S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Bonne année HPF !


Bonne année !

Image

L'Équipe de Modération d'HPFanfiction vous souhaite une belle année 2022 !
Qu'elle soit meilleure que les précédentes et qu'elle vous apporte ce que vous souhaitez : en particulier, de belles lectures et plein d'inspiration pour l'écriture.

Si vous souhaitez vous fixer de bonnes résolutions, plein de projets fourmillent sur le forum : le Janvier Review dont on vous a déjà parlé, le Jeu des Neuf Familles pour vos lectures de romans, BD et autres formats, Mon Défi Écriture et Mon Défi Lecture... Il y en a pour tous les goûts !

Bonne continuation sur HPF !


De Equipe de modération HPFanfiction le 06/01/2022 17:24


27éme édition des Nuits Insolites


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 27e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 7 janvier à partir de 20h. N'hésitez pas à venir vous inscrire !
Les modalités de participation sont disponibles sur le même topic.

A très bientôt !
De L'équipe des Nuits le 02/01/2022 21:01


Sélections du mois


L'équipe de Podiums vous souhaite une très bonne année ! ♥


Félicitations à Amnesie, Lyssa7 & Fleur d'épine, et Calixto, vos coups de cœur de l'année 2021 !

En février, c'est le moment ou jamais d'encourager Neville Londubat pour lui montrer à quel point il peut être valeureux, talentueux, et digne d'intérêt ! Vous pouvez dès à présent proposer vos deux fanfictions favorites en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

Et pour cette nouvelle année 2022, préparez votre sac à dos et partez en janvier à la découverte de toutes les petites (et grandes) Créatures magiques qui peuplent ce monde ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour lire les onze textes proposés et voter ici.



De Equipe des Podiums le 01/01/2022 18:27


Janvier Reviews


reviewter [v.] intr : état résultant de l’indigestion ou de la surproduction de reviews.

Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?
Découvrez le Janvier Reviews ! Un mois entier de reviews, à consommer sans modération. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Un marathon de lecture et de reviews avec un Optimal à la clé !
À bientôt !




De le 27/12/2021 21:01


Joyeuses fêtes !!!!


Hohoho

En cette période propice au renouveau, nous avons mis à jour la présentation de notre équipe. D'autres pages du site suivront bientôt alors restez attentif.ves. ;)

En attendant, toute l'équipe de modération d'HPFanfiction vous souhaite un très Joyeux Noël, rempli de douceur, de joie et de bonne humeur !
Et comme nous fêtons également Noël au Schtroumpfistan, nous tenons à vous informer que les délais de validation sont susceptibles d'être plus longs pendant les fêtes.

Joyeux Noël !!!


De Équipe de modération HPFanfiction le 24/12/2021 15:14


118ème édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 118e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 17 décembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt!
De L'équipe des Nuits le 08/12/2021 15:36


Continuer de vivre par Slytherin007

[9 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Bonjour bonjour !

Tout d'abord, merci d'avoir cliqué sur cette histoire, j'espère du fond du coeur qu'elle vous plaira. Je l'ai écrite dans le cadre du concours de Seonne qui a pour thème la transmission.

Je remercie énormément AnthusPratensis qui a gentiment accepté de corriger ce texte.

Bonne lecture

 

Ce jour-là, Hannah se leva et, comme tous les jours, encore engourdie de sommeil, elle posa précautionneusement son pied droit sur l'épaisse moquette jaune poussin de son dortoir dans la salle commune des Poufsouffle. Elle qui était si superstitieuse prenait chaque matin le soin de poser le pied droit au sol avant le gauche. En somme, elle se levait du pied droit. Il fallait être de bonne humeur pour entamer une nouvelle journée car, selon elle, si on se levait de bonne humeur, on passait une bonne journée, ou tout du moins, une journée ordinaire.

 

Et ce matin-là, Hannah ne faillit pas à ses habitudes. Si bien que rien ne donnait l'impression que cette journée qui commençait si ordinairement serait la journée qui allait bouleverser sa vie.

 

Après s'être levée du bon pied, Hannah se prépara et fit ce que chaque élève de Poudlard faisait chaque matin. Elle alla dans la Grande Salle déguster le délicieux petit-déjeuner que les elfes de maison leur avaient préparé. Elle apprécia avec reconnaissance les œufs brouillés et le bacon grillé que les petites créatures cuisinaient chaque matin. Puis elle s'en alla en cours, comme tout le monde, enfin, en cours de Botanique plus précisément.

 

En traversant le parc du château aux côtés de Susan et de ses autres camarades de Poufsouffle, Hannah regardait la Forêt Interdite. Les feuilles des arbres avaient pris leurs couleurs d'automne et certaines cédaient à la force du vent, détachées de leur source de vie pour aller se déposer sur un tapis de feuilles mortes.

 

- Qu'est-ce que tu regardes Hannah ?

La voix aiguë de Susan tira la jeune fille de sa rêverie. Hannah s'approcha de son amie et lui passa le bras autour du cou.

- Rien, rien, je me disais juste qu'on a tellement de chance, répondit-elle

- La chance de quoi ? demanda Justin, invitant son amie à développer.

- Vous voyez, les feuilles mortes qui tombent au sol, expliqua-t-elle en désignant du doigt les arbres de la forêt, et bien je me disais qu'elles tombaient mortes anonymement, que personne ne les regretterait jamais. Alors que nous, si on meure, on laisse des traces, des gens se souviennent de nous.

- Euh ? Ce sont des feuilles, Hannah, c'est normal que personne ne les regrette, constata Morag MacDougal, perplexe.

- C'est quoi ces pensées morbides Hannah, tu cherches à nous quitter ? se moqua Justin.

- On ne rigole pas avec ses choses-là, intervint Ernie avec son habituel sérieux.

Indifférente aux piques de ses amis, Hannah continua.

- Vous vous souviendrez de moi si je meurs ?

Ses amis lui jetèrent des regards interloqués et, après un court instant de silence, ils se mirent à parler tous en même temps.

- Pourquoi tu dis ça ? Bien sûr qu'on se souviendra de toi ! s'exclamèrent en cœur Justin et Susan.

- Tu vas mourir ? demanda Morag, scandalisée.

- Dis pas de bêtises ! ordonna Ernie.

- Mais ne hurlez pas comme ça, bien sûr que je ne vais pas mourir, c'était juste une question en l'air, une question comme ça, rassura Hannah.

- Ouais, ouais, c'est ça, je suis sûre que tu nous caches quelque chose, suspecta Susan.

- Mais non, je voulais juste vous dire que je ne... Enfin bref, laissez tomber.

 

Le petit groupe de Poufsouffle était désormais arrivé devant les serres où attendaient déjà Harry, Ron, Hermione et puis quelques mètres derrière eux, Neville Londubat. Ils les saluèrent d'un petit geste de la main. Seul Ernie s'approcha d'eux pour leur parler.

Alors qu'il allait engager la conversation, la porte des serres s'ouvrit sur une petite sorcière au chapeau rapiécé, Mrs Chourave. Cette apparition empêcha Ernie de commencer à parler avec Harry. Quand ils entrèrent dans la serre, Hannah surprit sur le visage de Ron une expression de soulagement. Hannah comprenait parfaitement le désarroi du Gryffondor, Ernie était un ami très précieux mais il était parfois un peu fatiguant. Surtout lorsqu'il se lançait dans un monologue sur la loyauté ou l'héroïsme. Elle regarda Ron avec un petit sourire compatissant qu'il ne sembla pas remarquer.

 

- Alors ce matin nous allons continuer à travailler sur vos études trimestrielles, annonça la professeure de Botanique tandis que les élèves s'installaient par groupe de deux autour des tables, je voudrais ramasser vos fiches-projets à la fin du cours, donc au travail !

 

Hannah lança un regard entendu à Susan, leur étude d'une pousse de Wiggentree avait déjà bien avancé au cours dernier mais il fallait qu'elles avancent un peu plus vite si elles voulaient rendre à temps leurs fiches-projets. Susan partit dans la remise afin d'y récupérer leur sujet d'étude pendant que Hannah commençait à lire les aides que Mrs Chourave avait copiées au tableau. Quand la jeune fille atteignit le début de la deuxième aide : N°2, une belle présentation, quelqu'un frappa à la porte de la serre. Hannah lança un coup d'œil vers l'entrée et distingua une fine silhouette qui se tenait derrière la porte légèrement transparente.

 

- Allez donc ouvrir Mr Flint-Fletcher, ordonna la professeure à Justin qui se trouvait alors être la personne la plus proche de l'entrée.

Le jeune homme s'exécuta docilement et ouvrit grand la porte sur une Mrs Pomfresh toute embarrassée.

 

- Ah Pompom, s'exclama Mrs Chourave, qu'est-ce qui vous amène ?

- J'aurais besoin de parler à Miss Abbot.

 

Tous les regards convergèrent alors vers Hannah, qui sentit le rouge lui monter aux joues, elle détestait être le centre de l'attention comme ça. Elle allait se lever de sa chaise quand l'infirmière lui conseilla de récupérer aussi ses affaires. Tandis qu'elle rangeait son sac, Hannah chuchota à l'intention de Susan.

 

- Je te laisse t'occuper de la fiche-projet, on se retrouve en cours de Sortilèges, d'accord ? Désolée de te laisser toute seule.

- T'inquiète, je m'en occupe, répondit son amie en hochant la tête, mais qu'est-ce qui se passe ?

- Aucune idée, mais tu sauras tout tout à l'heure, promis.

 

Hannah abandonna Susan et le Wiggentree pour traverser la serre vers Mrs Pomfresh en essayant de faire bonne figure. Mais au fond d'elle, une petite voix lui chuchotait que tout cela était bien suspect, qu'il avait dû se passer quelque chose de grave pour que l'infirmière elle-même vienne la chercher. De plus, les visages inquiets que ses amis tournés vers elle n'aidaient pas vraiment à positiver. Hannah sortit en adressant un dernier sourire à Justin qui tenait toujours la porte.

 

- Fermez-donc, Mr Flint-Fletcher maintenant que votre camarade est sortie. Il y a des courants d'air, ordonna Mrs Chourave.

 

Justin poussa la porte qui se ferma dans un grincement. Hannah se retourna alors vers l'infirmière.

 

- Que se passe-t-il ?

- Allons à l'infirmerie, dit Mrs Pomfresh en se dirigeant à grands pas vers le château.

- Pourquoi ? demanda Hannah, je vais très bien.

- Vous allez très bien pour l'instant Miss Abbot, répondit son interlocutrice d'un ton énigmatique.

La réponse de Mrs Pomfresh ne rassura pas du tout Hannah qui se crispa tandis qu'elles entraient dans le château.

- Tout va bien, murmura-t-elle pour elle-même, tout va bien.

 

Hannah tentait de se rassurer mais cela n'empêchait pas les battements de son cœur de s'affoler.

Dans l'infirmerie, Mrs Pomfresh invita la jeune fille à s'asseoir sur le lit le plus au fond de la salle.

 

- Miss Abbot, commença l'infirmière, ce que je vais vous dire est vraiment très dur pour vous mais-

La guérisseuse s’interrompit d'elle-même devant le regard apeuré d'Hannah.

- Votre mère est décédée, murmura Mrs Pomfresh.

 

Hannah ne s'affola pas, l'infirmière avait vraiment très mal articulé et avait parlé extrêmement bas. Elle lui demanda alors de répéter.

- Votre mère, dit la guérisseuse, est morte.

 

Hannah écarquilla grand les yeux, elle fixait son interlocutrice, espérant qu'elle démente ce qu'elle venait de dire. Mais au bout de quelques minutes de silence, la jeune fille murmura :

- Non, non, ce n'est pas possible, maman ne peut pas être-

 

Hannah ne termina pas sa phrase car une petite main frêle venait de se poser sur son épaule.

- Miss Abbot, je vais vous raconter une histoire.

 

Hannah jeta un regard à Mrs Pomfresh. Elle lui proposait une histoire alors que sa mère venait de mourir ! Hannah n'en revenait pas.

- Mais je ne veux pas d'histoire.

- Miss, je comprends que mon idée vous semble étrange, mais je pense qu'elle peut vous faire du bien, répondit l'infirmière.

 

La jeune fille fixait ses bottines, salies par la boue du parc. Sur sa joue coulait une larme qu'elle s'empressa d'essuyer.

- Si ça peut vous faire plaisir, murmura-t-elle.

- J'ai moi aussi été une petite fille. Je vivais dans la campagne, éloignée de tout, avec ma mère. Je l'adorais, c'était la personne qui comptait le plus pour moi. Nous vivions donc toutes les deux, heureuses et sans savoir qu'un autre monde que le notre existait.

 

Dès les premiers mots de l'infirmière, Hannah se laissa emporter par sa voix douce et pleine de sentiments.

- Mais un jour, ma mère est tombée très malade et quelques semaines plus tard, elle est morte. Je me suis alors moi aussi laissé dépérir. Ma mère était tout pour moi, et sans elle, la vie n'avait plus de sens. Mais un jour où j'étais très faible, un jour où la mort m'avait moi aussi frôlée de près, un homme est venu, m'a soignée et m'a emmené dans une école, une école de magie.

 

La voix de Mrs Pomfresh qui s'était affaibli alors qu'elle contait la mort de sa mère devint plus enjouée lorsqu'elle aborda le sujet de Poudlard.

- Et dans cette école, j'ai rencontré les personnes qui furent mes premiers amis. Grâce à eux, j'ai surmonté l'épreuve à laquelle la vie m'avait confrontée. Ils m'ont soutenu à chaque fois que j'ai eu besoin d'eux.

- Seul des Poufsouffle sont capable d'être aussi présent pour quelqu'un, ne put s'empêcher de chuchoter Hannah.

- Exactement, approuva Mrs Pomfresh avant de continuer son histoire. Puis, à la fin de ma scolarité, je suis devenue guérisseuse. J'avais toujours en tête la période de la maladie de ma mère, et je ne voulais plus que cela ne se reproduise. C'est alors que la première guerre se déclencha.

 

La première guerre du monde sorcier, la première montée au pouvoir de Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom. Hannah la connaissais cette première guerre, pendant laquelle tellement de sorciers avaient perdu la vie. À ce moment de l'histoire, Hannah vit couler une première larme sur la joue de l'infirmière qui ne l'essuya pas.

 

- J'ai vu certains de mes amis périrent pendant cette guerre. Mais j'en ai sauvé aussi et cela, j'en serais fière toute ma vie. Nous avons pleuré les morts, mais moi, j'ai appris à vivre avec la douleur que m'a causé leur perte. Une seconde guerre se prépare, tu verrais d'autres personne chères à ton cœur quitter notre monde, Hannah, annonça l'infirmière, s'adressant soudain vraiment à la jeune fille. C'est pourquoi il faut profiter pleinement de ceux qui sont encore là. Mais il te faudra toi aussi vivre tout en gardant en toi pour toujours le souvenir de ceux qui sont parti.

 

Hannah fixait l'infirmière. Les regards des deux femmes se croisèrent et ce fut Mrs Pomfresh qui détourna le regard la première. Pour cacher son trouble, elle replaça une mèche de ses cheveux grisonnants qui s'était échappée de son chignon. Cette coiffure dégageait son visage fin et ses yeux marron embués de larmes, une seconde d'entre glissa sur sa joue. L'infirmière, pensive, attendit quelques instants avant de sécher ses deux larmes puis demanda :

- Tu sais pourquoi je t'ai raconté cette histoire ?

 

Hannah ne répondit pas tout de suite, elle nota d'abord que l'infirmière avait abandonné le vouvoiement comme si elles étaient devenues plus proches après cette histoire.

- Non, enfin, si, c'est... C'est parce qu'il ne faut pas pleurer, il faut relever la tête et faire comme si de rien n'était, expliqua Hannah d'une petite voix.

- Au contraire, ma petite, bien au contraire, ce qu'il faut savoir c'est qu'il y a un temps pour les larmes mais que ce temps ne doit pas durer toute la vie. Il faut ensuite penser aux personnes que tu aimes et qui sont encore là, elles. Ils faut les aimer comme elles t'aiment, car elles t'aiment sans doute beaucoup.

 

Hannah pensa aux feuilles mortes de tout à l'heure, ce que l'infirmière venait de dire était vrai, on l'aimait, il suffisait de se souvenir des réactions de ses amis pour en être sûre.

- Comment est-elle morte ? interrogea-t-elle après quelques instants de silence.

- Elle a été assassinée, par des Mangemorts, souffla Mrs Pomfresh.

 

Ces gens avaient tué sa mère.

Non, ce , c'était impossible, c'était trop dur, trop violent pour être réel... Elle n'était pas morte comme ça. On ne tue pas, on n'a pas le... Elle sentit un goût amer lui remonter dans la bouche et les larmes lui monter aux yeux. On n'a pas le droit de faire ça, on n'a pas le droit d'ôter la vie à quelqu'un que l'on ne connaît pas.

Cette fois-ci, ce ne fut pas une mais un torrent de larmes que Hannah sentit couler sur ses joues. Et elle ne s'arrêta pas lorsqu'elle sentit qu'on lui enlevait ses chaussures et sa veste pour la coucher sous les couvertures. Elle pleura jusqu'à ce que la fatigue l'envahisse et qu'elle s'endorme.

 

/°*****/°

 

-la voir, s'il vous plaît !

 

Ce fut la voix aiguë de Susan qui réveilla Hannah ce soir-là. Elle savait que l'on était le soir grâce à la lumière orangée qui passait à travers les vitres. Hannah se redressa sur son lit pour essayer de voir son amie que Mrs Pomfresh empêchait d'entrer dans l'infirmerie. Derrière la jeune Poufsouffle, on pouvait voir la chevelure blonde de Justin qui dépassait de quelques centimètres Susan.

Hannah décida de se lever pour aller les voir, comme avait dit l'infirmière, les amis étaient la meilleure façon de sortir de la tristesse. Elle traversa la pièce en chaussettes sur le carrelage froid.

- Vous pouvez les laissez entrer Mrs, je suis réveillée.

 

De surprise, Mrs Pomfresh sursauta et elle laissa la porte s'ouvrir en grand sur une Susan échevelée, un Justin blafard, un Ernie visiblement inquiet et une Morag angoissée. Immédiatement, ses amis lui sautèrent dessus.

- Hannah ! Ça va ? Oh par Merlin, je n'en peux plus, j'ai cru qu'on ne pourrait jamais te voir, s'exclama Susan.

- Ça va ? demanda simplement Ernie.

- Hannah, je suis désolé, murmura Justin quand il put atteindre l'oreille de son amie.

 

Morag, quant à elle, resta en retrait, la main devant la bouche.

Ses amis restèrent avec elle jusqu'à ce que l'infirmière les fasse sortir pour le dîner. Juste avant qu'ils partent, Hannah demanda à Susan :

- Qu'est-ce qu'elle a, Morag ?

- Elle avait peur de ne pas savoir quoi te dire pour ta mère, répondit-elle.

 

Hannah préféra ne pas répondre, elle ne comprenait vraiment pas la réaction de Morag.

Pour le dîner, l'infirmière apporta à Hannah un bol de bouillon et resta avec elle pendant qu'elle le buvait. La jeune fille était la seule élève dans l'infirmerie. Hannah venait de finir son bol lorsque Mrs Chourave déboula dans l'infirmerie.

 

- Oh ! Par Merlin ! Je suis affreusement désolée pour vous Miss Abbot, c'est vraiment horrible ce qu'il vient de se passer, s'exclama la professeure.

- Pomona, s'il vous plaît, arrêtez de hurler !

- Euh, oui, désolée Pompom, c'est que je suis tellement scandalisée, s'excusa Mrs Chourave puis, elle reprit un ton plus sérieux. Miss Abbot, votre père nous attend dans mon bureau, vous allez rentrer chez vous. C'est moi qui gère la situation étant donnée l'absence de notre directeur.

 

Hannah écarquilla les yeux, son père, un Moldu pure-souche ici, à Poudlard ? C'était un comble. Mais elle avait besoin de réconfort, de parler avec quelqu'un qui avait vraiment connu sa mère. C'est pourquoi, sous la surveillance des deux femmes, elle enfila ses chaussures et sa veste puis, elle se leva et attrapa son sac et suivit Mrs Chourave.

Juste avant de quitter l'infirmerie, Hannah se retourna vers Mrs Pomfresh et murmura :

- Je vous promets que je n'oublierai jamais ce que vous m'avez appris. Je ne me laisserais jamais abattre par la perte de quelqu'un et je prendrais soin des gens que j'aime.

 

 

 

- C'est bien, mon enfant, très bien, murmura pour tout réponse la vieille femme.      

Note de fin de chapitre :

Voilà, j'espère que vous avez apprécié.  N'hésitez pas à laissez une review et n'hésitez pas non plus à aller jeter un coup d'oeil aux autres textes du concours.

Tschüss !

 

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.