S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Maintenance des sites


Bonjour à toutes et tous !


Pour nous prévenir un peu plus contre les bots, le serveur a besoin d'un petit redémarrage ! Le reboot traditionnel de 10h ce dimanche 25 septembre durera un petit peu plus longtemps, et au maximum une dizaine de minutes.



Merci de votre compréhension !


De Le CA et l'équipe technique le 23/09/2022 19:03


Ajout de nouveaux personnages !


Bonjour à tous et à toutes,


Les modératrices d'HPFanfiction ont le plaisir de vous annoncer que la liste de personnages a été complétée de A à Z ! La majorité des personnages de la saga sont maintenant à votre disposition pour les ajouter à vos résumés. Les personnages des Animaux Fantastiques et de L'enfant maudit ont également été étoffés. Si des personnages viennent à manquer, vous avez toujours la possibilité d'utiliser "Autre personnage Harry Potter/Animaux Fantastiques" ou "Personnage de Crossover".

Pour rappel, il existe un "Personnage original (OC)" pour catégoriser vos fics mettant en scène un de vos OCs. Pour les recueils de textes mettant en scène de multiples personnages, nous vous conseillons de les ranger dans "Autre personnage Harry Potter/Animaux Fantastiques". Enfin, certains groupes ont fait leur apparition, à savoir les Gryffondor/Poufsouffle/Serdaigle/Serpentard pour vos recueils sur les maisons ou les rivalités entre elles !

Attention ! Certains noms ont été modifiés : les personnages féminins mariés ont repris leur nom de jeune fille, pour ceux connus (ex : Bellatrix Lestrange est devenue Bellatrix Black, Molly Weasley est devenue Molly Prewett, etc...).

Nous vous encourageons à reclasser vos fanfictions en fonction des nouveaux ajouts, afin qu'elles trouvent plus facilement leur public. ;)

De L'équipe de modération le 17/09/2022 16:37


Sélections du mois


Le Jury des Aspics vous invite à lire sur les plus belles, les plus fortes, les plus merveilleuses Sorcières de la saga pour la rentrée de septembre avec la Sélection Femslash ! Vous avez jusqu'au 30 septembre pour lire les 11 textes proposés par les membres et voter par ici.

Et au mois d'octobre, jouez les Indiana Jones et partez à l’Aventure ! Il vous reste 15 jours pour proposer vos deux fanfictions favorites (ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.

Si les thèmes ne vous plaisent pas, souvenez-vous qu’il reste la Sélection Fanfictions longues pour occuper vos jours, vos nuits et votre année 2023 ! Jusqu'en décembre, venez découvrir 12 magnifiques univers ! Pour en savoir plus, rendez-vous ICI.

 

 


De Equipe des Podiums le 14/09/2022 23:00


30ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 30e édition des Nuits Insolites se déroulera le samedi 24 septembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir vous inscrire !
Les modalités de participation sont disponibles sur le même topic.

A très bientôt !
De L'équipe des Nuits le 10/09/2022 10:05


Concours d'écriture


Ici la voix...

La voix vous propose un concours Secret Story, pensé pour les membres les plus anciens du site comme ses plus récents utilisateurs ! Idéal pour apprendre à connaître de nouvelles personnes et découvrir la communauté HPFienne, autrices comme lectrices y sont les bienvenues ! La voix vous explique son projet plus en détails ici !
Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 28 septembre !




De La Voix le 05/09/2022 23:30


IRL Officielle


Bonjour à toutes et tous !


A l'occasion des 25 ans de la saga Harry Potter, l'association a décidé de marquer le coup en organisant une IRL officielle ! o/
Elle se déroulera du vendredi 30 septembre au dimanche 02 octobre 2022, au sud de Tours. Cette IRL est ouverte à toustes, lecteurs, auteurs, et membres de l'association. Vous trouverez plus de renseignements ici.
Nous avons hâte de vous rencontrer !

De Le Conseil d'Administration le 01/09/2022 18:12


Le Paradis de mon Enfer par Cassy

[71 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Bonjour à tous!!

 

Je ne préfère pas faire de promesses que je ne sais pas tenir ;-) mais vous risquez d'être bombardés de quelques chapitres d'ici Nouvel An. Je me bats contre mes examens de fin d'année et la fin de mon stage pour pouvoir écrire les chapitres qui me tiennent à coeur d'ici 2018 :) 

 

Mais bon... On sait comment ça va quand je promets des chapitres rapidement!

Dans tous les cas, je vous souhaite une bonne lecture de celui-ci :D 

 

Son cœur battait contre ses tempes à mesure qu'elle franchissait les marches du château, quatre à quatre. Elle ne voyait pas les élèves revenir de la Grande Salle par groupes de trois ou quatre, ni les tableaux qui l'interpellaient pour aller moins vite, ni les armures qui- décorées de guirlandes et de boules de Noël- essayaient de se dépêtrer. Même les lancées qu'elle sentait dans tout son corps ne l'arrêterait pas. Elle n'arrêterait pas tant qu'elle n'aurait pas vu James.

-Cassidy, attends, qu'est-ce que tu fais ?

La voix de Dorcas lui parut lointaine, comme si elle appartenait à un autre monde. Elle ne comprenait pas. Personne ne pouvait comprendre, à part son frère. Leur père était en danger. Elle le sentait au plus profond de ses entrailles, c'était ce sentiment-là même qui lui permettait d'aller aussi vite. Il fallait absolument qu'ils agissent. Il était hors de question qu'elle le laisse tomber.

Hors d'haleine et d'une fébrilité non maîtrisée, Cassidy déboula dans la salle commune de Gryffondor, si fort que les rares élèves présents se retournèrent vers elle à l'unisson.

-James ! James, j'ai besoin de toi !

Elle vit le sourire de son grand frère s'évanouir lorsqu'il aperçut son air affolé, ses cheveux en bataille et son balai qu'elle venait de lancer abruptement à travers la pièce. Quelques secondes plus tard, qui parurent des heures à Cassidy, Dorcas les rejoint, elle aussi essoufflée et le visage grave.

-Cassy, qu'est-ce qu'il se passe ?! Tu as l'air complètement déboussolée, lui lança Remus en voulant lui poser la main sur l'épaule.

La jeune femme l'ignora et tendit le bout de parchemin à James, qu'elle ne lâchait pas des yeux. Aussi rapidement qu'elle avait vu son sourire s'évanouir, elle vit la panique gagner les yeux de son frère.

-James, il faut y aller ! Ils l'ont, c'est certain. Ils vont le tuer si on ne fait rien !

Remus et Peter jetèrent eux aussi un coup d'œil sur le parchemin et se regardèrent, horrifiés. James semblait pétrifié. En plus de la peur tenace qui menaçait de la faire vomir, Cassidy sentit un profond agacement se tordre dans son ventre.

-Fais quelque chose ! hurla-t-elle à James.

-Je pense qu'il faut en parler au professeur Mcgonagall et aller voir Dumbledore. Il saura quoi faire. Il sait toujours quoi faire.

Cassidy se tourna brusquement vers l'origine de la voix : c'était Lily, elle et Nelly se tenaient quelques centimètres derrière Remus, et avaient pris connaissance des mots- concis mais horrifiants- du parchemin. Sans qu'elle ne l'explique, Cassidy se sentit rassurée. Lily représentait l'intelligence, et elle avait le recul nécessaire pour prendre les bonnes décisions. Sans réussir à parler tant la boule qu'elle avait dans la gorge grossissait, la jeune femme acquiesça néanmoins. Elle vit la rousse et sa meilleure amie partirent de ce pas chercher leur directrice de maison. James semblait avoir repris quelque peu ses esprits. Il se mit à faire les cent pas dans la salle commune. Remus avait prié les personnes restantes dans la salle de rentrer dans leur dortoir, pour éviter un attroupement inutile.

-Cassy, on doit aller l'aider, c'est évident.

La jeune femme fut rassurée de voir que son grand frère était désormais sûr de lui, bien qu'affolé.

-Mais il nous faudra Sirius pour ça.

Cassidy sentit son corps se tendre tout entier. Elle avait complètement oublié que le dernier Maraudeur n'était pas présent, avec eux. Son cerveau se mit à réfléchir à toute allure. Puis elle se rendit compte qu'elle se fichait pas bien mal de leur querelle, qu'elle n'avait même aucune importance. Sans hésitation, elle acquiesça :

-Dépêche-toi.

 

 

Il lui semblait qu'une vie s'était passée entre son Patronus et les événements qui se déroulaient sous ses yeux. James ne s'était jamais senti autant alerte qu'en ce moment-là. Son père était en danger, en danger de mort, et il fallait impérativement qu'il agisse. Il monta les marches vers le dortoir des garçons plus vite qu'il ne l'avait jamais fait, et déboula dans la chambre. Heureusement pour lui, Sirius ne dormait pas, mais regardait le plafond de son lit à baldaquin, pensif. Il sursauta lorsqu'il vit son meilleur ami. Très vite, il comprit que quelque chose n'allait pas :

-Qu'est-ce qu'il se passe ?
-C'est mon père, les Mangemorts l'ont eu. On part à sa recherche, tu viens ?

James eut un vertige lorsqu'il vit celui qu'il considérait comme un frère se lever et passer ses chaussures à la volée. Il prit sa baguette et tira James hors du dortoir sans une seconde d'hésitation. Bien que la situation fût tout sauf rassurante, James se sentit mieux de savoir qu'il aurait toutes les personnes qui comptaient à ses yeux pour l'aider. Il préférait ne pas penser à ce qu'il leur faudrait affronter pour sauver son père. Ce qui comptait, en cet instant, c'était la force que cela lui donnait.

Lorsqu'ils descendirent dans la salle commune, le professeur Mcgonagall se tenait, en robe de chambre écossaise et les cheveux défaits, au milieu des Maraudeurs, de Cassidy, Dorcas, Lily et Nelly.

-Potter, nous allons aller voir le directeur. Miss Potter, je vous prierais de raconter en détails comment ce parchemin vous est parvenu, et nous pourrons ainsi décider d'un plan d'action.

A une vitesse affolante, le groupe se dirigea vers les gargouilles qui gardaient le bureau d'Albus Dumbledore. Bien que la situation ne s'y prêtait absolument pas, James ne put s'empêcher de remarquer que Lily se tenait à ses côtés, au moins aussi inquiète que les autres. Il fut pendant une demi-seconde tenté de lui prendre la main, mais la voix du professeur Mcgonagall la coupa :

-Sucette sorbet.

Les gargouilles s'écartèrent alors, et laissèrent place à des marches d'escalier au moins aussi somptueuses. Bien qu'il ait collectionné les retenues et remarques de ses professeurs, jamais James n'avait pénétré dans le bureau du directeur. Il ne put s'empêcher de se sentir impressionné. Le groupe entra dans le bureau. Dumbledore ne dormait pas. Il avait toujours sa robe de jour sur ses épaules, et était en pleine discussion avec le portrait de Phineas Nigellus, un ancien directeur de Poudlard.

-Directeur, veuillez pardonner notre intrusion tardive. Le fait est que Miss Potter a reçu un parchemin des plus inquiétants. Expliquez-lui, encouragea le professeur Mcgonagall en poussant Cassidy.

James vit sa sœur expliquer son récit, pas le moins du monde intimidée. Il sentit une détermination dans sa voix comme jamais, et sentit la subite envie de la prendre dans ses bras pour la serrer très fort. Dumbledore avait écouté jusqu'au bout, regardant Cassidy par-dessus ses lunettes en demi-lune. Puis, après l'avoir laissé terminer, il se tourna vers le professeur Mcgonagall. Son regard était grave :
-Professeur, il faudra raccompagner ses jeunes gens à leur dortoir et s'assurer qu'il ne leur manque rien.

Puis, sans un regard pour les élèves présents, il se retourna vers les portraits d'anciens directeurs qui ornaient son mur et se mit à murmurer des paroles incompréhensibles depuis où se trouvait James. Le jeune homme se sentit soudain envahi d'un mouvement de panique et de colère :
-Comment ça, dans notre dortoir ? Il est hors de question que je reste à Poudlard. Vous n'avez pas entendu ma sœur ? Les Mangemorts ont mon père ! Ils vont le tuer ! Il faut qu'on aille le sauver.

-Il faut en effet que quelqu'un aille sauver votre père, Monsieur Potter. Seulement, permettez-moi de vous assurer qu'il ne sera en aucun cas des élèves de Poudlard.

Puis, plus doucement, le directeur s'avança et lui posa la main sur son épaule :

-Faites-moi confiance. Je connais des personnes qui iront sauver votre père. Je m'engage moi-même à le faire, à compter du moment que je vous saurai en sécurité dans votre dortoir.

Sans pouvoir argumenter, James se trouva contraint à regagner la salle commune, guidé par le professeur Mcgonagall. Une fois passée le portrait, la veille dame se tourna vers les élèves présents :

-Vous avez entendu le professeur Dumbledore. Il est impératif pour votre sécurité que vous restiez dans ce château. Potter, je sais combien il est difficile pour vous de ne pas vous empêtrer dans les ennuis jusqu'au cou, mais c'est une question de vie ou de mort. Vous n'aiderez en aucun cas votre père en allant vous faire tuer par ses ravisseurs. Laissez les sorciers aguerris agir. Je vous donnerai des nouvelles aussi vite que je le pourrai.

Puis elle les laissa, pantelants, au milieu de la salle commune dont le seul bruit environnant était les ronronnements de la cheminée.

-Elle a sans doute raison, nous devrions mieux attendre ici, lança finalement Lily, la voix douce et mal assurée.

James se tourna vers elle : même elle n'y croyait pas.

-Attendez-moi là, je sais ce qu'il me reste à faire.

Comme si la réponse lui avait été donnée dans les yeux de la rousse, James courut une nouvelle fois dans son dortoir, pour cette fois y extraire sa cape d'invisibilité, celle-là même que son père lui avait légué. Il redescendit les escaliers à la volée, passa le portrait et mis la cape. Aussi vite que possible, il regagna le bureau du directeur et murmura le mot de passe en espérant que les gargouilles ne trahiraient pas sa présence. Heureusement, les voix sonores et paniquées du bureau couvraient son bruit. Désormais, la totalité des professeurs de Poudlard étaient présents dans le bureau de Dumbledore.

-Professeur, commença la voix fluette de Flitwick, savez-vous comment procéder ?

-Oh croyez bien que je ne vais pas attendre ici patiemment que le ministère se décide à mobiliser ses Aurors. Ce serait une grande erreur de ma part. Je vais m'y rendre moi-même, mais il me faut attendre mes renforts.

-Vos renforts ? demanda Mcgonagall, que l'inquiétude dans la voix trahissait.

-Vous pensez bien que si un mage noir aussi puissant que Lord Voldemort se dresse contre les sorciers de Grande-Bretagne, je n'allais pas sagement attendre que le ministère agisse.

Un frisson avait parcouru les professeurs lorsque Dumbledore avait prononcé le nom.

-Et comment pouvez-vous savoir où il se cache ?
-Dans quelques instants, Minerva.

Puis les professeurs attendirent, silencieux. James tapait du pied, impatient : il était tenté de débouler dans le bureau et de hurler sur son directeur, dont le calme le paniquait plus qu'il ne le calmait. Soudain, une voix- que James ne connaissait pas- retentit :

-Il le détienne près de Londres, à l'orée de la montagne du Richmond. C'était là qu'il se cachait.

James ne prit pas la peine de savoir exactement comment la voix pouvait connaître l'emplacement de son père, mais sans se poser de question, il courut le plus vite qu'il le put dans la salle commune : c'était décidé, il partait le chercher.

 

Les minutes où James les avait quittés paraissaient des heures à Lily. Personne ne disait un mot, et elle pouvait sentir l'inquiétude de Cassidy à travers la pièce. Sirius était allé se posticher à ses côtés, les bras croisés, et ne la lâchait pas du regard. Dorcas lui tenait la main, elle aussi morte d'inquiétude. Près de la cheminée se tenait Peter, ses yeux mouillés rivés sur le feu. Remus et Nelly se tenaient tout près d'elle et regardaient dans des directions opposées tout en se tenant la main. Lily avait essayé de garder son sang froid et de penser rationnellement : la meilleure chose à faire était d'écouter Mcgonagall, et d'attendre. En même temps, elle se demanda ce qu'elle ferait si l'un de ses parents, ou même Pétunia, était en danger de mort. Elle n'attendrait pas, c'était une certitude. Perdue dans ses pensées, elle sursauta lorsque le portrait de la Grosse Dame s'ouvrit de lui-même. Soudain, la tête de James apparut dans les airs, puis son corps. Eberluée et à court de mot, elle entendit James s'écrier :

-Je sais où il est, suivez-moi.

Sirius et Cassidy furent les premiers, suivis de Remus, Nelly et Dorcas. Lily n'hésita pas : elle allait les aider, il lui fallut juste une seconde pour se remettre du choc de l'apparition soudaine de James.

-Tu viens ? lança-t-elle abruptement à Peter.

Sans un mot, il se leva et suivit Lily, qui aurait juré qu'il le faisait à contrecœur. La jeune femme courut derrière les autres et, après un moment, se rendit compte que James les emmenait sur le terrain de Quidditch.

-Il est à Londres, près des montagnes, là où il se cachait, expliqua-t-il alors qu'ils courraient, le souffle court. On va y aller en balai.

Soudain, Lily sentit le souffle lui manquer. Elle avait toujours eu le vertige et avait mis un point d'honneur à ne jamais approcher un balai à moins de dix mètres. Mais il fallait dépasser ça : elle voulait à tout prix être là pour les aider. C'était une Gryffondor, et jamais un Gryffondor n'abandonnait. Ils arrivèrent, échevelés, sur le terrain de Quidditch. Cassidy avait déjà enfourné son balai, Dorcas derrière elle. James se mit à courir dans les vestiaires :
-Je n'ai pas mon balai sur moi.

Il revint quelques secondes plus tard avec deux balais supplémentaires et en lança un à Sirius.

-Il va y avoir un problème. On ne peut pas tous tenir sur ses balais. Il va falloir choisir.

Lily sentit son cœur retomber dans sa poitrine. Il était hors de question qu'elle reste en arrière :

-Je viens, s'entendit-elle dire d'un ton assuré en agrippant le balai de James.

Il lui lança un regard à la volée, et elle crut y déceler une profonde gratitude.

-Je viens aussi, acquiesça Remus.

-Il est hors de question que je te laisse y aller sans moi, contra Nelly.

-Nel's, je serai mieux si tu restes ici. En plus, tu pourras prévenir Mcgonagall, c'est bien que vous restiez en arrière.

-Je veux venir, lança Nelly qui paraissait plus déterminée que jamais.

-Ce n'est pas le moment de discuter ! s'écria Cassidy, folle d'inquiétude. Peter et Dorcas, vous restez ici. Vous irez prévenir Mcgonagall que nous sommes partis, comme ça, ils pourront nous envoyer des renforts au cas où...

Sa voix se brisa. Pendant un instant, personne ne bougea. Puis Dorcas descendit du balai, les larmes lui coulant le long des joues.

-Je ne veux pas te laisser aller toute seule.

-Je sais. Je sais que tu viendrais si tu avais le choix. Mais je ne te le laisse pas.

Pleurant à chaudes larmes, Dorcas enlaça sa meilleure amie. Lily remarqua que Peter n'avait pas bougé, et semblait profondément soulagé. Remus monta à l'arrière de Cassidy, Nelly sur le balai de Sirius et Lily grimpa sur le balai de James, en s'agrippant fermement à ses épaules.

-Faites attention à vous ! fut la dernière chose que la rousse entendit alors que le sol se dérobait sous ses pieds.

Elle ferma les yeux et planta ses ongles dans les épaules de James. Ça allait vite. Bien plus qu'elle ne l'avait imaginé. Il faisait aussi extrêmement froid là-haut, dans le ciel.

-Virage à droite ! entendit-elle James hurler.

Brusquement mais habilement, il fit pivoter son balai vers la droite, et le cœur de Lily manqua un battement.

-Lily, si tu continues, je ne vais plus sentir mes épaules. Respire un bon coup et regarde devant toi, c'est le meilleur moyen contre le vertige.

Honteuse de laisser sa peur prendre le dessus, la jeune femme écouta le conseil. En effet, la vitesse paraissait plus supportable si elle ouvrait les yeux. Elle se força à regarder à côté d'elle, pour voir Nelly et Remus aussi mal à l'aises qu'elle à l'arrière de leur balai. Ça lui permettait d'oublier la hauteur. Alors qu'elle commençait tout juste à s'habituer au vol, James piqua vers l'avant et pris de la vitesse. Lily ferma à nouveau ses yeux, mais préféra enrouler ses mains sur son torse pour éviter de lui infliger une souffrance supplémentaire. Puis, bien plus doucement qu'elle ne l'avait imaginé, ils atterrirent. Pantelante, elle ouvrit les yeux et descendit du balai. Ils étaient à l'orée d'une forêt, au pied d'une montagne. Seule la lune, à moitié pleine, éclairait les environs.

-Lumos, murmura-t-elle, tendue et alerte.

Instinctivement, les autres vinrent se placer aux alentours, de sorte à avoir une vue à trois-cents-soixante degrés. Soudain, après des minutes qui parurent des heures, un bruit se fit entendre de la forêt. Un homme en sortit, suivi de plusieurs autres. Il était grand, sale, et avait les yeux jaunes d'un prédateur. Un pelage noir et dru couvrait une partie de son visage et ses dents, taillés en pointe, souriait comme s'il avait vu quelque chose de particulièrement alléchant :

-Bien, bien, bien. Regardez-moi ça mes amis. Une brochette d'élèves juste pour nous.

Lily eut juste le temps de se retourner pour découvrir un Remus plus blême que jamais. Puis Greyback lança les hostilités, et Lily eut juste le temps de plonger de côté pour éviter son sort.

Note de fin de chapitre :

A très bientôt pour la suite :D ! 

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.