S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Sélections du mois


Félicitations à AliceJeanne et TeddyLunard, qui remportent la Sélection Action/Aventure !

Vous voulez revenir dans le Futur ? Lors du mois de novembre c’est possible avec la Sélection Next-Gen ! Vous avez jusqu'au 30 novembre pour lire les 10 textes proposés par les lecteurs et les lectrices et voter ici.

Et pour le mois de décembre, le thème et les textes vous attendent déjà avec la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez découvrir ces 12 histoires jusqu’à la fin de l’année et vous pourrez voter à partir de décembre. Pour en savoir plus, rendez-vous ICI !


De L'équipe des Podiums le 01/11/2022 19:00


15ème Échange de Noël


Le traditionnel Échange de fics de Noël est de retour pour sa 15ème édition !



Et cette année, vous pouvez écrire et recevoir : des fanfictions Harry Potter, des histoires originales... mais aussi des fanfictions sur d'autres fandoms ! Envie de nous rejoindre ?


Ça se passe d'ici le 31 octobre sur ce topic du forum HPF !


De L'équipe de modération le 23/10/2022 17:22


126ème Nuit d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 126 édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 21 octobre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De L'équipe des Nuits le 16/10/2022 11:07


Sélections du mois


Félicitations à Fleur d’épine, Ella C, Eejil9 et CacheCoeur, qui remportent la Sélection Femslash !

Vous voulez de l’action ? De l’aventure ? Ce mois de Sélections est fait pour vous ! Le Jury des Aspics vous invite à lire sur ce thème en octobre avec la Sélection Aventure/Action ! Vous avez jusqu'au 31 octobre pour lire les 5 textes proposés par les lecteurs et les lectrices et voter par ici.

Et au mois de novembre, partez dans le futur avec la Next-Gen ! Vous avez jusqu’à la fin du mois d'octobre pour nous faire découvrir sur ce thème si vaste vos deux fanfictions favorites (ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots. Pour proposer des textes, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news !

Il y a également la Sélection Fanfictions longues pour occuper vos nuits d’insomnies ! Jusqu’au mois de décembre, venez découvrir 12 histoires incroyables ! Pour en savoir plus, rendez-vous ICI.

 

 


De L'équipe des Podiums le 03/10/2022 23:05


Jusqu'au sommet par SunonHogwarts

[11 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Participation au concours TUT-TUUUT ! Embarquement immédiat ! proposé par Julia et Catie.


Contraintes :
- Votre personnage doit se retrouver dans un endroit qui est, pour lui, à l’ÉTRANGER.
- Que ce soit la raison pour laquelle il s’y est rendu, ou un évènement dans ce pays où il prend ses vacances qui l’y entraîne, votre personnage doit suivre une QUÊTE. Elle peut être loufoque, sérieuse, tout ce que vous voulez. Il faut simplement que ça le fasse bouger, suivre des indices, jusqu’à atteindre le sacré Graal… ou pas !
- Vous êtes à l’étranger, et vous allez en profiter ! Nous, on a fortement envie d’en profiter avec vous, alors vous nous ferez la bonne grâce de nous offrir des DESCRIPTIONS de votre voyage. Seulement, on ne veut pas simplement la description d’un monument ou d’un paysage sur un paragraphe. Il faut qu’on ressente le dépaysement, l’idée de l’étranger et du voyage un peu TOUT AU LONG DE VOTRE TEXTE. L’ambiance du pays, les odeurs, les gens, toutes ces choses-là !
- Votre personnage principal devra, à un moment où un autre, rencontrer un LOCAL, qui aura un impact sur sa quête. En effet, une quête ça patauge sans indice, et ce local vous livrera un détail sur l’histoire du pays, sa culture, ses mythes, ses légendes ou ses monuments, qui sera CLÉ dans votre quête !
- On ne pinaille pas sur le CANON du tout
- On autorise le -18 ans
- Veuillez vous limiter à 10 000 mots maximum, divisés en TROIS chapitres maximum.
- Vos billets de transplanage ont été pris pour vous ! Date de retour, le TRENTE ET UN (31) août (reporté au 15 septembre)

La fic fait 10 000 mots tout pile sur Libre Office


Un immense merci et plein de câlins à Chouette pour la relecture et la correction ♥
Le bruit de verre brisé résonna dans la petite maison et Lily poussa un cri de surprise. Elle reposa la thermos qu’elle était en train de remplir et se pencha pour ramasser les bouts tranchants qui s’étalaient sur le sol carrelé de la cuisine.

« Lily ? »

Sa mère passa la tête dans l’encadrement de la porte et lança un regard inquiet au verre en morceaux.

« Tu t’es blessée ? »

Lily lui adressa un sourire rassurant et se contenta de donner un coup de baguette.

« Reparo. Non, ça va maman. »

Ginny poussa un soupir et hocha la tête. Son visage s’illumina, et elle fit un signe en direction des tupperwares qui s’étalaient sur la table.

« Tu veux de l’aide ? »

Lily acquiesça avec joie et se poussa pour laisser de la place à sa mère.

« Un tup pour ce soir, commença Ginny. Un pour demain matin, et un pour demain midi. »

Elle s’arrêta un instant et observa le bazar qui traînait.

« Ça fait beaucoup de bagages, soupira-t-elle. Vous êtes sûres de ne pas vouloir transplaner ?

- Non, maman, répéta Lily pour ce qui lui semblait être la centième fois. C’est beaucoup moins drôle ! »

Ginny secoua la tête d’un air amusé.

« Je sais, je sais. Ça, c’est parce que vous avez passé trop de temps avec grand-père Arthur ! » Dit-elle d’un ton accusateur en agitant un torchon sous le nez de sa fille.

Lily éclata de rire et rassembla ses tupperwares d’un grand geste.

« Il serait fier de vous », murmura Ginny au moment où elle s’apprêtait à quitter la cuisine.

Lily se retourna et son estomac se serra dans son ventre. Elle voulut répondre, mais une boule dans sa gorge l’en empêcha, et elle se contenta de hocher la tête en forçant un sourire. Pendant un instant, mère et fille restèrent immobiles à se fixer, chacune perdue dans un souvenir heureux de Grand-père Arthur. Puis Ginny se reprit.

« N’oublie pas la thermos ! » S’exclama-t-elle avec sa bonne humeur habituelle, avant de la poser en équilibre dangereux sur la haute pile que Lily serrait contre sa poitrine

***


Un miaulement indigné retentit et une énorme boule de poile rousse s’extirpa du pull qui venait de lui atterrir sur la tête. Il jeta un regard vexé à la jeune fille qui lui tournait le dos, à moitié dans son armoire, et leva la patte droite pour la lécher. Un sifflement fendit l’air et une énorme écharpe bleue vint l’ensevelir. Il poussa un nouveau miaulement et sauta à bas du lit pour disparaître dans le couloir.

Rose sortit la tête de son armoire et observa le tas de vêtements qui s’étalait sur son lit. Elle hésita un instant, attrapa encore un jean et le dernier pull que lui avait tricoté Grand-Mère Molly -un de ses préférés-, puis rejoignit la valise abandonnée sur le sol.

Elle poussa un soupir en constatant qu’elle devait replier tout ce qu’elle avait consciencieusement déplié si elle voulait pouvoir fermer son bagage. Ses yeux passèrent de la porte au tas, puis du tas à la porte, et elle prit une grande inspiration.

« MAMAAAAN ? »

***


Lily laissa tomber ses affaires sur son lit et s’assit sur le parquet foncé. Sa chouette piailla avec énergie en faisant teinter sa cage, et Lily se leva pour aller lui ouvrir.

Elle voleta un instant dans la pièce, puis sortit dans le couloir, sans doute pour rejoindre son père dans le salon. Lily avait toujours été impressionnée par le lien qui l’unissait aux chouettes. Sa mère disait parfois avec un sourire nostalgique que c’était Hedwige qui veillait sur lui, et Lily voyait bien que cette idée réchauffait le cœur de son père.

Un coup contre sa fenêtre la fit sursauter, et Lily fronça les sourcils en reconnaissant le hibou d’Oncle Ron et de Tante Hermione. Son cœur fit un bond désagréable dans sa poitrine. Une lettre à quelques heures du départ n’était pas du tout bon signe. Pas du tout du tout.

En quelques pas, elle grimpa sur son lit pour ouvrir la fenêtre et laisser entrer le hibou. Il voleta quelques secondes avant de se poser sur la tête de lit. Puis il tendit une patte, et attendit sagement que Lily le décharge de son paquet. La jeune fille coupa fébrilement le fil et lança une friandise d’un air absent. Elle entendit à peine le hibou repartir avec un piaillement d’au revoir.

Et s’il était arrivé quelque chose à Rose ? Et si elle était malade ? Et si elle s’était cassé une jambe ? Si elle s’était soudainement découvert une allergie à la neige, ou à l’air marin, ou aux gros pulls, ou…

Lily respira un grand coup. Elle devait se calmer. Si elle la voyait dans cet état, Rose se moquerait certainement de son agitation légendaire.

Sans oser garder les yeux ouverts, Lily déchira l’enveloppe qu’elle posa sur son bureau. Puis, tout doucement, comme si elle avait peur que la lettre puisse la mordre, elle ouvrit prudemment un œil, et l’autre. Pour découvrir qu’elle tenait entre les doigts un tout petit bout de parchemin, déchiré sûrement à la va vite d’un vieux rouleau de cours. Elle cligna des yeux rapidement et prit son courage à deux mains pour le retourner.

Une seule phrase s’étalait, d’une écriture ronde et joyeuse, sur le papier qui l’inquiétait tant.

« N’oublie pas le café, cousine. »


Lily poussa une exclamation de soulagement, qui se transforma en rire hystérique avant de finir en insulte affectueuse. C’était tellement Rose de lui faire ce genre de choses. Elle savait très bien que sa cousine allait s’inquiéter comme une folle, et Lily était certaine que Rose s’amusait beaucoup de la situation, assise devant sa valise dans sa chambre sous les combles.

Lily secoua la tête et coinça la missive dans le pot prévu à cet effet, à côté des autres lettres échangées avec ses cousins et ses frères.

« Idiote », s’amusa-t-elle encore en commençant à empiler les tupperwares entre les pulls et les jeans.

***


Quand sa mère et elle eurent enfin fini de replier un par un tous ses vêtements, de les ranger soigneusement dans sa grande valise bleu, et de refaire pour la dixième fois la liste de tout ce qu’elle ne devait pas oublier, Rose put enfin descendre ses bagages dans l’entrée. Aussitôt, une masse lui tomba dessus, et un cri retentit dans son oreille.

« C’est toi le gnome ! Hurla son frère en lui vrillant le tympan au passage.

- Eh, c’est de la triche ! » S’exclama la jeune fille en s’élançant à sa poursuite.

Elle entra en glissant dans le salon pour trouver Hugo fièrement perché sur le canapé.

« Pas touche ! » S’amusa-t-il lorsqu’il vit sa sœur s’approcher.

Rose ne tint pas compte de son avertissement et agrippa sa manche pour le faire basculer.

« Eh ! Gnome perché, gnome perché ! » Protesta-t-il d’une petit voix aiguë.

Il s’affaissa sur le canapé et sa sœur sauta sur lui de tout son poids.

« Pas les chatouilles, pas les chatouilles », essaya-t-il de supplier, le souffle court.

Mais Rose ne se sentait pas d’humeur magnanime, et elle ne succomba pas à ses rires incontrôlables.

« Pa-pa », articula difficilement Hugo en repoussant faiblement Rose, sans succès.

La jeune fille se retourna. Leur père venait de passer devant la porte, une tasse « Aurore #1 » dans la main, et Hugo et Rose échangèrent un sourire complice. Rose sauta du canapé et se précipita dans le couloir.

« C’est toi le gnome ! S’exclama-t-elle en effleurant à peine son père, pour faire aussitôt demi-tour dans une glissade presque contrôlée.

- Vite, vite », la pressa Hugo quand elle revint dans le salon.

Rose sauta habilement sur le canapé et s’accrocha à son frère pour ne pas tomber.

Leur père apparut dans l’encadrement de la porte, avec sa tasse et un sourire joueur.

« Gnome perché, gnome perché ! » Hurlèrent ses enfants en même temps lorsqu’il fit mine de s’approcher d’eux.

Ron haussa les épaules et se laissa tomber dans un fauteuil.

« Je n’ai qu’à attendre ma victime, alors. »

Il attrapa le journal qui trainait sur la table et mordit à pleine dents dans un gâteau. Non pas pour lire, ou pour manger, mais pour avoir l’air innocent, Rose le savait.

« Tu peux attendre très longtemps, lança-t-elle fièrement. On ne bougera pas d’ici !

- Je sais, répondit son père sans même relever la tête. Je ne chasse pas les lions avertis, mais la gazelle innocente. »

Rose et Hugo échangèrent un regard amusé et Hugo leva les yeux au ciel en secouant la tête.

« Rose, tu as pensé à… Commença Hermione en apparaissant dans l’embrasure de la porte.

- C’EST TOI LE GNOME ! Hurla Ron en se levant d’un bond, abandonnant là journal, tasse et gâteau.

- Vite, papa, vite ! » L’encouragèrent Rose et Hugo en lui tendant la main.

Leur père se hissa tant bien que mal, et Hermione s’élança en avant pour l’attraper.

« Gnome perché ! » S’exclamèrent le père, la fille et le fils en chœur.

***


« Il est l’heure d’y aller, ma chérie.

- Oui, j’arrive »

Lily lança un dernier regard à sa chambre et éteignit d’un coup de baguette sa petite lampe de chevet. Elle inspira un grand coup, agrippa sa lourde valise, rajusta son sac à dos, et osa enfin descendre les escaliers. Un étrange mélange d’excitation et de peur s’agitait dans son estomac, lui donnant une légère nausée.

« Tout va bien se passer », la rassura Ginny en voyant les sourcils froncés de sa fille.

Lily lui sourit et redressa le dos.

« Je sais »

Ginny rajusta encore le sac de sa fille, puis prit une grande inspiration et lui caressa la joue. Lily voyait bien qu’elle était inquiète. Mais sa mère étant ce qu’elle était, elle ne laisserait rien paraître. Pas devant elle, en tous cas. Elle savait qu’avec son père, son oncle et sa tante, les choses étaient bien différentes.

« James, Albus ! On y va ! »

Les deux garçons sortirent du salon et James ébouriffa les cheveux de sa sœur. Albus lui prit la main et la serra doucement.

« En route, déclara leur père qui venait de les rejoindre. Direction les Granger-Weasley.
- Attendez ! S’exclama soudain Lily. J’ai oublié le café ! »

***


« ILS ARRIVENT, ILS ARRIVENT ! »

Hugo sautillait d’impatience devant la cheminée. Le feu qu’ils avaient allumé avait commencé à virer au vert. Les Potter seraient bientôt là.

James apparût en premier dans l’âtre, et Hugo poussa un petit cri surexcité. Malgré ses dix-sept ans passés, il savait encore faire ressortir son âme de gamin émerveillé par tout et tout le monde. James le serra contre lui avec un rire chaud. Albus les bouscula légèrement en apparaissant à son tour, et Hugo se jeta sur lui. Albus eut un sourire heureux, et répondit à son accolade un peu maladroitement.

Puis se fut Lily qui fit son apparition, et le hurlement de Hugo fut accompagné de celui de sa cousine.

« LILYYY !

- HUGOOO ! »

Les deux anciens Gryffondors se jetèrent dans les bras l’un de l’autre et faillirent tomber à la renverse. Puis elle se décala pour qu’il puisse saluer ses parents, et son regard se posa sur sa cousine.

« ROOOSE ! » Hurla-t-elle en se jetant littéralement sur elle.

Rose chancela, le souffle coupé, et reprit habilement son équilibre.

« Salut cousine, répondit-elle, le nez enfoui dans les cheveux de Lily.

- Ce que tu m’as manquée !

- Ca fait une semaine que vous êtes venus manger à la maison, Liloute », s’amusa-t-elle.

Puis elle ajouta, en respirant profondément le parfum de sa cousine :

« Toi aussi, tu m’as manquée. »

***


Rassemblés devant la table de la cuisine, les Potter-Granger-Weasley échangeaient sur tout et rien en grignotant des cacahuètes et des petits gâteaux. Lily, elle, avait les yeux rivés sur la pendule. Les aiguilles avançaient à une lenteur si exaspérante… Mais en même temps, elles allaient beaucoup trop vite !

La jeune fille prit une grosse poignée de cacahuètes et les enfourna dans sa bouche sans même y faire attention. A l’autre bout de la table, Rose avait l’air si calme que s’en était exaspérant. Mais Lily la connaissait bien, et ce tressautement irrégulier du genou témoignait qu’elle n’était pas aussi sereine qu’elle voulait bien le laisser croire. Merlin, la nuit allait être longue.

Heureusement, leurs parents avaient eu la présence d’esprit d’organiser une réunion de famille le même soir. Sans ses frères, Hugo et les adultes, Lily serait probablement devenue folle.

Elle jeta encore un regard à l’horloge et poussa un profond soupir. Leur bus ne partait que dans six longues heures.

***


Rose sentit un profond sentiment d’excitation l’envahir lorsque le bus apparut dans leur champ de vision. Elle plaqua ses deux mains contre la vitre de la voiture et ouvrit de grands yeux impatients.

Enfin, la vieille Ford Anglia s’arrêta en toussant sur le parking, et Rose sauta à bas du véhicule. Lily l’imita et se mit à sautiller sur place.

« Oh Merlin, oh merlin, répétait-elle. Ca y’est. Oh Merlin. »

Oncle Harry lui tendit sa valise, et Rose lui rendit un sourire nauséeux.

« Ca va être génial », lui assura-t-il en la serrant contre lui.

Rose hocha la tête, mais son estomac ne se détendit pas pour autant.

« A dans une semaine », dit-elle en se hissant sur la pointe des pieds pour déposer un baiser glacé sur la joue d’Oncle Harry.

Puis elle se dirigea vers ses parents, tandis que Lily voletait de l’un à l’autre en piaillant.

« Dernier appel pour le bus 221 en partance pour la Norvège, arrêts France, Belgique, Allemagne, Danemark, et Suède ! Beugla l’un des chauffeurs avant de retourner à l’abri dans son bus.

- Allez, c’est le moment », insista doucement Ginny.

Ron et Harry les aidèrent à hisser les bagages dans la soute, puis ils prirent chacun leur fille dans leurs bras.

« Sois prudente, murmura Harry.

- Essaye d’éviter les ennuis », rappela Ron.

Lily acquiesça en s’agrippant à son père, et Rose se contenta d’enfouir sa tête dans son cou.

« Allez, reprit Ginny en tirant Harry en arrière. C’est l’heure. »

Ron s’éloigna de quelques pas, et Hermione dû tirer discrètement sur sa manche pour qu’il ne retourne pas enlacer sa fille.

Rose agrippa la main de Lily, et elles se hissèrent dans le bus. Les portes se refermèrent, et leurs derniers au revoir se perdirent dans la nuit. Le moteur crachota, le volant grinça légèrement, les roues crissèrent, et le bus s’ébranla.

Rose ne lâcha pas la main de Lily pendant un long moment.

***


Lily fut la première à tomber de fatigue. Elle ferma les yeux tout juste deux heures après que le bus ait passé la manche, pile au moment ou le rouge de l’aube laissait la place à un soleil timide, pour ne les rouvrir qu’une fois la Belgique et l’Allemagne loin derrière eux. Rose, elle, voulait voir tout ce qu’elle pouvait des pays dans lesquels elles ne s’arrêteraient pas. Elle abandonna peu après la frontière de l’Allemagne dépassée. Elles s’occupèrent avec des jeux stupides le temps qu’ils traversent le Danemark, puis s’endormirent à nouveau, appuyées l’une contre l’autre.

Rose réveilla Lily pour que celle-ci voie à nouveau le bus plonger, entre le Danemark et la Suède, au milieu de l’après-midi. Aucune d’elles ne réussit plus à se rendormir. Elles regardèrent le soleil se coucher à nouveau et les étoiles apparaître les unes après les autres. Elles s’étaient rempli le ventre des repas que leurs parents leur avaient préparé et leur estomac s’était dénoué depuis longtemps.

Il était neuf heures et quelque lorsque le bus dépassa le panneau qui indiquait « Kiruna ». Lily plaqua son nez contre la vitre glacée et frissonna. Il faisait si chaud dans le véhicule qu’elle en avait oublié les températures de la Suède. Il traversa la petite ville endormie à une vitesse sûrement trop élevée pour être légale, et sortit de la commune pour mieux entrer dans la suivante. « Kiruna - côté Sorcier »

Les pneus crissèrent contre l’épaisse couche de neige, le moteur siffla de manière inquiétante, et le bus s’arrêta en glissant. Lily se redressa sur son siège et observa les lumières qui scintillaient dans la nuit avec émerveillement. Elle se leva d’un bond, mit un pied en dehors du bus, surexcitée, et frissonna violemment. L’air était si glacé qu’elle loupa une respiration. Un peu plus loin, Rose l’attendait avec leurs deux valises. Le bus disparut dans un « pop » pour réapparaître au bout de la rue, et il s’éloigna en toussotant. Lily s’élança vers sa cousine et attrapa l’anse de sa valise.

Le vent s’agita d’un coup, et des tourbillons de neige tournoyèrent dans l’air. De gros flocons s’écrasèrent sur leurs cheveux et le bout de leur nez.

« Ah, d’accord », murmura Rose.

Lily éclata de rire.

Bienvenue en Suède.
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.