S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Maintenance des sites


Bonjour à toutes et tous !


Pour nous prévenir un peu plus contre les bots, le serveur a besoin d'un petit redémarrage ! Le reboot traditionnel de 10h ce dimanche 25 septembre durera un petit peu plus longtemps, et au maximum une dizaine de minutes.



Merci de votre compréhension !


De Le CA et l'équipe technique le 23/09/2022 19:03


Ajout de nouveaux personnages !


Bonjour à tous et à toutes,


Les modératrices d'HPFanfiction ont le plaisir de vous annoncer que la liste de personnages a été complétée de A à Z ! La majorité des personnages de la saga sont maintenant à votre disposition pour les ajouter à vos résumés. Les personnages des Animaux Fantastiques et de L'enfant maudit ont également été étoffés. Si des personnages viennent à manquer, vous avez toujours la possibilité d'utiliser "Autre personnage Harry Potter/Animaux Fantastiques" ou "Personnage de Crossover".

Pour rappel, il existe un "Personnage original (OC)" pour catégoriser vos fics mettant en scène un de vos OCs. Pour les recueils de textes mettant en scène de multiples personnages, nous vous conseillons de les ranger dans "Autre personnage Harry Potter/Animaux Fantastiques". Enfin, certains groupes ont fait leur apparition, à savoir les Gryffondor/Poufsouffle/Serdaigle/Serpentard pour vos recueils sur les maisons ou les rivalités entre elles !

Attention ! Certains noms ont été modifiés : les personnages féminins mariés ont repris leur nom de jeune fille, pour ceux connus (ex : Bellatrix Lestrange est devenue Bellatrix Black, Molly Weasley est devenue Molly Prewett, etc...).

Nous vous encourageons à reclasser vos fanfictions en fonction des nouveaux ajouts, afin qu'elles trouvent plus facilement leur public. ;)

De L'équipe de modération le 17/09/2022 16:37


Sélections du mois


Le Jury des Aspics vous invite à lire sur les plus belles, les plus fortes, les plus merveilleuses Sorcières de la saga pour la rentrée de septembre avec la Sélection Femslash ! Vous avez jusqu'au 30 septembre pour lire les 11 textes proposés par les membres et voter par ici.

Et au mois d'octobre, jouez les Indiana Jones et partez à l’Aventure ! Il vous reste 15 jours pour proposer vos deux fanfictions favorites (ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.

Si les thèmes ne vous plaisent pas, souvenez-vous qu’il reste la Sélection Fanfictions longues pour occuper vos jours, vos nuits et votre année 2023 ! Jusqu'en décembre, venez découvrir 12 magnifiques univers ! Pour en savoir plus, rendez-vous ICI.

 

 


De Equipe des Podiums le 14/09/2022 23:00


30ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 30e édition des Nuits Insolites se déroulera le samedi 24 septembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir vous inscrire !
Les modalités de participation sont disponibles sur le même topic.

A très bientôt !
De L'équipe des Nuits le 10/09/2022 10:05


Concours d'écriture


Ici la voix...

La voix vous propose un concours Secret Story, pensé pour les membres les plus anciens du site comme ses plus récents utilisateurs ! Idéal pour apprendre à connaître de nouvelles personnes et découvrir la communauté HPFienne, autrices comme lectrices y sont les bienvenues ! La voix vous explique son projet plus en détails ici !
Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 28 septembre !




De La Voix le 05/09/2022 23:30


IRL Officielle


Bonjour à toutes et tous !


A l'occasion des 25 ans de la saga Harry Potter, l'association a décidé de marquer le coup en organisant une IRL officielle ! o/
Elle se déroulera du vendredi 30 septembre au dimanche 02 octobre 2022, au sud de Tours. Cette IRL est ouverte à toustes, lecteurs, auteurs, et membres de l'association. Vous trouverez plus de renseignements ici.
Nous avons hâte de vous rencontrer !

De Le Conseil d'Administration le 01/09/2022 18:12


Le Paradis de mon Enfer par Cassy

[71 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Bonjour à tous!

 

Me revoilà!! Alors j'avoue que ces temps c'est vraiment la folie, entre mes cours, mes travaux à rendre et mon stage, je ne sais plus où donner de la tête! Mais j'ai tout de même pris le temps d'écrire ce chapitre, parce que j'aimerais avancer ma fanfiction de sorte à écrire les chapitres de Noël en même temps que notre Noël à nous, qui est ma fête préférée ;-)

 

Sans trop vous en dire, je vous souhaite une belle lecture!

 

Novembre était bientôt passé, et déjà les décorations de Noël enduisaient les murs de Poudlard. Les élèves déambulaient dans les couloirs, leurs écharpes serrées autour de leur cou ainsi que leurs gants bien en mains. Plus les jours s'amenuisaient, plus les devoirs amplifiaient. En effet, c'était connu dans l'école que plus la fin de l'année approchait, plus les professeurs se sentaient obligés de terminer en urgence des chapitres, des potions ou des livres, comme s'il n'était plus possible de les étudier à partir de janvier.

C'était dans cette ambiance certes outrageuse de par la montagne de travail mais chaleureuse à la vue des décorations de Noël que Lily faisait ses devoirs en compagnie d'Alice et de Nelly. Elles étaient toutes les trois dans la Grande salle, pendant une heure libre entre un cours de métamorphose et un cours de défense contre les forces du mal. Le professeur Mcgonagall leur avait donné cinquante centimètres de parchemin à rendre sur la façon de concentrer son esprit pendant un sortilège informulé. Alors qu'elle cherchait des idées dans son Manuel de métamorphose avancée, Lily laissa ses pensées vagabonder. Elle songea tout d'abord à Noël, et au fait qu'elle allait revoir sa sœur Pétunia et son nouveau mari. Elle était triste lorsqu'elle y pensait, car elle savait pertinemment que l'esprit de Noël ne serait pas présent. Ça ne serait qu'une vague série de reproches, de remarques lancinantes et de regards malveillants en coin. Elle aurait voulu rester à Poudlard pour ce dernier Noël, mais ses parents avaient insisté pour qu'elles soient auprès d'eux. Ce qui la réjouissait cependant, c'était ce qu'avait dit Mcgonagall lors du cours de métamorphose : le professeur Dumbledore songeait à donner un bal en l'honneur des fêtes de fin d'année. Rien n'était encore sûr, mais lorsqu'elle avait vu sa directrice de maison s'emballer en parlant de la valse traditionnelle de Noël, Lily se doutait bien que c'était gagné d'avance. Elle-même adorait ce genre de festivité, et ne pouvait s'empêcher d'être excitée à l'idée d'aller s'acheter une belle robe. Bien vite, la mélancolie qui l'habitait lorsqu'elle pensait à sa sœur laissa place à une excitation contenue. Elle s'imagina aller dans les rues enneigées de Pré-au-Lard s'acheter une belle tenue avec Nelly et Alice, boire un chocolat chaud au Trois Balais, elle s'imagina enfilant sa robe, puis danser au bras de...

-Lily, tu vas bien ?

La rousse secoua la tête, rouge de honte. Elle venait de faire tomber son livre de métamorphose, qui avait entrainé dans sa chute sa plume et son encre. Gênée, elle sortit maladroitement sa baguette et murmura une formule pour nettoyer le fouilli qu'elle avait causé.

-Qu'est-ce qu'il se passe ? Tu as l'air ailleurs, remarqua Nelly, les sourcils froncés.

La jeune femme tentait sans grande réussite de maîtriser sa gêne et ses rougissements.

-Je pensais à Pré-au-Lard, répondit-elle finalement, décidant de ne mentir qu'à moitié.

-La prochaine sortie y est bientôt ! s'extasia Alice. J'ai vraiment hâte de revoir les décorations de Madame Rosmerta, elle a le chic pour ça. Et toi Nelly ?
-Moi, j'ai surtout hâte d'aller chez Madame Pieddodu avec Remus, répondit la brune qui rougit à son tour.

Lily sourit. Elle était réellement contente de voir son amie si épanouie avec le jeune homme, qui, de plus, était quelqu'un à qui elle tenait beaucoup. La conversation repartit de plus belle sur les couples d'Alice et de Nelly et, bien que la rousse rigola aux nombreuses anecdotes d'Alice, elle ne put s'empêcher de garder en tête l'image qui lui était venue lorsqu'elle avait fait tomber son manuel.

-Bon, ce n'est pas tout, mais on a cours de défense contre les forces du mal !

Les trois filles rangèrent rapidement leurs affaires et se dirigèrent vers la salle de classe du professeur Burbog, qui les attendait déjà, dans une robe jaune canari cette fois-ci.

-Ah, Miss Evans, ravie de vous revoir. J'ai un exercice qui devrait particulièrement vous plaire aujourd'hui. Les professeurs Mcgonagall et Flitwick n'ont tari d'éloges sur le fait que vous êtes avancée dans tous leurs cours. Et je ne parle même pas du professeur Slughorn. J'imagine que cet exercice vous paraîtra facile !

Bien que flattée du compliment, Lily eut soudain l'envie de disparaître sous terre. Elle vit qu'Alice et Nelly avaient des sourires polis, mais ne pouvait s'empêcher de sentir une gêne profonde lorsqu'un professeur la tarissait de compliments devant elles.

-J'espère ne pas vous décevoir, répondit-elle tout de même.

Alors qu'elle voulait prendre place au côté de Nelly, quatre élèves, plus bruyants que la normal, débarquèrent dans la classe dans de grands gestes éloquents.

-Ah, vous voilà, commenta le professeur Burbog par-dessus ses lunettes d'un air sévère mais un sourire en coin.

Ce n'était plus de la gêne que ressentait Lily à ce stade-là, c'était tout son corps qu'elle devait combattre pour ne pas prendre ses jambes à son cou et s'enfuir. Pour le comble de son angoisse, ce fut finalement Remus qui prit place à côté de Nelly, qui la regardait avec un air désolé. Franck et Alice s'étaient mis dans le coin de la classe, la jeune femme paraissant tendue et crispée. Décidant finalement de faire semblant qu'elle n'avait rien vu, Lily s'assit une table derrière Nelly et Remus. Elle pensait savoir ce qui allait se passer, et le redoutait plus que tout. Son cœur s'était mis à battre contre ses tempes, tandis qu'elle plantait ses ongles dans la paume de sa main, devenue douloureuse. James Potter passa à côté d'elle et, alors que son cœur menaçait d'exploser, s'assit au bureau parallèle au sien, Sirius prenant place à ses côtés. Aussi rapidement qu'il s'était mis à battre, son cœur sembla s'arrêter net et retomber le bas de son ventre. Ce fut comme le vide, et Lily se rendit compte qu'elle ne se sentait absolument pas soulagée. Avide de voir s'il avait les yeux posés sur elle, elle tenta un regard en coin. James était en grande conversation avec Sirius, et semblait n'avoir même pas remarqué sa présence. Désormais aussi furax qu'elle était gênée, la rousse planta son regard droit devant elle, et salua à peine la pauvre Milla Everdine qui s'était assise à côté d'elle.

-Bien, bonjour à tous. Comme je le disais à certains de vos confrères, nous allons aujourd'hui apprivoiser un sort qui n'est pas à la portée de n'importe quel sorcier, mais qui est le plus important de la communauté magique. Lorsque vous saurez maîtriser à la perfection ce sort, vous pourrez vous féliciter d'être un sorcier aguerri.

La classe entière écoutait le professeur Burbog sans ciller. Il avait l'art de captiver son audience.

-Bien. Qui a déjà entendu parler des Patronus ?

Alors qu'elle s'apprêtait à dégainer sa main plus vite que l'éclair, Lily fut pour la première fois de ses études devancer.

-Monsieur Potter ?

-C'est un esprit protecteur, qui peut servir de boucliers contre certaines créatures ou faire office de messager.

-Je vois que vous vous êtes renseignés sur le sujet. Le sortilège du Patronus va vous permettre de faire apparaître cet esprit protecteur. Qui peut me dire contre quel genre de créature il protège ?

Cette fois-ci, ce fut à Sirius d'être plus rapide que Lily.

-Contre les détraqueurs, principalement.

-Très juste, Monsieur Black. J'ajoute cinq points pour Gryffondor. Quelqu'un saurait quelle forme prend un Patronus ?
Cette fois-ci, Lily ne laissa à personne le temps de lever la main avant elle.

-Miss Evans ?
-La forme d'un Patronus diffère d'une personne à une autre, il n'a donc pas de forme définie. Le sort pour le faire apparaître est : Spero Patronum.

Le professeur Burbog eut un petit rire :
-Je me demande si je ne vais pas vous demander de faire le cours à ma place. Vous l'avez déjà pratiqué ?

Lily fit non de la tête.

-Je suis sûr que vous y arriverez en un rien de temps. Je vous demanderais à tous de laisser vos baguettes de côté et de répéter après moi, bien distinctement : Spero Patronum.

-Spero Patronum, chantonna la classe.

-Très bien. Maintenant, je vais vous expliquer l'essence même d'un Patronus : un Patronus est une représentation d'une force positive, qui représente l'esprit et le cœur profond d'un sorcier. Vous ne pouvez donc pas l'appliquer en apprenant par cœur une formule, ou en vous concentrant de toute vos forces. C'est en allant puiser dans votre « moi » profond que vous pourrez faire apparaître votre Patronus. Il n'y a donc aucune manière de se mentir, si l'on veut produire un bon et efficace Patronus.

Plus un seul bruit ne se faisait entendre dans la classe. Certains élèves se regardaient, horrifiés, tandis que d'autres hochaient la tête avec avidité.

-Pour lancer le sort du Patronus, il est nécessaire de concentrer toutes ses forces sur un souvenir particulièrement heureux. Lorsque vous sentirez ce souvenir dans chacune de vos veines, et uniquement à ce moment-là, vous pourrez essayer de produire un Patronus. Bien. Qui veut essayer ?
Pendant quelques secondes, on entendit les mouches voler. Lily sentit quelques regards insistants se tourner vers elle. Il était vrai qu'elle était souvent celle qui se désignait pour tester les nouveaux sorts, mais celui-là ne lui inspirait rien qui vaille. Soudain, un garçon se leva de sa table et vint se joindre au professeur.

-Parfait, Monsieur Potter, je vois que vous souhaitez participer aujourd'hui. Bien. Concentrez-vous sur un souvenir heureux. Pensez à autre chose que la tartine que vous avez mangé ce matin ou à la dernière fois que vous avez échappé à Monsieur Rusard.

La classe éclata de rire.

-Il faut un souvenir plus puissant, quelque chose qui envahisse votre esprit.

Sans qu'elle ne se l'explique, Lily se mit immédiatement à rougir. Elle voyait James fermer les yeux, se concentrer, puis esquisser un fin sourire.

-Vous êtes prêt ? murmura le professeur Burbog.

James hocha la tête.

-Maintenant.

-Spero Patronum, lança le garçon avec intensité.

Pendant quelques secondes, un faible jet lumineux sortit de la baguette de James. Plus personne ne parlait.

-Réessayez, il est normal de ne pas réussir du premier coup.

Lily vit James rouler des épaules, comme s'il essayait de détendre chaque muscle de son corps. Il ferma à nouveau les yeux, et sembla plus déterminé que jamais lorsqu'il prononça :

-Spero Patronum.

Cette fois-ci, le jet de lumière se transforma petit à petit en un immense cerf majestueux. Le cerf, toujours dans un halo de lumière, fit deux fois le tour de James qui le regardait avec des yeux étincelants. Puis il galopa une dernière fois autour du sorcier et s'évapora dans un filament d'étoiles. La classe, composée de Gryffondor et de Poufsouffle, se fondit en un tonnerre d'applaudissements, tandis que Sirius, Remus et Peter s'étaient mis à siffler et à féliciter leur ami avec ferveur.

-Bien joué, Cornedrue ! lança Sirius.

Le jeune homme souriait comme jamais, et même le professeur Burbog lui administra une tape sur l'épaule pour le féliciter.

-Parfait, excellent, excellent ! J'offre dix points de plus à Gryffondor. Bien, maintenant, je vais vous demander de vous lever. Nous n'avons plus besoin de ces bureaux.

D'un coup de baguette, le professeur expédia les bureaux dans les coins de la salle de cours.

-Sortez tous votre baguette et, à l'instar de Monsieur Potter, laissez-vous submerger par un souvenir heureux et prononcer la formule : Spero Patronum.

La boule au ventre, Lily prit sa baguette et se mit dans un coin reculé de la salle. En fermant à son tour les yeux, elle tenta de toute ses forces de retrouver un souvenir heureux. Après avoir fait le tri dans tête, elle choisit finalement de se concentrer sur le moment où elle avait appris qu'elle serait préfète-en-cheffe. En visualisant le mieux qu'elle le pouvait la lettre qu'elle avait reçu, elle prit une grande inspiration et, se voyant déjà concurrencer Potter, lança :

-Spero Patronum.

Lorsqu'elle ouvrit les yeux, elle se rendit compte que sa baguette n'avait émis qu'un faible bruissement de lumière, qui s'était rapidement éteint. A l'instar de son cœur tout à l'heure, c'est son sourire qui s'évanouit en quelques secondes. Comme si la malchance s'emparait d'elle, le professeur Burbog l'avait vu.

-Il n'y a pas de quoi s'en faire, Miss Evans. C'est un sort que peu de sorciers arrivent à pratiquer du premier coup. Il y a de fortes chances que votre souvenir n'était pas assez puissant.

Avec une irrésistible envie de pleurer, Lily se força à trouver d'autres souvenirs heureux : lorsqu'elle avait appris qu'elle était une sorcière, lorsqu'elle avait reçu son premier bulletin de notes, la première fois qu'elle avait réussi une potion. Seulement, sa baguette émettait à chaque fois le faible halo de lumière puis s'éteignait aussi rapidement. Sirius fut le deuxième à faire apparaître un Patronus : c'était un chien qui courait dans toute la classe et avait failli renverser Irina Patil. Ce fut ensuite au tour de Remus : son Patronus n'était pas encore dessiné aussi proprement que ceux de ses compatriotes, mais Lily distinguait clairement un animal à quatre pattes... Les trois garçons furent les seuls qui arrivèrent à faire apparaître une forme distinguable. Cependant, Lily ne pouvait s'empêcher de remarquer que tout le monde avait fait apparaître des jets de lumière impressionnants, et qui duraient plus que trois secondes. Le coup final lui fut porté lorsque Peter Pettigrow fit apparaître un rat qui s'évapora aussi rapidement qu'il était arrivé. Remus, Sirius et James s'étaient précipités vers lui pour le féliciter chaleureusement lorsqu'il l'avait fait. Décidant qu'elle détestait ce sort plus que tout, et qu'elle n'allait pas tarder à détester Monsieur Burbog, Lily rangea sa baguette et attendit que le cours se termine. Alors que les élèves avaient été mandatés par leur professeur pour remettre les pupitres en place, la jeune femme prit son sac et y fourra sa baguette dans un geste rageur. Tandis qu'elle s'apprêtait à quitter la classe avant tout le monde, elle vit deux pieds se poster devant elle. Elle se releva aussitôt.

-On dirait que Madame la Préfète-en-chef n'est plus la meilleure de classe. Quoi qu'il en soit, si tu as besoin d'aide, tu sais où me trouver.

Incapable de répondre quoi que ce soit à James Potter, qui la regardait de son air suffisant et provocateur, Lily sortit de la classe en trombe, ignorant de tout son aplomb son cœur qui s'était remis à battre la chamade.

 

 

 

La journée avait passé incroyablement vite, et Sirius avait trouvé que c'était l'une des meilleures qu'il avait vécu depuis le début de l'année. En effet, le fait qu'il ait réussi à faire apparaître un Patronus lui avait redonné toutes ses forces, et il se sentait désormais prêt à passer ses ASPICS avec brio. Il n'avait pas été difficile pour lui de trouver un souvenir heureux et puissant. Bien que sa vie d'enfant n'eût été que malheurs et désespoir, il n'avait eu qu'à penser aux Potter et à l'accueil qu'ils lui réservaient pour se sentir habité de ce sentiment de gratitude. Pensif, Sirius se laissa tomber sur son lit. James, Remus et Peter étaient encore dans la salle commune entrain de terminer leur devoir, mais Sirius se sentait complètement épuisé des jours qui venaient de s'écouler. Il y avait d'abord eu son anniversaire, qui avait été l'un des pires de sa vie. Ensuite, il y avait eu Regulus, qui était définitivement passé du côté obscur. Puis la réconciliation avec James, la victoire au Quidditch, la montagne de devoirs, mais surtout, le fait que Cassidy ne lui parlait plus. D'un geste machinal, Sirius fouilla dans son sac à dos et en sortit un bout de parchemin rapiécé.

-Je jure solennellement que mes intentions sont mauvaises, murmura-t-il en y pointant sa baguette.

La carte se remplit alors des habituelles traits d'encre qui constituaient l'entièreté du château de Poudlard, ainsi que des points minuscules qui représentaient les élèves en motion. Sirius sourit : la carte était devenue un objet indispensable à ses yeux. En laissant ses pensées divaguer, il se souvint de la fois où ils l'avaient créé. Ça avait été la consécration des Maraudeurs : devenir des Animagi afin d'aider Remus, puis créer la carte, afin d'être sûrs de ne pas être repérés. Il se souvint d'avoir pratiquer maintes et maintes fois le sortilège d'Homonculus pour être sûr que la carte leur soit fiable. Il sourit en pensant au nombre de fois où ils avaient évité Rusard grâce à ce bout de parchemin. Puis, comme il le faisait souvent ces temps, il déplia l'objet entièrement et se mit à la recherche de deux points en particulier : Regulus se trouvait dans la salle commune de Serpentard et ne bougeait pas. Sirius l'imagina faisant ses devoirs, ou complotant avec Malefoy. En secouant la tête pour éviter de penser à son petit frère, il fit plusieurs fois le tour de la carte, à la recherche d'un nom en particulier. Son ventre fit un bond lorsqu'il l'aperçut : elle se rendait sur le terrain de Quidditch. Il haussa les sourcils : il faisait noir à l'extérieur, et il n'était pas très à l'aise à l'idée de la savoir seule dehors dans ces conditions. Il restait ainsi plusieurs minutes, à observer son point se déplacer sur le terrain de Quidditch et en l'imaginant faisant les figures les plus compliquées. Avec une boule au ventre qui n'avait rien d'agréable, Sirius ravala la bile qu'il avait au fond de la gorge et murmura : « méfaits accomplis ».  C'était ce que Sirius ressentait face à cette situation : il avait déjà fait assez de mal ainsi. Il souhaitait pouvoir faire comme avec la carte, pouvoir tout effacer. Désormais maussade et loin du sentiment de plénitude que lui avait procuré le Patronus, Sirius se glissa sous sa couette, en concentrant toutes ses pensées le plus loin possible du terrain de Quidditch, et d'elle.

 

 

 

 

Cassidy se sentait bien : elle n'avait certes pas réussi à faire apparaître un Patronus, à l'instar de son frère, mais avait tout de même fait apparaître plus de filaments argentés que la plupart de ses camarades de classe. L'air frais du soir et le sentiment de bien-être qui s'écoulait dans ses veines après un entrainement de Quidditch lui procurait un apaisement complet. Elle était loin des ressassements des jours précédents. La jeune femme avait décidé de profiter librement de sa dernière année à Poudlard, et cela passait grandement par le fait de mettre toute son énergie dans le Quidditch.

-Alors comme ça, tu t'entraines de nuit ?
Cassidy sursauta. Elle plissa des yeux en voyant une silhouette replète arriver dans sa direction. Soulagée de reconnaître Dorcas, elle lança :

-Si je deviens douée de nuit, imagine ce que ça peut donner de jour !

Sa meilleure amie éclata de rire. Cassidy était heureuse : cela faisait un moment que les deux jeunes femmes n'avaient pas passé de temps ensemble autre que pour leurs devoirs.

-Au fait, où tu étais l'autre soir, lorsque nous avons gagné contre Serpentard ?

En effet, Cassidy se souvint qu'avant de se plonger dans ses sombres pensées, son but premier était de trouver Dorcas. Soudain, la jeune femme vit son amie se tordre, gênée.

-Et bien...

-Ne me dis pas que tu étais avec un garçon !

Pendant quelques instants, Cassidy crut avoir vu juste : son amie n'avait pas une peau qui rougissait, mais elle pouvait percevoir sa gêne jusqu'à travers le terrain de Quidditch. Cependant, Dorcas finit par la regarder dans les yeux et éclata de rire :

-Tu ne crois pas que tu serais la première au courant si c'était le cas ? Pour tout te dire, je ne me sentais absolument pas bien, et je suis allée prendre un bain. Disons pour faire court que je me suis endormie dedans.

Cassidy rigola à son tour, soulagée qu'il ne se soit rien passé de grave.

-Bien. Mais à l'avenir, promets-moi que l'on restera ensemble lors de ces fêtes !
-C'est promis.

Alors que les deux jeunes femmes remontaient l'allée vers l'enceinte de Poudlard, discutant frénétiquement du cours sur la Défense contre les force du mal, Cassidy sursauta une deuxième fois. Elle venait de recevoir quelque chose sur la tête. En allumant sa baguette et en se tournant pour voir qui la suivait, Dorcas l'imitant, elle finit par découvrir la source de son mal de crâne sur le sol. C'était un bout de parchemin, auquel avait été accroché une petite pierre.

-Qui a bien pu te lancer ça dessus ? Tu n'as pas mal ?
-Si, c'est atroce, répondit Cassidy en se massant la tête avec une grimace.

L'esprit toujours alerte et la baguette bien en vue, la Gryffondor décida tout de même d'ouvrir le fin bout de parchemin.

-Qu'est-ce qu'il y a d'écrit ? s'écria Dorcas en voyant la mine horrifiée de son amie.

Cassidy, incapable de parler, lui montra le parchemin :

 

                                               Ils ont ton père.

Note de fin de chapitre :

Et voilà!!! J'aime toujours autant écrire sur un POV Lily, je m'identifie vraiment beaucoup à elle. 

En espérant que ce chapitre vous a plu, je vous dis à bientôt pour la suite :D

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.