S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Maintenance des sites


Bonjour à toutes et tous !


Pour nous prévenir un peu plus contre les bots, le serveur a besoin d'un petit redémarrage ! Le reboot traditionnel de 10h ce dimanche 25 septembre durera un petit peu plus longtemps, et au maximum une dizaine de minutes.



Merci de votre compréhension !


De Le CA et l'équipe technique le 23/09/2022 19:03


Ajout de nouveaux personnages !


Bonjour à tous et à toutes,


Les modératrices d'HPFanfiction ont le plaisir de vous annoncer que la liste de personnages a été complétée de A à Z ! La majorité des personnages de la saga sont maintenant à votre disposition pour les ajouter à vos résumés. Les personnages des Animaux Fantastiques et de L'enfant maudit ont également été étoffés. Si des personnages viennent à manquer, vous avez toujours la possibilité d'utiliser "Autre personnage Harry Potter/Animaux Fantastiques" ou "Personnage de Crossover".

Pour rappel, il existe un "Personnage original (OC)" pour catégoriser vos fics mettant en scène un de vos OCs. Pour les recueils de textes mettant en scène de multiples personnages, nous vous conseillons de les ranger dans "Autre personnage Harry Potter/Animaux Fantastiques". Enfin, certains groupes ont fait leur apparition, à savoir les Gryffondor/Poufsouffle/Serdaigle/Serpentard pour vos recueils sur les maisons ou les rivalités entre elles !

Attention ! Certains noms ont été modifiés : les personnages féminins mariés ont repris leur nom de jeune fille, pour ceux connus (ex : Bellatrix Lestrange est devenue Bellatrix Black, Molly Weasley est devenue Molly Prewett, etc...).

Nous vous encourageons à reclasser vos fanfictions en fonction des nouveaux ajouts, afin qu'elles trouvent plus facilement leur public. ;)

De L'équipe de modération le 17/09/2022 16:37


Sélections du mois


Le Jury des Aspics vous invite à lire sur les plus belles, les plus fortes, les plus merveilleuses Sorcières de la saga pour la rentrée de septembre avec la Sélection Femslash ! Vous avez jusqu'au 30 septembre pour lire les 11 textes proposés par les membres et voter par ici.

Et au mois d'octobre, jouez les Indiana Jones et partez à l’Aventure ! Il vous reste 15 jours pour proposer vos deux fanfictions favorites (ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.

Si les thèmes ne vous plaisent pas, souvenez-vous qu’il reste la Sélection Fanfictions longues pour occuper vos jours, vos nuits et votre année 2023 ! Jusqu'en décembre, venez découvrir 12 magnifiques univers ! Pour en savoir plus, rendez-vous ICI.

 

 


De Equipe des Podiums le 14/09/2022 23:00


30ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 30e édition des Nuits Insolites se déroulera le samedi 24 septembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir vous inscrire !
Les modalités de participation sont disponibles sur le même topic.

A très bientôt !
De L'équipe des Nuits le 10/09/2022 10:05


Concours d'écriture


Ici la voix...

La voix vous propose un concours Secret Story, pensé pour les membres les plus anciens du site comme ses plus récents utilisateurs ! Idéal pour apprendre à connaître de nouvelles personnes et découvrir la communauté HPFienne, autrices comme lectrices y sont les bienvenues ! La voix vous explique son projet plus en détails ici !
Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 28 septembre !




De La Voix le 05/09/2022 23:30


IRL Officielle


Bonjour à toutes et tous !


A l'occasion des 25 ans de la saga Harry Potter, l'association a décidé de marquer le coup en organisant une IRL officielle ! o/
Elle se déroulera du vendredi 30 septembre au dimanche 02 octobre 2022, au sud de Tours. Cette IRL est ouverte à toustes, lecteurs, auteurs, et membres de l'association. Vous trouverez plus de renseignements ici.
Nous avons hâte de vous rencontrer !

De Le Conseil d'Administration le 01/09/2022 18:12


Le Paradis de mon Enfer par Cassy

[71 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Bonjour à tous!

Tout d'abord: merci pour les reviews sur le précédent chapitre, ça m'a fait vraiment plaisir :)

Ensuite: ce chapitre est beaucoup plus d'introspection que les précédents, mais il est à mon sens primordial puisqu'il fait inconsidérablement avancer l'histoire!

Je vous invite à relire le chapitre "Visites à l'infirmerie", qui pourrait bien vous aider à comprendre de quoi on parle ici...

Sans vous en redire plus, je vous souhaite une belle lecture! 

 

Il se fichait sincèrement de ce qui se passait au-dehors. Il n'avait plus aucune envie d'y prendre part. C'était une erreur d'y aller, de les voir gagner et de la revoir. Il n'avait plus aucune envie de ressentir ce qu'il ressentait en permanence : il était de trop, il n'était pas aimé, il n'était pas voulu. Lorsqu'il avait assisté au match de sa maison contre Gryffondor, Severus s'était rendu compte que rien ne l'intéressait moins que le Quidditch. C'était barbare et le premier idiot pouvait être bon. La preuve : James Potter avait attrapé le Vif d'Or. Une boule vicieuse vint se blottir dans son ventre et il eut pendant un court instant l'impression qu'il allait vomir. C'était l'effet que lui faisait James Potter :il lui donnait envie de dégobiller. Il le haïssait. Severus se demandait même s'il serait un jour capable de lui faire du mal. Mais le garçon avait pris une décision, notamment lorsqu'il avait vu sa Lily sauter de joie lorsque le plus populaire de l'école avait fait gagner Gryffondor : il ne voulait plus y prendre part. C'en était désormais terminé des matchs à n'en plus finir, des fêtes idiotes auxquelles il ne voulait pas assister et ses tentatives désespérées de recoller les morceaux. Il savait pertinemment qu'il lui serait impossible de faire en sorte que Lily lui pardonne, et qu'ils redeviennent amis. Pas uniquement parce qu'il avait eu un comportement inacceptable, mais il faisait désormais partie de la bande. Bien qu'il essayât jusqu'aux plus profonds de ses entrailles d'être impassible, Severus ne put s'empêcher de sentir une chaleur se propager dans ses veines. Il avait désormais intégré la bande à Malefoy. Depuis cette nuit-là, rien n'était plus pareil. Il avait gagné quelque chose qu'il n'avait jamais eu dans sa vie : du respect. Malefoy lui-même ne lui avait plus jamais parlé de la même manière à compter du moment qu'il avait été l'homme de la situation. En effet, quand il avait permis à Regulus d'intégrer la bande, par cette potion complexe, sombre et magnifique, Severus avait changé son statut : il n'était plus le boulet que les Serpentards devaient se traîner, il était indispensable aux liens qui les unissaient. Et ça- bien que s'il y pensât de plus près il eût aussi envie de vomir- ça l'emplissait d'un sentiment tout autre : il se sentait important. Pendant quelques instants, Severus se laissa submerger par ce sentiment de plénitude.

-On peut savoir ce que tu fais ?

Severus sursauta, contraint de sortir de sa torpeur de bien-être. C'était Mulciber, qui le surplombait de toute sa hauteur. Après le match, tous les joueurs de l'équipe de Serpentard s'étaient retirés en silence dans leur dortoir respectif, et Severus avait bien compris qu'il n'y était pas invité. C'est pourquoi il était retourné s'asseoir sur le canapé en cuir de la Salle commune, qui semblait être le seul endroit où il se sente bien. Jusqu'à l'instant même.

-Je révise, répondit le jeune homme en se sentant rougir.

S'il était en partie content de faire partie de la bande à Malefoy, Severus n'en appréciait pas pour autant les membres. Et si Rogue n'avait aucune affection particulière pour Wilkes, Avery ou Rosier, ni même pour Lucius, il redoutait plus que tout Mulciber. Le garçon était de loin le plus retors, et n'hésitait pas à faire du mal à quiconque se mettait en travers de sa route. Les poils désormais hérissés, Severus garda le regard fixé sur son manuel de potions.

-Pff, fit Mulciber avec dédain. Je n'ai personnellement pas besoin de ça. D'ailleurs, tu pourras me filer un coup de main pour le devoir de potions, je n'ai pas le temps de le faire.

Ce n'était pas une question. A contrecœur, Severus hocha la tête.

-Bon, j'ai quelque chose d'important à faire. Dis à Lucius de ne pas m'attendre ce soir, j'en aurai pour un moment.

Rogue fut pendant l'espace d'une demi-seconde tenté de lui demander où il allait, puis il se souvint de qui il avait en face de lui.

-Très bien.

Désormais aussi mal que lorsqu'il avait quitté le terrain de Quidditch, le Serpentard se replongea dans son manuel, en quête d'un réconfort que seules les potions pouvaient lui procurer.

 

 

 

Elle n'en avait que faire qu'on la félicite ou qu'on lui dise à quel point elle était géniale. A l'instant précis, elle n'en avait même que faire d'avoir remporté la victoire. La seule chose qui pourrait combler l'immense vide qu'elle ressentait à présent était sa meilleure amie. C'est pourquoi Cassidy avait quitté la fête après la victoire de Gryffondor, et n'avait pas participé aux brimades de ses coéquipiers ainsi qu'aux clameurs de sa maison. Elle ne souhaitait qu'une seule chose : voir Dorcas. Lorsqu'elle avait vu Sirius rire aux éclats avec James, son ventre n'avait fait qu'un seul tour. Cassidy lui en voulait énormément : comment pouvait-il faire comme si rien ne s'était passé ? Une petite voix dans sa tête, moqueuse, lui intima : « et comment as-tu pu croire une seule seconde que ça lui ferait quoi que ce soit ? ». Cassidy s'en voulait plus à elle-même qu'à quiconque d'autre : elle savait à quoi s'y attendre. C'était de Sirius Black dont on parlait : le garçon avait beau être extrêmement attachant et loyal envers ses amis, il n'en restait pas moins complètement inaccessible. Il était beau- et Cassidy était d'avis qu'il était trop beau pour qui que ce fût dans l'école, y compris elle-même- ainsi que sexy, et même un peu dangereux. La boule qu'elle avait au fond de la gorge se propagea dans tout son corps pour l'habiter d'un désagréable sentiment de nostalgie. C'était ce qui l'avait fait craquer chez lui : le danger. Il avait beau être le meilleur ami de son grand frère, et vivre de prime dans sa maison, mais Cassidy ne savait jamais à quoi s'attendre avec Sirius. Il était rebelle, et ça ne le rendait que plus désirable. Quand bien même, elle s'en voulait de s'être arrêté à un aspect aussi superficiel que son physique : même si le garçon était d'une beauté inégalée, il restait un simple garçon. De plus, plus elle y pensait, et plus Cassidy se dit qu'il n'avait de loin pas toutes les qualités recherchées pour une relation saine : il pouvait être vicieux, voir même méchant, ses sautes d'humeur ne se comptaient plus et le danger qu'il représentait allait plus loin que sa part rebelle : Cassidy sentait que Sirius, même s'il avait coupé les ponts avec sa famille, gardait encore des traces de froideur et d'implacabilité de la légendaire famille Black. Alors qu'elle marchait en silence dans les couloirs, Cassidy en vint à penser à elle-même : qu'est-ce qui le rendait plus attirant qu'un autre ? Il était le seul qu'elle n'ait jamais eu. Bien qu'elle ne fût pas la fille croqueuse d'hommes par excellence, la jeune femme n'en attirait pas moins quelques garçons. C'était son côté spontané, bagarreur, garçon manqué qui plaisait. Mais avec Sirius, c'était différent : elle voulait être fille, elle se sentait femme. Cassidy soupira « c'est ça que tu aimes chez lui ». Elle n'avait eu que trop l'habitude des brimades de son grand frère, et même parfois de ses parents, sur son look peu raffiné et ses manières peu féminines. Toute sa vie, elle avait été comparée à James : elle l'avait pris comme modèle depuis son plus jeune âge. Elle le suivait dans ses bêtises, le couvrait lorsqu'il allait se faire punir par leurs parents, lui piquait ses habits et avait commencé le même sport que lui. Cassidy n'avait eu que peu d'amies filles, car la plupart voulait être son amie tout simplement pour pouvoir approcher James Potter. Elle était en règle générale bien plus proche des garçons, mais tout de même avec retenue, car son grand frère n'en restait pas moins protecteur à son égard. Dorcas avait été la seule qui ne s'intéressait pas à James, mais à elle. Sinon, personne ne faisait la différence : elle était dans l'ombre de son grand frère. Mais Sirius avait fait la différence : il l'avait vu autrement, comme une personne à part entière, comme une femme en devenir et non pas comme la petite sœur dont il fallait s'occuper. C'était ça, qui l'avait fait craquer.

Complètement perdue dans ses pensées et sur le point de laisser les larmes s'échapper, Cassidy se souvint brusquement de la raison pour laquelle elle marchait dans les couloirs de Poudlard à une heure si tardive. Elle voulait trouver Dorcas. Elle n'était de loin pas du genre à s'épancher sur sa vie privée, mais, à ce moment-même, elle ne voyait que cette issue pour ne pas retomber dans ses travers d'autrefois, lorsque son père avait été en danger de mort. Elle s'était tellement renfermée sur elle-même qu'elle en avait oublié la notion du temps, des études. Elle n'avait que douze ans, mais ne profitait jamais de sa vie d'enfant au point même de ne se nourrir que le strict minimum, et d'en vouloir à la terre entière pour ses malheurs. C'était définitif : Cassidy ne voulait plus endurer tout cela, et elle savait que la meilleure personne pour changer cela, c'était elle-même. Mais pour ce faire, elle avait besoin du soutien de sa meilleure amie. Elle rebroussa donc chemin et se mit résolument à la recherche de Dorcas, disparue depuis la fin du match.

 

 

 

 

L'ambiance était on ne peut plus morose. Severus préférait encore le calme que la solitude lui procurait. Désormais, l'équipe de Serpentard était revenue de leur dortoir pour se mettre en rond près de la cheminée dans la salle commune de leur maison. Lucius au centre, ils déblatéraient sur la façon dont ils se vengeraient sur les Gryffondors pour leur avoir volé leur victoire. Severus aurait voulu s'éclipser et rejoindre Narcissa qui, à l'autre bout de la salle, semblait n'avoir pas été conviée à la petite réunion. Il aurait sans autre préférer l'aider dans ses devoirs et continuer à changer des items dans son manuel de potions. Mais, lorsque le regard de Lucius s'était posé sur lui, Severus avait senti qu'il se devait de rester.

-Où est Mulciber ? demanda le blond.

Rogue sentit sa gorge se nouer.

-Il est parti tout à l'heure. Il ne m'a pas dit où.

-Et on ne sait pas quand il reviendra ?

Severus haussa des épaules. Malefoy laissa échapper un soupir de dédain.

-Vu comme il a joué aujourd'hui, il ne devrait pas se permettre de partir sans nous dire quand il reviendra. Tant pis pour lui, si nous échafaudons un plan pour nous venger ce soir, il ne participera pas.

S'il y pensait de plus près, Rogue trouvait presque un côté rocambolesque à la situation : ils étaient une bande de jeunes sorciers en herbe de dix-sept ans qui parlaient de vengeance et faisaient des réunions secrètes dans les bois la nuit. Seulement, il savait bien que ça allait plus loin que cela : ce n'était pas juste une guerre de maison, il y avait un message bien plus sournois là-derrière. Severus était parfaitement au courant de ce qu'il se passait à l'extérieur, bien qu'il fût dans le déni le plus total lorsqu'il s'agissait de dire de quel côté il se trouverait lorsqu'il sortirait de Poudlard. Mais, lorsqu'il regardait la scène qui se déroulait sous ses yeux, avec Lucius comme chef d'orchestre et le reste des Serpentards pendus à ses pieds, un éclair de lucidité le traversa : en intégrant la bande, il avait bel et bien choisi son camp. Avec une irrésistible envie de vomir, Severus essaya de porter toute son attention sur les paroles de Malefoy, qui parlait exceptionnellement doucement- et Rogue comprit qu'il ne voulait pas que Narcissa entende :

-Il faut attaquer fort. Si on veut qu'il y ait une répercussion sur toute la maison, c'est simple, on s'en prend à ces abrutis qui se croient les rois du monde parce qu'ils savent approximativement voler sur un balai. Potter et son pot-de-colle, c'est là qu'il faut toucher.

Severus remarqua que Lucius avait beaucoup de peine à nommer le nom de « Black » et à l'associer à Gryffondor.

-Il n'y a pas que Black et Potter dans l'histoire, lança Rosier avec un sourire en coin.

Severus fronça les sourcils : s'il se fichait des histoires de Quidditch, il n'en était pas moins sensible à la manière dont Malefoy allait se venger. Et, s'il devait être honnête, il se ferait un malin plaisir à participer à la descente aux enfers de Potter et Black.

-Qu'est-ce que tu veux dire ?

-Y'a la jeune Potter aussi, lança Rosier en laissant transparaître son sourire vicieux.

Avery, qui semblait collé à Evan, gloussa d'une telle manière que Severus le regarda avec dégoût. Il n'aimait définitivement pas les membres de cette bande.

-Ça commence à m'intéresser, répondit Lucius avec lui aussi un sourire qui en disait long. Dommage que Mulciber ne soit pas là, il a de l'expérience avec les filles de Gryffondor.

L'équipe au complet se lança des regards entendus. Severus sentit la boule dans sa gorge sur le point d'exploser, et il envisagea pendant un cours instants de courir aux toilettes. Malefoy voulait parler de « l'incident » de Mary McDonald. Le garçon secoua la tête pour éviter d'y penser de plus près. 

-Qu'est-ce que tu proposerais, Evan ?

-Je n'y ai pas réfléchi de plus près, mais je peux clairement arriver avec quelque chose pour demain.

-Parfait. Maintenant, passons à Potter et sa bande. Je veux frapper tellement fort qu'ils soient sur le point de se retirer de la coupe et de trembler dès qu'ils sortent de leur salle commune. Et pour ça...

-Pour ça, j'ai ce qu'il te faut !

Severus sursauta. Il reconnaissait cette voix, mais il ne l'avait plus entendu depuis des semaines. La salle commune de Serpentard sembla se figer pendant quelques secondes : c'était Wilkes. Il était de retour de l'infirmerie. Il semblait en pleine forme et, bien qu'il conservât quelques balafres des blessures qui lui avaient causé de rester plusieurs semaines avec Madame Pomfresh, son sourire n'en disait pas moins long sur ses intentions.

-Wilkes, ravi de te voir.

La voix de Lucius trahissait son étonnement, mais restait implacablement froide.

-De même.

-La prochaine fois, tu resteras sur ton balai, lança Rosier, moqueur.

Encore une fois, Avery gloussa, et Severus se demanda s'il n'allait pas lui jeter son manuel de potions à la figure.

-Ne t'inquiètes pas pour ça. Je vais même faire mieux. Vous parliez de vous venger de Potter ? J'ai exactement ce qu'il vous faut.

-Comment ça ? demanda Lucius, qui semblait à vif.

-Et bien...Disons que j'ai gardé quelques souvenirs de mon petit passage à l'infirmerie, et ce ne concerne pas uniquement le fait que Mélisandre Ervags se soit déshabillée devant moi en pensant que je dormais.

Les Serpentards rigolèrent, mais semblaient avides de connaître la suite.

-On ne voit pas où tu veux en venir, sois plus clair.

-Et bien, je sais que Wilbongs était aussi à l'infirmerie.

-Elle aussi s'est déshabillée ? lança Evan, mais Lucius le fit taire d'un geste de la main.

Severus haussa les sourcils : il se souvenait parfaitement de cet événement, et de la honte cuisante qu'il avait ressenti face à Lily.

-Elle a eu de la visite. Et disons que je n'étais pas entièrement endormi lorsqu'ils sont tous venus la voir. Par tous, j'entends bien sûr Potter. Et vous avez de la chance, il a fait des confidences qui pourraient se révéler très intéressantes.

Lucius sourit d'un sourire que Severus n'avait vu que peu de fois sur son visage : il préparait le coup du siècle. Alors que le chef de bande invitait Wilkes à s'asseoir à côté de lui, Severus essaya tant bien que mal de chasser de son esprit le fait que la boule dans sa gorge était loin d'être dissipée.

 

 

Le danger. C'était enivrant. C'était cette sensation si intime et inédite de dépasser les limites, d'être plus forte que tout. C'était la chaleur qui se répandait dans ses veines, les délicieux chatouillements qu'elle ressentait dans son ventre, l'électricité qui la parcourait quand elle pensait à ses mains puissantes posées sur ses épaules délicates, à ses lèvres accaparantes qui goûtaient chaque parcelle de son corps. Le danger, elle en était devenue accro. Au point de répéter toujours les mêmes erreurs, de mentir, de se mentir à elle-même, d'aller à l'encontre de toutes les valeurs qui lui avaient été inculquées et auxquelles elle persistait à croire. Le danger, ça l'avait fait devenir une autre personne. Mais, lorsque le danger se présentait à elle sous la forme de ses traits parfaits, elle ne répondait plus de rien. Bien entendu, elle se haïssait un peu plus à chaque fois. Elle se dégoûtait, même. Mais ça ne surpassait pas ce sentiment si intense et puissant qui la submergeait à chaque fois qu'elle se mettait en danger. Car elle était loin d'être naïve et idiote, elle savait bien qu'elle encourait des risques : ça allait au-delà de l'interdit, c'était quelque chose de plus profond qu'elle entravait lorsqu'elle se donnait entièrement à lui. C'était à cette sensation de danger enivrante qu'elle pensait lorsqu'elle le vit : il avait la même carrure imposante, le même regard perçant, le même sourire en coin, les mêmes yeux sondeurs, calculateurs et mauvais qu'elle lui connaissait. Tout dans sa personne aurait dû être repoussant, puisque tout dans sa personne transpirait le danger. Il était dangereux, et elle le savait. Ce n'était pas tant qu'elle le savait qui l'horrifiait, c'était qu'elle aimait ça.

Note de fin de chapitre :

Voilà voilà... Ne m'en voulez pas de vous laisser sur ça ;-)

 

Je vous retrouve bientôt pour un nouveau chapitre et vous fait plein de bisous! 

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.