S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Maintenance des sites


Bonjour à toutes et tous !


Pour nous prévenir un peu plus contre les bots, le serveur a besoin d'un petit redémarrage ! Le reboot traditionnel de 10h ce dimanche 25 septembre durera un petit peu plus longtemps, et au maximum une dizaine de minutes.



Merci de votre compréhension !


De Le CA et l'équipe technique le 23/09/2022 19:03


Ajout de nouveaux personnages !


Bonjour à tous et à toutes,


Les modératrices d'HPFanfiction ont le plaisir de vous annoncer que la liste de personnages a été complétée de A à Z ! La majorité des personnages de la saga sont maintenant à votre disposition pour les ajouter à vos résumés. Les personnages des Animaux Fantastiques et de L'enfant maudit ont également été étoffés. Si des personnages viennent à manquer, vous avez toujours la possibilité d'utiliser "Autre personnage Harry Potter/Animaux Fantastiques" ou "Personnage de Crossover".

Pour rappel, il existe un "Personnage original (OC)" pour catégoriser vos fics mettant en scène un de vos OCs. Pour les recueils de textes mettant en scène de multiples personnages, nous vous conseillons de les ranger dans "Autre personnage Harry Potter/Animaux Fantastiques". Enfin, certains groupes ont fait leur apparition, à savoir les Gryffondor/Poufsouffle/Serdaigle/Serpentard pour vos recueils sur les maisons ou les rivalités entre elles !

Attention ! Certains noms ont été modifiés : les personnages féminins mariés ont repris leur nom de jeune fille, pour ceux connus (ex : Bellatrix Lestrange est devenue Bellatrix Black, Molly Weasley est devenue Molly Prewett, etc...).

Nous vous encourageons à reclasser vos fanfictions en fonction des nouveaux ajouts, afin qu'elles trouvent plus facilement leur public. ;)

De L'équipe de modération le 17/09/2022 16:37


Sélections du mois


Le Jury des Aspics vous invite à lire sur les plus belles, les plus fortes, les plus merveilleuses Sorcières de la saga pour la rentrée de septembre avec la Sélection Femslash ! Vous avez jusqu'au 30 septembre pour lire les 11 textes proposés par les membres et voter par ici.

Et au mois d'octobre, jouez les Indiana Jones et partez à l’Aventure ! Il vous reste 15 jours pour proposer vos deux fanfictions favorites (ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.

Si les thèmes ne vous plaisent pas, souvenez-vous qu’il reste la Sélection Fanfictions longues pour occuper vos jours, vos nuits et votre année 2023 ! Jusqu'en décembre, venez découvrir 12 magnifiques univers ! Pour en savoir plus, rendez-vous ICI.

 

 


De Equipe des Podiums le 14/09/2022 23:00


30ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 30e édition des Nuits Insolites se déroulera le samedi 24 septembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir vous inscrire !
Les modalités de participation sont disponibles sur le même topic.

A très bientôt !
De L'équipe des Nuits le 10/09/2022 10:05


Concours d'écriture


Ici la voix...

La voix vous propose un concours Secret Story, pensé pour les membres les plus anciens du site comme ses plus récents utilisateurs ! Idéal pour apprendre à connaître de nouvelles personnes et découvrir la communauté HPFienne, autrices comme lectrices y sont les bienvenues ! La voix vous explique son projet plus en détails ici !
Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 28 septembre !




De La Voix le 05/09/2022 23:30


IRL Officielle


Bonjour à toutes et tous !


A l'occasion des 25 ans de la saga Harry Potter, l'association a décidé de marquer le coup en organisant une IRL officielle ! o/
Elle se déroulera du vendredi 30 septembre au dimanche 02 octobre 2022, au sud de Tours. Cette IRL est ouverte à toustes, lecteurs, auteurs, et membres de l'association. Vous trouverez plus de renseignements ici.
Nous avons hâte de vous rencontrer !

De Le Conseil d'Administration le 01/09/2022 18:12


Le Paradis de mon Enfer par Cassy

[71 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Bonjour à toutes et tous!

 

Le voici, le fameux chapitre du bal de Noël: je dois dire que je suis très émue et contente de pouvoir le publier, car c'est un chapitre que j'imagine depuis le début de ma Fanfiction. Je savais que ça allait être un tournant dans l'histoire !

Je voulais vous remercier pour les belles reviews sur le précédent chapitre: j'adore Noël et je suis vraiment contente d'avoir pu transmettre un peu de cette ambiance féérique à travers ma Fanfiction, je pense que c'est important de se rappeler de ce genre de choses en cette période de l'année :D Et j'aime voir les Maraudeurs et leurs amis heureux!

 

Je vous laisse donc découvrir ce chapitre, et j'espère qu'il vous plaira autant que j'ai aimé l'écrire! 

 

Le dortoir des filles s'était rapidement transformé en un fouillis non égalé alors que gisaient à terre des habits, des chaussures, que les étagères débordaient de bijoux et maquillage, ainsi que d'accessoires à disposer dans les cheveux. Bien qu'elle ne fût pas la plus grande amatrice de préparations entre filles, Cassidy devait avouer qu'elle prenait beaucoup de plaisir à être entourée de ses amies, qui mettaient un point d'honneur à la maquiller et à lui faire enfiler toute sorte de bijoux plus brillants les uns que les autres. Pour une fois elle se laissait faire, et était même impatiente de voir le résultat. Depuis qu'elle savait son père en sécurité, et qu'elle savait qu'elle allait le revoir pour Noël, c'était comme si ses épaules s'étaient soudainement déchargées d'un poids.

Elle avait passé une journée féérique à chercher des cadeaux pour toute sa famille en compagnie de Dorcas. Les deux jeunes filles avaient écumé les rues de Pré-au-Lard en chantant des chants de Noël et en se lançant des boules de neige, puis avaient rejoint James, Sirius, Remus et Peter afin de s'échanger les cadeaux. De la part de son grand frère, elle avait reçu un essentiel à balais ainsi que des nouveaux gants de Quidditch. Elle avait ri lorsqu'elle lui avait donné son cadeau, qui ne contenait pas moins que le livre des Cinq exploits les plus marquants du Quidditch. Dorcas lui avait offert sa robe de bal, en précisant qu'elle savait parfaitement que son amie n'en aurait pas acheté si ça n'avait pas été le cas. Cassidy avait tendu son paquet à Dorcas, qui avait eu la larme à l'œil en découvrant les chaussures qu'elle n'avait pas les moyens de s'offrir ainsi que le sac qui allait avec. Cassidy avait demandé à son grand frère et aux Maraudeurs de se joindre à elle pour pouvoir offrir ce cadeau à Dorcas, qui lui tenait tant à cœur. Puis la jeune femme avait rougi lorsque Remus et Peter lui avaient tendu un livre sur Comment séduire un sorcier en cinq étapes, et leur avait tendu leurs traditionnelles boîtes de caramels de chez Honeydukes ainsi que deux jeux de cartes de batailles explosives. Les Maraudeurs s'étaient eux aussi échangé leurs cadeaux, qui consistaient en de nombreux accessoires de farce et attrapes de chez Zonko, encore plus de friandises de chez Honeydukes et un magazine pour Sirius où des filles, en bikini, souriaient à l'objectif sans bouger d'une semelle. Cassidy fronça les sourcils lorsqu'elle prit le magazine dans ses mains, et James lui expliqua que c'était une version moldue. Elle le reposa en souriant. Il ne lui restait plus qu'un cadeau à donner, mais elle ne savait pas comment s'y prendre. Alors que la petite bande avait commandé des chocolats chauds et que James s'était levé pour aider Madame Rosmerta à les apporter, Sirius s'était approché d'elle :

-J'aimerais te parler. Tu as quelques secondes à m'accorder ?

Cassidy avait hoché la tête et tous deux étaient sortis des Trois Balais, dans l'air froid mais agréable du mois de décembre. Ils avaient fait quelques pas en silence et s'était trouvé un coin à l'abri des regards. Puis Sirius avait planté son regard dans le sien et avait prit une grande respiration :

-Toute cette histoire avec ton père, ça m'a complètement chamboulé. Et je tenais à sincèrement m'excuser pour mon comportement. J'ai vraiment été un idiot. C'était mon anniversaire, et ça me rappelait à quel point j'était seul, et je me suis vengé sur toi, ce qui n'était pas du tout correct. Mais je me suis rendu compte d'une chose en allant sauver ton père, c'est que je ferais n'importe quoi pour vous. Je sais bien que je ne suis pas un Potter, et je ne veux en aucun cas prendre la place de qui que ce soit. Mais vous êtes comme ma famille. Et c'est pour ça que je voulais te demander pardon.

Pendant quelques secondes, Cassidy n'avait rien répondu. Elle-même avait mis quelques jours à se remettre de la bataille. Elle en avait voulu à Sirius pour son comportement, mais elle se souvenait de la peur qui l'avait tiraillé lorsqu'elle l'avait vu se faire atterrer par un Mangemort. Elle savait que le climat dans lequel ils vivaient ne leur accordait pas une sécurité totale, et elle ne voulait pas passer ses fêtes de Noël à en vouloir au garçon.

-Excuses acceptées, avait-elle fini par dire. J'ai un cadeau pour toi, ajouta-t-elle avec un sourire.

Elle avait tendu au garçon un paquet de taille moyenne. En fronçant les sourcils mais avec un sourire impatient, Sirius avait ouvert son cadeau. Il contenait un grand cadre qu'elle avait fabriqué elle-même, avec au milieu une photo- version sorciers cette fois-ci- de ses parents, de James, d'elle-même et de Sirius. Cette photo avait été prise lors de l'été précédent, quand Sirius avait emménagé définitivement dans leur maison. Le cadre était aux couleurs de Gryffondor, et Cassidy avait fait attention d'y faire apparaître tout ce dont Sirius raffolait : une grenouille à la menthe de chez Honeydukes, une moto moldue miniature, le lion qui symbolisait le courage de la maison Gryffondor, deux mains qui se tenaient l'une par l'autre en signe d'amitié, puis la silhouette d'une belle fille sur le côté. Il avait éclaté de rire en la voyant.

-Je vois que tu me connais bien ! dit-il. Merci.

Cassidy voyait dans ses yeux qu'il était profondément touché. A court de mots, il l'avait prise brièvement dans ses bras et avait regardé une dernière fois le cadre et l'image, un sourire béat aux lèvres.

-J'ai aussi quelque chose pour toi ! s'écria-t-il en reprenant ses esprits.

Il lui avait tendu un petit paquet délicatement emballé. Intriguée, Cassidy fit attention à ne pas déchirer le paquet, puis découvrit une petite boîte d'un blanc nacré avec un ruban sur le dessus. Elle l'ouvrit, et vit à l'intérieur une paire de boucles d'oreilles en or blanc. Elles étaient simples, assez petites, sans fioritures inutiles, mais Cassidy n'en avait jamais vu de plus belles. Elle les effleura des doigts, incapable de parler pendant quelques secondes. Puis elle avait regardé Sirius, lequel semblait ravi de l'effet provoqué.

-Eh bien... Elles sont magnifiques. Merci beaucoup.

Il haussa des épaules et la reprit une fois dans ses bras.

-J'oubliais, dit-il alors que la jeune femme s'apprêtait à repartir dans le pub, je voulais savoir si ça te disait de m'accompagner au bal, ce soir.

-Comment ça ? avait été la première réponse qui avait franchi ses lèvres.

-Eh bien... Plusieurs personnes m'ont demandé de les accompagner, mais je dois avouer que je n'avais pas vraiment envie de sortir avec une fille ce soir.

En voyant qu'il s'enfonçait, il avait secoué la tête avec un petit rire :
-Je veux dire, je n'avais pas envie de faire de faux espoirs à qui que ce soit. Et puis... Pour être franc, j'avais bien envie de t'y emmener. En tant qu'amis bien sûr ! Je pense que c'est bien si on y va, mais en tant qu'amis.

Il avait insisté sur la dernière phrase, et Cassidy avait compris que Sirius ne l'emmenait pas au bal au même titre qu'il aurait emmené l'une de ses nombreuses prétendantes. En même temps, elle avait réfléchi : cette histoire lui avait prouvé qu'ils n'étaient pas faits l'un pour l'autre. Et ce serait l'occasion de sceller leur amitié, une bonne fois pour toute.

-Marché conclu, avait-elle dit avec un sourire.

Puis les deux jeunes gens étaient retournés dans le pub, d'où les rires fusaient et l'ambiance n'aurait pu être plus magique.

 

C'était ainsi que Cassidy se trouvait entrain de se préparer fébrilement accompagnée de ses amis. Pour l'occasion, Alice avait tenu à ce que toutes les filles soient présentes. Elle et Dorcas avaient donc été conviées en compagnie de Lily, Nelly et Alice pour une séance maquillage et essayage intensive. Alice s'était occupée de leur maquillage et Lily de leur coiffure. La première prête fut Dorcas. Cassidy eut de la peine à ravaler sa salive en la voyant : elle portait une somptueuse robe bleu roi avec des manches en dentelle, et avait relevé ses cheveux en un grand chignon qu'Alice avait vu dans un de ses magazines Sorcières Hebdo. Puis Alice elle-même avait défilé, et Cassidy avait sifflé la jeune femme qui portait une très belle robe rose pâle en deux pièces, ornée de pierreries fines sur les coutures. Cassidy avait eut le souffle coupé en découvrant Nelly qui avait fabriqué sa robe elle-même : elle était dorée, épousait les formes de son corps parfaitement et se terminait en un tourbillon de dentelles et de frou-frous qui lui donnait du volume. La jeune femme avait relevé ses cheveux dans un chignon, mais bas cette fois-ci d'où s'échappaient des mèches parfaitement bouclées. Puis vint le tour de Cassidy : elle avait pris tellement de plaisir à regarder ses amies se préparer qu'elle en avait oublié sa propre tenue. Lorsqu'elle se regarda dans le miroir, elle se dit qu'il y avait du bon à être une fille : la robe que Dorcas lui avait offerte était tout simplement divine. Elle était d'un rouge pur, qui rappelait les couleurs de sa maison, et avait les bretelles et le dos orné de dentelles d'un blanc nacré. Elle était légère, mais mettait en valeurs ses formes. Ses cheveux étaient bouclés et elle avait ramené quelques mèches vers l'arrière de sorte que les boucles d'oreilles offertes par Sirius se voient. Le maquillage fait par Alice, simple mais sophistiqué, la mettait en valeurs. Pour la première fois de sa vie, Cassidy eut de la peine à s'arracher à son reflet. Ce ne fut que lorsque Nelly pressait Lily de sortir de la salle de bain qu'elle revint à la réalité. James avait enfin fait le pas d'inviter la jeune fille au bal, et Cassidy en était ravie. Elle savait combien son grand frère, même s'il ne l'avouerait jamais, avait attendu ce moment depuis ses débuts à Poudlard. La rousse sortit enfin de la salle de bain, et Cassidy sourit en pensant à la réaction de son frère lorsqu'il la verrait.

 

 

 

Il était prêt, et attendait patiemment dans la salle commune. Les préparatifs avaient été rapides, mais il était content de voir qu'il avait pu faire quelque chose de ses cheveux. Il était aussi ravi de voir que Remus avait repris quelques couleurs, et avait malgré toutes les péripéties passé une agréable journée. James savait que son ami avait été le plus affecté de tous par la bataille qui s'était produite avec les Mangemorts, et les événements qui en avaient suivi. Lorsque le lycanthrope avait annoncé aux garçons qu'il ne souhaitait pas les accompagner au bal, James avait déployé toutes ses armes pour le convaincre du contraire, allant même jusqu'à menacer qu'il n'y irait pas non plus si son ami ne se décidait pas. James était content de voir que Remus était tout de même présent et, qu'en compagnie de Peter, ils étaient prêts à mettre les événements passés de côté pour passer une bonne soirée. Quant à lui, il ne se souvenait pas avoir été aussi excité depuis des années. Le sentiment qui l'habitait devait approximer celui qu'il avait lorsque, enfant, il s'apprêtait à ouvrir ses cadeaux de Noël. Il mentirait s'il disait qu'il n'avait pas une pointe de crainte, mais préférait se laisser aller aux émotions positives et apprécier le moment qui lui était donné. Alors qu'il remettait en place pour une énième fois les manches de son costume, James crut manquer un battement de son cœur lorsqu'il vit du mouvement dans l'escalier du dortoir des filles. Elle était là. Elle descendait les escaliers et lui lança un sourire timide. Pendant quelques secondes, il eut l'impression que le temps s'était arrêté. Il l'avait toujours trouvé belle, peu importe ce qu'elle portait ou comment elle était coiffée. Mais à l'instant précis, James eut l'impression qu'il vivait un rêve éveillé. Elle portait une somptueuse robe pourpre, qui descendait en cascade le long de ses jambes. Ses cheveux étaient relevés vers l'arrière, mais venait effleurer son cou et ses épaules de leurs boucles parfaites. Le sourire qu'elle lui lançait était amplifié par son rouge à lèvres, et jamais ses yeux verts en forme d'amande n'avaient paru aussi délectable à James. Lui-même se sentait un peu idiot de n'avoir pas passé plus de temps dans la salle de bain. Elle s'approcha de lui, et ils restèrent à une certaine distance pendant quelques instants. Se sentant de plus en plus stupide, James décida de se ressaisir. Elle était venue au bal avec lui, et s'était faite plus belle que jamais, il ne risquait rien à s'approcher un peu. En essayant de paraître sûr de lui, il lui posa la main sur l'épaule et lui baisa tendrement la joue. Joue qu'il vit rosir quelques secondes plus tard.

-Je suis ravi que tu m'accompagnes, lui dit-il finalement.

Elle lui sourit, mais semblait ne pas réussir à dire quoi que ce soit.

-Oh et tu es magnifique, mais ça me paraissait évident.

Cette fois-ci, la jeune femme laissa échapper un rire fin.

-J'ai quelque chose pour toi, lui dit-il, soudainement gêné. Enfaite, j'ai offert un de ces magazines moldus à Sirius, et dedans, il parait d'un certain bal, je ne me souviens plus du nom.

-Le bal de promo ? dit-elle enfin, un sourire aux lèvres en voyant James aussi intimidé.

-Oui, c'est ça, le bal de pormo.

-Promo, corrigea-t-elle.

-Promo, pardon. Dans l'article, il parlait du fait que le garçon doit apporter un cadeau à la fille qu'il a invité et... Enfin bon, voilà.

Embarrassé, James sortit un petit paquet de l'une de ses poches qu'il tendit à la jeune fille. Il contenait un bracelet surmonté d'un rose et d'un lys. C'était toujours à cela qu'il pensait lorsqu'il voyait Lily. La rousse le mit immédiatement au poignet et le remercia vivement.

-Il est très beau. Et j'ai toujours rêvé de participer à un bal de promo, alors...

James sourit, ravi de l'effet qu'il avait produit.

-J'ai aussi quelque chose pour toi, dit-elle alors qu'il s'apprêtait à sortir de la salle.

-Ah oui ?!

En raclant sa gorge, la rousse lui tendit un paquet qu'il déballa rapidement. James éclata de rire lorsqu'il vit ses lunettes de botanique entourées d'un petit ruban rouge de Noël.

-Enfin ! J'allais presque te demander des intérêts.

-A vrai dire... Je ne les ai toujours pas retrouvées, dit-elle en rougissant. Alors j'ai gardé les tiennes, et je t'en ai acheté de nouvelles.

Pour une raison qu'il ignorait, James trouvait le fait qu'elle ait tenu à garder ses lunettes incroyablement attendrissant.

-Merci beaucoup, dit-il sincèrement. Il est temps de découvrir ces décorations que tu as mis tellement de temps à préparer !

-En espérant que les armures que tu as apporté dans la salle se seront bien tenues.

En offrant son bras à la jeune fille, qu'elle prit immédiatement, James passa le portrait de la Grosse Dame et suivit les autres jusqu'à la Grande Salle. En passant les portes, il crut vivre un rêve. La salle était divine : de la neige tombait du plafond, qui était décoré de multiples bougies. Les décorations, blanches et argentées, ornaient les armures, les tableaux, les statues de la Grande Salle. Les quatre tables avaient été poussées dans les coins, où trônaient un buffet alléchant, composés de tous les aliments incontournables de Noël. Près d'où était la table des professeures habituelles se tenaient un orchestre, devant une piste de danse en marbre aménagée pour l'occasion. Jamais James n'avait vu la Grande Salle aussi bien décoré, et il remercia le ciel d'avoir pu profiter de ce bal de Noël durant sa dernière année à Poudlard. Pendant quelques instants, le petit groupe se regarda dans les yeux, bouches bée. Petit à petit, tous les élèves de Poudlard s'étaient réunis, n'osant pas approcher de près la piste de danse. Puis Albus Dumbledore, qui portait une robe argentée assortie à la salle, se leva et parla dans sa baguette qui amplifiait sa voix :

-Mes chers élèves, quel plaisir que j'ai de vous voir aussi nombreux pour ce bal ! Vous me faites un immense honneur de partager avec moi ce moment si magnifique qu'est la fête de Noël.

James remarqua que des larmes perlaient dans les yeux de son directeur.

-Bien, avant de commencer, permettez-moi de vous rappeler ce que Mr. Rusard est venu me dire avec bienveillance tout à l'heure : il est interdit à tout élève de quitter l'enceinte de Poudlard pendant ce moment de bal. De plus, les Préfets et Préfets-en-chef feront attention à ce que les élèves en-dessous de la sixième année regagnent leur dortoir à onze heures trente.

James lança un regard entendu à Lily.

-Afin que vous puissiez profiter au maximum de la piste de danse que Miss Mcgonagall a mis toute la journée à installer - le directeur lança un regard entendu à son adjointe qui, la mine fière, semblait fébrile à l'idée de danser enfin - il a été convenu que les tables soient mises de côté et le buffet posé dessus. Ainsi, vous pourrez apprécier la nourriture tout au long de la soirée sans avoir besoin de vous asseoir aux tables. Dernière précision : nous avons engagé les Bizarr' Sisters, qui viendront en deuxième partie de soirée.

Il y eut des quolibets et des sifflements dans toute la salle et James se sentit fébrile.

-Que la soirée commence !

Dumbledore fit signe à l'orchestre qui, commandé par le professeur Flitwick, se mit à entonner une valse de Noël. Pendant plusieurs minutes, personne n'osa bouger. Puis le directeur invita le professeur Mcgonagall, la mine plus réjouie que jamais, sur la piste. Le professeur Chourave les rejoignit bientôt, accompagné d'un Slughorn beaucoup moins impatient et dont la tête en disait long. Très vite, les autres professeurs les rejoignirent, mais les élèves ne bougeaient toujours pas. Quelques-uns, à l'instar de Peter et de Remus, s'étaient précipités sur la nourriture. Puis, soudain, sans qu'il ne s'y attende, un Serdaigle de cinquième année, plus courageux que les autres, entraina sa cavalière sur la piste. Très vite, les autres couples suivirent. James voyait que Lily lançait des regards à Nelly, laquelle n'avait pas de cavalier. Cependant, un Poufsouffle de sixième année, que James croyait connaître sous le nom de Peter Mcgowan, demanda la jeune fille à danser, laquelle eut l'air surprise mais ravie. Elle sourit à Lily lorsqu'elle passa devant, et James se dit qu'il n'avait pas aucune excuse.

-Eh bien, je crois que c'est à notre tour, lança-t-il en lui tendant la main.

Avec un sourire, elle accepta la proposition et le garçon l'entraina sur la piste de danse, où plus rien ne lui semblait impossible.

 

 

 

La fête battait de son plein. Les traditionnelles valses de Noël avaient laissé la place aux Bizarr' Sisters qui, avec leurs guitares et batterie, enflammaient la piste de danse. Le buffet se régénérait à mesure que les élèves mangeaient la dinde, les fourrés à la viande et autres gâteaux et chocolat. Le jus de citrouille coulait à flot, et Igor Wilfrick, de Serpentard, avait été chassé à grands coups de balai par Rusard dans son dortoir lorsqu'il l'avait vu versé du whiskey pur feu dans la marmite de jus. Cassidy avait passé une merveilleuse soirée. Elle avait été surprise de voir que Sirius l'avait invité à danser, bien que ce ne fût de loin pas son activité préférée. Ils avaient donc tournoyé au rythme de la valse de l'orchestre, pendant ce qui lui avait semblé des heures, puis s'étaient rendus vers le buffet, où ils avaient rejoint Remus et Peter, lesquels étaient en pleine partie d'échecs. Les deux n'avaient aucune cavalière. Cassidy leur avait proposé une danse, mais aucun des deux n'avait accepté, bien qu'il lui semblât que Peter en mourrait d'envie.

-Pourquoi n'as-tu pas invité la fille que tu as embrassé ? lui avait-elle demandé, ce qu'elle avait regretté quand elle avait vu la couleur qu'avait pris le jeune homme.

Alice et Franck les avaient rejoints, essoufflés de leur danse. Cassidy avait été heureuse de voir que Dorcas s'était faite invitée à danser par Stefan Lowkey, un garçon très mignon de Serdaigle. Comme à leurs habitudes, les Serpentards restaient dans leur coin et très peu d'entre eux se trouvaient sur la piste de danse. Seuls James et Lily semblaient collés à la piste. Cassidy avait dansé avec Sirius, avec Franck, et s'étaient même faite invitée par Benjamin Fenwick, bien que Sirius ne leur ait pas laissé le temps de terminer leur danse, prétendant avoir peur qu'il n'y ait plus de dinde à manger (bien que le buffet se remplissait tout seul). Mais elle n'avait pu danser avec son frère, qui semblait hypnotisé par Lily. Elle était heureuse de voir leur sourire ravi sur leur visage, et n'avait pas essayé de les décoller, tant elle aimait voir son frère de la sorte. C'est ainsi qu'ils s'étaient tous retrouvés pour manger dans le buffet et prendre le temps de reposer leurs pieds.

-Vous passez une bonne soirée ? s'écria Alice, qui devait hausser la voix pour se faire entendre par-dessus le rock endiablé des Bizarr' Sisters.

-Super ! répondit Cassidy. Et toi ?

La jeune femme vit Alice hésiter quelques secondes puis lui sourire, d'un sourire qui paraissait quelque peu forcé.

-Aussi. Mais j'ai mal aux pieds. C'est bien joli de mettre des talons, mais on aurait dû penser aux patchs longue-durée ! Ils en vendent chez Zonko.

-La prochaine fois, sourit Cassidy.

Cela lui faisait du bien de goûter à la délicieuse nourriture de Poudlard, et de passer ce temps avec ses amis. Cassidy préférait ne pas penser au moment où il lui faudrait quitter à tout jamais cet endroit qu'elle chérissait temps. Perdue dans ses pensées, elle remarqua à peine que Sirius lui tendait la main :

-Tu viens ? Ils ont ralenti le rythme.

En effet, la bande de musiciens avaient décidé de passer à un air beaucoup plus lent, agréable, avec une mélodie parfaite pour danser en couple. Le cœur battant à tout rompre, ce qu'elle ne s'expliquait pas, elle prit la main que lui tendait Sirius et le suivit sur la piste de danse. Le garçon plaça l'une de ses mains sur la taille de la jeune femme, qui sentit son ventre se tordre. Elle plaça la sienne sur son épaule, et leurs deux autres mains étaient toujours enlacées. Ils se mirent ainsi à tournoyer lentement au rythme de la musique, en ne se lâchant pas du regard. Soudain, elle sentit la main de Sirius glisser de sa hanche vers le creux de son dos, pour la pousser encore plus près de lui. Elle-même dévia vers la nuque du jeune homme, et dût s'y accrocher pour être sûre de ne pas tomber. Pendant quelques secondes ou quelques minutes, Cassidy ne saurait le dire, il lui parut qu'ils n'étaient plus que les deux. Elle ne voyait plus que ses yeux d'un gris électrique, qui semblaient la noyer dans son regard. Elle ne voyait plus que son sourire, qui, finement, s'étirait de part et d'autre de son visage élégant et d'une beauté inégalée. Puis elle sentait son odeur, si propre à lui, qui lui embaumait l'esprit. Imperceptiblement, elle appuya sur la nuque du jeune homme et renforça le contact avec sa main. Il accepta ce geste, puisque lui-même replaça ses doigts de sorte qu'ils enlacent ceux de la jeune fille. Les paroles des musiciens semblaient être la seule chose qui flottaient entre les deux jeunes gens. Il n'y avait plus personne autour, il n'y avait que la musique, et ce lien invisible entre eux deux qui, à mesure qu'ils se rapprochaient, s'amenuisait. Sirius appuya plus prestement dans le creux du dos de Cassidy, laquelle dut s'accrocher à sa chemise pour ne pas vaciller. C'était la danse la plus belle mais aussi la plus triste qu'elle n'ait jamais vécu. Elle aurait voulu ne jamais quitter son étreinte, elle aurait voulu qu'il l'embrasse à même cette piste de danse, elle aurait voulu qu'il n'y ait réellement que la musique entre eux deux. Mais, alors que la chanson était sur le point de se terminer, Cassidy comprit la portée des paroles de Sirius : « je pense que c'est bien si on y va, mais en tant qu'amis ». Sirius n'avait pas tenu à emmener Cassidy parce que c'était elle. Il avait voulu lui faire comprendre que désormais, ils ne seraient plus que ça. Plus qu'amis. Et cette danse, en un sens, était la fin de quelque chose. Cassidy le ressentait dans tout son corps, une sensation plus forte, plus douloureuse mais aussi plus intense qu'aucune autre. Elle savait qu'il ressentait la même chose. Elle pouvait le voir dans le gris de ses yeux. Elle pouvait le sentir dans la pression de ses mains. Elle était désormais si proche de lui qu'elle pouvait même entendre le cœur du garçon battre contre sa poitrine. Elle n'avait pas envie de pleurer. Elle voulait profiter des dernières secondes à vivre ces sensations en compagnie de Sirius. Alors que la musique prenait fin, le garçon brisait l'étreinte de leur main et vint placer la sienne sur la joue de Cassidy. Il se pencha et lui fit un baiser sur la joue. La jeune femme comprit que c'était un aurevoir, une manière d'exprimer ce que tous les deux savaient déjà depuis bien longtemps : c'était impossible. Il fallait qu'ils se fassent une raison. Puis, alors que les Bizarr' Sisters entonnaient leur dernière phrase, il murmura à son oreille : « merci ». Puis il s'en alla. Cassidy comprit que c'était la première et la dernière fois qu'ils danseraient ainsi.

 

 

 

 

Lily était aux anges : elle avait passé une soirée de rêve. Elle avait été heureuse de voir que ses amis, Nelly particulièrement, avaient aussi pu profiter de leur soirée. La jeune femme avait été invitée à danser par pas moins de quatre prétendants, et Lily ne savait même pas avec lequel elle se trouvait actuellement. Elle sourit en pensant au fait que sa meilleure amie puisse aussi apprécier ce bal. Lily avait tenu à aller voir Remus durant la soirée, qu'elle avait évité depuis qu'il avait rompu avec Nelly. Ils avaient échangé leurs cadeaux respectifs, et avaient éclaté de rire lorsqu'ils s'étaient rendus compte qu'ils avaient eu la même idée, à savoir un agenda qui aidait à planifier les révisions. Lily voyait que Remus tentait de garder la face, mais elle était tout de même contente de voir qu'il rigolait avec ses amis. Cependant, il était allé se coucher plus tôt que tout le monde. Curieusement, Alice et Franck étaient eux aussi retourner dans leur dortoir plus tôt. Lily s'était promis de demander à son amie si elle avait pu profiter de sa soirée comme elle se le devait. Quant à elle, elle avait été sur un nuage la soirée durant. James, qui s'était révélé un très bon danseur, l'avait faite tournée sur elle-même durant toutes les valses de Noël. Puis ils avaient pris du temps, minime, pour manger, mais étaient vite repartis sur la piste de danser pour écouter les Bizarr' Sisters. Lily avait ri aux éclats devant le rock'n'roll endiablé de James, et s'était sentie plus légère que jamais en dansant comme une folle et en oubliant le monde alentour. Cependant, le devoir les avait rappelés à l'ordre lorsqu'il avait dû s'assurer que les élèves en-dessous de la sixième année rentrent comme il se devait dans leur dortoir. Cela faisait désormais presque quarante minutes qu'elle courait en tout sens pour être sûre que les élèves étaient là où il le devait. Mais rien de tout cela ne pouvait ébranler la joie qui l'habitait en ce moment même, pas même les remontrances de Rusard. Alors qu'elle faisait pour la dernière fois le tour de la salle commune de Gryffondor, elle se décida à rejoindre James, lequel lui avait promis de la retrouver dans la Grande Salle pour danser jusqu'à la toute fin de soirée. Un sourire aux lèvres, elle rangea sa baguette et passa devant les toilettes des filles du quatrième étage. Elle se dit soudain que cela ne lui ferait pas de mal de se regarder une fois dans un miroir et s'assurer que son maquillage avait tenu. Alors qu'elle s'apprêtait à entrer dans les toilettes, une voix féminine la fit s'arrêter sur place :

-Laisse-moi tranquille, je t'ai dit que je ne voulais plus te voir.

Lily reconnut Dorcas, laquelle semblait en mauvaise position et irritée.

-Tu pensais que j'allais laisser passer le fait que tu danses avec eux ?

Lily sentit son sang se glacer. Elle resta figée sur place lorsqu'elle reconnut la voix de Mulciber, et pendant quelques secondes se demanda si elle n'allait pas prendre ses jambes à son cou. Mais le fait de savoir Dorcas avec lui donna le courage nécessaire pour rester. La rousse se dépêcha de prendre sa baguette et se tint à l'affût, prête à lui bondir dessus.

-On croirait presque que tu es jaloux, à t'entendre.

Lily fronça des sourcils. Dorcas ne semblait pas apeurée, juste agacée. Elle savait qu'elle ferait mieux de partir, qu'elle n'avait aucune envie de savoir ce qui allait se produire, mais quelque chose la tenait cloutée sur place.

-Pff, lança Mulciber avec dédain. Jaloux d'eux ? Comme s'il pouvait m'égaler en quoi que ce soit.

Lily était contente de ne pas voir ce qui se produisait, mais les bruits ne trahissaient pas le fait que Mulciber venait de plaquer Dorcas contre le mur.

-Arrête.

Lily comprit immédiatement au son de la voix de Dorcas qu'elle n'avait aucune envie que Mulciber arrête.

-Tu en meurs d'envie, murmura-t-il.

Comme si on lui avait jeté un saut d'eau froide sur la tête, Lily prit ses jambes à son cou quand elle entendit des bruits de baiser, et comprit que ce qu'elle avait redouté, la raison pour laquelle elle n'appréciait pas Dorcas au départ, s'était révélé être vraie. Complètement déboussolée et avec une soudaine envie de vomir, la rousse ne se rendit à peine compte qu'elle retournait vers la Grande Salle. Comment était-il possible que quelqu'un se laisse tenter par Mulciber ? C'était probablement l'élève le plus dangereux de Poudlard. Tout le monde savait qu'il était coupable du départ de Mary McDonald. Tout le monde savait de quoi il était capable. Il était impossible que Dorcas l'ignore. La chair de poule sur tout le corps et perdue dans ses pensées, Lily se rendit soudain compte qu'elle était arrivée à destination. James l'attendait près du buffet, un grand sourire aux lèvres. Lorsqu'elle le vit, une foule de pensées traversèrent son esprit. Elle fut en premier lieu tentée de lui dire la scène à laquelle elle venait d'assister. Puis elle eut envie de retourner se coucher, comme tous les autres, et d'oublier cette fin de soirée. Mais quelque chose dans le sourire à James lui fit soudainement oublier tout le reste. Elle retrouva instantanément l'esprit féérique qui l'avait habité tout au long de la soirée. Les Bizarr' Sisters venaient d'entonner un air connu, et les élèves qui étaient restés dansaient tous ensemble au milieu de la piste. Dans un coin, Horace Slughorn était occupé à raconter des blagues auxquelles Hagrid riait à gorge déployée, manquant d'éclabousser de sa choppe le professeur Chourave. Le professeur Dumbledore et Mcgonagall étaient eux aussi au centre de la piste, et il semblait que la directrice de Gryffondor apprenne de nouveaux pas aux directeurs. Les fantômes du château dansaient dans le plafond, qui n'arrêtait pas de faire couler ses flocons dans la Grande Salle. Lily n'avait aucunement envie de penser à Dorcas et Mulciber. Elle voulait vivre les derniers instants du bal de Noël, qui serait son dernier à Poudlard. Elle s'approcha alors de James et se retrouva à quelques centimètres de lui.

-Folle soirée, n'est-ce pas ? lui lança-t-il avec un sourire entendu.

Elle ne put qu'acquiescer. Soudainement, elle fit ce qu'elle avait envie de faire depuis qu'il l'avait invité au bal, depuis qu'elle l'avait vu, plus beau que jamais dans son costume, depuis qu'ils avaient dansé ensemble, depuis bien plus longtemps que cela si elle était honnête envers elle-même. Elle posa donc une main délicate sur la joue du jeune homme et se pencha gentiment vers lui. Lorsque leurs lèvres se joignirent, elle sentit toute l'émotion de la soirée amplifiée par la musique dans l'entièreté de son corps. Ce fut comme si la salle avait soudainement explosé en une myriade d'étincelles, comme si le sol se dérobait sous ses pieds. James comprit bien vite l'intention de Lily, et l'enlaça avec force mais douceur dans le dos tout en accompagnant le baiser. Ils restèrent ainsi longtemps. Lily était incapable de dire combien de temps. Elle était incapable de dire qui les avait vu, mais elle s'en fichait. Il n'y avait que ce baiser qui comptait. A l'instant même, alors que James avait plongé une main dans ses cheveux pour approfondir leur étreinte, Lily sut qu'elle était en train de vivre l'un des plus beaux Noël de sa vie.

Note de fin de chapitre :

Et voilà!

Pour tout vous dire, j'ai eu la larme à l'oeil en écrivant ce chapitre, car j'avais l'impression de ressentir les émotions de tous ;-) La chanson que j'ai écouté en écrivant la partie de Cassidy et Sirius est "Forever Young" de Alphaville. Je la trouve magnifique, mais très nostalgique et mélancolique, et c'était pour moi un peu l'idée de cette danse.

 

A bientôt pour un nouveau chapitre, qui sera un peu moins féériques que les deux derniers, puisque POV Serpentard :) 

Des bisous! 

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.