S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Bonne année HPF !


Bonne année !

Image

L'Équipe de Modération d'HPFanfiction vous souhaite une belle année 2022 !
Qu'elle soit meilleure que les précédentes et qu'elle vous apporte ce que vous souhaitez : en particulier, de belles lectures et plein d'inspiration pour l'écriture.

Si vous souhaitez vous fixer de bonnes résolutions, plein de projets fourmillent sur le forum : le Janvier Review dont on vous a déjà parlé, le Jeu des Neuf Familles pour vos lectures de romans, BD et autres formats, Mon Défi Écriture et Mon Défi Lecture... Il y en a pour tous les goûts !

Bonne continuation sur HPF !


De Equipe de modération HPFanfiction le 06/01/2022 17:24


27éme édition des Nuits Insolites


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 27e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 7 janvier à partir de 20h. N'hésitez pas à venir vous inscrire !
Les modalités de participation sont disponibles sur le même topic.

A très bientôt !
De L'équipe des Nuits le 02/01/2022 21:01


Sélections du mois


L'équipe de Podiums vous souhaite une très bonne année ! ♥


Félicitations à Amnesie, Lyssa7 & Fleur d'épine, et Calixto, vos coups de cœur de l'année 2021 !

En février, c'est le moment ou jamais d'encourager Neville Londubat pour lui montrer à quel point il peut être valeureux, talentueux, et digne d'intérêt ! Vous pouvez dès à présent proposer vos deux fanfictions favorites en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

Et pour cette nouvelle année 2022, préparez votre sac à dos et partez en janvier à la découverte de toutes les petites (et grandes) Créatures magiques qui peuplent ce monde ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour lire les onze textes proposés et voter ici.



De Equipe des Podiums le 01/01/2022 18:27


Janvier Reviews


reviewter [v.] intr : état résultant de l’indigestion ou de la surproduction de reviews.

Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?
Découvrez le Janvier Reviews ! Un mois entier de reviews, à consommer sans modération. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Un marathon de lecture et de reviews avec un Optimal à la clé !
À bientôt !




De le 27/12/2021 21:01


Joyeuses fêtes !!!!


Hohoho

En cette période propice au renouveau, nous avons mis à jour la présentation de notre équipe. D'autres pages du site suivront bientôt alors restez attentif.ves. ;)

En attendant, toute l'équipe de modération d'HPFanfiction vous souhaite un très Joyeux Noël, rempli de douceur, de joie et de bonne humeur !
Et comme nous fêtons également Noël au Schtroumpfistan, nous tenons à vous informer que les délais de validation sont susceptibles d'être plus longs pendant les fêtes.

Joyeux Noël !!!


De Équipe de modération HPFanfiction le 24/12/2021 15:14


118ème édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 118e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 17 décembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt!
De L'équipe des Nuits le 08/12/2021 15:36


L'innocente par lilimordefaim

[9 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Tous les personnages et l'univers HP appartient à J.K Rowling 

Note de chapitre:

Bonjour,

J'ai eu une petite inspiration qui m'est venue de je ne sais où en voyant cette image de Gottfried Helnwein que j'ai mis dans le résumé. Cette petite fille sans défense confrontée aux horreurs de la guerre. C'est la première fois que j'ose écrire sur Narcissa, j'espère ne pas faire d'erreur, parce que c'est un personnage que j'aime beaucoup. 

Un grand merci à Eve pour sa relecture et son retour qui m'a beaucoup aidé :coeur:

Bonne lecture !

 

Les yeux rivés sur l’expression de détresse, Narcissa Malefoy tapotait nerveusement ses doigts élégants sur ses cuisses. A l’abri des regards indiscrets, son angoisse s’exprimait en silence. A côté d’elle, Drago tremblait tellement, qu’elle se retenait de tendre les bras autour de son corps frêle pour le bercer. Mais il n’était pas conseillé de laisser parler les sentiments dans ce manoir qui avait changé de propriétaire. Elle savait que son affection serait prise pour de la faiblesse. L’horreur avait remplacé la froideur des lieux, à cet instant précis elle remplissait chaque parcelle de leur salle à manger. Les pensées appesanties par la peur virevoltaient autour des participants de cette assemblée, les forçant à tendre les muscles de leur cou pour paraître plus imposant et digne de confiance. Il y avait des paroles adressées à son fils adoré, des mots qu’elle n’entendait pas, trop absorbée par les supplications dans le regard du Professeur qui tournoyait au-dessus de la table en bois vernis. Puis le coup de baguette était parti, l’éclair avait jailli et le corps meurtri s’était effondré au milieu de la table. Dans sa chute violente, des gouttes de sang avaient éclaboussé le teint de porcelaine de Narcissa. Elle était demeurée droite et digne, malgré ce rouge impur qui souillait sa peau. Etonnée que la violence l’est atteinte dans sa chair, sans qu’elle n’eût à participer plus que par sa présence, plus que par son silence.

Dans l’ombre de ses pensées, elle était redevenue une petite fille habillée de sa robe blanche. La petite Narcissa avait les yeux écarquillés devant tant de cruauté. L’angoisse faisant courir son cœur tendre. L’odeur de mort qui avait surclassé le parfum des roses lui donnait la nausée. Elle ne comprenait pas sa présence en un lieu si sombre, si perverti. Elle n’envisageait pas de faire partie de cette assemblée si indigne, si barbare. Elle était une princesse, l’enfant d’une génération dorée que l’on avait de cesse de protéger. Alors comment avait-elle basculé dans un monde où elle était sans soutien ? Comment s’y était-elle prise pour finir parmi des gens si inhumains ?

Elle fronça les sourcils et jeta un œil aux perles de sang qui habillaient sa main. Sur cette main d’enfant innocente, les gouttelettes semblaient encore plus impressionnantes. Elles s’étalaient lentement, le rouge sombre de la défunte séchant progressivement. Etait-elle toujours aussi innocente, alors que la guerre faisait rage dans sa propre demeure ? Ne s’était-elle pas voilé la face trop longtemps avec ses prétentions ? C’est alors que l’enfant en robe blanche, aussi pure qu’une fleur de Lys, croisa le regard de sa sœur aînée et en un claquement de dent, la voilà qui rejouait à la marelle avec ses sœurs. Bella lui répétait que si elle s’obstinait à perdre la ligne droite de son dos, elle perdrait l’équilibre.

« Reste bien droite sur tes appuis, et regarde droit devant toi ! »

Alors elle garda le dos droit, malgré la plainte aigue qui ravageait ses entrailles et ses pensées. Malgré la douleur dans ses muscles qui aurait dû la forcer à se plier. Le cou aussi raide qu’un cygne, elle fixait le corps inerte. Du bout des doigts, elle essuya le sang de la victime. Sur sa robe noire, elle effaça les traces. L’ordre silencieux de Bella avait fait taire la panique de l’enfant qui se terrait en Narcissa. Elle l’avait bâillonné, étouffé, enseveli au plus profond de ses entrailles. Là où on oubliait les choses, là où on brisait les volontés trop faibles.

Ses mains étaient propres, Narcissa n’était pas coupable et seules les inquiétudes d’une mère comptaient au milieu de ce cauchemar. Elle observa le regard fanatique de sa sœur qui avait jadis était son pilier et elle réalisa l’ampleur de la folie qui habitait le manoir. Son rire sadique qui se mêlait à tous les autres lui déchirait les tympans. Mais il n’y avait rien de plus fort que l’indifférence et le silence. Par son impuissance de façade, Narcissa attendrait le moment propice pour mettre sa famille à l’abri de toute cette décadence. Cet instant  crucial viendrait, elle en était persuadée. Elle n’avait qu’à être attentive. Aux aguets de cette opportunité qui ne se produirait qu’une seule fois.

Elle lissa sa robe et se faisant frôla les doigts tremblants de son fils. Elle en profita pour emmêler ses doigts souillés aux siens. Par ce geste, elle dompta les craintes qui s’entrechoquaient dans la tête du jeune homme. Elle sut que ses angoisses s’étaient apaisées lorsqu’ il serra plus fort sa main. Parce que Narcissa était avant tout une mère.

Alors, elle jouerait les innocentes aussi longtemps qu’il le faudrait. Aussi longtemps que son fils aurait besoin d’elle. 

Note de fin de chapitre :

Merci d'être passé par là !

J'espère que ce court OS vous aura plu. N'hésitez pas à laisser vos impressions, je les lirai avec grand plaisir !

A bientôt ! :D

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.