S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Sélections du mois


Félicitations à AliceJeanne et TeddyLunard, qui remportent la Sélection Action/Aventure !

Vous voulez revenir dans le Futur ? Lors du mois de novembre c’est possible avec la Sélection Next-Gen ! Vous avez jusqu'au 30 novembre pour lire les 10 textes proposés par les lecteurs et les lectrices et voter ici.

Et pour le mois de décembre, le thème et les textes vous attendent déjà avec la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez découvrir ces 12 histoires jusqu’à la fin de l’année et vous pourrez voter à partir de décembre. Pour en savoir plus, rendez-vous ICI !


De L'équipe des Podiums le 01/11/2022 19:00


15ème Échange de Noël


Le traditionnel Échange de fics de Noël est de retour pour sa 15ème édition !



Et cette année, vous pouvez écrire et recevoir : des fanfictions Harry Potter, des histoires originales... mais aussi des fanfictions sur d'autres fandoms ! Envie de nous rejoindre ?


Ça se passe d'ici le 31 octobre sur ce topic du forum HPF !


De L'équipe de modération le 23/10/2022 17:22


126ème Nuit d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 126 édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 21 octobre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De L'équipe des Nuits le 16/10/2022 11:07


Le Paradis de mon Enfer par Cassy

[71 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Bonjour à tous!

 

Me revoilà avec un nouveau chapitre, à nouveau un peu plus léger :) J'avais besoin de revoir les Maraudeurs unis et de faire avancer petit à petit certaines histoires... ;-)

 

Sur ce, bonne lecture!

 

-Et je vous prierais de me rendre, pour le prochain cours, un parchemin de vingt centimètres sur les sortilèges informulés et la manière de les contrer mentalement. Sans soupir, ce serait encore mieux !

Alors que le professeur Burbog congédiait ses élèves, Lily laissa un long soupir s'échapper de ses lèvres.

-C'est décidé, j'arrête le collège. Je rejoins mes parents, ils m'apprendront tout ce que j'ai à apprendre sur l'apothicaire, se plaignit Nelly.

-Vous au moins, vous avez une chance de vous en sortir. Je ne suis même pas sûre d'avoir compris ce qu'était réellement un sortilège informulé, renchérit Alice, la mine dépitée.

Une semaine avait passé depuis que les trois filles avaient scellé leur pacte d'amitié. Une semaine remplie de devoirs, de cours et de matière toujours plus difficile à assimiler. Lily ne s'en plaignait pas particulièrement, ça lui empêchait de trop penser aux événements récents et, étant donné qu'elle passait la plupart de son temps à la bibliothèque, elle n'avait pas à croiser les Maraudeurs.

-On ne va pas se décourager de si vite les filles ! On a une heure de libre, le meilleur que l'on puisse faire, c'est d'aller à...

-...la bibliothèque, on sait, finit Nelly sans grande conviction. Pour une fois, je vais te suivre. Je crois que ce sera la meilleure façon d'en finir avec cette montagne de devoirs.

-Si ça ne vous ennuie pas, je vais rejoindre Franck. Il m'a promis de m'aider avec la métamorphose et les sortilèges. En échange...

-On ne veut pas savoir ce qu'il demande en échange, blagua Nelly.

Alice lui poussa gentiment l'épaule.
-En échange, je lui donne un coup de main en botanique. Pour une fois que je suis la meilleure dans une matière !

Lily sourit gentiment à son amie tandis qu'elle descendait les escaliers à toute vitesse pour rejoindre son petit-ami. Elle avait une affection toute particulière pour Alice, et se sentait parfois honteuse de se plaindre alors qu'elle avait les meilleures notes de sa promotion. Pourtant, douée ou pas, la rousse ne pouvait s'empêcher de ressentir l'angoisse se propager dans ses veines à chaque fois qu'un professeur leur donnait une nouvelle matière à intégrer. C'était pour cela qu'elle préférait prendre les devants, et aller à la bibliothèque à la moindre occasion pour éviter de prendre du retard. Nelly était tout le contraire : elle ne faisait ses devoirs que par crainte d'être interrogée et de devoir répondre devant toute la classe et n'affectionnait pas particulièrement le fait d'étudier des heures d'affilée. Parfois, Lily l'enviait : elle se mettait probablement moins de pression. Mais il était difficile pour la jeune femme de se concentrer sur ses études quand sa meilleure amie préférait dessiner à ses côtés. En effet, Nelly avait une âme artiste que Lily admirait profondément.

-Bon, on va à la bibliothèque ou quoi ?

La rousse sourit :

-Si tu me promets de travailler au moins une demi-heure avant de te mettre à tes dessins.

Nelly fit mine de réfléchir :

-Une demi-heure... Si on compte les cinq premières minutes où je chercherai mon matériel, les cinq suivantes qui me serviront à prendre ma plume et à écrire le titre, les quinze minutes où je vais vaguement faire des recherches dans des bouquins et les cinq dernières minutes où je vais tenter d'écrire quelque chose... ça me paraît correct, je devrais m'y tenir.

Lily éclata de rire.

-C'est vendu !

D'un pas plus léger, les deux jeunes femmes se dirigèrent vers la bibliothèque tout en discutant des différentes hypothèses qu'elles pourraient écrire pour le devoir de Défense contre les Forces du Mal.

 

 

 

-Remus, on peut savoir ce que tu fiches ?

-Quelle question, il fait ses devoirs.

-C'est celui de métamorphose ? J'avoue que j'aurais bien besoin d'aide...

Remus soupira. Ses amis n'étaient définitivement pas d'un grand secours lorsqu'il s'agissait d'étudier. Lui-même était loin d'être en reste : il aimait chercher dans des livres, lire pendant des heures et écrire. Cependant, ce n'était pas toujours facile pour lui de faire ses devoirs alors que James et Sirius blaguaient et que Peter lui demandait de l'aide.

-Oui, je fais mes devoirs. Queudver, si ça ne t'ennuie pas, demande à Cornedrue pour cette fois-ci. J'aimerais avoir fini rapidement.

-Pourquoi Cornedrue ?! Moi aussi je peux t'aider, fit Sirius à Peter, la mine outrée.

-Vraiment ? demanda le garçon grassouillet avec espoir.

Sirius fit mine de réfléchir :

-Si j'en avais envie, oui. Mais pour l'instant, ce n'est vraiment pas le cas. Le devoir est à rendre pour mardi prochain, ce qui veut dire que je ne me pencherai pas dessus avant lundi soir. Si tu peux attendre lundi soir, je t'aiderai volontiers. Sinon, en effet, demande à Cornedrue.

James éclata de rire :

-Pas de bol Pet', mais je suis Sirius sur ce coup.

Remus ne put s'empêcher de sourire face à la mine déconfite de Peter. Bien qu'il fût plein de compassion envers la difficulté qu'avait son ami à suivre les cours, rien ne lui faisait plus plaisir de revoir la complicité de James et Sirius à l'action.

-Je t'aiderai demain, promit-il toutefois à son ami.

-Merci, Lunard.

-Et pourquoi es-tu si pressé de terminer ce devoir ? Mcgonagall t'effraie à ce point ? demanda James, son éternel sourire moqueur aux lèvres.

-On peut voir ça comme ça, répondit Remus évasivement, sentant le rouge lui monter aux joues.

-Lunard, commença Sirius d'un ton plein de sous-entendus, dis-nous la vérité.

Le jeune homme hésita, puis se rappela du pacte d'amitié fait une semaine plus tôt. Le fait était qu'il avait passé la semaine à cogiter et à se sentir plus lamentable que jamais. Cela ne lui ressemblait pas de traiter les filles de cette manière. Il avait voulu approcher Nelly toute la semaine, mais celle-ci l'avait ignoré avec tant d'aplomb que Remus en avait eu le sang glacé. Il aurait pensé que Lily viendrait le saluer, et qu'ainsi il pourrait profiter de l'occasion, mais la rousse semblait au moins aussi résolue à ignorer les Maraudeurs que son amie. Il ne pouvait réellement les blâmer, que ce soit lui-même ou James, aucun des deux n'était exempt de reproches. Seulement, Remus avait bien l'impression qu'il serait le seul à s'excuser.

-J'ai envie de voir quelqu'un.

-Quelqu'un... dit Sirius en hochant la tête comme s'il réfléchissait, quand tu dis quelqu'un, c'est pour dire Nelly Wilbongs, c'est ça ?

Remus s'embrasa cette fois-ci complètement.

-Oui, marmonna-t-il, contrit.

-Courageux de ta part, fit James sérieusement.

Remus fut soulagé de voir que son ami semblait songer à la possibilité de faire de même avec Lily. Soudain, il eut une idée.

-J'ai besoin de ton aide, fit-il à l'intention de James.

-Je ne suis pas sûr d'être la bonne personne sur ce coup-là, Lunard.

-Je suis même carrément sûr qu'il ne l'est pas, surenchérit Sirius.

-Je ne veux pas que tu ailles parler à Nelly, je veux juste que tu prennes mon tour de garde ce soir. Comme ça, j'aurai plus de temps pour faire mes devoirs, et je pourrai même te donner à un coup de main Queudver. Et ensuite, j'irai parler à Nelly. Elle sera probablement dans la salle commune. Je demanderai à Alice de l'y retenir. Alors ?

James eut un sourire entendu envers Remus :

-Alors j'accepte. Je dirais même avec plaisir.

Sirius haussa un sourcil :

-Je ne comprendrai jamais votre engouement pour un travail aussi rébarbatif qu'être préfet. Faire des tours de garde... Si encore il y avait quelques Serpentards avec qui se battre en duels. Mais j'imagine que ce n'est pas le cas.

-Patmol, pour une fois que je me sens plus intelligent que toi, je vais en profiter. James est content de faire ce tour de garde parce que Evans y sera. Je me trompe ? demanda Peter, rougissant de son aplomb.

Remus ricana lorsqu'il vit le visage de Sirius s'illuminer :

-Mais bien sûr ! Dans ce cas, je compte sur vous pour un compte-rendu complet les mecs !

Plus léger de voir James si enjoué, Remus ne put nier la boule qu'il sentait dans sa gorge lorsqu'il pensait à ce qu'il allait dire à Nelly le soir même.

 

 

Lily bâilla et regarda sa montre. Elle devait rejoindre Remus à dix-neuf heures pour son tour de garde. Cette journée lui avait semblé interminable : deux heures de Défense contre les Forces du Mal, une heure libre à essayer de rattraper son retard dans ses devoirs, une heure de métamorphose, le dîner- qu'elle avait principalement passé à la bibliothèque-, deux heures d'arithmancie et deux heures de sortilèges. Elle n'avait pris que vingt minutes pour manger son dîner puis était remontée dans la salle commune afin de terminer ses devoirs et d'y attendre Remus. Bien que la salle fût bondée, elle n'apercevait pas son ami. Elle était impatiente de lui reparler et, surtout d'amener le sujet « Nelly » sur la table. Voyant qu'il était dix-neuf heures passées et qu'il n'était toujours pas là, la rousse prit la décision de sortir de la salle. « Il m'attend probablement au dehors ». Elle passa donc le trou du portrait de la Grosse Dame, et s'aperçut que quelqu'un l'attendait effectivement au-dehors de la salle commune. Mais ce n'était pas Remus.

-Salut, Evans. Remus m'a demandé de le remplacer, il avait quelque chose... d'important à faire ce soir. J'espère que ça ne t'ennuie pas trop.

Lily fut outragée de voir à quel point James semblait nonchalant et à l'aise. Pendant quelques secondes, sa gorge, si nouée qu'elle était, l'empêcha d'émettre le moindre son.

-Non mais tu te fiches de moi ?! explosa-t-elle finalement en sortant machinalement sa baguette. Il est absolument exclu que je fasse ce tour de garde avec toi, tu m'entends ?

-A vrai dire, je t'entends très bien, et j'imagine que tout le château aussi. Abaisse ta baguette, veux-tu, je ne voudrais pas devoir sortir la mienne.

Lily baissa les yeux sur sa baguette qui était effectivement pointée sur le Gryffondor et rougit. James ne perdait pas une miette de son arrogance. Elle hésita quelques instants : il était hors de question qu'elle ne remplisse pas ses devoirs de Préfète-en-Chef. D'un autre côté, elle pourrait faire son tour de garde seule. Mais une petite voix lui rappela ce qui lui était arrivé la dernière fois qu'elle s'était retrouvée seule à un endroit. Le souvenir cuisant de Malefoy levant le poing sur elle la fit frissonner. Finalement, une seule solution s'imposait à elle. D'un regard empli de dégoût, elle cracha à James :

-Bien, mais tu ne m'adresses pas la parole.

-Comme tu veux.

-Je t'ai dit de ne pas me parler !
-Tu es celle qui me parle, pour l'instant...

-Potter, je te préviens, arrête ce petit jeu tout de suite sinon...

-Sinon quoi ?

Lily bouillonnait. Le garçon avait un sourire provocateur aux lèvres. « Il n'a pas changé, il se fiche de toi, encore et toujours ». Seulement, cette fois-ci, elle n'était pas seulement remontée contre lui. Une boule inexplicablement chargée vint se loger dans son ventre pour remonter le long de sa gorge. Un instant, Lily crut presque que les larmes lui montaient aux yeux.

-Juste... Tais-toi, s'il te plaît, dit-elle d'une petite voix.

Lily vit James se rembrunir immédiatement. Pire, il la regardait avec un air qu'elle ne lui avait jamais vu sur le visage avant... Se pourrait-il que ce soit de l'inquiétude ? Lorsque le garçon se rendit compte que la jeune femme l'observait, il reprit son éternel air arrogant.

-Et si je ne me tais pas, tu feras quoi ? Après tout, je suis aussi Préfet-en-Chef, tu ne peux pas me menacer de grand-chose.

N'y tenant plus, Lily se planta devant lui :

-Ce n'est pas un jeu, Potter. Ces rondes, c'est très sérieux pour moi. Si on tombe sur des Serpentards qui font je-ne-sais-quoi à je-ne-sais-qui, je veux pouvoir agir. Seulement, j'ai besoin que quelqu'un soit avec moi, tu comprends, pour éviter que...-sa voix se brisa un court instant- Enfin, bref. Pour faire cette ronde, j'ai surtout besoin que tu te taises, c'est compris ?

-Je comprends.

Cette fois-ci, le garçon était sérieux. Lily hocha de la tête et continua sa ronde, le plus rapidement possible. Une demi-heure plus tard, après avoir vérifié les moindres recoins du château, il s'avéra que tout était calme ce soir-là. Les deux Gryffondors reprirent donc le chemin de la Salle commune. La rousse avait hâte que cette soirée se termine, elle avait même hâte de reprendre ses devoirs. Ils arrivèrent devant le portrait de la Grosse Dame, en silence. Alors que Lily s'apprêtait à dire le mot de passe, elle fut bloquée par la main de James qui s'appuya sur le portrait, lequel émit un son étouffé.

-Avant que tu plonges dans tes livres, j'ai besoin de clarifier quelque chose. Je sais que ce n'est pas un jeu, et je n'essayais pas de me moquer de toi. Je n'ai jamais voulu t'humilier, et je voulais que ce point soit clair entre nous.

Puis il dit le mot de passe et passa le portrait, laissant une Lily vaguement pantelante et le souffle coupé sur le pas de la porte.

 

 

 

Cela faisait dix bonnes minutes que Remus plantait sa plume dans son encre sans la ressortir vraiment. Sa tête cogitait : elle était là, à quelques mètres de lui, son beau visage plongé dans un carnet dont il ne pouvait voir le contenu. Elle semblait perdue dans ses pensées, et, surtout, elle ne lui accordait pas la moindre attention. Cela faisait dix minutes que Remus cherchait des excuses pour ne pas affronter ce qu'il s'était promis de faire : « il y a trop de monde », « je vais attendre que les premières années soient couchés », « je ne veux pas que Sirius et Peter me voient ». Cependant, s'il ne se décidait pas à l'instant, James et Lily seraient de retour et, alors, il perdrait tout courage pour aller parler à Nelly. En prenant une grande et longue respiration, Remus boucha définitivement son encre, fourra sa plume dans son sac qu'il balança sur son dos et s'approcha de la jeune femme, d'une démarche moins détendue qu'il l'aurait souhaité. Arrivé devant elle et en voyant qu'elle ne bougeait pas, il s'éclaircit la gorge :

-Salut, Nelly.

La jeune femme leva soudainement la tête, et il vit ses joues s'embraser légèrement. Une fois la surprise passée, ce fut de l'agacement qu'il perçut sur ses traits fins et délicats.

-Salut, répondit-elle froidement.

Quelque peu déconcerté par le manque d'enthousiasme de la jeune femme, Remus se mit à se balancer d'un pied à l'autre. Il sentait les regards de Sirius et Peter dans son dos, et il lui semblait que le bruit de la salle commune s'était momentanément tari. Avec un élan de détermination, il dit d'une voix assurée :
-J'aurais besoin de te parler, si tu es d'accord. Je pense que ce serait bien qu'on le fasse à l'extérieur.

Nelly sembla hésiter quelques minutes. Elle lança un regard à Alice, laquelle avait fait semblant d'être obnubilée par son devoir de botanique. En voyant qu'elle n'avait pas de soutien, la jeune femme hocha la tête.

-Merci, dit Remus avec sincérité.

Les deux adolescents sortirent de la salle commune, puis allèrent dans une salle de classe vide. Lorsque Remus ferma la porte, il se sentit soudainement idiot, les bras ballants et le cœur battant. Il s'éclaircit à nouveau la gorge :

-J'ai été un vrai nul.

Le jeune homme rougit, il était d'habitude le meilleur lorsqu'il s'agissait de peser ses mots. Mais rien d'autre ne voulait sortir.

-C'est vrai, finit par acquiescer Nelly, toujours aussi froide.

En prenant une grande respiration pour faire redescendre le sang qui lui était monté à la tête, Remus posa son sac à terre et s'approcha gentiment de la jeune femme :
-Tu as tous les droits de m'en vouloir. Tu as même le droit de ne plus vouloir m'adresser la parole. Je ne t'ai pas traitée correctement. Je n'ai sincèrement aucune excuse. Il m'arrive parfois d'être dans des mauvais jours, et je n'arrive pas à contrôler mes comportements... Mais je crois que même ça n'excuse en rien la manière dont je me suis comporté.

Un brin soulagé de voir que son aisance des mots lui était revenue, il attendait tout de même la réaction de Nelly avec inquiétude. La jeune femme le sondait et semblait réfléchir à toute vitesse.

-C'est vrai que ton comportement n'est pas excusable. J'estime que je méritais au moins que tu viennes me parler, même si c'était pour me dire que tu regrettais ce qu'il s'était passé.

-Tu as raison, j'aurais dû venir te parler. Mais si j'étais venu te parler, je ne serais pas venu te dire que je regrettais, car ce n'est vraiment pas le cas...

Les traits de Nelly parurent se détendre. Remus s'approcha encore de quelques pas.

-Et pour toi ?
Elle haussa les épaules :

-Sur le moment, je ne regrettais pas. Mais vu la façon dont tu t'es comportée ensuite, oui, j'ai regretté.

Remus sentit ses épaules s'affaisser mollement. « Tu l'as mérité », lui intima une petite voix.

-Je comprends.

Un silence s'installa pendant quelques minutes, que Nelly vint briser :

-Et bien, si c'est tout ce que tu avais à me dire...

En voyant qu'elle s'en allait, Remus la rattrapa par le bras :

-Attends ! Ce n'est pas tout. J'aurais voulu savoir s'il était possible que je me fasse pardonner. J'aimerais... Je ne sais pas, disons... T'emmener boire un verre. Ou quelque chose comme... Un vrai rendez-vous.

Il n'avait pas lâché son bras, mais se sentait plus idiot que jamais. Les joues de Nelly reprirent une teinte rosée, et il vit un sourire perler à ses lèvres.

-Et tu voudrais m'emmener boire un verre quand ? La sortie à Pré-au-Lard n'est pas prévue avant des semaines...

Remus n'avait pas prévu ce contretemps. Il était évident qu'il voulait la voir avant.

-Eh bien, on n'a cas prévoir d'aller se balader dans l'enceinte de Poudlard. Je sais que ce n'est pas exactement le premier rendez-vous rêvé mais... Je suis persuadé que je te ferai découvrir des coins dont tu n'avais pas la moindre idée qu'ils existaient !

Il s'autorisa un sourire, qu'elle rendit plus timidement.

-Bon. C'est d'accord pour une balade.

La boule qui le serrait dans son ventre faisait désormais une fête d'enfer. Il lui parut difficile de ne pas sauter de joie.

-Merci. Et encore désolé pour mon comportement. Ça n'arrivera plus.

-Allons déjà se balader, et je déciderai plus tard si tu mérites mon pardon ou pas.

Puis elle s'en alla. Bien qu'il sût qu'il allait devoir prouver bien des choses, Remus ne put s'empêcher de sourire jusqu'aux oreilles. Il allait avoir un premier rendez-vous avec une fille. En reprenant son sac, il se permit se lever le poing en l'air en signe de victoire, et se recomposa un visage serein et sobre pour revenir à la salle commune tout raconter à Sirius, James et Peter.

Note de fin de chapitre :

Merci de votre lecture, et à bientôt pour un nouveau chapitre, où nous pouvons nous attendre à voir évoluer certaines situations... Et où je vais m'essayer à un POV Cassidy!

 

A bientôt!

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.