S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Journées reviews du 3, 4, 5 décembre 2021


Lire, écrire…

PAPA-NOËL : Oh oh oh ! Viens aider les lutins lors de la Journée Reviews de décembre !
MAMAN-NOËL : Elle se déroulera du vendredi 3 au dimanche 5 décembre !
LUTINS : Alors viens nous rejoindre en t'inscrivant ici !

Le principe ? Réparti.e.s en binômes ou trinômes, vous écrivez au moins 10 reviews à votre binôme (5+5 pour le trinôme) pendant ces trois jours, sur HPFanfiction ou le Héron, au choix.




De le 24/11/2021 10:54


117ème édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 117e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 20 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt!
De Équipe des Nuits le 11/11/2021 14:44


Sélections du mois


Félicitations à Taka, Catie et popobo qui remportent l'enchanteresse Sélection Lieux Magiques !

Pour janvier 2022, c'est le thème de Créatures Magiques qui vous arrachera peut-être quelques frissons d'horreur... ou quelques soupirs de Boursoufflets attendris ! Vous pourrez dès à présent proposer vos deux fanfictions favorites sur ce thème en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

Enfin, durant le mois de novembre, pleurez, criez, lamentez-vous ou peut-être, guérissez en faisant votre Deuil. Venez voter pour vos histoires préférées juste ici.

Et on se retrouve en décembre pour la Sélection de Noël qui sera tout à fait spéciale (comme l'année dernière en fait) !


De Equipe des Podiums le 08/11/2021 12:08


26ème édition des Nuits Insolites HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 26e édition des Nuits Insolites se déroulera le samedi 6 novembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir vous inscrire !
Les modalités de participation sont disponibles sur le même topic.

A très bientôt !
De L'équipe des Nuits le 30/10/2021 19:21


Inscrivez-vous aux Journées Reviews !


Lire, écrire…

La Journée Reviews d’octobre se déroulera du vendredi 22 au dimanche 24 octobre. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !

Le principe ? Réparti.e.s en binômes ou trinômes, vous écrivez au moins 10 reviews à votre binôme (5+5 pour le trinôme) pendant ces trois jours, sur HPFanfiction ou le Héron, au choix.



De Les JR le 19/10/2021 20:31


Semaine d'adaptation ludique


La SAL revient !

Que vous ayez envie de découvrir le forum et ses sites, de braver des défis en équipes, ou de partager votre savoir de fossile de l'asso, vos pokeballs et vous pouvez vous inscrire dès à présent dans le vestibule !


De La SAL le 18/10/2021 14:50


Invisibles par Elenore

[8 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +

 

 

À leur arrivée au château, Lysander s'installa contre un mur de la grande salle, dissimulé sous sa cape pour assister à la cérémonie de répartition. Le visage de son frère c'était fendu d'un large sourire à l'annonce de sa maison, et son regard c'était directement dirigé vers le fond de la salle, ou il pensait être son jumeau.

Peut être Lysander lui dirait-il un jour que sont regard béa avait été adressé au mur à cinq bon mètres de lui.

Très rapidement, toute l'attention de Lorcan fut accaparé par ses nouveaux camarades de Poufsouffle. Sa maison n'était nullement une surprise, son frère avait toujours été tellement présent pour lui, pour les autres, la maison jaune et noir lui correspondait à merveille.

Lysander tentât un moment de détourner son attention de son estomac en s'occupant l'esprit par une question inévitable : dans quelle maison aurait-il été répartit lui ?

La même que son frère et son père, ou plutôt celle de sa mère ? Il était avide de connaissances, ce qui le prédestinerait aux aigles, quoi que n'étant pas non plus un trait étranger à la maison de son frère ou se retrouvaient des étudiants assidu et passionnés comme l'était Lorcan. Il avait ce petit côté casse-cou, qui lui aurait peut être valu une place sur les banc auprès de sa cousine. Et nul doute qu'il fallait une certaine dose de courage pour espérer ainsi vivre clandestinement à Poudlard, et une bonne part de ruse également.

Sous ses yeux, sur les grandes tables, les mets semblait ne pas s’arrêter de défiler.

Perdu dans ces questionnements voués à demeurer sans réponse, il commença à piquer du nez, malgré le capharnaüm ambiant. Ce ne fut que le tonnerre d'applaudissement clôturant le discours du directeur qui le tira de son sommeil d'un sursaut.

Il eu vite fait de vérifier en urgence que sa cape n'avait pas glissé et de se dégager du chemin des élèves qui quittaient leur banc.

Il ne revit pas Lorcan ce soir là, il avait du suivre ses préfets et ses nouveaux camarades dans leur salle commune.

Roxanne l'attendait, comme prévu, au pied de l'escalier du grand hall et l'accompagna découvrir sa nouvelle résidence.

La Salle sur Demande c'était rapidement imposé comme la solution la plus fiable pour le loger. Roxanne l'avait découverte tôt après son arrivé à l'école, suivant les quelques allusions de son père sur la pièce secrète.

Elle connaissait déjà un certain nombre des subtilité de la salle qu'elle avait utilisé plusieurs fois, et elle c'était donc chargé des arrangement essentiels pour permettre à Lysander d'y vivre confortablement.

Elle avait pris l'aspect d'une petite chambre douillette, avec une petite salle de bain attenante et un minuscule raccourcit menant au cuisine par lequel Poppy, l'elfe le plus adorable qui soit, apportait à Lysander ses repas.

Une semaine de vie cloîtré dans la Salle sur Demande avait permis à Lysander de prendre ses aises. Il avait lui même commencé à apprivoiser la salle dans toutes ses subtilités, et n'avait pas tardé à avoir un lit deux fois plus grand qu'a l'origine, et une bibliothèque remplie d'ouvrages qu'il passait ses journée à dévorer.

Les trois jeunes c'étaient entendus sur la nécessité pour Lysander de rester dans son nouveaux lieux de vie pendant au moins quelques jours sans sortir. En ce début d'année, une erreur aurait été trop vite commise, chacun s'employait à reconnaître les nouvelles tête des premières année et il paraissait difficile de garder secret que l'un d'entre eux possédait un doublon.

Chaque soir, Lorcan venait rendre visite à son frère pour lui raconter sa journée. Lysander buvait chacune de ses paroles, et eu bientôt l'impression de connaître aussi bien que son frère les élèves qu'il lui décrivait, les professeur, les salles de classe. Il passait aussi beaucoup de temps à piquer la baguette de son frère pour tenter d'un faire sortir quelque magie que ce soit. Si il ne pouvait pas se venter de ses aptitudes pratiques, nul doute qu'il était plus avancé que la plupart des élève de son age sur la théorie, en un mois, il avait engloutit une bonne partie des ouvrages de première année. Il avait même commencé des ouvrages d'herbologie supplémentaires, ses parents passant leur temps à arpenter les globe à chasser la faune et la flore magique, il n'avait pas appris grand chose de nouveau dans le manuel de première année.

Dès la deuxième semaine, il avait commencé à sortir dans le parc sous sa cape, assez fine pour qu'il puisse sentir les quelques rayons de soleil passant au travers des nuages d’Écosse.

Les serres lui avaient tout de suite fait de l’œil, et il commença à s'y faufiler au alentour de la deuxième semaine. Il rentrait pas une fenêtre qui fermait mal a l'arrière de la serre numéro quatre et y passait des heures. Il y amenait quelques livres parfois, et s’asseyait là, entre les pousses de Wiggentree et une immense plante à Pipallon, un peu plus près des buissons ardents une fois que l'hiver arriva.

 

Neville Londubat était probablement l'un des professeur les plus aimé et respecté de Poudlard. Minerva Mcgonagall l'avait embauché lors de son mandat de directrice, et il avait très rapidement hérité du titre de directeur de la maison Gryffondor. Ce n'était évidemment un secret pour personne qu'il été un grand héro de la guerre, qu'il avait eu une place primordiale durant la bataille de Poudlard. Mais personne ne savait exactement ce qu'il avait fait.

En cours, il n'avait cependant rien d'un grand guerrier.

Il n'était pas rare d'assister à quelques bégaiement et maladresses de sa part, mais aucun élève n'aurait osé lui en tenir rigueur.

Un jeudi, à la fin d'un long cours théorique sur la présentation des bois de baguettes, le professeur Londubat rappela Lorcan alors qu'il s’apprêtait à franchir les portes de la serre.

-Alors Lorcan, comment te sent tu à Poudlard ? Lui demanda-t-il

-Très bien, répondit le jeune homme, oui c'est super, j'aime ma maison, et les cours son supers, surtout ceux de botanique Nevi.. euh Professeur.

-J'imagine que tu peux m'appeler Neville quand on discute tout les deux, plaisantât-il, tu t'entend bien avec tes camarades ?

-Ça va, répondit évasivement Lorcan, à vrai dire il ne les connaissait pas tant, étant donné qu'il passait le plus clair de son temps libre avec son frère.

-Tu ne serais pas venu dans les serre en dehors des cours dernièrement par hasard ?

-Quoi, non.

-J'ai cru t’apercevoir hier soir, à coté des buissons ardents.

 

Lorcan restât silencieux, il compris tout de suite qu'il venait de commettre une énorme erreur.

-Il faut que j'y aille, je doit aller à la bibliothèque.

-D'accord, bonne journée, si tu veut t’installer dans la serre la prochaine fois demande moi je t'ouvrirait les portes, ou sinon un petit Alohomora devrait suffire, lui dit Neville avec un clin d’œil.

Dès qu'il fut dans le château, il se mit à courir plus vite que jamais et après les aller-retours requis devant la tapisserie des trolls, fit irruption dans la chambre de son frère.

Il était installé dans un tas de coussins nouvellement installé par la salle et tenait sur ses genoux un exemplaire de l'histoire de Poudlard.

-Tu te rend compte qu'il n'y a pas une seule mention de la Salle sur demande dans l'Histoire de Poudlard, lança Lysander sans un regard pour son frère, ça veut dire qu'il faut que quelqu'un nous la montre, comme nous, ou tomber dessus par hasard. Faut quand même le faire pour ce retrouver par hasard à faire les cents pas devant une tapisserie de trolls en tutu en...

-Est-ce que tu va dans les serres le soir, le coupa Lorcan après avoir réussit à reprendre son souffle.

-Lysander décolla enfin les yeux de son livre pour se tourner vers l'entrée de ses appartements.

-Pourquoi tu me demande ça ?

-Est-ce que tu y va oui ou non ?

-Ça m'est arrivé.

-Oh non non non, Lys ! Neville t'a vu, il va en parler à maman c'est sur !

-Mais il peut pas savoir que c'était moi.

-Je sait pas, il pense que c'était moi, mais je lui ait dit que j'y était jamais allé, je savait pas. Et ça aurait pus marcher, mais Lys t'est rentré par ou ?

-Par une fenêtre de la serre numéro quatre.

-Si ça avait été moi, je serait entré par la porte, elle s'ouvrent juste avec un Alohomora. Maman comprendra tout de suite que c'était pas moi, j'aurais forcément essayé la porte d'entrée, même Neville l'a compris je suis sûr !

Il n'en fallut pas plus au jumeaux pour comprendre que leur supercherie ne tiendrais plus très longtemps.

 

 

 

Lorcan s'en était toujours voulu pour cette incident, nul doute que c'était à cause de sa maladresse que Lysander c'était retrouvé contraint de partir quelques semaines plus tard. S'il n'avait pas dit à Neville qu'il ne venait pas à la serre, si il avait compris tout de suite que c'était son frère, et qu'il avait mentit, Lys aurait pus rester avec lui plus longtemps.

 

Assis dans la serre de leur bâtisse de Provence, Lorcan repensa à cet événement. Puis il pensa à la jeune fille moldue que son jumeaux venait d'introduire sans la moindre précaution au monde sorcier en violant sans vergogne les lois fondatrices de leur communauté. Et pour la première fois il cessa de s'en vouloir pour tout les malheurs qui pouvaient arriver à son jumeau.

Depuis quatre ans maintenant, il menait avec acharnement ses recherches dans l'espoir futile de réparer cette énorme erreur d'avoir été fait sorcier au détriment de son frère. Devant les montagnes de parchemins il se dit que peut être était-il temps d’arrêter de s'obstiner.

 

Il entendis dans la cuisine un fracassant atterrissage de cheminette, en plus de n'avoir rien à faire ici, la moldue était une empotée. Il revint rapidement sur la décision prise quelques instant plus tôt de ne plus se mêler de la vis de Lysander, d'abord il allait le débarrasser de la moldue. Voleuse, fouineuse, et balourde, un Accio à problèmes sans nul doutes.

-I want her out of here Lysander, assenât-il alors que son frère faisait son entré dans la serre.

-Aurait-tu au moins l’amabilité de parler en français ? S’insurgea Lysander

Adeline, encore sous le coup de l’émotion de l'après midi passé, tourna son regard désemparé vers Lysander.

-Je ne veut pas d'une moldue inconnue ici, elle à déjà fouiller dans mes affaire une fois, rien ne me dit qu'elle ne recommencera pas, assena-t-il refusant délibérément de regarder Adeline, elle n'a rien à faire là. On ne t'a donc jamais parlé du Secret à Amsterdam ?

-On m'a beaucoup parlé du secret à Amsterdam Lorcan, on nous à aussi parlé de ses limites, répondit Lysander en tentant de garder son calme, Adeline, juste en face de toi, au cas ou tu ne l'aurait pas remarqué, connaissait déjà l’existence de la magie figure toi, elle à subit un sortilège d'amnésie.

Pour la première fois depuis leur retour, Lorcan posa les yeux sur le visage de la jeune femme. Ses yeux noisettes étaient rougis, et encore humide de larmes. Un cours instant, sa part de Poufsouffe faillit prendre le dessus. Il avait une jeune femme en face de lui, qui manifestement avait besoin de soutient. Mais son regard revenant sur son frère, comme toujours il passât avant tout.

-Et alors ? I was just thinking she will cause trouble because she is a thief, sniking, clumsy muggle, but she is trouble herself. What do you want to do exactly ? Bring her memories back and get the french and british ministry on your back for endangering the Secret. Even if you wanted, you couldn't because you're a freaking powerless squib ! Finit-il, laissant échapper des années de frustration et de culpabilité.

-Waouh, are you done ? Répondit Lysander, la gorge nouée, je vais raccompagnée Adeline chez elle, ne m'attend pas ce soir.

 

Inévitablement, les larmes s'étaient remise à ruisseler sur les joues d'Adeline. Elle et Lysander marchèrent dans un silence absolu jusqu'à la maison du grand-père, et il restèrent là, devant le portail quelques instants.

-Je suis désolé, lâcha finalement Lysander

-Non, c'est moi, je viens causer des ennuis, pardon.

-Ne fait pas attention à ce qu'a pu dire Lorcan, on t'a promis Léo, les autres et moi, qu'on retrouverais tes souvenirs, et on tiendra cette promesse, d'accord ?

Adeline se contentât de hocher la tête, et franchit le portail pour rentrer chez elle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.