S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Concours - HPFanfic


D’ici 7 jours, MaPlumeAPapote et ChrisJedusor lanceront un concours où vous devrez parler d’une invention magique ! Les aurors ont d’ailleurs besoin de vous pour retrouver des brevets qui se trouvaient au ministère de la Magie mais qui ont été volés par un inventeur fou !

Le concours se déroulera sur plusieurs mois et en trois rounds. La créativité , dans votre fanfiction, sera de mise ! Votre premier écrit s’appuiera sur la réflexion. Ensuite, le deuxième texte se basera sur la création d’un sortilège, d’un objet, d’une potion ou du développement d’une étude magique. Le troisième se basera sur les résultats.»

Le début de cette aventure, en tant qu’auror stagiaire, est ouvert à tous. Vous pourrez dès lors encore vous inscrire après le début du premier round si une idée vous vient, en retard, à l’esprit ! En effet, la rédaction de votre écrit, lors de la première tâche, sera étalée sur trois semaines ! Le concours débutera officiellement le 30 janvier 2022 à 00h00. Lors de votre inscription, vous devrez choisir un niveau de difficulté qui corsera un peu plus votre aventure via des contraintes.
Intéressés à partir en mission en tant que jeune auror ? Venez rejoindre le ministère de la Magie ! Le portoloin, c’est par là ! !
Bonne chance, futurs cadets !


De le 23/01/2022 00:11


119ème édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 119e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 28 janvier à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt!
De Équipe des Nuits le 22/01/2022 10:04


Bonne année HPF !


Bonne année !

Image

L'Équipe de Modération d'HPFanfiction vous souhaite une belle année 2022 !
Qu'elle soit meilleure que les précédentes et qu'elle vous apporte ce que vous souhaitez : en particulier, de belles lectures et plein d'inspiration pour l'écriture.

Si vous souhaitez vous fixer de bonnes résolutions, plein de projets fourmillent sur le forum : le Janvier Review dont on vous a déjà parlé, le Jeu des Neuf Familles pour vos lectures de romans, BD et autres formats, Mon Défi Écriture et Mon Défi Lecture... Il y en a pour tous les goûts !

Bonne continuation sur HPF !


De Equipe de modération HPFanfiction le 06/01/2022 17:24


27éme édition des Nuits Insolites


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 27e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 7 janvier à partir de 20h. N'hésitez pas à venir vous inscrire !
Les modalités de participation sont disponibles sur le même topic.

A très bientôt !
De L'équipe des Nuits le 02/01/2022 21:01


Sélections du mois


L'équipe de Podiums vous souhaite une très bonne année ! ♥


Félicitations à Amnesie, Lyssa7 & Fleur d'épine, et Calixto, vos coups de cœur de l'année 2021 !

En février, c'est le moment ou jamais d'encourager Neville Londubat pour lui montrer à quel point il peut être valeureux, talentueux, et digne d'intérêt ! Vous pouvez dès à présent proposer vos deux fanfictions favorites en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

Et pour cette nouvelle année 2022, préparez votre sac à dos et partez en janvier à la découverte de toutes les petites (et grandes) Créatures magiques qui peuplent ce monde ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour lire les onze textes proposés et voter ici.



De Equipe des Podiums le 01/01/2022 18:27


Janvier Reviews


reviewter [v.] intr : état résultant de l’indigestion ou de la surproduction de reviews.

Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?
Découvrez le Janvier Reviews ! Un mois entier de reviews, à consommer sans modération. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Un marathon de lecture et de reviews avec un Optimal à la clé !
À bientôt !




De le 27/12/2021 21:01


Poussière et touffes de poils par Yuro

[6 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Les critères du concours :

- Thème de la transmission

- Couple de personnage ayant plus de 25 ans de différence, et n'étant pas parent-enfant. Couple exclusif sur les participations

- Minimum 1500 mots

- L'un des personnages doit etre du canon de JKR

- Rating -18 ans

Note de chapitre:

Voilà le premier chapitre de cette histoire qui fera probablement deux chapitres, sur le thème "De vous à nous", concours lancé par Seonne.

Bonne lecture :)

 

C'est avec des yeux écarquillés d'émerveillement que Lily entra dans la grande salle du château pour la première fois, découvrant les quatre grandes tables au dessous de ce plafond étoilé majestueux. Les exclamations de ses camarades reflétaient à la perfection le sentiment de Lily. Mais, très vite, l'admiration céda la place à l’anxiété lorsqu'elle aperçut le fameux choixpeau posé sur un tabouret en face de toute l'assemblée. Elsa, qu'elle avait rencontré il y a quelques heures dans le train, fut une des premières appelées. « Poufsouffle ! ». Pendant un instant, Lily eut envie de la rejoindre. Mais lorsqu'elle enfila à son tour le chapeau et qu'elle surprit le regard concerné de ses deux frères, ce fut le mot Gryffondor qui retentit dans la salle.

Ce n'est qu'après s'être installée à la table décernée aux côtés de sa cousine Rose, et avoir supporté les acclamations bruyantes de James et ses copains, qu'elle osa enfin inspecter les occupants de la table des professeurs. Elle échangea un sourire fugace avec Hagrid, et croisa le regard plus timidement avec Neville Londubat. Les autres, elle ne les connaissait pas, ou du moins n'en avait entendu que des rumeurs. Elle repéra aisément la professeur de divination aux tenues excentriques, et celui de défense contre les forces du mal dont Albus avait souvent parlé.

En bout de table, et plus éloigné des autres, elle observa un vieil homme à l'air fermé qui lançait de temps en temps des coups d’œils agacés aux élèves.

- Qui c'est le vieux monsieur pas content ? Demanda-t-elle à sa cousine

- Le concierge, Rusard.

- Ah mais oui, je me souviens des histoires de ton père à propos d'une punition qu'il lui avait donné ! Mais... Il n'est pas un peu vieux pour être encore ici ?

- Je crois qu'il ne veut pas décrocher. C'est surprenant, il déteste tout le monde ici.

James éclata de rire en surprenant leur conversation.

- Ce vieux croûton de Rusard ! Ah oui pourtant on a tout fait pour qu'il dégage. Eh Dan tu te souviens de notre coup à Pâques dernier ?

Il ricana avec ses amis, les yeux tournés vers le concierge. Lily continua d'observer le vieillard. Il paraissait si fatigué, comme usé. Et triste. Elle riait souvent des blagues de James, mais cette fois-ci elle ne participa pas à leur hilarité, et assista pensive à la suite du festin.

 

Lily rentra dans la salle commune, soucieuse. En ce mois d'octobre, la nuit tombait bien vite, et pourtant il était encore tôt. Elle aurait souhaité passer plus de temps avec Elsa, mais hélas les élèves devaient rejoindre leur salle commune tôt dans la soirée. Elle aimait bien certains de ses camarades mais n'avait pas lié de liens véritablement amicaux avec eux.

Elle sortit péniblement ses livres de cours, songeant à un moyen pour rejoindre incognito la salle des Poufsouffle. La solution s'imposa d'elle-même lorsqu'elle vit James près de la cheminée, occupé à titiller une de ses copines. Il surprit très vite le regard de sa petite sœur. Il était très protecteur envers elle depuis qu'il avait promis à leur parents, sur le quai du Poudlard Express, de veiller sur elle.

- Ca va, petite sœur ? Fit il en se rapprochant d'elle

Lily se pencha vers lui, baissant la voix.

- Tu ne pourrais pas me prêter la cape de papa ?

- Quoi, déjà ? Qu'est-ce que tu manigances ? Questionna James, intrigué.

- Juste rejoindre Elsa, j'en ai marre de moisir ici tous les soirs.

James fit mine de réfléchir.

- La cape j'en ai besoin, pour ce soir. Mais par contre... Attends moi j'arrive.

Il se précipita vers les dortoirs avant de réapparaître et de lui tendre un parchemin que Lily reconnut avec ravissement.

- Tu... Tu me la prêterais ? Vraiment ?

- Tant que tu en fais bon usage ! Répondit-il avec un clin d'oeil.

Lily sortit de la salle commune avec précaution une heure plus tard, les yeux rivés sur la carte. Il n'y avait personne en vue, fort heureusement, et elle parcourut les couloirs sans rencontrer d'obstacles. Non loin des cuisines, elle entendit cependant un bruit qui la fit sursauter. Elle mit plusieurs secondes à en repérer l'origine. Baissant les yeux, elle découvrit devant ses pieds un très beau chat blanc crème à poils long et aux yeux bleus qui lui rendit son regard.

- Bonjour toi !

Le chat commença à ronronner.

- Comment tu t'appelles mon beau ? Et qu'est ce que tu fais là ?

- C'est une femelle et elle a toute sa place ici, contrairement à vous ! Rugit une voix derrière elle.

Lily se retourna vers le concierge, les joues en feu. Il la foudroyait du regard.

- Je... Je...

Avant qu'elle ait pu faire un autre mouvement, il se précipita sur la carte qu'elle tenait encore dans ses mains et le lui arracha.

- Aha ! Mais que vois-je là ? Triompha-t-il en inspectant ce que Lily n'avait pas eu le temps d'effacer.

« James va me tuer » pensa-t-elle avec effroi.

- Votre nom ?

Il la regardait de toute sa hauteur, partagé entre le courroux et la satisfaction d'avoir trouvé un objet d'une telle valeur.

- Lily... Potter.

Rusard fit la grimace à la mention de ce nom.

- Tous les même hein, à vous pavaner dans les couloirs comme si de rien n'était.

Lily baissa les yeux. Le chat était toujours là, à ses pieds, et continuait de la regarder de ses yeux bleus profonds. Voyant cela, Rusard se précipita sur le chat pour le prendre dans ses bras.

- Laissez-la tranquille !

- Mais je ne lui ai rien fait ! Protesta Lily, outrée qu'il puisse penser cela. Elle est très belle et elle a l'air bien gentille. Comment est-ce qu'elle s'appelle ?

Rusard se figea un instant, comme surpris par une telle question.

- Tina, maugréa-t-il.

La chatte redoubla de ronronnements à la mention de son nom, bien lovée contre le bras de son propriétaire. Lily sourit. Rusard se ressaisit immédiatement et la toisa à nouveau avec dégoût.

- Vous et vos camarades vous êtes suffisamment moqué des règles et des convenances ici. Rentrez dans votre dortoir, et demain matin nous irons voir tous deux la directrice avec cette... carte. Les choses vont changer, enfin ! Allez, dépéchez, maintenant je saurai si vous ne rentrez pas !

Lily fit demi-tour, les larmes aux yeux. Il avait suffit d'une seule fois pour qu'elle se ridiculise et perde la carte qui avait aidé tant d'élèves depuis trois générations.

 

 

Elle n'osa rien raconter à son frère à son retour dans la salle commune, et fila directement dans son dortoir. Le lendemain, elle entra avec appréhension dans la grande salle pour le petit-déjeuner. Comme elle s'y attendait, Rusard était fidèle au poste, en train de manger à la table des professeurs, toujours à l'écart des autres. Mais il ignora son regard et quitta la salle un peu plus tard sans lui faire le moindre signe. Un instant interloquée, ce n'est que lorsqu'elle raconta l'incident à Elsa qu'elle comprit que le concierge avait préféré conserver le pouvoir de la carte pour lui-même. Quel meilleur moyen de détecter les élèves hors de leur dortoir ? Alors que montrer la carte à McGonagall revenait à la perdre.

Quelques jours plus tard, Lily tomba à nouveau sur Tina dans un couloir, en plein jour cette fois. La chatte parut la reconnaître. Bien que tentée de venir la caresser, Lily préféra l'éviter pour ne pas se retrouver nez-à-nez avec Rusard. C'était sans compter sur le vieillard. Il était déjà à côté d'elle.

- Je vous ai déjà dit de ne pas l'embêter.

- Je ne fais rien, je vous promets !

- Viens ma minette, ils ne te feront plus de mal, susurra le concierge en direction de Tina avec une voix très douce.

La chatte poussa un petit miaulement et vint se blottir contre lui.

- Quelqu'un lui a déjà fait du mal ? Demanda Lily malgré elle

Il poussa un grognement.

- Bien sûr ! Cracha-t-il. Quand je l'ai recueilli, ses frères et sœurs étaient déjà morts. Des abrutis avaient joué à se les lancer. Comme des ballons !

- C'est affreux !

Elle avança machinalement sa main vers le chat qui ne recula pas. Rusard plissa ses yeux, surpris de la réaction de Tina.

- Mmmmmhh. Bon allez, filez maintenant ! Lança-t-il enfin, alors qu'il s'éloignait lui-même.

Lily se mordit les lèvres, redoutant de lui demander le sort de la carte du maraudeur. C'était déjà trop tard, il avait disparu.

 

 

- Il a quoi ??!!

Lily avait enfin trouvé le courage de raconter l'épisode à son frère, lorsque celui-ci s'était enquit de la carte.

- Je suis désolée, je ne pouvais rien faire.

Décidément, elle était bien impuissante, depuis sa rentrée à l'école. Quand elle pensait à ce dont avaient été capables ses parents et ses frères, et même tout le reste de sa famille... Quelle déception elle devait être !

James se radoucit un peu.

- T'inquiètes sœurette, c'est à cause de lui. Il est temps que nous la récupérions. Je m'en occupe, crois moi ! Et il mérite une leçon supplémentaire !

Et sans plus rien dire, James virevolta vers ses amis pour débuter une conversation manifestement animée mais dont personne d'autre ne pouvait profiter, grâce au sort d'assourdissement.

Lily soupira, peu fière de ses actions jusque là. Non seulement elle avait perdu une carte précieuse à toute la famille, mais encore allait-elle être responsable d'une énième forfanterie de son frère contre le concierge aigri. Elle eut un instant l'idée de tout raconter à Rose, voire même à Albus, mais elle se ravisa, craignant d'attirer des soucis à son frère le plus âgé. C'est donc de fort mauvaise humeur qu'elle ouvrit son devoir de métamorphose.

Un rouleau de parchemin... Deux rouleaux... La plupart des élèves étaient déjà monté dans leur dortoir et le silence régnait enfin dans la salle commune, interrompu seulement par le crépitement du feu dans la cheminée. Lily sentit ses paupières s'alourdir de plus en plus. Mais il lui restait tellement à écrire. Elle lutta encore une demi-heure avant de se résigner à refermer le livre et replier le parchemin. C'est à ce moment qu'elle entendit des chuchotements en provenance des escaliers qui menaient aux dortoirs masculins.

- Chut ! Dépéche, vers la droite.

Bien que peu audible, Lily reconnaissait bien la voix de James, probablement caché sous sa cape. Elle devina plus qu'elle n'entendit les pas qui se dirigeaient vers la porte. Celle-ci s'ouvrit sur le vide, et, avant que Lily n'ait pu réagir, se ferma à nouveau. La jeune fille hésita. Elle se doutait bien des raisons d'une telle escapade, et cela lui parut tout à coup insupportable.

Faisant fi du danger encouru à errer dans les couloirs sans cape ni carte, elle s'élança à la poursuite des garçons. Elle savait pertinemment à quel endroit ils se rendaient. Parvenue au bout d'un couloir, elle perçut distinctement des éclats de voix avant que celles ci ne soient assourdies par une détonation bien plus violente.

- Qu'est ce que c'est que ça ?! Non arrêtez ! S'exclama une voix d'abord endormie puis franchement effrayée.

Lily resta paralysée au beau milieu du couloir, ne sachant que faire. Si elle criait le nom de son frère, elle le condamnait. Elle entendit rapidement des bruits de pas qui courent et des gloussements étouffés, ce qui confirma l'éloignement de James et son ami. Elle ne tarda pas à réaliser que rester sur les lieux de crime sans protection revenait à se dénoncer, et sa première impulsion fut de faire demi-tour. Mais les sanglots qui retentirent dans le bureau du concierge la figèrent sur place. Elle s'avança bien malgré elle, pour découvrir un chaos. Les meubles s'étaient effondrés, toutes les affaires sans dessus dessous, le tout dans un défilé de poussière. Et au milieu, Rusard, tenant plus fermement que jamais la petite Tina. Il mit du temps à remarquer la présence de Lily qui se tenait toujours dans l'ouverture de la porte.

- C'est... Vous ? Hoqueta-t-il

Elle fit signe que non.

- Je suis vraiment désolée, laissez-moi vous aider.

Elle se saisit de sa baguette, ce qui fit reculer le concierge qui hurla :

- Eloignez moi ça ! Et partez immédiatement !

Il entreprit frénétiquement de ramasser ses affaires éparpillées au sol, gémissant des paroles inaudibles. Lily s'empressa de ranger sa baguette et se rapprocha pour l'aider.

- J'ai dit hors de ma vue !!!

Le choc avait laissé place à une colère sourde et ses yeux lançaient des éclairs de rage.

- Des décennies que je suis ici, à me faire humilier par des gosses qui se croient tout puissants parce qu'ils ont de la magie, qui font fi de toutes les règles et me crachent à la tête leur arrogance. Et des professeurs qui me méprisent et approuvent en silence les brimades des élèves. Je ne suis là que pour faire la sale besogne, celle qui ne mérite pas l'attention de ces messieurs dames si puissants !

Lily baissa la tête, tout en rassemblant des morceaux de verre qui avaient du constituer un vase avant l'explosion. Elle continua de ramasser les objets au sol, gardant le silence tandis qu'il se déchargeait toujours de la colère longuement accumulée. Ce n'est qu'au bout d'une dizaine de minutes qu'il se tut, et le regarda véritablement pour la première fois.

- Pourquoi êtes vous là ? Lança-t-il surpris.

- Je... J'ai entendu du bruit et je... Voulais vous aider pour ça.

- Pourquoi ? Répéta-t-il, sans relever sa présence dans le couloir à une telle heure.

- C'est injuste ce qu'ils vous ont fait, et vous avez besoin d'aide.

Il esquissa une grimace.

- Je n'ai pas besoin de magie, je peux parfaitement me débrouiller.

- Je ne parlais pas de magie ! S'empressa de dire Lily. Mais pour ranger tout ça. Et parce que...

Elle inspira un grand coup avant de reprendre :

- Je sais que les élèves ne sont pas toujours respectueux. Et peuvent même être très méchants. Mais tous ne sont pas comme ça. Si vous mettez tout le monde dans le même panier et que vous les agressez et les houspillez dès le début, personne ne vous appréciera et ils voudront faire des farces pour se venger.

- Je ne suis pas là pour être apprécié mademoiselle ! Se rebiffa Rusard.

- Pourquoi vous restez ici ?

Cette question avait échappé à Lily et elle le regretta immédiatement devant la réaction de Rusard, qui se releva et la toisa méchamment.

- Je n'ai pas besoin non plus de votre pitié. Disparaissez maintenant, ou je vous tiens responsable de ce qui s'est passé.

Voyant qu'elle tenait une caisse pleine de livres, il la lui arracha des mains, la fixa une seconde puis murmura du bout des lèvres :

- Merci.

Elle hocha la tête gravement et sortit de la pièce, consciente qu'il était temps de filer.

Lily rejoignit les dortoirs, morose. Quand elle entra dans la salle commune, elle fut déçue de ne pas y trouver James, prête à en découdre avec lui. Mais même le feu s'était éteint. La nuit fut agitée, et elle ne trouva le sommeil que peu de temps avant l'aube. Elle revit James au petit-déjeuner. Il tourna la tête vers elle et lui fit un signe de la main. Elle s'inséra entre son ami Alan et lui sur le banc et le regarda en fronçant les sourcils. Mais il parla en premier, triomphant :

- J'ai récupéré la carte.

- Je sais. Mais tu es allé trop loin avec lui, c'était violent.

James fronça les sourcils, fort étonné.

- Quoi, cet imbécile ? Je t'avais dit qu'il lui fallait une bonne leçon !

- C'est un vieillard. Et... Ca ne se fait pas !

- Ce type est répugnant, il hait tout le monde et ne cherche qu'à nous punir !

- Tu n'aurais jamais osé si il avait été un professeur !

- Comment ça ?

- Le professeur Mandy est exécrable, mais personne ne s'en prend à lui, bizarrement. Pourquoi ça tombe toujours sur le concierge ? Parce qu'il ne peux pas bien se défendre, personne ne le prend au sérieux. C'est lâche...

James se figea un instant, considérant les paroles de sa sœur.

- Tu ne le connais pas comme nous, Lily. Il nous fait brimade sur brimade. Il se défend très bien quand il s'agit de nous concocter des retenues, crois moi !

- Quand bien même, ça ne mérite pas de s'en prendre à lui comme ça.

- Je récupérais la carte que TU as perdue ! Papa nous tuerait s'il apprenait qu'on l'avait laissé filer.

- Il ne tolérerait pas non plus ce qui s'est passé cette nuit ! affirma Lily, tremblante malgré elle devant le reproche de son frère.

Leurs voix s'étaient élevées et à présent, tout un groupe les écoutait assidûment.

- Calme toi Lily, murmura James. On en reparlera tranquillement.

Elle lui jeta un regard noir avant de quitter la grande salle sans avoir rien avalé.

 

 

 

- Tu sais, ton frère n'est pas le pire. Tes oncles, Fred et Georges, étaient de sacrés chenapans. Quant à ton grand-père !

Lily haussa les épaules. Elle se promenait en lisière de forêt avec Hagrid. Cela faisait deux semaines que l'incident avait eu lieu mais le frère et la sœur ne s'échangeaient plus que des paroles polies, oubliant toute leur complicité antérieure. James s'était senti offensé d'être pris pour un lâche. Quant à Lily, elle trouvait la défense de son frère déplorable. Bien sûr, cela n'avait pas échappé à Hagrid, qui avait été informé par Albus de l'atmosphère désagréable dans la fratrie. Il avait voulu réunir les deux intéressés autour d'un thé dans sa cabane, mais James avait poliment refusé, arguant d'un entraînement de quidditch.

- Ce n'est pas parce que c'est devenu une tradition de railler le concierge que nous devons faire pareil. Chacun a ses torts mais nous devons être civilisés. On ne fait que de nous parler de victoire contre l'oppression et le clivage entre les sangs purs et les autres, mais on continue de traiter les gens sans magie comme des moins que rien dès qu'on les côtoie un peu ?

Hagrid sourit sous sa barbe.

- Tu as raison. Parfois j'ai l'impression d'entendre Hermione.

- Lily, par ici !

C'était Elsa qui l'appelait un peu plus loin tout en courant vers elle.

- Qu'est ce qu'il y a ?

Elsa lui pointa du doigt un buisson, l'air affolé.

- Je crois qu'ils sont morts.

Lily et Hagrid se rapprochèrent du buisson pour y découvrir un amas ensanglanté.

- Des chatons, souffla Elsa.

- Et la mère... Fit Hagrid en découvrant un cadavre. Quelle idée de faire sa portée à côté de la forêt, ils n'ont pas eu de chance.

Lily se pencha un peu plus. Il y avait là une petite boule de poils qui respirait encore. Elle la saisit.

- Il vit encore. Hagrid, on doit pouvoir faire quelque chose !

Hagrid examina la petite créature.

- Il n'est pas sevré. Et tout faible. Ca va être compliqué, j'ai déjà des blessés dans ma cabane, sans parler du sombral...

- Mais...

Hagrid se tourna en direction du château.

- Tu sais quoi, je connais quelqu'un qui pourra très bien s'y prendre.

Lily suivit son regard.

- Vous voulez dire...

- File le voir, il saura quoi faire, j'en suis sûre !

Elsa ouvrit des yeux ronds.

- Il va surtout nous hacher menu !

Lily reprit dans ses bras le chaton, qui n'avait même plus la force de réagir. Ils n'avaient pas vraiment le choix. Elle se dirigea à pas rapides vers l'homme qui l'avait évité depuis deux semaines. Elle le trouva dans son bureau qui jouxtait ce qui devait être sa chambre. Il lisait un parchemin, les lèvres pincées et sourcils froncés.

- Euh... Monsieur ? Fit timidement Lily.

Il releva les yeux brusquement.

- Quoi ! Aboya-t-il.

Elle lui montra sans plus tarder le chaton, et Rusard se leva pour se rapprocher lentement, toujours méfiant.

- Qu'est ce qui lui est arrivé ?

- Toute sa portée est morte, et sa mère aussi. Attaqués par une des créatures de la forêt.

Il esquissa un geste pour prendre le chaton, mais se ravisa.

- Et alors ? Qu'est ce que vous voulez ?

- Je ne sais pas comment faire pour l'aider. Je me disais que peut-être vous, vous savez...

- Hmmmm

Il accepta enfin d'examiner le petit chat, sous le regard curieux de Tina qui était resté perchée sur la commode. Après quelques minutes, il la remit dans les bras de Lily :

- Tenez la moi, je vais lui préparer de quoi le chauffer et lui donner à manger.

Lily l'observa avec attention tandis qu'il préparait une sorte de couffin, et fouillait dans ses armoires en maugréant toujours. Il finit par reprendre le chaton pour lui donner la tétée avec un biberon.

- Merci, pour tout ça. Finit par dire Lily, rompant le silence qui s'était installé. Qu'est ce que je peux faire pour vous aider ?

- Rien, rien. Revenez demain, il doit se reposer maintenant.

 

 

 

Le lendemain matin, Lily se hâta de rejoindre le concierge dès la fin du petit-déjeuner, prenant le risque d'être en retard au cours de potions.

- Bonjour, est-ce qu'il va bien ?

Il lui indiqua le panier où se tenait tout blotti le petit.

- Il est très mignon.

- Vous lui avez donné un nom ?

- Euh... Non je n'y ai pas du tout réfléchi.

Rusard se rapprocha, fixant amoureusement le chaton. Lily remarqua qu'il évitait toujours soigneusement son regard.

- Il faut lui donner un nom, c'est important.

- Je ne sais pas, je n'ai jamais été douée pour les noms...

Elle observa le petit pour la première fois, constatant ainsi ses poils oranges rayés.

- Citrouille... Lança-t-elle hésitante.

Rusard sembla réprimer un début de gloussement.

- Vous croyez qu'il va survivre ?

- Je pense, hésita le concierge.

- Vous pouvez vous occuper de lui ?

- Pour le moment. Mais après vous le prendrez, n'est-ce pas ?

- J'aimerais bien oui.

Il esquissa un vrai sourire.

- Parfait. Marché conclu.

- Mais j'aurais bien besoin de vos conseils, rajouta Lily.

Rusard soupira lentement, avant d'enfin plonger ses yeux dans ceux de la jeune fille.

- Si vraiment c'est ce que vous voulez.

 

Note de fin de chapitre :

Voilà, écrit un peu à la va-vite mais j'espere que ça vous a plu quand même. Ce concours m'a donné envie d'écrire sur un personnage un peu "atypique" de la saga. Après tout il est présent dans tous les livres mais on ne sait absolument rien sur lui.

Deuxieme chapitre à venir avant le 8 mai :)

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.