S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Sélections du mois


Félicitations à AliceJeanne et TeddyLunard, qui remportent la Sélection Action/Aventure !

Vous voulez revenir dans le Futur ? Lors du mois de novembre c’est possible avec la Sélection Next-Gen ! Vous avez jusqu'au 30 novembre pour lire les 10 textes proposés par les lecteurs et les lectrices et voter ici.

Et pour le mois de décembre, le thème et les textes vous attendent déjà avec la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez découvrir ces 12 histoires jusqu’à la fin de l’année et vous pourrez voter à partir de décembre. Pour en savoir plus, rendez-vous ICI !


De L'équipe des Podiums le 01/11/2022 19:00


15ème Échange de Noël


Le traditionnel Échange de fics de Noël est de retour pour sa 15ème édition !



Et cette année, vous pouvez écrire et recevoir : des fanfictions Harry Potter, des histoires originales... mais aussi des fanfictions sur d'autres fandoms ! Envie de nous rejoindre ?


Ça se passe d'ici le 31 octobre sur ce topic du forum HPF !


De L'équipe de modération le 23/10/2022 17:22


126ème Nuit d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 126 édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 21 octobre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De L'équipe des Nuits le 16/10/2022 11:07


Sélections du mois


Félicitations à Fleur d’épine, Ella C, Eejil9 et CacheCoeur, qui remportent la Sélection Femslash !

Vous voulez de l’action ? De l’aventure ? Ce mois de Sélections est fait pour vous ! Le Jury des Aspics vous invite à lire sur ce thème en octobre avec la Sélection Aventure/Action ! Vous avez jusqu'au 31 octobre pour lire les 5 textes proposés par les lecteurs et les lectrices et voter par ici.

Et au mois de novembre, partez dans le futur avec la Next-Gen ! Vous avez jusqu’à la fin du mois d'octobre pour nous faire découvrir sur ce thème si vaste vos deux fanfictions favorites (ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots. Pour proposer des textes, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news !

Il y a également la Sélection Fanfictions longues pour occuper vos nuits d’insomnies ! Jusqu’au mois de décembre, venez découvrir 12 histoires incroyables ! Pour en savoir plus, rendez-vous ICI.

 

 


De L'équipe des Podiums le 03/10/2022 23:05


Mandy par michedepain

[0 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Le problème de Mandy, c'était qu'elle l'aimait beaucoup, voire trop, mais qu'elle l'aimait mal. Sirius n'était pas bien mieux, en fait il était pareil, mais il avait au moins le mérite de s'en rendre compte. C'était là que leur relation avait dérapé : il y avait de plus en plus de disputes pour des broutilles (Sirius avait parlé à une autre fille, Mandy n'avait pas fait son devoir de potions, Sirius laissait trainer son chandail dans la salle commune, Mandy voulait aller voir sa mère et insistait pour son copain l'accompagne, etc.) et elles finissaient toujours par des cris, des insultes, des pleurs, voire parfois des infidélités. Oui, ce n'était pas bien de la part de Mandy de se venger en flirtant et en couchant lorsqu'il y avait un problème, Sirius en était conscient, mais à sa grande honte, il lui était déjà arrivé de faire la même chose. Il n'en était pas fier, elle non plus, mais ils finissaient toujours par se l'avouer. La personne trompée était fâchée, déçue. Leur relation se mettait sur pause, mais elle finissait par reprendre après quelques jours, la personne s'étant résignée à pardonner pour ne pas perdre l'autre. Les deux savaient que leur dynamique n'était pas très saine, mais c'était comme ça le couple fonctionnait.

Puis vint le jour où une goutte d'eau fit débordé la tasse déjà bien rempli de Sirius. C'était encore une connerie, du genre une dispute sur qui a tort et qui a raison, ou peut-être était-ce parce que Sirius avait entendu dire par James qui l'avait entendu d'un garçon de Serdaigle qui lui-même l'avait entendu de son cousin à Poufsouffle que Mandy avait dit à sa sœur que Black ne voulait pas emménager avec elle après Poudlard. Bref, une connerie qui aurait pu être résolue en communiquant comme des adultes, tout simplement, mais les deux sorciers, n'étant pas reconnus pour être calme, avaient perdu leur sang-froid dès le premier mot.

« Ça ne marche plus. » C'est ce qu'avait conclu Sirius en pensant à Mandy cette soirée-là. Puis celle d'après. Puis celle d'après après. Pour être tout à fait franc, il y pensa pendant plusieurs semaines. À cause de sa distance, les disputes étaient plus fréquentes, si cela pouvait être possible, les crises de larmes aussi. Cela peinait beaucoup Sirius de voir sa copine ainsi, mais il ne savait pas comment trouver les bons mots pour lui avouer ce à quoi il pensait, alors la situation empirait plus les jours passaient. Ses amis lui avaient dit de trouver une excuse bidon, de dire qu'il était trop occupé avec les Aspics ou que le problème venait de lui, pas d'elle, ce que Lily lui déconseilla de faire (sûrement par solidarité féminine), mais Sirius les écouta d'une oreille distraite, car Mandy comptait pour Sirius, alors elle méritait la vérité, c'était la moindre des choses, même si cette vérité allait faire mal. Cela allait faire encore plus mal qu'une simple séparation, car autant ils se rendaient malheureux depuis des mois déjà, autant les deux s'aimaient (si on peut appeler ça de l'amour). Le plus dur dans une relation, c'est le fameux moment où l'on doit se quitter, pas parce que l'on aime plus l'autre, bien que cela fasse mal aussi, mais parce qu'on comprend que l'on est tout simplement pas fait pour être avec cette personne. C'est le plus dur parce qu'il faut se résoudre à quitter quelqu'un que l'on aime encore, mais qui ne peut nous apporter du bien ou même ce que l'on mérite. Il n'en pouvait plus d'être un fardeau, c'était de plus en plus difficile, alors le chat devait bien sortir du sac à un moment donné.

― « Mandy...», commença Sirius, « tu ne m'aimes pas comme il faut. »

― « Sirius...»

― « Attends, laisse...laisse moi parler. »

Il inspira un bon coup, pour se donner du courage peut-être, il n'en savait trop rien. Sa copine avait déjà les larmes aux yeux, ayant sûrement déceler dans le ton de sa voix et sa première phrase que la suite n'allait pas être jolie.

― « Mandy... On s'aime mal, on s'aime trop, et surtout, on ne s'aime pas comme il faut depuis trop longtemps... »

Les larmes roulaient sur ses joues, abondamment, c'était encore la crise sur le coin de la table. Elle semblait sur le point de commettre un meurtre. Sirius allait rouler les yeux, mais se ravisa, se rappelant que, pour une fois, elle avait bien raison de pleurer et d'être en colère. C'était un moment triste, dur à vivre, et à cette pensée, Sirius se surprit même à avoir quelques larmes qui perlaient aux coins des yeux, mais par orgueil, à moins que ce fut par fierté, il les refoula du mieux qu'il pouvait, puis enchaîna sur des propos qu'il savait plus dur encore.

― « Mandy, je les aime plus tes défauts. »

Ok, c'était vraiment méchant et il le regretta tout de suite. Quant à elle, elle encaissa cette phrase sans broncher, mais ne parvint pas à garder son calme, et ne put s'empêcher de répliquer avec amertume et rancœur :

― « Tu crois que tu es facile à vivre, peut-être ?

― « T'es vraiment pas un cadeau », ronchonna Sirius. « Arrête de me couper tout le temps, tu rends le tout encore plus difficile que ce l'est. »

― « Attends, moi, je rends ça difficile ? », cria-t-elle. « Va te faire foutre, tu n'es pas mieux que moi et toi non plus tu n'es pas un cadeau, tu sauras ! »

Elle avait les poings fermés, prêts à frapper, la mâchoire serrée qui se retenait de déballer tout ce qu'elle avait sur le cœur. Sirius se sentait mal, mais il était fâché lui aussi, à un tel point que la possibilité de lui faire mal était peut-être la seule chose qui pouvait le rendre heureux à cet instant.

Après un combat de regards haineux qui dura, ce qui lui semblait, une éternité, la « discussion » se poursuivit :

― « Tout est de ta faute, Sirius », l'accusa Mandy. « Tout a commencé à aller mal entre nous parce que tu es fort pour flirter tout ce qui bouge. »

― « Oh, oh, ça, ce n'est pas vrai, c'est toi qui ait commencé, je te signale ! Et puis, tu t'imagines des choses dès que je parle à une fille, je ne flirte pas quand je suis en couple ! »

― « Bien sûr, toi, Sirius, tu ne flirtes pas, monsieur est parfait. Mais tu n'as pas de mal à coucher à gauche, à droite par contre !»

Sirius soupira. Il était las. Tout ça tournait en rond, elle allait continuer à lui sortir tout ses défauts, ses pires côtés de sa personnalité. Elle savait frapper où ça faisait mal, tout comme lui d'ailleurs, alors il devait l'arrêter avant que leur dispute ne parte sur des chemins plus glissants encore.

― « Écoute », lui glissa Sirius alors qu'elle allait enchaîner sur le fait que leur relation purement sexuelle à la base aurait dû en rester ainsi, « je ne suis pas parfait, je le sais. Je sais aussi que t'a le poids du monde sur le dos en ce moment avec ta famille et tes études, et, Mandy, je peux pas être un fardeau. Je ne le veux plus ! »

Elle eût un ricanement méchant, mais le cœur n'y était pas. La colère avait fait place à la tristesse, tout simplement. Elle semblait si désemparer que Sirius eût comme réflexe de la prendre dans ses bras pour lui dire que tout allait s'arranger, mais se ravisa. Elle détourna les yeux.
Sirius lui demanda de le regarder, elle refusa. Il réitéra sa demande, mais elle refusa à nouveau. Il donna un coup de poing sur la table à café devant lui, assez fort qu'elle se renverse, faisant reculer un peu Mandy de peur qu'il ne lève la main sur elle, comme cela était déjà arrivé la première fois qu'elle l'avait trompé.

― « Mais regarde-moi, merde ! »

Il eût honte de sa colère, donc il essaya de se calmer, mais sans succès, ses pensées noires se succédant à toute allure. La frustration avait pris place dans son ventre et Sirius tentait tant bien de mal de résister à ses pulsions. Il n'était pas d'un naturel agressif habituellement, il ne comprenait pas pourquoi il se mettait dans une telle colère pour un simple regard.

― « Faut croire qu'on a ce que l'on mérite », soupira soudainement Sirius, s'affaissant au sol, dos contre le mur. « On peut s'obstiner toute la nuit et ce dire qu'on va arranger les choses demain matin, mais il est temps qu'on se quitte. »

À ces mots, Mandy le regarda, les yeux pleins de larmes et murmura un faible et plaintif « Mais je t'aime, moi » que le principal intéressé se força de ne pas écouter. Elle semblait tellement fragile en ce moment, tellement que ça le peinait d'être la cause de ses souffrances, mais cette faiblesse ne devait pas l'empêcher de réaliser à bien sa rupture.

― « Je crois que tout a été dit, alors tasse-toi, Mandy, je m'en vais d'ici. »

Il la laissa en plan et sortit de la salle. La dernière image qu'il vit d'elle avant de sortir fut une Mandy en pleurs, se laissant glisser sur le sol. Son cœur se brisa à cette vue, mais chacun méritait mieux et il ne pouvait fournir à la jeune fille ce dont elle avait besoin et vice-versa. C'était mieux comme ça. De toute façon, il connaissait Mandy, elle s'en remettrait éventuellement. C'était une battante et les battantes se relevaient de tout, pas vrai ?

Sirius rentra chez les griffons après avoir erré un peu dans les couloirs. Devant le portrait de la grosse Dame, il tenta de se ressaisir, de se confectionner un masque un peu plus présentable pour tous les Gryffondors qui pourraient être présents dans la salle commune et ses amis dans le dortoir.
Il dit le mot de passe, puis salua les deux ou trois personnes qui étaient présentes.

Il monta les escaliers menant à son dortoir ayant comme seul objectif de dormir toute une vie si cela était possible : il se sentait si lessivé, si las, si « zombie ». Mais il avait pris la bonne décision.
Évidemment, ses amis, étant au courant de ce qu'il était allé faire, lui demandèrent comment cela c'était passé. Sirius leur fit son plus beau sourire, puis leur raconta, d'une voix qu'il voulait enjoué, qu'ils n'étaient plus ensemble, que, bien sûr, Mandy avait pleuré, mais que c'était une grande fille et qu'elle s'en remettrait un jour. Peut-être même pourraient-ils redevenir amis, comme avant...
Ses amis semblèrent satisfaits et contents que le calvaire de leur ami soit enfin fini. Ils n'avaient rien contre Mandy, mais les deux étaient mieux seuls qu'ensemble.

Sirius s'excusa, prétextant un mal de tête et se dirigea vers la salle de bain. Il barra la porte, jeta un sort d'insonorisation, puis se livra à la tristesse qu'il ressentait. Alors que les larmes coulaient à n'en plus finir, il ouvrit la pharmacie et fouilla dedans sans prendre la peine d'être délicat.

― « Mais où est-il... », marmonna-t-il à répétition.

Les trucs continuaient à tomber, puis finalement, il trouva le petit sachet qu'il cherchait. Il se roula un joint, puis commença à le fumer. C'était pas grand chose, mais ça faisait du bien...
Note de fin de chapitre :

Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai recommencé à lire des fanfictions, à mon plus grand malheur (je n'ai pas le temps, je suis en plein « concrunch » à cause de mon cosplay). Et puisque j'aime me mettre de la pression, j'ai décidé de me remettre à l'écriture après des années sans avoir écrit quelque chose d'autre que pour l'université. Bref, en espérant que vous avez aimé.
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.