S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Happy Diwali par R_Even

[5 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

 

 

Allongée dans son lit, Padma n’arrivait pas à trouver le sommeil. Et, pour être tout à fait honnête, elle n’était pas certaine de vouloir s’endormir. Depuis quelques temps – depuis son premier cours de forces du mal en fait – ses nuits étaient emplies de cauchemars et même la veilleuse qu’elle et sa camarade de dortoir avaient décidé d’utiliser ne parvenait pas à la rassurer.

 

Les mangemorts avaient pris possession de l’école et le mal régnait à présent.

 

Bien que ses parents aient essayé à de nombreuses reprises de l’intéresser à leurs traditions, Padma n’avait jamais été particulièrement croyante. Et les ténèbres avaient toujours été un concept abstrait pour elle. En fait, le simple nom de la matière défense contre les forces du mal lui avait toujours parut exagéré. A son sens, il n’existait pas de forces du mal. Juste des gens mesquins et méchants qui faisaient du mal autres.

 

Mais depuis qu’elle était revenue – depuis que le ministère l’avait forcée à revenir – les choses étaient différentes. Les forces du mal existaient et elles avaient  pris possession de son école. Bien sûr, comme dans toutes les histoires, il y avait aussi des forces du bien qui luttaient vaillamment.

 

Luna, par exemple. Elle n’avait toujours les idées très claires et elle était dure à suivre quand elle partait dans ses délires de nargoles mais Luna était indéniablement une force du bien. Neville aussi. Et Ginny.

 

Et Parvati.

 

Parvati avait commencé à organiser des faux allers et retours à l’infirmerie pour créer des trousses de premiers secours. Parvati avait tenu tête à Carrow en cours. Parvati avait aidé une première année à s’échapper des cachots. Parvati était résistante, forte, courageuse. Et Padma était malléable, faible et effrayée.

 

L’autre grogna dans son sommeil.

 

Soudainement, Padma se leva. Elle ne pouvait plus rester allongée, à attendre un sommeil qui ne venait pas. Il fallait qu’elle fasse quelque chose. Du bruit, de la lumière, n’importe quoi qui puisse éloigner les ténèbres. Alors qu’elle s’apprêtait à quitter la pièce, un éclat doré attira son regard.

 

Sur sa table de chevet, une enveloppe à moitié ouverte.

 

Doucement, Padma ouvrit la lettre. Les mangemorts avaient ouvert le courrier avant elle et Carrow s’était publiquement moqué de la carte que ses parents lui avait envoyée. Et, bien que sachant que Carrow n’était pas une personne dont les avis avaient de la valeur, elle s’était sentie salie.

 

Parvati avait levé le menton. Parvati avait déclaré publiquement dans sa salle commune qu’elle était fière de ses origines et de ses traditions. Parvati avait envoyé une lettre à ses parents en retour. Et Padma…

 

Padma n’avait rien fait. Comme toujours, elle avait été sage, douce, tendre, gentille…faible.

 

« Happy Diwali » disait la lettre. Arrivée en avance, elle annonçait cette fête que Poudlard ne célébrait pas. Un fête venu d’un lointain passé, où le mal n’existait pas encore. La fête de la prospérité et de la lumière.

 

Sa lettre à la main, Padma quitta la chambre et descendit dans la salle commune.

 

La salle commune des Serdaigles avait toujours été grande, spacieuse, studieuse. Un environnement que Padma appréciait et chérissait. Mais aujourd’hui elle lui paraissait surtout impersonnelle et sombre. La lumière des étoiles ne parvenait pas à dissiper les ténèbres et les recoins les plus sombres de la pièce étaient remplis d’ombres dangereuses.

 

D’un coup de baguette, Padma alluma la lampe la plus proche d’elle. C’était mieux.

 

« Happy Diwali », murmura-t-elle.

 

La fête des lumières indienne était un vieux rituel qu’elle n’avait plus honoré depuis son entrée à Poudlard. Cette nuit de novembre, ses parents allumaient toutes les lumières de la maison, revêtaient leur plus beaux atours et fêtaient Diwali toute la nuit. La déesse Lakshmi, personnification de la richesse intérieure et la prospérité, était célébrée afin d’apporter bonheur et abondance à la famille. C’était également le dernier jour de l’année religieuse pour Richa Patil.

 

Allumant une seconde lampe Padma tenta de se souvenir du sens de Diwali. Elle se souvenait que la fête célébrait un retour. Le retour d’un dieu…Rama, dans sa capitale. Dans l’histoire, il ramenait son épouse Sita, qu'il avait reconquise après avoir battu le démon Ravana. Et Diwali, dont le mot signifiait littéralement « rangée de lumières », était là pour rappeler le chemin de lampes fait à Rama par les habitants de sa capitale pour éclairer son retour.

 

« Alogior »

 

Le sortilège était censé n’affecter qu’un unique objet. Mais le besoin de Padma avait dû être plus grand qu’elle ne l’avait cru car toutes les lampes de la pièce s’allumèrent en même temps. Pointant sa baguette sur la carte que lui avaient envoyée ses parents, elle lança le sortilège suivant.

 

« Deverto colorator »

 

L’image de la petite lampe quitta la carte et s’éleva dans les airs en volutes de fumée colorées. La fumée grossit, emplissant la pièce. Rapidement, elle atteignit les murs et le sol, faisant apparait de minuscules lampes colorées sur tout ce qu’elle touchait.

 

« Que la lumière soit »

 

Ce n’était même pas un sortilège, juste une formule stupide qu’elle avait entendu ses camarades nés-moldus utiliser à plusieurs reprises. Pourtant sa magie, docile, se plia à sa volonté sans qu’aucun sort n’ait franchi la barrière de ses lèvres. Hannah avait raison : La magie était émotion.

 

Au plafond, un chemin de lumière se dessina, telle une voie lactée aux mille et une splendeurs. Si seulement… si seulement ce chemin pouvait ramener leur sauveur et non un vieux mythe indien. Si seulement Harry pouvait être à.

 

« Expecto Patronum »

 

Parvati tourna la tête juste à temps pour voir un lièvre argenté sortir de la baguette de Luna. Le patronus sautilla gaiement à travers la pièce, répandant l’espoir autour de lui.

 

« Il faut que j’aille mettre mon Sari, annonça Padma dans un état second. Tu veux bien finir d’allumer les lumières ? »

 

Luna hocha la tête, comme si peindre des lampes colorées dans leur salle commune en plein milieu de la nuit était une chose normale, et Padma reprit le chemin de sa chambre. Une foi arrivée, elle se dirigea vers sa garde-robe sur la pointe des pieds et en sortit un vêtement qu’elle n’avait porté qu’une fois dans sa vie : sa robe du tournoi des trois sorciers.

 

Elle s’enferma dans la salle-de-bain et, lentement, presque religieusement, elle se vêtit, se maquilla, mit ses plus beaux bijoux, se parfuma. Et, quand enfin elle se sentit prête, elle reprit la direction de la salle commune.

 

Luna avait allumé des bougies sur toutes les tables et peint des formes animales argentées sur les fenêtres de la salle commune : cheval, lièvre, cerf, loutre, fox terrier… Padma sourit en comprenant le message. Luna avait peint les patronus de l’AD partout.

 

« Tu devrais t’habiller, fit remarquer Padma. Il faut se faire belles pour Diwali. »

 

 A nouveau, Luna hocha docilement la tête et prit la direction du dortoir.

 

Restée seule, Padma se déplaça dans la pièce, rajoutant des bougies là où elle pouvait, colorant les sièges et les tables. D’un geste vif, qu’elle n’utilisait d’ordinaire que pour Noël, elle fit apparaitre des guirlandes de couleurs sur les étagères. Un nouveau coup de baguette et une fine poudre blanche se déposa en motifs géométrique au sol. Ainsi décoré, la salle commune était bien plus chaleureuse songea-t-elle. Prête pour accueillir Lakshmi.

 

« Accio Patisserie. »

 

Concentrée, Padma eut peur que le sortilège rate. Mais, au bout d’une minute, les gâteaux envoyés par ses parents se mirent à flotter dans la salle commune avant d’aller se poser gentiment sur la table basse la plus proche.

 

« C’est beau, fit remarque la voix rêveuse de Luna dans son dos.

 

-Oui, approuva Padma, pour une fois heureuse de son œuvre.

 

-Et qu’est-ce qu’on fait maintenant, demanda Luna.

 

-Je ne sais pas, avoua doucement Padma. Normalement il y a des rituels à accomplir, des pâtisseries à manger et puis on tire des pétards en s’offrant des  cadeaux et en se peignant des mehndis sur les mains… »

 

Luna inclina la tête sur le côté. Elle avait mis une robe verte affreuse mais, étrangement, cela ne dérangeait pas Padma. C’était Diwali, après tout. Une nuit heureuse.

 

« On ne peut pas faire les rituels et je n’ai pas de pétard, murmura Padma. Mais j’ai des spécialités de mon pays… et je peux te peindre les mains. Les mehndis sont des tatouages au henné. On peut même essayer de faire des sort de protections avec mais je ne suis pas sûre d’y arriver. Ma mère est meilleure dans ce domaine.

 

-Tu pourrais me faire un mehndi qui repousse les joncheruines ? demanda Luna en s’asseyant devant les pâtisseries. Depuis que Carrow a pris mes lunettes, j’ai toujours peur qu’elles entrent dans ma tête pour me brouiller l’esprit. »

 

Padma ignorait si Luna disait ça pour lui faire plaisir ou si elle était repartie dans ses délires mais pour le moment, elle s’en moquait.

 

Tranquillement, elle s’assit aux côtés de sa compagne et attrapa un jalebi qu’elle savoura lentement. En fait, elle aimait bien Diwali. Il était seulement dommage qu’elle ne s’en rende compte que maintenant, alors que tout allait si mal. Alors Les mangemorts avaient pris le pouvoir. Que leur école était devenue un terrain de jeu pour brutes sadiques. Que…

 

« A quoi tu penses ? » demanda innocemment Luna.

 

Padma leva les yeux vers elle. Elle pouvait dire la vérité. Ou elle pouvait conter…

 

« Je pense à Ravana, le démon qui fut vaincu il y a longtemps. Un Seigneur des Ténèbres puissant qui avait imposé sa domination sur l’actuel Sri Lanka. Son mal s’étendait partout. Personne ne pensait jamais pouvoir le vaincre. Il avait même été jusqu’à capturer Sita, l’épouse de Rama, un grand mage du pays voisin… un acte d’une extrême impudence à l’époque.

 

-Et que s’est-il passé ?

 

-Il a été tué par Rama et les habitants de la capitale ont tracé un chemin de lumière pour célébrer leur héro. »

 

Elles restèrent silencieuses, mangeant doucement les sucreries de Diwali. Puis, toujours en silence, Padam fit venir à elle sa trousse à mehndi et peint les mains de Luna. Ravie du résultat, elle continua avec les bras, puis les pieds.

 

Tout le long, Luna se laissa faire, comme une poupée docile. Mais lorsqu’enfin Padma eut terminé et qu’elle s’apprêta à ranger ses pinceaux dans sa trousse...

 

« A mon tour », annonça Luna.

 

Surprise, Padma ne résista pas en voyant la jeune fille lui prendre les mains pour s’essayer à l’art du henné. De toute façon, cette nuit était beaucoup trop étrange pour qu’elle songe à protester d’une quelconque manière.

 

Au bout d’un temps, quand les mains, les bras et les pieds eurent été peints, que toutes les sucreries eurent été mangées et que même la lumière des bougies commença à vaciller, les deux filles s’installèrent sur les canapés de la salle commune.

 

« Raconte-moi encore Diwali », souffla Luna, les yeux mi-clos

 

Et Padma raconta. Lakshmi et Vishnu. Rama et Sita. Le grand démon Ravana et Hanuman. Le chemin de lumière et le triomphe du héros. La défaite du monstre et le retour de la paix.

 

Le retour de la paix.

 

 

 

 

 

... ... ...

 

 

 

 

 

 

 

Au matin, quand Anthony descendit dans la salle commune, il fut surpris de trouver de la cire de bougie sur toutes les tables, les chaises bariolées, le plafond lumineux et les fenêtres couvertes de graffitis argentés.

 

Au centre de la pièce, allongées dans des habits de princesses, deux de ses condisciples dormaient à poings fermés. Et sur la table basse, entre un plat de gâteaux bien entamé et une lettre tachée, était gravé un message en lettre d’or :

 

 

 

 


Happy Diwali

 

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.