour et la fin d’une histoire.

D’un geste maladroit, Harry tend une main tremblante vers la table de chevet. Il tâtonne, finit par toucher ses lunettes.

C’était flou, c’étaient des pleurs et des cris. C’était un tourbillon indistinct qui emportait tout sur son passage. Les voix, les rires, le visage un peu piquant, les cheveux emmêlés. Les lunettes de travers et les yeux chocolat.

Précipitamment, Harry parvient à mettre ses lunettes sur son nez. Sous son lit, le serpent ronronne.

C’était son père. C’était sa fin.

Harry laisse échapper un sanglot silencieux. Une larme chaude coule sur sa joue et va se perdre dans son cou. Sous son lit, le serpent rit.

Au revoir, papa.

Sous son lit, le serpent chante.
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.