S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Défaut d'envois des mails


Les hiboux se sont perdus !

Vous avez dû remarquer que les notifications (de nouveaux chapitres, de nouvelles reviews et autres) n'arrivaient plus dans votre boite email ! Effectivement, les hiboux sont en grève pour quelques temps. Notre équipe technique est sur le coup pour corriger le problème aussi vite que possible. Merci de votre compréhension !


Jim Kay pour Bloomsbury Publishing


De Le CA et l'équipe technique le 26/09/2022 17:05


Maintenance des sites


Bonjour à toutes et tous !


Pour nous prévenir un peu plus contre les bots, le serveur a besoin d'un petit redémarrage ! Le reboot traditionnel de 10h ce dimanche 25 septembre durera un petit peu plus longtemps, et au maximum une dizaine de minutes.



Merci de votre compréhension !


De Le CA et l'équipe technique le 23/09/2022 19:03


Ajout de nouveaux personnages !


Bonjour à tous et à toutes,


Les modératrices d'HPFanfiction ont le plaisir de vous annoncer que la liste de personnages a été complétée de A à Z ! La majorité des personnages de la saga sont maintenant à votre disposition pour les ajouter à vos résumés. Les personnages des Animaux Fantastiques et de L'enfant maudit ont également été étoffés. Si des personnages viennent à manquer, vous avez toujours la possibilité d'utiliser "Autre personnage Harry Potter/Animaux Fantastiques" ou "Personnage de Crossover".

Pour rappel, il existe un "Personnage original (OC)" pour catégoriser vos fics mettant en scène un de vos OCs. Pour les recueils de textes mettant en scène de multiples personnages, nous vous conseillons de les ranger dans "Autre personnage Harry Potter/Animaux Fantastiques". Enfin, certains groupes ont fait leur apparition, à savoir les Gryffondor/Poufsouffle/Serdaigle/Serpentard pour vos recueils sur les maisons ou les rivalités entre elles !

Attention ! Certains noms ont été modifiés : les personnages féminins mariés ont repris leur nom de jeune fille, pour ceux connus (ex : Bellatrix Lestrange est devenue Bellatrix Black, Molly Weasley est devenue Molly Prewett, etc...).

Nous vous encourageons à reclasser vos fanfictions en fonction des nouveaux ajouts, afin qu'elles trouvent plus facilement leur public. ;)

De L'équipe de modération le 17/09/2022 16:37


Sélections du mois


Le Jury des Aspics vous invite à lire sur les plus belles, les plus fortes, les plus merveilleuses Sorcières de la saga pour la rentrée de septembre avec la Sélection Femslash ! Vous avez jusqu'au 30 septembre pour lire les 11 textes proposés par les membres et voter par ici.

Et au mois d'octobre, jouez les Indiana Jones et partez à l’Aventure ! Il vous reste 15 jours pour proposer vos deux fanfictions favorites (ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.

Si les thèmes ne vous plaisent pas, souvenez-vous qu’il reste la Sélection Fanfictions longues pour occuper vos jours, vos nuits et votre année 2023 ! Jusqu'en décembre, venez découvrir 12 magnifiques univers ! Pour en savoir plus, rendez-vous ICI.

 

 


De Equipe des Podiums le 14/09/2022 23:00


30ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 30e édition des Nuits Insolites se déroulera le samedi 24 septembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir vous inscrire !
Les modalités de participation sont disponibles sur le même topic.

A très bientôt !
De L'équipe des Nuits le 10/09/2022 10:05


Concours d'écriture


Ici la voix...

La voix vous propose un concours Secret Story, pensé pour les membres les plus anciens du site comme ses plus récents utilisateurs ! Idéal pour apprendre à connaître de nouvelles personnes et découvrir la communauté HPFienne, autrices comme lectrices y sont les bienvenues ! La voix vous explique son projet plus en détails ici !
Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 28 septembre !




De La Voix le 05/09/2022 23:30


Le Paradis de mon Enfer par Cassy

[71 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Bonjour à tous!

 

Comme je l'ai dit, c'est une période charnière de ma vie, et j'ai donc moins le temps d'écrire.

Mais me revoilà avec un nouveau chapitre, que j'ai a-do-ré écrire! Surtout parce que (j'espère) il donne une idée de ce qui va arriver pour la suite, et j'adore faire monter la pression de mes personnages, et peut-être de vous ;-)

 

Sans autre détail, je vous souhaite une belle lecture!

 

-Salut, bienvenue au manoir Potter !

Lily sentit la boule qu'elle avait au fond de la gorge se dissiper dans l'entièreté de son corps lorsqu'elle vit James devant elle, un énorme sourire aux lèvres. Elle n'avait aucune envie de lui sourire en retour, mais elle sentit malgré elle ses lèvres s'étirer lorsqu'elle croisa son regard.

-Entrez seulement.

Lily suivit Nelly, et les deux filles découvrirent avec un stupeur un hall d'entrée digne d'une maison de maître. Il était grand, les plafonds hauts, les poutres boisées chaleureuses, les tableaux aux murs leur souriant avec bienveillance. Lily mit quelques instants avant de se recomposer une mine convenable. James, apparemment ravi de l'effet que sa maison venait de produire sur les deux arrivées, prit leur manteau et leur fit signe de le suivre.

-Bonjour mesdemoiselles, je vois que vous êtes toute en beauté. Content de voir que vous avez suivi ma demande, les salua Sirius avec un clin d'œil.

Lily se sentit rosir en voyant le jeune homme la détailler de haut en bas. En effet, Nelly comme elle avaient choisi de s'habiller de belles robes toute en paillettes et de mettre- comme le soulignait la lettre- de hauts talons. Elle sourit tout de même au garçon, et se surprit à penser qu'elle n'était pas irritée par sa remarque.

-Et je vois que vous n'êtes pas si mal non plus, comme quoi, tout est possible, lança Nelly avec ironie.

Sirius parut surpris de l'audace de la jeune femme, mais éclata d'un rire- qui aux yeux de Lily ressemblait plus à des aboiements de chien- et passa son bras autour de sa meilleure amie.

-Eh bien, je sens que ça va être une bonne soirée !

Lily fut surprise de remarquer le geste du jeune homme, mais se souvint qu'il s'agissait de Sirius Black, et qu'elle ne connaissait aucune fille avec laquelle le garçon n'était pas tactile.

-Une petite visite ? demanda James.

Lily acquiesça, et les quatre jeune gens entrèrent dans le salon. La rousse se sentit soudain envahie, tant la pièce était pleine à craquer d'élèves de Poudlard. Elle remarqua que presque tous ses amis de Gryffondor étaient présents, en plus de quelques Serdaigle et Poufsouffle, certains même de cinquième et sixième année. Elle ne prit l'ampleur de la popularité des Maraudeurs qu'à l'instant même. Elle-même avait toujours eu beaucoup d'amis, et était en général une personne que les gens appréciaient. Mais ça n'avait rien avoir avec ce qui se déroulait sous ses yeux : les élèves présents dans le manoir Potter étaient non seulement extasiés de pouvoir fêter la nouvelle année ensemble, mais il y avait aussi cette flamme dans leurs yeux lorsque James et Sirius entrèrent dans la pièce, comme s'ils étaient des espèces de dieux vivants. Lily se sentit soudain fortement gênée, et ne put s'empêcher de remarquer les regards électriques des filles à son égard, alors qu'elle se tenait à côté du maître des lieux.

-Vous l'aurez compris, on se trouve dans le salon, sourit James alors qu'il se frayait un chemin parmi la foule d'élèves qui, des verres à la main, commençaient à se déhancher au rythme de la musique que Franck choisissait.

Rassurée de voir ses amis, Lily passa un groupe de Poufsouffle en train de faire une bataille de Bavboule pour aller saluer le jeune homme.

-Salut les filles ! Comment allez-vous ?

Alors que Nelly blagua sur le pull-over jaune de Franck, Lily remarqua l'effort que ce dernier devait faire pour continuer de sourire et paraître nonchalant.

-Mr. Fortescue est très doué pour obtenir ce qu'il veut, blagua-t-il, mais Lily sentit que quelque chose ne tournait pas rond chez le garçon.

Alors qu'elle s'apprêtait à lui demander comment s'étaient passés ses examens, la rousse sentit qu'on lui sautait soudainement dans les bras. Elle eut juste le temps de voir des mèches noir de jais lui envahir la vue avant qu'Alice ne saute sur Nelly.

-Je suis tellement contente de vous revoir ! Comment se sont passées vos vacances ? Laissez-moi deviner : Lily, ta sœur t'a probablement fait la misère et Nelly, tes parents étaient les mêmes personnes adorables qu'ils sont absolument à chaque fois que je les vois.

La rousse éclata de rire en remarquant que son amie semblait passablement ébréchée. Cependant, une petite voix dans sa tête lui fit comprendre que Franck ne trouvait pas cela autant drôle que ce qu'il ne laissait paraître. Elle le remarqua à l'éclair qui passa dans ses yeux lorsqu'il regarda sa petite-amie.

-Franck, mets la musique plus fort s'il te plaît. Rudolph vient d'entamer la chanson du  Petit Dragon ! lança James à son ami qui, ni d'une ni de deux, monta le son d'un cran. -Il n'arrête pas de la chanter, expliqua le garçon en se penchant vers Lily, laquelle sentit immédiatement les picotements de son ventre reprendre de plus belle.

-On continue la visite ? s'écria Sirius, qui tenait toujours Nelly par les épaules.

Lily n'était pas sûre d'apprécier ce geste. Bien qu'elle commençait à tolérer le jeune homme, elle ne pouvait s'empêcher de penser qu'il était l'ami de Remus. En y pensant, elle remarqua qu'elle n'avait toujours pas  vu le jeune homme.

-Est-ce que Remus est ici ? demanda Lily en baissant la voix pour être sûre que Nelly ne l'entendrait pas.

James fit oui de la tête et fronça lui aussi les sourcils en voyant son meilleur ami tenir la taille de Nelly, qui elle riait à gorge déployée de ses blagues. Puis il se tourna imperceptiblement vers Lily, et reprit son éternel air confiant et quelque peu arrogant qu'il maîtrisait à la perfection. Pour elle ne savait quelle raison, la rousse ne trouvait pas cela incroyablement irritable ce soir-là, mais était plus d'avis que c'était... séduisant. En secouant la tête pour éviter de penser à la proximité qu'elle avait avec le jeune homme qu'elle avait embrassé la dernière fois qu'elle l'avait vu, elle se concentra plutôt sur la visite du manoir. James leur fit découvrir la cuisine, où Cassidy et Dorcas mangeaient des petits-fours encore chauds.

-On n'en aura plus sinon ! rigola Cassidy en haussant les épaules.

Puis la jeune femme salua vivement Lily, laquelle lui sourit avec sincérité. Cependant, lorsque Dorcas s'approcha pour lui dire bonjour, la rousse sentit tous les muscles de son corps se contracter, et ne put même pas lui retourner la politesse. Cela n'était apparemment pas passé inaperçu aux yeux de James, auquel elle choisit de sourire pour noyer le poisson. Elle n'avait pas oublié la scène à laquelle elle avait assisté au bal de Noël, et le fait de voir Dorcas, tout sourire, faire comme si elle était quelqu'un de bien rendait Lily nauséeuse. Elle n'avait aucune envie de parler à la jeune femme, et se promit de l'éviter autant que faire se peut durant cette soirée. James prit ensuite  une porte qui donnait sur le jardin, qui était autant grand et somptueux que le reste du manoir. Lily fut étonnée de voir la prestance et l'élégance du manoir des parents à James. Elle ne savait trop pour quelle raison, mais elle s'était imaginé quelque chose de beaucoup plus pompeux, plus tape-à-l'œil. Seulement, bien que la grandeur du manoir ne laissait pas de doute quant aux moyens financiers de la famille Potter, tout dans leur maison était chaleureux et accueillant. Sirius, qui était le seul qui possédait la majorité et donc le droit de faire de la magie en dehors de l'école, leur créa un chemin à travers l'épaisse couche de neige du jardin pour atteindre une charmante cabane en bois de saule, qu'un imposant pin venait cacher partiellement.

-A mon tour de vous montrer mon palais !

Lily fronça les sourcils et, lorsque Sirius ouvrit la porte pour les laisser passer, elle se rendit compte que ce n'était autre que sa chambre. Celle-ci, à l'inverse du manoir, était telle que Lily se l'était imaginée. En fouillis, aux couleurs de Gryffondor et les murs tapissés de photos moldues de moto et de filles en bikini. Elle éclata de rire en voyant la tête perplexe de Nelly qui s'attendait à ce que les filles sur le papier bougent.

-C'est la version moldue, expliqua-t-elle avec un clin d'œil.

-Eh bien, tu ne laisses pas grand chose à l'imagination, sourit Nelly en regardant de plus près une photo où une fille se tenait sur une moto, presque entièrement nue.

James et Sirius se regardèrent et éclatèrent de rire. Lily fut soudainement envahie d'une chaleur grandissante en voyant les deux meilleurs amis. Elle se rendit compte que ce genre d'amitié, qu'elle-même partageait avec Nelly, était impossible à briser. Elle fut touchée de voir de quelle manière les Potter avaient accueilli Sirius Black, qui pourtant venait d'une famille plus que douteuse, sous leur toit. Ce fut à ce moment-là qu'elle comprit l'engouement des élèves de Poudlard, qu'elle comprit pourquoi une telle ambiance régnait lorsque les Maraudeurs étaient présents. Ce n'était pas uniquement leurs blagues incessantes, leurs notes excellentes, leur habilité à jouer au Quidditch ou même pour leur physique avantageux. C'était principalement pour cet esprit d'équipe, d'amitié, de loyauté, que les Maraudeurs étaient appréciés. Tout le monde se sentait accepté avec eux. Et Lily se rendit compte à l'instant même que James y était pour beaucoup. En sentant ses joues s'embraser alors que Nelly lui souriait avec insistance après qu'elle ait regardé James plus qu'il n'en fallait, la rousse s'apprêta à pousser la porte de la cabane, mais quelqu'un le fit à sa place.

-James, il n'y a plus de feuilletés ! Alice va faire un carnage si tu ne vas pas en refaire sur-le-champs.

Lily sentit un malaise grandissant emplir la pièce qui, une minute auparavant, résonnait des rires des garçons. Remus sembla le remarquer aussi et baissa la tête.

-Je ne savais pas que vous étiez là, dit-il comme s'il voulait s'excuser. Ravi de vous revoir. Vous avez passé de belles vacances ?

Lily se tourna imperceptiblement vers son amie et se rendit compte que Nelly n'avait aucune envie de répondre. Décidant qu'elle ne voulait pas prolonger plus longtemps l'embarras dans lequel Remus se trouvait à l'instant même, elle choisit de prendre la parole :

-Tout s'est bien passé ! Et toi ?

-Pareil. Peter est venu passé quelques jours à la maison, et mes parents ont tenu à inviter le reste de ma famille. Je n'ai pas vraiment vu le temps passé.

Alors que le silence s'installait à nouveau, la jeune femme décida de le briser à nouveau :

-Vous avez aussi reçu vos bulletins de notes ?

Elle n'y pouvait rien, c'était plus facile pour elle de parler de cours et de notes, des choses qu'elle maîtrisait, plutôt que de laisser un tel malaise se développer dans la pièce. James sembla le remarquer et essuya un rire moqueur, mais lui fut tout de même reconnaissante de faire la conversation :

-Tout bon, mais ce n'est pas une surprise, lança-t-il avec suffisance.

-J'ai aussi passé dans toutes les matières, répondit Remus, beaucoup plus humble et réservé. Mais l'arithmancie était plus difficile que prévu. Et toi Lil's ?

Alors que tous les regards se tournaient vers elle, et que la pièce ne pouvait être plus pesante qu'à l'instant même, Lily prit une grande respiration et, en regardant Nelly pour se convaincre qu'elle prenait la bonne décision en avouant ce qu'elle s'apprêtait à avouer, elle lança en essayant de paraître nonchalante :

-L'arithmancie s'est bien passée mais... Il y a une matière que j'ai moins bien réussi que les autres.

Elle sentit son visage rougir violemment et regretta instantanément d'être partie sur ce sujet. Cependant, lorsqu'elle vit que Nelly avait détourné son attention de Remus pour la regarder avec curiosité, elle sentit que son sacrifice était nécessaire pour la bonne marche de la soirée. Sans grande conviction et en mettant tous ses muscles à contribution pour ne pas croiser le regard de James, elle expliqua :

-Je n'ai pas réussi à faire le sort du Patronus, alors j'ai eu Effort Exceptionnel en Défense contre les forces du mal, dit-elle en regardant à terre et en articulant le moins possible.

Pendant quelques secondes, personne ne pipa mot. Puis Sirius éclata de son rire bruyant en se tenant les côtes. James le suivit de près, et même Nelly se joignit à eux. Seul Remus esquissa un sourire, puis se ravisa en voyant le regard éclair de Lily envers lui. Après tout, c'était pour détendre l'atmosphère qu'elle avait choisi de révéler son échec, pas pour que l'on se moque d'elle.

-Très bien, on continue le tour ? demanda-t-elle froidement.

Nelly s'arrêta presque aussitôt de rire, en reconnaissant le ton susceptible de son amie, mais un léger tic continuait de faire trembler ses lèvres.

-Désolée Evans, mais tu dis ça comme si c'était la pire chose qu'il était arrivé dans ta vie. Ça veut dire que tu as Optimal dans toutes les autres matières ?! s'écria Sirius, soudain plus sérieux.

Elle hocha la tête, loin d'être détendue par la remarque du jeune homme.

-Eh bien... Merci pour cette révélation, elle aura fait ma soirée, lança le noiraud lui administrant une tape dans le dos. Vous venez, on va rejoindre les autres !

Toujours tout sourire, Nelly passa à côté de Lily et prit soin de suivre Sirius de près, Remus leur ayant emboîté le pas quelques mètres plus loin. En mettant toute son énergie à paraître nonchalante mais avec une envie subite de quitter la pièce, Lily faisait tout pour éviter le regard de James. Alors qu'elle s'apprêtait à quitter la pièce, elle sentit la main du jeune homme se poser sur sa taille.

-Lily, attends.

Comme pour la première fois qu'il l'avait appelée par son prénom, la rousse sentit une vague électrique parcourir l'entièreté de son corps. Les picotements dans son bas-ventre reprirent de plus belle. Elle se tourna et, les joues frémissantes, fut contrainte de regarder James dans les yeux. Il lui restait un air moqueur et ironique mais, lorsque leur regard se croisèrent, le jeune homme parut soudain beaucoup plus mature, voir même légèrement embarrassé.

-Avant que l'on rejoigne les autres, j'aurais aimé te parler de quelque chose.

Les battements de son cœur s'accélérèrent abruptement, et Lily sentit ses tempes se soulever à  même mesure que sa poitrine.

-C'était par rapport à l'autre soir, dit-il avec un léger sourire.

La tension était à son comble. Elle ne pouvait rien faire d'autre que tenter de maîtriser sa respiration. Lily s'attendait à tout instant à ressentir la main de James à nouveau sur sa hanche. Et tout dans son corps s'était mis en marche pour accueillir cet instant, où leurs lèvres se retrouveraient à nouveau.

-C'était une super soirée, lança-t-il avec un rire franc.

Lily n'y tenait plus. Elle voulait qu'il arrête de parler sur-le-champs et qu'il l'embrasse. Son cœur menaçait d'exploser d'un instant à l'autre.

-Je ne regrette absolument pas tout ce qu'il s'est passé. Mais...

Ce fut comme si son cœur manqua un battement. Lily n'était pas dupe, elle savait pertinemment ce qu'un « mais » impliquait dans une conversation.

-Je pense que c'est mieux si on y va doucement. Tu comprends, j'apprécie le fait que tu ne me détestes plus, et sincèrement, je trouve que ce serait chouette si l'on pouvait devenir... Disons... Des amis ? Je sais bien que tu me trouves insupportable, et il y a parfois où je ne te comprends pas du tout, continua-t-il avec sincérité, mais j'apprécie le fait que l'on puisse passer des soirées ensemble. Et je trouverais bête de tout précipiter. Car on ne va pas se mentir, toi comme moi ne sommes absolument pas prêts à ce qu'il y ait plus entre nous. Tu n'es pas d'accord ?

Son cœur était retombé au même endroit où, quelques secondes auparavant, les picotements faisaient la danse du soleil dans le ventre de Lily. Elle eut l'impression qu'on lui versait un seau d'eau glacée dans le nuque, le long de son échine. La rousse arriva tout juste à ravaler la bile qu'elle avait au fond de la gorge, et mit quelques instants à se composer une mine convenable :

-Entièrement d'accord, fut tout ce qu'elle put répondre.

James lui lança un sourire ravi, et Lily se rendit compte que ce n'était pas un test de sa part. Il était sincère quand il disait qu'il n'était pas prêt. Ce fut à ce moment-là que Lily se rendit compte qu'elle l'était. Elle n'était pas venue passer la nouvelle année dans le but de devenir amie avec James Potter. Et James ne la révulsait plus. Au contraire, elle commençait même à apprécier le garçon qu'il était. Mais ce qui était sûr, c'est qu'elle voulait tout sauf être son amie. Complètement déboussolée, elle le suivit lorsqu'il lui fit signe de sortir de la cabane.

-Au fait, Miss Evans, je pourrai vous donner des cours. Personnellement, j'ai eu un Optimal en Défense contre les forces du mal.

Alors que James lui lança son fameux sourire moqueur, Lily sentit la situation lui échapper complètement. C'était donc cela que James souhaitait à présent : être son amie, et recommencer ses blagues incessantes. Cependant, la rousse ne put s'empêcher de remarquer le clin d'œil imperceptible qu'il lui avait fait en prononçant ses mots, et, bien qu'elle luttait de toutes ses forces contre, les picotements reprirent de plus belle.

 

 

La soirée avait désormais complètement débuté, et tous les élèves invités étaient présents. Cassidy avait pris son rôle d'hôtesse à cœur, et était allée parler à tous les nouveaux arrivants, ne serait-ce que pour leur demander s'ils comptaient coucher au manoir. A son grand soulagement, le nombre de personnes qui restaient dormir ne dépassaient pas le nombre de lits qu'elle avait prévu. Puis elle avait laissé son frère prendre les devants, car il était certain qu'il était le maître des lieux ce soir-là. C'était lui qui avait tout cuisiné, qui s'était occupé de prendre les manteaux des invités, s'était assuré qu'il y aurait assez de nourriture et de boissons pour tenir la nuit entière, et qui avait demandé à Sirius de faire la quantité de sorts nécessaires pour être sûr de protéger les affaires de leurs parents. Cassidy était contente de voir son frère prendre autant à cœur son rôle, mais ne pouvait s'empêcher de se sentir mise de côté, comme souvent avec lui.

-A quoi tu penses ?

La jeune femme sursauta lorsque Dorcas lui posa la question. Les deux jeunes femmes se tenaient dans la cuisine, où elles s'assuraient de s'apprivoiser de petits-fours pour la soirée, avant qu'ils ne soient engloutis par la foule affamée. Apparemment, sa meilleure amie s'était rendue compte de son air pensif. Cassidy se composa un sourire et haussa les épaules :

-Rien du tout, pourquoi ?

Dorcas fronça les sourcils, puis Cassidy la vit souffler avec impatience et prendre un air qu'elle n'avait rarement vu chez son amie :

-Écoute, Cass. Je ne vais pas y aller par quatre chemins. Ce soir, c'est une super occasion de faire la fête, et je vois bien que quelque chose ne va pas. Je commence à en avoir un peu marre que tu ne me fasses pas confiance. Je te connais bien, et je sais quand quelque chose cloche. Alors sois tu me le dis et on passe la super soirée que c'est censé être, soit on reste indéfiniment cachées dans cette cuisine à se goinfrer. Qu'est-ce que tu choisis ?

Cassidy fut estomaquée de la réaction de son amie, qu'elle connaissait si douce et réservée qu'il lui semblait impossible qu'elle hausse le ton. Elle fut en premier lieu tentée de lui répondre du tac au tac et de se retirer dans sa chambre, mais les yeux de Dorcas n'étaient pas jugeant, ils étaient plutôt soucieux de comprendre. Alors, Cassidy prit à son tour une grande respiration :

-C'est une super soirée, je te l'accorde. Mais j'ai l'impression d'être chez quelqu'un d'autre. Personne ne m'a adressé la parole. Irina Patil m'a même repris son manteau des mains quand j'ai voulu le ranger pour aller le donner à mon frère. La raison pour laquelle je ne te dis pas ce genre de choses n'a rien avoir avec un manque de confiance, c'est juste que je ne veux pas être à chaque fois la rabat-joie qui t'empêche de t'amuser en soirée, tu comprends ?

Dorcas eut un sourire doux et avenant.

-Irina Patil ? Est-ce que le fait que tu vas passer une bonne soirée ou non va dépendre de Irina Patil ? Je ne suis même pas sûre que ton frère l'ait invitée. Elle s'est probablement invitée toute seule.

Cassidy eut un fin rire.

-Je sais bien tout ça... C'est juste que... C'est aussi chez moi. Et pour l'instant, j'ai l'impression d'être encore une fois à la fête de James et...

-Et Sirius ? sourit Dorcas d'un air un peu trop entendu au goût de Cassidy, qui hocha tout de même la tête.

Encore une fois, Dorcas regarda Cassidy dans les yeux, les sourcils haussés, comme si elle attendait quelque chose d'elle.

-Pourquoi tu me regardes comme ça ?

Cette fois-ci, Dorcas leva carrément les yeux au ciel :

-Combien de temps comptes-tu me prendre pour une cruche ? Je sais très bien ce qu'il se passe entre toi et Sirius. J'ai remarqué dès le moment où nous sommes retournés à Poudlard.

Cassidy sentit ses joues s'embraser. Si Dorcas avait remarqué, qui d'autre était dans le même cas ? Sans s'en rendre compte, elle fit le tour de la pièce des yeux, pour s'assurer qu'il n'y aurait pas d'oreilles indiscrètes.

-Moins fort, veux-tu ! Je ne vois pas de quoi tu veux parler...dit-elle dans une tentative désespérée d'induire en erreur Dorcas.

-Pas de ça avec moi. Je sais bien que vous avez recommencé. Je ne t'ai pas jugée la première fois dont tu m'as parlé, pourquoi je te jugerais cette fois-ci ?

Cassidy se détendit quelque peu et se souvint de la réaction de son amie lorsqu'elle lui avait avoué avoir succombé au charme de Sirius. Cependant, elle avait mis un point d'honneur à ne plus en parler, et avait insisté sur le fait que cela ne s'était produit qu'une seule fois.

-Écoute, Sirius et moi c'est fini. Et pour de bon cette fois. C'est vrai, on a... On a craqué. Une fois. Mais je t'assure que c'est terminé maintenant. On a eu une discussion aujourd'hui, et nous sommes tombés d'accord sur le fait que nous étions mieux en tant qu'amis.

Dorcas continuait à regarder son amie, les bras croisés et les sourcils haussés, comme si elle n'en croyait pas un traître mot.

-Je te l'assure ! Et c'est mieux comme ça. Sirius et moi ne serons que de simples amis.

Cassidy sursauta lorsqu'elle entendit que quelqu'un se raclait la gorge derrière elle. Elle devint écarlate en voyant Alice, sur le pan de la porte, quelque peu embarrassée.

-Je venais voir où en étaient les petits-fours et... Disons que je n'ai pas pu m'empêcher d'entendre votre conversation, dit-elle en haussant les épaules pour s'excuser.

Dorcas regarda son amie avec un haussement d'épaule, pour lui signifier qu'elle n'avait plus aucun choix que d'avouer. Irritée de la tournure que prenaient les événements ce soir-là, Cassidy fit entrer Alice dans la cuisine et ferma la porte. Après s'être assurée que plus aucune oreille indiscrète ne traînait derrière les portes ou les fenêtres, la jeune femme prit une grande inspiration et confronta ses deux amies :

-Très bien. Oui, il s'est passé quelque chose avec Sirius. Oui, je ne vais pas mentir, j'ai aimé ça. Et non, je ne voulais pas spécialement que cela s'arrête de sitôt. Mais écoutez-moi bien : c'est définitivement terminé, et vu comme il se comporte avec les filles ce soir, je pense que c'est beaucoup mieux pour nous deux. Alors non, je ne suis pas enchantée, et bien sûr qu'au fond...

Cassidy marqua une courte pause, et Alice en profita pour prendre la parole :

-Pour être très honnête, je m'en doutais. Mais ne t'inquiète pas, rajouta-t-elle en voyant l'air affolé de Cassidy, c'est uniquement parce que je te connais bien. Et Franck n'en a aucune idée, tu dois me croire. Je ne savais pas que vous aviez... Conclu- Cassidy se sentit rougir jusqu'à son cuir chevelu- mais peu importe. Tu es une grande fille, et tu peux faire ce que tu veux.

-Là n'est pas la question. C'est terminé, et j'aimerais que nous n'en parlions plus. Nous sommes amis, et c'est très bien comme ça, dit-elle avec fermeté pour mettre fin à la conversation. Maintenant promettez-moi une chose, c'est que...

-James ne doit rien savoir. Nous ne sommes pas complètement stupides, tu sais, lança Dorcas avec un sourire.

Cassidy soupira. Cela ne l'arrangeait pas que Dorcas et Alice soient au courant. C'était plus facile de prétendre que ce n'était pas arrivé lorsque personne ne savait.

-Si ce que tu me dis est bien vrai, tu n'as donc aucune raison de rester cloîtrer dans cette cuisine, ajouta Alice avec un sourire entendu envers Dorcas. C'est ta maison, c'est ta fête, et c'est ta soirée. Et laisse-moi juste te dire une dernière chose, Miss Potter : sache que, d'après ce que j'ai entendu, je sais que quelqu'un n'est pas totalement indifférent à toi ce soir...

Cassidy fronça les sourcils :

-Qu'est-ce que tu veux dire ?

-Et bien, j'ai entendu dire que Benjamin Fenwick te trouvait plutôt séduisante... Et vu comme il est habillé ce soir, tu ne peux décemment pas dire que tu ne lui trouves pas un charme indéniable.

Cassidy réfléchit quelques instants : elle n'avait pas l'habitude que des garçons soient intéressés par elle, encore moins lorsque ceux-ci n'étaient pas en premier lieu amis avec son grand frère. Benjamin Fenwick était beau, c'était indiscutable. Mais avait-elle réellement envie de passer à autre chose aussi vite ? Dorcas sembla lire dans ses pensées :

-Tu penses que Sirius va se priver ? demanda-t-elle abruptement.

Cassidy fit non de la tête, mais ne pipa mot. Puis Alice vint à la rescousse de Dorcas, prit la jeune Potter par le bras et la força à la regarder :

-Ecoute-moi bien. Je sais exactement ce que tu penses. On ne va pas se raconter de salades, Sirius est un canon. Pas qu'il m'intéresse, se crut-elle obligée de rajouter, mais c'est un fait : il est beau, il est mystérieux, il est dangereux. Qui ne craquerait pas ? Mais laisse-moi te dire quelque chose : Sirius n'est pas le seul.

Cassidy lâcha un soupir et se dit que c'était l'opportunité rêvée de se confier. Elle n'osait pas le faire avec Dorcas, car elle savait que son amie n'avait aucune expérience en la matière, mais avec Alice, c'était différent.

-Oui mais... Je ne sais pas comment le dire... commença-t-elle, gênée. C'est qu'avec Sirius c'était... Différent. J'aimais bien son côté...

-Mauvais garçon ? Finit Dorcas, ce qui surpris fortement Cassidy, qui acquiesça.

Alice éclata de rire :

-Tout le monde aime les mauvais garçons, surtout quand ils ont le physique de Sirius. Mais je te le répète : il n'est pas le seul. Et puis, le problème avec les mauvais garçons, c'est que ça ne se finit jamais bien...

Cassidy hocha la tête pour acquiescer, et vit que Dorcas avait soudainement baissé la tête.

-Et puis, maintenant que l'on est entre filles, je me permets de vous faire une petite confidence, chuchota Alice en faisant signe à ses amies de s'approcher. Même les gentils garçons peuvent parfois... Réserver de belles surprises.

Cassidy marqua un temps de pause et éclata de rire face à la confidence d'Alice, qui était clairement trop ébréchée pour se rendre compte de la portée de ses paroles. Finalement reboostée par les paroles de ses amies, la jeune femme décida qu'il était temps qu'elle profite de la soirée qu'elle avait elle-même organisé.

 

 

La soirée était exactement telle qu'il l'avait imaginée : les gens riaient, dansaient, les boissons coulaient à flot, la nourriture était appréciée. James se sentait heureux de voir à quel point tous ses amis appréciaient de se réunir pour passer l'année. Lui-même n'était pas en reste : il avait tenu à parler à tous les invités, et à se montrer le plus accueillant possible, comme ses parents lui avaient toujours appris. Il avait partagé un moment avec Cassidy, et cela lui avait fait du bien de voir qu'elle appréciait sa soirée. Cependant, il n'était que modérément ravi de voir que cela faisait plus de vingt minutes qu'elle parlait à Benjamin Fenwick. Il pensait connaître les filles et avait remarqué que sa petite sœur se touchait les cheveux plus qu'il n'en fallait. Il se promit de lui parler lorsqu'il aurait du temps. Il était content de voir qu'elle profitait de sa soirée, mais ne voulait pas la voir fréquenter n'importe qui. Et bien qu'il ne le connût que de réputation, James n'avait aucune sympathie pour ce Fenwick. D'autant plus que ce dernier était sorti avec Emmeline Vance, qui n'était autre que l'ex-petite-amie de James. Le garçon secoua la tête pour éviter d'y penser. Vance faisait aussi partie de la soirée mais, contrairement à Halloween, elle n'était pas venue lui adresser la parole, ce que le garçon appréciait particulièrement. Après avoir fait le tour des invités, James rejoignit donc ses amis, les seuls avec lesquels il eut envie de passer le reste de sa soirée. Alors que Peter tannait Sirius pour qu'il le serve de Whiskey Pur Feu - ce que ce dernier prenait un malin plaisir à refuser- James s'approcha de Dorcas et d'Alice, qui, sur le canapé, regardaient la scène en se bidonnant.

-Comment allez-vous mesdemoiselles ?

-Très bien et toi, Monsieur ?

-On ne peut mieux ! sourit James avec sincérité.

Il avait toujours apprécié la compagnie de ces filles. Non seulement elles étaient la petite-amie de Franck et l'amie de Cassidy, mais James appréciait aussi de leur parler seul à seul.

-Comment se sont passés vos examens ? demanda-t-il alors qu'il leur resservait de la bièraubeurre, qu'Alice semblait avoir bu plus qu'il n'en fallait.

-Réussi, sourit Dorcas avec timidité. Et toi ?

-Pareil, lança-t-il nonchalamment.

-J'ai raté les potions, lâcha soudainement Alice.

James et Dorcas se lancèrent un regard embarrassé, et le garçon se sentit soudain plus idiot que jamais. Il passait son temps à se vanter de ses notes et du fait qu'il n'avait pas besoin de réviser pour les atteindre, et il oubliait que d'autres n'avaient pas cette chance. De plus, une petite voix dans sa tête lui rappela la promesse qu'il avait faite à Alice de l'aider à réviser, ce qu'il n'avait pas tenu, compte tenu de tous les événements qui s'étaient produits depuis. Il comprenait désormais pourquoi la jeune femme semblait boire plus qu'à l'accoutumé, et mettait son cœur à paraître plus enjouée que jamais. Cependant, il se souvint aussi d'une deuxième promesse qu'il avait faite à Alice : celle de l'aider à titiller Franck. Et, lorsque James regarda le garçon- qui n'avait pas bougé de derrière son tourne-disque de la soirée, il se dit que c'était le moment ou jamais.

-Accorde-moi cette danse et je te ferai oublier ça, lança-t-il avec un sourire charmeur.

Alice le lui rendit et, sans rechigner, le rejoignit au milieu du salon, là où quelques élèves avaient improvisé une piste de danse. Alors qu'une musique entraînante emplissait la pièce, James lui prit les mains et fit tournoyer la jeune femme autour de lui. En plus des cours et du Quidditch, le garçon avait la chance d'être relativement doué en danse.

-Je suis désolé Alice, j'avais promis de t'aider pour les cours, lança-t-il à l'oreille de la jeune femme.

Celle dernière secoua la tête :
-Ce n'est pas de ta faute. Je n'ai pas assez révisé. Ne t'inquiète pas, Lily a promis de me donner des cours de potions.

James sourit et, sans s'en rendre réellement compte, laissa son regard dériver vers les cheveux roux qui caractérisaient la jeune femme. Cette dernière détourna le regard, et il comprit vite qu'elle était en train de les regarder. Chose dont il comptait bien profiter. Avec un sourire carnassier, James se colla contre Alice et commença à bouger lascivement son corps, tout en la faisant tourner sur elle-même. La jeune femme éclatait de rire à  mesure que la chanson accélérait, et qu'il la faisait tourner de plus en plus vite. Bien vite elle perdit l'équilibre et James, ne se privant pas, la rattrapa en se collant à elle. Il n'avait jamais considéré Alice comme une proie potentielle, puisqu'elle avait toujours été avec Franck du plus loin qu'il s'en souvenait. Cependant, il fallait avouer qu'elle était particulièrement jolie, et puis, s'il ne s'en abusait, la tête que faisait Franck à l'instant même prouvait à James qu'il avait amplement tenu la deuxième promesse qu'il avait faite à Alice.

-Je crois bien que ça marche, lui dit-il avec un clin d'œil. Ça m'a donné une idée ! lança-t-il en lâchant soudainement la jeune femme.

Il lui fallait l'aide de Sirius pour ce qu'il avait prévu.

 

 

La jeune femme passait une soirée agréable : elle avait tenu à aller parler à Remus, et le jeune homme lui semblait en meilleur état qu'avant les vacances de Noël. Elle avait été ravie de voir que Nelly profitait de sa soirée, mais se promit tout de même de parler à sa meilleure amie de sa proximité avec Sirius qui, plus les heures ne passaient, semblait indécollable de la jeune femme. Lily était désormais assise sur le canapé, et tentait tant bien que mal de paraître nonchalante face à la scène qui se déroulait sous ses yeux : James et Alice étaient au milieu du salon et dansaient ensemble, bien plus collés qu'il n'en fallait pour une danse entre amis. La rousse avait fait glissé son regard vers Franck : ce dernier semblait fulminer de l'intérieur, mais ne laissait rien transparaître. Cependant, le regard haineux qu'il lançait à sa petite-amie à l'instant même fit hésiter Lily à aller prévenir Alice. Elle n'avait jamais vu Franck dans un état pareil. Le garçon était d'habitude réservé, doux et avenant. Cependant, cette soirée avait prouvé à Lily que son intuition de départ était juste : il y avait bel et bien quelque chose qui ne tournait pas rond. Perdue dans ses pensées, la rousse remarqua à peine qu'on venait de s'asseoir à ses côtés :

-Et bien ! Il danse bien le petit Potter.

C'était Alice : elle semblait essoufflée et avait un grand sourire aux lèvres. Pour elle ne savait quelle raison, Lily fut incapable de le lui retourner.

-Tu sais, je pense que tu as assez bu pour ce soir.

Alice chassa de sa main comme pour dire qu'elle n'écouterait pas un mot de ce que Lily avait à lui dire :

-Ne t'inquiète pas Lil's, je ne vais pas te le piquer. On a fait ça pour rendre jaloux Franck !

Bien qu'elle se détestât de penser ainsi, Lily fut soulagée d'un poids.

-Je ne m'inquiétais pas. Et il n'est pas à moi...

Alice regarda son amie et éclata de rire.

-Tu devrais voir ta tête, à essayer de prétendre qu'il ne te plaît pas. C'est la nouvelle année : ça veut dire que tout est permis !

Bien que son amie fut définitivement saoule, Lily sentait qu'Alice était sincère.

-C'est vrai, continua la jeune femme qui prit un air soudain plus sérieux, on ne sait pas ce qui nous attend à l'extérieur... Alors pourquoi se priver ? La vie, c'est ici et maintenant.

Lily sourit face aux paroles d'Alice. La jeune femme avait cette qualité rare de voir la beauté dans les moindres petites choses, et était capable de redonner du baume au cœur à n'importe qui. C'était pour cela que Lily l'appréciait autant. Et c'était aussi pour cela que la rousse décida de baisser sa garder, une bonne fois pour toute :

-Oui et bien... Il n'est pas de cet avis.

Alice la regarda, les sourcils froncés :

-Comment ça ?

-Il veut qu'on soit juste amis.

Comme précédemment, Alice balaya sa main dans les airs :

-N'importe quoi. Il ne te mangerait pas ainsi du regard si c'était le cas.

Lily ne put s'empêcher de sourire.

-On verra bien ce que l'avenir nous réserve, dit-elle, soucieuse de changer de sujet le plus vite possible. Au faite Alice, je ne t'ai jamais demandé comment ça avait réellement commencé entre toi et Franck.

Lily sentait que c'était le moment d'aborder la question de la relation d'Alice, mais elle choisit de le faire le plus subtilement possible. La noiraude se redressa, et eut un sourire doux, comme si elle se rappelait un beau souvenir.

-Je crois qu'on s'est toujours plu mutuellement. On était des amis, au départ. Et puis, il était très timide, moi plus exubérante... Je crois qu'il a assez vite compris qu'il me plaisait. Seulement, c'était le grand, le beau, le joueur de Quidditch Franck Londubat et moi et bien... Je ne me pensais pas assez bien. Alors, je n'ai jamais osé lui dire. Et un jour, il m'a invité à sortir. Comme ça, de nulle part. Puis il m'a avoué que je lui plaisais depuis longtemps, on s'est embrassé et c'était parti !

Lily éclata de rire : aussi loin qu'elle s'en souvienne, elle avait toujours connu les deux tourtereaux ensemble et amoureux. Puis, soudain gênée, elle se trémoussa sur le canapé, et posa une question qui lui brûlait les lèvres depuis trop longtemps :

-Et... La suite ?

Elle osa à peine croiser le regard d'Alice, mais comprit que la jeune femme savait pertinemment de quoi elle voulait parler. Alice essuya un petit sourire, mais sembla elle aussi un peu gênée de raconter la suite :

-Et bien... Cela faisait six mois que l'on se fréquentait. J'étais allée passer les vacances de printemps chez ses parents, pour apprendre à les connaître. Et... Disons que, ça s'est fait naturellement : on a attendu que ses parents dorment. C'est lui qui a fait le premier pas. Heureusement, car j'étais tétanisée. Nous n'avions pas prévu cela, disons que... C'était l'instant présent.

Lily hocha la tête pour montrer qu'elle comprenait. Cependant, ce n'était pas la seule chose qu'elle souhaitait savoir. Cela faisait un certain temps qu'elle y pensait, et qu'elle voulait aborder le sujet avec Alice, qu'elle savait la plus expérimentée de ses amies.

-Et... C'était comment ?

Alice lui sourit :

-C'était très bien.

-Ça ne fait pas... ?

-Mal ? Alice haussa les épaules : pas vraiment. Du moins, je pense que si tu te sens prête, et que c'est le bon garçon, ça n'est pas douloureux. Ça ne l'était pas pour moi. Je crois que l'important, c'est juste... D'être là. Être présente, et ne pensez à rien d'autre. Et puis, les garçons savent comment s'y prendre, c'est généralement eux qui font le premier pas dans ces cas-là. Tu n'as jamais... ?

Lily fit non de la tête et se sentit rosir.

-Mais tu es sortie avec Peter, de Serdaigle ?
-Oui. Il y a bien eu une fois où... Nous aurions pu. Disons que c'est allé assez loin. Mais...

-Ce n'était pas le moment.

Lily acquiesça et sourit à son amie, qui le lui retourna. Soudain, la musique s'arrêta et Lily entendit un raclement de gorge. C'était Sirius qui, au milieu du salon, demandait l'attention de tous :

-Nous avons décidé de pimenter quelque peu cette soirée ! C'est pourquoi Jamesi et moi, on a décidé de mettre en place un jeu de la vérité ! Vous pourrez tous y participer, mais ça risque d'être difficile de jouer tous ensemble. Les règles sont simples : nous mettrons une baguette au centre d'une table. Une personne la fait tourner : la baguette désigne quelqu'un, et la personne qui l'a faite tournée peut poser n'importe quelle question à cette personne. La vérité, rien que la vérité. Vous aurez droit à un joker. Ceux qui décident de participer se tiennent de dire la vérité. Autrement, ne jouez pas. Et ceux qui mentiront... On leur a concocté quelque chose de spécial, rajouta le garçon en lançant un clin d'œil à James.

-Vous pouvez venir vers nous, nous avons préparé les équipes !

 Alors que les picotements de son ventre se remettaient à danser de plus belle, Lily s'avança vers le garçon et jeta un coup d'œil à la liste qu'il tenait devant ses yeux. Lorsqu'elle se rendit compte de qui elle avait dans son équipe, elle ne sut s'il fallait sautiller dans tous les sens ou prendre les jambes à son cou. Dire la vérité comportait certains désavantages que la jeune femme n'était pas prête à affronter.

 

Note de fin de chapitre :

Et voilà! :D J'ai vraiment hâte d'écrire la suite, et j'essayerai de la poster le plus rapidement possible.

D'ici là, des prognostics? Comme je l'ai dit, ça se concentrera principalement sur James et Lily ;-)

A bientôt pour un nouveau chaptire!

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.