S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Son vide invisible par Slytherin007

[10 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Les contraintes du concours d'Ellie sont ici :

http://www.herosdepapierfroisse.fr/forum/viewtopic.php?f=133&t=10541

Merci beaucoup à elle, ça a fait fuser mon cerveau *-*

 

 

George dormait, il remuait tellement qu’on aurait pu croire qu’il faisait de la zumba mais non, il dormait. Le fait qu’il n’ait pas encore réveillé Angelina qui, elle, dormait immobile sur le dos tenait du miracle.

Evidemment cette situation ne pouvait pas durer une éternité, le cours nocturne de gym active de George finit par réveiller Angelina. Elle fut brusquement tirée du sommeil quand le bras de George lui arriva en pleine figure. Elle se frotta les yeux et jeta un regard vers le radioréveil qui éclairait la chambre d’une faible lueur orangée.

11.47

 Angelina souffla, écarta la couverture et dans l’obscurité se leva pour se diriger vers la porte. Dans la cuisine elle remplit un verre d’eau et retourna dans la chambre. Cette fois-ci elle appuya sur l’interrupteur pour allumer l’ampoule fixée au plafond. George ne se réveilla pas. Angelina sembla déçue, elle pensait visiblement que la lumière allait réveiller son mari sans qu’elle ait besoin de s’approcher de ce fou furieux. Elle s’assit au bord du lit et profita d’une accalmie dans la crise de George pour lui attraper l’épaule et la lui secouer. Il sortit enfin de son sommeil agité. Angelina fit le tour du lit pour aller chercher le verre qu’elle avait intelligemment posé sur sa table de nuit à elle et revint pour le tendre à George.

-Ange, balbutia George, je suis désolé.

Angelina ne s’énerva pas, elle planta seulement son regard dans les yeux de son mari. Ce n’en était pas moins impressionnant.

-Tu devrais faire quelque chose George, faire ce genre de rêves presque toutes les nuits… ce n’est pas normal.

-Ange, on a déjà eu cette discussion, tu connais mes arguments, je connais les tiens, s’il te plaît, parle d’autre chose.

Elle ne semblait pas vraiment apte à changer de sujet et retourna se coucher sans éteindre la lumière. George attendit, si elle n’avait pas appuyé sur cet interrupteur c’est qu’elle avait n’en avait pas fini. Et le temps lui donna raison, au bout d’un petit quart d’heure Angelina remonta l’oreiller contre le mur et s’assit. Sentant une discussion importante venir George l’imita.

-George.

-Oui ?

-Tu te souviens de ce dont on avait parlé quand on est revenus de Ste Mangouste la semaine dernière ?

Ha ! Pour s’en souvenir George s’en souvenait de cette discussion, elle n’avait pas été de tout repos. L’assiette qu’Angelina avait jetée au sol n’était plus là pour en parler.

Angelina posa sa main sur son ventre, comme à chaque fois que l’on parlait de cette petite chose qui attendait son heure, là, bien au chaud. Cette petite chose dont George avait appris l’existence il y a trois mois.

George savait qu’il y avait quelque chose sous le nombril d’Angelina mais il n’y faisait pas attention. Cette petite chose dormait engloutie sous d’autres problèmes bien plus importants qu’il fallait résoudre avant de s’occuper d’elle. Enfin, de lui plutôt. De plus il n’en voyait pas l’utilité. De bébé, il n’avait pas besoin.

-Je suis sûre que toi tu n’y a pas du tout réfléchi mais moi je n’ai fait que ça.

Réfléchir. Ce n’était pas vraiment le style de George, lui, il faisait les choses d’abord et il réfléchissait ensuite. Il laissait Angelina se triturer les méninges et profitait du fruit de ses magnifiques réflexions.

-Donc, j’ai réfléchi et je pense que ce à quoi j’ai pensé…

Elle pouffa devant la formulation de sa phrase. George s’impatienta.

-Allez, accouche !

Angelina lui donna une petite tape sur le haut du crâne, elle n’avait visiblement pas apprécié la blague.

-Oui, donc, je pense que ce à quoi j’ai pensé ne vas pas te plaire.

-Bah, pourquoi tu m’en fais part alors ?

-C’est que je n’en suis pas sûre.

George attendit, il fixait Angelina si fortement qu’elle détourna le regard. Ses yeux étaient maintenant posés sur ses mains qui tiraient sur la couverture.

-J’ai pensé qu’on pourrait peut-être l’appeler…

Elle était gênée, on aurait dit une adolescente mal à l’aise. George ne disait toujours rien, il avait l’air de chercher ce qu’Angelina avait trouvé comme idée.

-Fred.

Elle avait lâché ce nom comme un mot interdit, comme quand les gens prononçaient le nom du Seigneur des Ténèbres. Un nom dangereux qui inspirait la crainte et le respect en même temps.

George ne répondit rien, son visage n’exprimait aucune sensation et ses yeux d’ordinaire si enjoués semblaient maintenant vides de tout sentiment. Il ne bougeait pas, le regard dans le vague et la bouche fermée. Angelina interpréta ses signes comme l’arrêt immédiat de cette conversation, elle attrapa sa baguette magique posée sur la table de nuit et la pointa sur l’interrupteur qui bascula. La lumière s’éteignit, laissant place à l’obscurité.

George n’était pas fâché. Il n’était pas heureux non plus. Il ne ressentait rien, absolument rien. C’était le vide émotionnel. Un immense trou noir sans aucune sensation. Il ressentait tellement d’émotions qu’il n’en détectait aucune. C’était une situation extrêmement étrange, le principe exact d’un trou noir. C’était un Serdaigle qui lui avait expliqué, un trou noir absorbe tout ce qui passe près de lui et tout y disparaît. C’était exactement ça, tous les sentiments, toutes les sensations de George disparaissaient dans son trou noir, son vide près du cœur qu’on ne pouvait pas voir. Son vide invisible. Cette absence de sensations avait duré une heure, une heure où George réfléchissait comme il n’avait jamais réfléchi. Il sortait ses sentiments un à un de ce trou noir, il les analysait, il y réfléchissait. Il en ressortit trois, la douleur et la tristesse comme à chaque fois qu’on prononçait le nom de son frère mort et le bonheur, un immense bonheur.

 Un bonheur si intense qu’il était impossible de le décrire. Il avait compris à quoi servirait la petite chose qui dormait près de lui. Elle serait là pour toujours, elle comblerait ce maudit trou noir. Elle lui apporterait tout le bonheur dont il avait besoin. Elle sourira et le fera sourire. George n’allait plus être père. Il voulait être père. Il voulait la voir cette petite chose, l’aider à grandir, à marcher. Il voulait l’accompagner tout au long de sa vie. Il voulait être là pour elle et pour toujours.

George bougea enfin et regarda la couverture légèrement bombée sur le ventre d’Angelina.

-Tu sais, maintenant je t’attends et je serais toujours là pour toi.

Il marqua une pause, juste le temps de reprendre sa respiration, une très légère inspiration avant de murmurer dans un souffle.

-Fred.

 

Note de fin de chapitre :

Voilà !

Une petite review ?

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.