S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Nouvelles des Podiums du joli mois d'avril


Bonsoir à toustes !

En ce début de printemps, c'est la nouvelle pousse des sélections nouveau format qui fait sa germination !

Vous pouvez donc voter pour le thème du prochain trimestre de lectures, ici, entre le personnage Hagrid, la catégorie Romance ou le genre Aventure/action, jusqu'au 30 avril !

Egalement jusqu'au 30 avril, vous pouvez lire ici les textes de la Sélection Enfances, puis voter ! Nous vous encourageons fortement à laisser un petit mot après votre lecture, cela motive et encourage toujours, et donne corps à notre volonté de favoriser les échanges autour des textes sélectionnés.

De jolies récompenses sont prévues grâce aux créations graphiques de lilychx ! Rendez-vous au début du joli mois de mai...


De L'Equipe des Podiums le 03/04/2024 00:05


143e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 143e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Vendredi 12 avril à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits. C'est ici pour vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
À très bientôt !

 


De L'équipe des nuits le 31/03/2024 15:51


Journées Reviews de mars !


Aux membres d'HPF,

Les prochaines Journées Reviews auront lieu du vendredi 22 au lundi 25 mars. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page jusqu'au jeudi 21 mars.

A bientôt !


De Journées Reviews le 17/03/2024 18:35


142e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 142e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Samedi 23 mars à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits. C'est ici pour vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
À très bientôt !

 


De L'équipe des nuits le 12/03/2024 11:27


Grand Ménage Orange 2024


C'est le retour du Grand Ménage Orange !



A partir du 4 mars 2024, les modératrices d'HPFanfic vont s'atteler à la tâche titanesque suivante : vérifier que les fics publiées depuis 2020 par les membres de l'association (et bénéficiant donc de la validation automatiques) respectent le règlement ! Soit 4 ans de fics à lire, depuis le dernier GMO, ce qui représente un très grand nombre de chapitres, et va donc nous prendre un bon moment.

Si vous voulez nous faire gagner un peu de temps, ou rendre notre travail moins fastidieux, n'hésitez pas à vérifier vos fanfictions (longueur des chapitres suffisante, conformité des résumés, ratings appropriés...) !

Pour en savoir plus sur la façon dont le GMO va se dérouler, rendez-vous ici, nous vous avons concocté une description détaillée de notre fonctionnement.

Souhaitez-nous bonne chance !


De Equipe de modération d'HPFanfiction le 03/03/2024 18:22


Le Savant Fou - Effraction au Ministère - Deuxième Edition du concours !


Vous aviez aimé le concours du « savant fou » ? Les aurors Scamender et Gaunt sont de retour avec une nouvelle mission pour les cadets en formation!

Votre histoire sera cette fois centrée sur la médicomagie, et plus précisément sur les maladies sorcières et les accidents magiques. En effet, la communauté sorcière est en danger à cause d’un virus qui s’attaque aux noyaux des sorciers, et les forces de l’ordre ont besoin de mains supplémentaires. Etes -vous donc prêt à relever le défi et à rejoindre le bureau des aurors ? »

Les inscriptions seront ouvertes jusqu’au 16 mars 2024 . Une fois que vous serez inscrit, vous devrez choisir votre POV : écrire du côté des médicomages ou des patients.
Venez nous rejoindre au bureau des aurors . Nous avons vraiment besoin de vous ! C'est par ici pour transplaner ! !

A très vite, les cadets !


De Le Savant Fou - Effraction au Ministère ! le 24/02/2024 21:24


[Les Roses d'Aphrodite] - Epreuve 1 (L'épreuve du feu) par eve1993

[21 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Cadavre exquis répondant à la première épreuve d'Iris et Hermès consistant à caser beaucoup trop de mots tordus en 1500 mots :mg:

Bonne lecture :D

Debout devant la jolie maison des parents d’Hermione, Ron paniquait. Il avait chaud, n’arrivait plus à réfléchir et un signal d’alarme au fond de son esprit lui criait de transplaner le plus rapidement possible, n’importe où mais loin d’ici.

Le jeune homme se disait que la Sibérie pouvait être un excellent choix lorsque la porte s’ouvrit sur les cheveux en broussaille qu’il aimait le plus au monde.

— Ron !

L’oeil pétillant, le sourire radieux, elle s’approcha de lui et il referma ses bras sur sa frêle silhouette, savourant son parfum et essayant d’éviter que ses cheveux qu’aucune brosse au monde n’arrivait à dompter ne lui entrent dans le nez.

— Tu attends le dégel ? plaisanta Hermione en l’embrassant. Allez, entre.

Rassuré par le contact chaud de sa main dans la sienne, Ron laissa son manteau sur un cintre et se laissa entraîner à l’intérieur où l’attendait deux silhouettes, bien plus impressionnantes que n’importe quel mage noir.

— Papa, Maman, voici Ron, commença Hermione.

Les parents d’Hermione le saluèrent d’une pression de main même si son père avait l’air de se forcer pour se composer un visage avenant. Ron avala sa salive, prit d’une furieuse envie de s’enfuir à toutes jambes.

— Venez-vous asseoir Ronald, nous avons préparé l’apéritif, proposa Mme Granger en lui désignant le canapé.

— Attendez avant, Je euh, pris ça pour vous, bredouilla le jeune homme en lui tendant un paquet. Mon père m’a conseillé, ajouta-t-il en se demandant si suivre les conseils de son paternel n’avait pas été une énorme erreur.

— Un cadeau ? Il ne fallait pas ! fit Mme Granger en s’empressant d’ouvrir le paquet. Et…Oh ! Un écrou, un laser et…une... goupille. C’est très…gentil, dit-elle en échangeant un regard étrange avec son mari.

Hermione avait l’air d’avoir quelque chose de coincé dans la gorge et il eut envie de se donner des claques. Pourquoi n’avait-il pas plutôt demandé à Harry ? Ou acheté des Nids de Cafards ?

— Et si on prenait l’apéritif maman ? relança Hermione.

Ils s’installèrent autour de la petite table sur laquelle trônait quatre coupes remplies d’un liquide pétillant ainsi qu’une montagne d’ailes de poulet, œufs mayonnaise et petits fours divers.

Le ventre de Ron émit un grondement involontaire devant toute cette nourriture. Prétextant un chat dans la gorge, il toussa pour masquer les protestations de son estomac, alors qu'Hermione se couvrait la bouche pour étouffer un rire.

— Tu peux te servir, lui dit-elle en indiquant d'un geste la vaisselle en porcelaine qui regorgeait de nourriture.

— Le Champagne d’abord ! fit Mr Granger sur un ton réprobateur.

— Oh Arnold, ne soit pas si rigide… s'amusa Mme Granger. Ne vous inquiétez pas Ronald, vous n'êtes pas le seul à loucher sur les plats de mon mari. Même moi, malgré mon alimentation très stricte, j'ai du mal à y résister.

Elle lui sourit pour le rassurer, puis ajouta, non sans une certaine ironie :

— La cuisine et les réceptions pour lui, c'est une philosophie, un art de vivre ! En vingt-cinq ans de mariage, je n'arrive toujours pas à ouvrir le réfrigérateur sans avoir l'impression de pénétrer dans l'atelier d'un sculpteur.

Elle rit et Ron regarda Mr Granger garder la tête haute et les épaules droites en servant le champagne, fier et imperméable aux piques de sa femme. Pour une raison inconnue, il lui fit penser à un chevalier. Pas le genre de chevalier comme celui du Catogan, sonnant le clairon toutes les secondes et plus stable sur ses genoux que dans ses étriers. Plutôt un chevalier prêt à sortir son arme pour défendre les populations oppressées, ne laissant ni la rage ni la haine le détourner de ses nobles objectifs. Un de ces gars-là quoi… Lui en revanche, vu les regards douteux qu'il lui lançait, semblait plus l'apparenter à un athlète du dimanche qu'à un plongeur émérite.

— Un repas doit avoir un minimum d'organisation, lança ce dernier de sa voix de ténor, en dardant sur Ron un regard agacé, autrement c'est comme un procès sans procureur, ça n'a pas de sens !

— Oui, bon, toute relativité gardée mon chéri…

Ron s'enfonça un peu plus dans le canapé. L'homme lui donnait l'impression d’être plus insignifiant qu'un têtard, et il se demanda un instant s'il ne jouerait pas son joker – l'écriture du dernier paragraphe d’un rapport sur un groupe de militants en faveur de l'abrogation du Code du Secret Magique – pour s'éclipser plus tôt que prévu. Seule la promesse qu’il avait faite à Hermione l’en empêcha. Elle lui reprochait déjà beaucoup de choses, il ne voulait pas ajouter un autre point sur une liste qui devait déjà être longue.

L’odeur du poulet lui chatouilla les narines et pendant que Mr Granger regardait ailleurs, il en subtilisa un morceau, sans que cela fasse faire taire son estomac qui continua à trahir sa faim.

— Maintenant que tout le monde est servi, nous pouvons commencer ! A notre rencontre !

Ron porta la coupe à ses lèvres et trouva le liquide étrange. Cela picotait légèrement et il fut incapable de dire s’il aimait ce breuvage. Absorbé par les bulles remontant à la verticale en formant une colonne, il manqua la table en voulant poser son verre et le fit tomber par terre. Il n’était là que depuis dix minutes et c’était déjà un fiasco.

— Je suis vraiment désolé !

— Ne vous en faites pas Ron, cela arrive à tout le monde. Je suis aussi très maladroite, c’est mon grand défaut d’ailleurs.

Ron se leva et aida à débarrasser les bouts de verres. Il voulut d’abord utiliser sa baguette, mais le regard d’Hermione le bloqua dans son élan.

En revenant de la cuisine, il fut attiré par un cadre accroché dans le couloir. Il contenait de nombreuses photos d’Hermione quand elle était petite, et certaines valait le détour. Hermione derrière un télescope, Hermione dans un cimetière, Hermione jouant avec un jet d’eau. Hermione s'égosillant dans un micro. Sur un cliché, Hermione bébé, était entourée par ses parents tenant ses menottes d’enfant. L’amour qui les liait était indéniable.

— Elle est mignonne sur les photos, n’est-ce pas ? demanda Mme Granger en passant derrière lui.

— Oui très, rougit Ron. Je ne l’avais jamais vu aussi petite.

— Sur celle-là, elle avait cinq ans, dit-elle en désignant Hermione déguisée en abeille avec une perruque blonde, c’était pour un récital de danse dans son école.

Ron pouffa en silence, même avec beaucoup d’imagination, il ne voyait pas Hermione danser. Il aurait bien aimé que la photo bouge comme chez lui.

— Ici nous étions au bord d’une rivière qui irrigue la vallée du Giffre, dans les Alpes Françaises. Nous aimons le tourisme et cet endroit était un véritable havre de paix, propice à la détente. Je me rappelle, Hermione avait trouvé un trèfle à quatre feuilles, un gland et un galet... Elle a toujours aimé collectionner des souvenirs de vacances. Mme Granger fit une pause, un sourire attendri sur les lèvres, puis reprit :

— Cinq minutes après qu'on ait prit la photo, un homme a glissé dans un ravin juste derrière nous. Il a fallu faire venir l'hélicoptère et son treuil pour le sortir de là ! Elle continua ses explications pendant que Ron se demandait ce qu’était un hélicoptère :

— C'est ce que j'aime dans les photos, elles sont liées à tellement de souvenirs ! Là, elle attendait que son père commence un marathon.

Elle désigna une photo où Hermione patientait sagement derrière les barrières, observant son père faire des tractions.

— C’est ce jour-là que Minou, notre chat, a attrapé des tiques et les a refilés à toute la famille ! Nous avons des albums entiers si vous voulez voir.

— Pas besoin d’une prédiction pour savoir que ce n’était pas une simple coïncidence que tu casses le verre, dit Hermione en arrivant derrière eux.

Elle effleura son bras d'une caresse et Ron sentit ses poils se hérisser à son contact. Il décida de profiter de l'occasion pour la taquiner encore un peu :

— Je peux savoir ce que tu fais sur celle-ci ?

— Je m'entraînais pour devenir pilote. C’est un peu comme une conductrice de balais, expliqua-t-elle à Ron le plus sérieusement du monde, mais...

— ...mais acheter un avion était un trop gros investissement, termina son père en les rejoignant. On s’est contenté d’un livre.

— Heureusement ! Hermione est terrible sur un balai. Pire qu’un elfe de maison devant son premier salaire ! fit Ron en riant.

Un silence suivit sa blague, et Ron perdit son sourire. Il oubliait parfois l'abîme qui séparait leurs deux cultures. Hermione tentait tant bien que mal de les relier, mais c'était encore loin d'être gagné.

Il se demandait comment rattraper sa blague douteuse lorsque Mr Granger éclata d’un rire sonore.

— J’imagine ! Vous l’auriez vue dans un avion ! Malade comme un chien !

Ron cligna des yeux, surpris, avant de sourire à son tour. Rien n’était perdu !

Note de fin de chapitre :

Normalement, tous les mots sont là et notre compteur Word affiche bien moins de 1500 mots :D

Merci d'avoir lu !

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.