S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Superbia et Praejudicia par Pikenikdouille

[17 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Drago et Hermione restent des In Characters, tout comme Ginny.

En ce qui concerne les autres personnages, je prends un peu plus de liberté (pour les besoins de l'histoire) même si j'espère ne pas trop les dénaturer. Les plus grandes transformations concerneront le personnage de Harry.

Afin d'adapter le scenario original, Hermione et Ginny deviennent des "soeurs". Ron est un couin de Ginny, Astoria devient l'amie intime d'Hermione, Drago et Blaise sont des amis proches.

 

Note de chapitre:

Bienvenue à Longbourn, une petite ville britannique, en plein XIXème siècle, où évolue une société de sorcières et sorciers et qui va bientôt voir arriver deux gentlemen célibataires...

Si les amours sont dictées par le cœur, bien d’autres déterminants ; infimes ou monumentaux, inévitables ou accidentels, peuvent conduire deux êtres à s’unir pour la vie ou à passer à jamais à côté l’un de l’autre…

Mr et Mrs Granger n’avaient eu qu’une fille ; Hermione, devenue une ravissante jeune sorcière de dix-sept ans. Bien des années plus tôt, quand elle était encore enfant, ils avaient recueilli Ginny, la fille d’un ami mort des suites d’une brûlure de dragon. Ils l’avaient élevée comme leur propre-enfant… Si ces deux filles faisaient le bonheur et la fierté du père de famille, maintenant que venait le temps de leur trouver chacune un mari, Mr Granger se sentait à la fois agacé et dépassé par la situation. Pour ne rien arranger, son épouse n’était quant à elle plus intéressée que de cette question, oscillant entre l’enthousiasme de la recherche des deux bons partis et l’inquiétude maladive à l’idée d’échouer dans cette quête…

La famille Granger avait le malheur d’habiter Longbourn, dans une charmante campagne jouxtant ce centre-ville de province au demeurant fort agréable, mais où les filles à marier se faisaient assez nombreuses et les riches premiers cherchant une épouse fort rares.

A peine à quatre lieues de là vivaient notamment les Greengrass dont la fille unique, Astoria, était l’amie fidèle d’Hermione. Celle-ci bénéficiait d’une bien meilleure dot que les deux filles Granger. Mais Ginny, Hermione et Astoria ne se voyaient pas comme des rivales. Elles fréquentaient le même petit cercle de demoiselles, toutes pimpantes ou cherchant à l’être… Toutes inquiètes du lot qui serait le leur au moment de prendre un époux. Toutes, oui, sauf une…

Hermione considérait les choses autrement. Malgré ce qu’on (c’est-à-dire sa mère) n’avait pas cessé de lui rabâcher depuis l’enfance, elle refusait de croire à cette certaine idée de la vie que se faisait les gens autour d’elle. Elle ne pouvait pas concevoir que le bonheur dépendit absolument du mari qu’on pouvait s’offrir grâce à la dot, le hasard des rencontres et les avantages physiques. Excès de romantisme ou rejet de la réalité, elle se persuadait qu’elle choisirait elle-même le moment venu le mari et la vie qu’elle souhaitait. Et dans sa représentation des choses, Hermione se disait qu’elle se marierait par amour et que cet homme l’aimerait aussi pour ses capacités intellectuelles et sa sensibilité. Aussi entêtée qu’intelligente, elle avait hérité des grandes qualités d’âme de son père. Mais comme sa mère, son caractère était marqué du sceau de la dignité qu’on se doit à soi-même. C’est-à-dire en un mot qu’Hermione était orgueilleuse… A ce trait (qualité ou défaut selon les circonstances) s’ajoutait une hâte excessive à porter sur quiconque un jugement ferme et définitif. Ainsi avait-elle inconditionnellement adoré Ginny dès leur première rencontre, l’adoptant comme sa sœur, de manière tout à fait arbitraire et sans même savoir si celle-ci le méritait. En revanche, elle entretenait un dépit qui avait été immédiat et demeurait irrémédiable pour la jeune fille qui approchait à présent de la maison…

En effet, postée derrière la fenêtre de sa chambre, au premier étage, Hermione reconnut tout de suite Pansy Parkinson, une des filles du cercle de Longbourn. La voyant saluer Mrs Granger sur le pas de la porte et entrer, Hermione se résolut à descendre, à contrecœur, pour lui dire bonjour comme l’exigeait la politesse.

 

            « -Tout à fait, Mrs Granger » Disait Pansy sur un ton mielleux lorsqu’Hermione entra dans la pièce. « D’après ma mère, Blaise Zabini n’a pas de cavalière pour son propre-bal.

            -Ah ! Bien, bien… Bien. » S’écria Mrs Granger, tentant malgré tout de dissimuler son enthousiasme. « Hermione et Ginny s’y rendent en compagnie de la petite Astoria Greengrass… »

Pansy redressa la tête d’un air supérieur et porta aussi gracieusement qu’elle en était capable sa tasse de thé à sa bouche boudeuse. Elle leva le regard vers Hermione. Cette dernière ne chercha pas à paraitre agréable mais Pansy s’adressa tout de même à elle :

 

            « -Alors nous nous verrons là-bas. Je pourrai vous présenter Mr Malefoy…

            -Ah, vous voulez parler de ce jeune homme qui accompagne Mr Zabini ? » Intervint Mrs Granger sans laisser à sa fille le temps de répondre.

En effet, Blaise Zabini avait loué le domaine de Netherfield tout proche mais il n’y résiderait pas seul. Ses deux sœurs ; Louisa et Caroline, l’accompagnaient ainsi qu’un certain Drago Malefoy, issu d’une grande famille et dont on disait beaucoup de choses sans bien savoir où se situait la vérité… Cela découlait certainement du caractère mystérieux, distant voire froid du jeune homme.

Drago et Blaise partageaient une amitié sincère, leurs caractères s’accordant parfaitement l’un à l’autre. Et pour cause ! Blaise était aussi galant et sociable que Drago était misanthrope et pince-sans-rire. Tous deux appartenaient à de très bonnes et anciennes familles mais chacun d’eux appliquait les codes de l’aristocratie à sa manière. Blaise ; et les Zabini en général, recevaient beaucoup, voyageaient dans les grandes villes à la rencontre d’autres familles de sorciers. Tandis que les Malefoy montraient une discrétion à la limite de l’impolitesse. Ils possédaient un immense domaine au milieu duquel trônait telle une forteresse le manoir qui leur servait de demeure depuis des générations. Drago était un digne représentant de sa famille. Il passait pour un jeune premier orgueilleux, ne dissimulant pas son sentiment de supériorité vis-à-vis des autres sorciers issus de familles plus modestes. Toutefois, il fallait reconnaître qu’il était plutôt très bien fait de sa personne. Grand, élancé, le visage fin et les cheveux blonds soigneusement peignés, tout en lui évoquait une tranchante perfection.

Quelques jours apès l’arrivée de Drago et Blaise à Netherfield, Hermione, Ginny et Astoria qui se promenaient dans la campagne avaient aperçu les deux camarades s’entraîner aux duels de sorcellerie, en plein milieu d’un champ.

 

            « -… Il faut reconnaître qu’il a un certain charme… » Avait chuchoté Astoria, les yeux rivés sur Drago qui se tenait prêt pour le duel.

            -Il est à tomber, tu veux dire ! » Avait corrigé Ginny.

Mais la jeune sœur d’Hermione n’avait pas compris qu’Astoria parlait de Drago car elle n’avait d’yeux que pour le séduisant Blaise. Ce dernier venait tout juste d’esquiver un sort d’un mouvement facile des hanches. Se passant la main dans les cheveux, il s’était mis à rire et écrié:

 

            « -Bien vu, Drag’ ! Mais tu vas devoir faire mieux que ça… »

Piqué au vif, Drago avait senti un picotement d’impatience s’épanouir sur na nuque. La bonne humeur de Blaise l’irritait et sa minable petite parade devant le groupe de jeunes filles qui les observaient n’avait fait qu’attiser sa colère.

 

            « -Levicorpus ! » Avait-il enfin lancé, suspendant Blaise dans les airs comme une pignada.

Même si la scène était assez comique, la réaction de Drago Malefoy avait profondément choqué Hermione.

 

            « -Comme il vous plaira… » Répondit sèchement Hermione à la proposition de Pansy Parkinson qui terminait à présent sa tasse de thé.

Hermione tenait surtout rancune à Drago à cause de ce qu’il s’était passé un peu plus tard... Car le bal que Blaise Zabini avait fixé au lendemain soir n’était par ailleurs pas le premier de la saison. A Meryton, une ville voisine de Longbourn, une sorcière avait en effet déjà invité tout ce petit monde à danser et à s’amuser. A cette occasion, Malefoy s’était montré très désagréable avec les personnes qu’il ne connaissait pas (soit à peu près tout le monde). Pour ne rien arranger, il avait fait remarquer à son ami Blaise que la jeune fille assise un peu plus loin faisait joliment « tapisserie » car personne ne l’avait encore invitée à danser. Malheureusement, les convives et la principale intéressée elle-même avaient tout entendu. Et cette jeune fille-tapisserie, il s’avéra que c’était Hermione ! Dès lors, elle ne tenait pas du tout à être officiellement présentée à Drago.

 

 

Le visage dur de Pansy s’éclaira d’un petit sourire malveillant. Naturellement, elle avait assisté à cette scène de Meryton et se délecta de l’air offensé d’Hermione qui prit aussitôt congé et remonta dans sa chambre, au comble de l’irritation.

Note de fin de chapitre :

J'espère que cette entrée en matière vous aura plu!

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.